samedi 19 mars 2011

J'ai Lu Thriller sorties Avril 2011


Sorties le 06 avril 2011




MON PREMIER MEURTRE


Après quelques années à la police nationale, Maria Kallio reprend ses études de droit. Mais l'action lui manque et elle accepte de s’occuper une enquête criminelle : un jeune homme est retrouvé noyé après un week-end passé dans la villa de ses parents avec sept autres membres d'une chorale. L’un d’entre eux est forcément le coupable. La tâche de Maria est ardue : elle-même a connu la victime. Et son jeune âge ne la rend guère crédible…

LEENA LEHTOLAINEN

Née en 1964 en Finlande, elle publie à 12 ans son premier roman pour la jeunesse. C'est en 1993 que parait Mon premier meurtre, le premier épisode des aventures de l'inspectrice de police Maria Kallio. Lauréate de plusieurs prix littéraires finlandais, elle est traduite en de nombreuses langues. Certains de ses romans ont été adaptés à la télévision. 






¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤





LA DERNIÈRE TENTATION



Dans l'espoir d'intégrer le corps d'élite du National Criminal Intelligence Service, l'inspectrice Carol Jordan se laisse embarquer dans une mission clandestine ultra dangereuse où, avec l’aide du profileur Tony Hill, elle devra assumer une fausse identité pour faire tomber un charismatique trafiquant de drogue berlinois qui s'est jusqu'alors révélé intouchable. Parallèlement, entre l’Allemagne et la Hollande sévit un tueur d’un nouveau genre, aux méthodes plus que barbares…

VAL MCDERMID

Écossaise établie à Manchester, elle incarne la nouvelle vague du thriller féminin engagé. Après des études à Oxford, elle travaille comme journaliste pendant quinze ans avant de vivre de sa plume.





et du même auteur:



SOUS LES MAINS SANGLANTES


Le profileur Tony Hill, grièvement blessé par un patient de l'hôpital psychiatrique, affronte, de son lit de douleur, la rapacité de sa garce de mère. Quant à Carol Jordan, elle doit élucider plusieurs meurtres ayant pour point commun une liste de plantes vénéneuses. Parce que la première victime est la vedette du football-club de Bradfield, l'émotion du public frôle l'hystérie…





Aucun commentaire:

Publier un commentaire