mardi 30 août 2022

KELEANA tome 5 de Sarah J. Maas

 

Tome 5

L'Empire des tempêtes

Editions La Martinière
Parution: 17/06/2022
784 pages
23€









☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 5 de Keleana de Sarah J.Maas  ☇


Parce qu'il n'y rien d'autre à dire.



L'AVIS DE PHOOKA:








Parce qu'il n'y aura jamais assez de "cœurs rouges" pour dire à quel point j'aime Sarah J. Maas, à quel point ses écrits me font frémir, pleurer, trembler, à quel point cette autrice a un talent de dingue, il me faudrait en remplir la page ....

Ce tome 5 de Keleana n'a pas dérogé à la règle. Il était même tellement intense que j'ai dû faire une pause au milieu. Pour décompresser et surtout parce que j'avais peur de ce qui allait se passer. Et s'il ne s'est pas passé du tout ce que j'attendais, la fin m'a bouleversée et bien évidemment j'attends la suite avec une impatience monstrueuse.

Mais reprenons au début en essayant de ne pas trop spoiler ...

Keleana ou plutôt Aelin, reine de Terrassen, a réuni autour d'elle une petite cour. Petite mais puissante: Rowan évidemment, prince des Faes, Aedion le demi-Fae, Dorian le roi d'Adarlan et Lyssandra la métamorphe valent à eux seuls plusieurs armées. Néanmoins, les puissances en face sont trop importantes et ils ne font pas le poids. Sans compter que Keleana, n'a toujours pas réuni les trois clés de Wyrd qui lui permettraient de bannir Erawan de ce monde. Alors elle va chercher des alliés, mais comment savoir qui peut être fiable dans ce monde en guerre ? Et puis, il ne faudrait pas oublier Maeve, la reine de Faes qui voue à Aelin une haine profonde. Ajoutons à ceci que Keleana ne maîtrise pas encore totalement sa magie incommensurable et vous aurez un tableau assez précis de la situation ...

Ce que Keleana ignore c'est que Manon, la cheffe des dents de fer et à la tête de ses Treize, a sauvé Elide et lui a permis de s'enfuir de Morath. Elide qui transporte sans trop le savoir la deuxième clé de Wyrd, va croiser le chemin de Lorcan l'âme damnée de Maeve. Bon sang ce que je l'aime ce Lorcan. Malgré son passé, malgré son dévouement envers sa reine qui l'ignore ... Sa relation avec Elide est juste un immense chaos dans mon petit cœur de lectrice ...

Et puis il y a Fenris et Gavriel, les deux Faes envoyés par Maeve pour traquer Lorcan et qui vont croiser le chemin de Keleana et Rowan. Ils ont prêtés le lien de sang avec Maeve et ne peuvent pas lui désobéir, mais ils vont tout tenter pour essayer.

Ce que je trouve particulièrement réussi dans ce récit c'est la façon dont l'autrice dépeint son héroïne. Keleana n'est pas la belle princesse pleine de bonté qu'on pourrait imaginer. Non elle en est même très loin. Oui elle est belle, mais couverte de cicatrices dues à son passé, et surtout elle est retorse. Elle ment, cache bien des choses, même à Rowan et à ses amis proches pourtant si dévoués. Elle impose sa volonté au risque de prendre des décisions qui vont coûter cher à tous. Elle triche, elle magouille à sa sauce. Même le lecteur qui est omnipotent ne connaît pas tous ses secrets. On pourrait la détester tant son comportement se rapproche plus d'un anti-héros. Mais elle a traversé et traverse toujours tellement de difficultés qu'on ne peut que l'aimer malgré ses défauts et on se retrouve piégé au même titre que ceux qui l'entourent dans ce récit ... Et puis arrive la fin et on comprend..Et bon sang, croyez moi votre cœur se brise. En tous petits morceaux ...

Oui je suis fan inconditionnelle de Sarah J. Maas et cet opus ne fait qu'amplifier le phénomène. Je n'ai jamais rien lu de pareil, je n'ai jamais suivi des héros qui me tiennent autant à cœur. Quant au récit et toutes ses bifurcations, c'est juste énorme. Si je ne devais garder qu'un seul auteur/trice dans ma bibliothèque ce serait elle, sans aucune hésitation. Bref, lisez cette série (et toutes les autres de Sarah J. Maas) ou restez ignorants jusqu'à la fin de votre vie. C'est votre choix ...

Retrouvez tous les personnages ICI.


Sarah J. Maas sur Bookenstock:


lundi 29 août 2022

LA TRILOGIE DE LICANIUS Tome 2 de James Islington

 

# 2 - UN ECHO DU FUTUR



Éditions Leha
656 pages
25 euros






L'avis express de Dup sur Un écho du futur de James Islington

Une lecture qui se mérite pour une série qui prend une ampleur phénoménale.
Vivement la suite de cette trilogie !



L'AVIS DE DUP





Malgré une parution rapide entre les tomes, ce qui est toujours le cas chez Leha et c'est plus qu'appréciable, j'avais un peu peur d'être perdue vu le souvenir prégnant de la densité de L'ombre du savoir perdu, le premier tome de cette trilogie de Licanius. Mais sachez que James Islington est compatissant envers ses lecteurs et nous offre au début de son Echo du futur, un long résumé fort détaillé du premier opus. Ainsi donc, tout est bien remis en place et c'est rassérénée que j'ai pu entamer la lecture de ce magnifique pavé bien lourd. 

Bon j'ai quand même eu du mal pendant le premier tiers de ce bouquin. Même si l'alternance entre les personnages est maintenue par James Islington, il se concentre principalement sur Caeden à ce moment là. Oui, Caeden, qui a perdu sa mémoire... et qui va la retrouver lors d'incessants flash-back. Sauf que ces retours en arrière ne sont absolument pas linéaires, et surtout que le dit Caeden est en fait un personnage trois fois millénaires qui n'a pas porté toujours le même nom au cours de ses nombreuses réincarnations. Un immortel au service d'un Dieu, mais lequel ?

Rame, rame, rameurs, ramez... 

Mais en fait il faut juste se laisser porter par le courant. Les indices semés ça et là viendront s'insérer tout naturellement à leur juste place au fil du reste du récit. Et le personnage de Caeden va alors prendre toute son ampleur. Un personnage incroyable qui se questionnera sans cesse sur son libre arbitre tellement mis à mal au cours de ses flash-back.

Et puis il y a toujours Davian, Asha, Wirr, ils ont du pain sur la planche depuis les événements de la fin du T1. Davian part étudier ses pouvoirs d'oracle, Asha enquête sur la disparition des ombres et Wirr succède à son père et devient un personnage politique majeur, malgré son jeune âge. Les personnages s'étoffent considérablement, notamment Asha qui était relativement en retrait au cours du premier. C'est un panel d'émotions qui attend le lecteur grâce à ces personnages d'une tessiture incroyable. On stresse, on sourit, on pleure. 

L'univers dans sa globalité ayant déjà été posé au premier tome, l'auteur se concentre désormais sur son intrigue, du coup les actions et les complots politiques foisonnent, les surprises narratives sont bien présentes et la lecture, quoique toujours dense, avance très rapidement. J'ai mis plus de temps sur le premier tiers que sur les deux suivants. On découvrira néanmoins plus en détail le fameux nord, son ahurissant mur (strictement rien à voir avec celui de GRR Martin) et surtout ce qui se trouve derrière. Vivement le tome 3 moi je vous dis !

Au cours de ma lecture, je disais à Phooka que le récit prenait un virage SF, mais en fait, je reviens sur ma position. L'histoire que nous conte James Islington est bien une grande fresque de Fantasy avant tout, même si elle se mâtine parfois de science-fiction. On nage dans la magie, dans le pouvoir ahurissant des oracles et franchement, c'est passionnant. La trilogie Licanius est en fait une Fantasy hors norme, loin, très loin des clichés classiques.

Un écho du futur est un récit sur lequel il faut se laisser porter en faisant confiance à l'auteur. Cet opus apporte beaucoup de réponses, notamment sur les ombres que l'on découvrira plus en profondeur, mais elle en soulève tellement d'autres, qu'elle nous propulse sur les starting-blocks pour attendre la fin de la trilogie. Surtout après cet épilogue de malade, l'attente va être longue !!!

Note à moi-même : relire cet épilogue avant de poursuivre la lecture du T3 !


dimanche 28 août 2022

LE VISITEUR DU FUTUR, le film [Cinéma]

 



Et oui, pour une fois c'est une chronique cinéma.

Mais pas n'importe quel film puisqu'il s'agit du Visiteur du futur de François Descraques. Et si vous me (Phooka) suivez vous savez à quel point j'adore cet univers dystopique.

Alors avant de vous parler du film, un petit retour en arrière ...

Tout le monde connaît la web-série Le visiteur du futur ? Non? Ça c'est pas possible !! C'est une tuerie cette série ! Alors vous allez me faire le plaisir d'aller ICI et de regarder les 4 saisons (non pas la pizza, ni la musique !) ! Et plus vite que ça !

Commencez donc par le premier épisode: La canette | Le Visiteur du Futur »

Parce que Les visiteurs c'est d'abord une websérie géniale et originale, écrite et réalisée par François Descraques et diffusée à partir de 2009 sur Dalymotion. Une série de science-fiction qui commence doucement et dont la complexité augmente au fil des épisodes, jusqu'à devenir inlâchable. De plus, cette série est servie par des acteurs fabuleux et que perso j'adore que ce soient Florent Dorin, Raphaël Descraques, Justine Lepottier ou Mathieu Poggi. Mais mon chouchou restera toujours Slimane-Baptiste Berhoun (le docteur Castafolte).

C'est le récit centré sur un personnage, le Renard (Florent Dorin) dont le rôle est de tout faire pour modifier le passé pour éviter le futur apocalyptique dans lequel il vit. Au début de la série, il rencontre Raph sur le point de lancer une canette à côté d'une poubelle et depuis la phrase est devenue culte :

Surtout ne lance pas cette canette, parce que si tu la lances voilà ce qu'il va se passer ...
Et cette intervention va être le début d'une immense aventure aux rebondissements incroyables.

REGARDEZ DONC!!

Mais Le visiteur du futur ce n'est pas qu'une web série...

Il y a aussi un roman, La meute, paru chez Milady et disponible en audio. Un roman narré par Slim lui-même et dont vous trouverez la chronique ici.




Et ce sont aussi des BD (que je n'ai pas chroniqué) mais qui permet d'approfondir l'univers 




Et c'est même un jeu de plateau (oui quand on est fan, on est fan ! ;))










Voilà, vous savez tout.


Alors j'en reviens au film.

Quand François Descraques en a parlé sur twitter il y a déjà pas mal de temps, j'étais à la fois excitée et inquiète. Comment allait-il passer du format websérie au grand écran ? Allions nous retrouver tous les personnages 13 ans après ? est ce que le film allait être à la hauteur. Je vous avoue, beaucoup de stress et de doutes de mon côté (oui je sais c'est pas bien, j'ai honte ...)

Et puis il y a eu la bande annonce ...







Et là, plus de doute !! Tout était là. Les personnages, l'image, l'intrigue !!

Alors quand l'avant-première a été annoncée à Grenoble en présence de raphaël Descraques et Enya Baroux, je me suis jetée sur les places (oui les, parce que toute la famille est fan !) et hier soir (vendredi) a eu lieu cet événement !!


La salle était comble avec 530 personnes !!
(pas au moment où Mini-Phooka a pris la photo)

LE FILM EST GÉNIAL!

Voilà.

Ceux qui ne connaissent pas la série y trouveront leur compte. C'est un récit complet, un one-shot où tout est expliqué et personne ne sera perdu.
Ceux qui connaissent la série y trouveront des choses en plus, des Easter Eggs, des clins d’œil.
Pour prendre un exemple, pour moi qui avait lu la meute, voir arriver les gamins et le Terrier (ou plutôt le Terié) a été un immense bonheur !!

Le film est superbement construit avant une scène avant-générique d'anthologie, drôle et apocalyptique. Le scénario est super bien ficelé avec une trame qui est tout à la fois bourrée d'humour et de drame, avec une bonne dose de suspense. De la science-fiction française messieurs dames, à tout petit budget et pourtant qui crève l'écran.

Alors ça sort le 07 septembre et vous avez intérêt à foncer le voir. C'est une géniale dystopie. Française de surcroît.  C'est juste ÉNORME !!!!



Enya baroux et Raphaël Descraques
copyright Mini-Phooka ;)



07 Septembre. n'oubliez pas! 

Parce que si vous n'allez pas voir le film, voilà ce qui va se passer ...
Les films de SF Français vont disparaître, la SF va disparaître et vous en serez tous responsables !!




samedi 27 août 2022

Les barbouilles estivales de Dup : Juillet et début août

 

Après une longue pause créative faisant suite à mon overdose de corbeaux aux pastels secs, c'est l'aquarelle qui m'a inspirée à nouveau.

Pendant tout juillet, je me suis régalée à fouiller sur Pinterest où j'ai découvert quelques mini-vidéos, en accéléré, de moins d'une minute. J'en ai regardé beaucoup, et tenté quelques unes...





on ne voit pas mon bureau, parce que je l'ai recadrée ;)



Je commence à dominer les ciels orageux, ce qui n'était pas le cas en juin de l'année dernière : cf ICI




AOÛT


Toujours derrière mes pinceaux d'aquarelle 😍

Mais cette fois ci, j'ai arrêté les mini-vidéos.



Mes Pyrénées Milka 😂
D'après une photo de Henri Courtade publiée sur Facebook.
Je l'ai retenté en plus bleu... mais plus eu le courage de refaire le premier plan.




D'après une aquarelle de Marc Van Enis trouvé sur Pinterest


vendredi 26 août 2022

THE GUILD CODEX d'Annette Marie et Ashoakmaple [BD]



Ceci est une pseudo chronique.
Parce que je ne veux pas chroniquer mais juste faire découvrir ce petit bijou à celles et ceux qui seraient passés à côté.

Annette Marie vous connaissez ?
Tori Dawson tout ça...

Regardez là:







Vous savez que sur Bookenstock on en est dingue (et nous ne sommes pas les seules). Et voilà qu'il y a quelque temps, au détour d'une conversation sur Facebook, j'apprends par Julianna Hartcourt qu'il existe une BD ... Oui j'avoue au début je n'y croyais pas trop. Mais je suis allée voir sur Webtoon 
Webtoon c'est un site (il n'y a qu'à cliquer) et c'est aussi une appli android pour votre téléphone. C'est gratuit (du moins cette BD là est gratuite) et au fil des épisodes on découvre Tori Dawson, mais pas seulement. The Guild Codex c'est un mélange de Tori et de Robin (la nouvelle série traduite chez Bookmark qui sort en septembre) et vous savez quoi ? J'adore !!
C'est un ton différent. Le récit de Tori suit grosso modo le roman. On y retrouve tous les points forts. J'imagine que celui de Robin suit aussi la série. Les deux se mêlent sans se croiser pour le moment (à ce jour, l'épisode 22 vient de sortir). 

Tori, Aaron, Kai et Ezra prennent vie devant vous. Et selon les circonstances deux types de dessins les caractérisent. Le dessin que j’appellerais "sérieux" et celui quand des idées un peu "déplacées" leurs arrivent en tête de type plutôt manga.

Un exemple ici quand les garçons remarquent que le t-shirt de Tori est un peu décolleté ...

La scène d'origine ..... La réaction des garçons







Tout commence par une petite annonce ..




Et par une embauche en tant que serveuse au Crow and Hammer (ha oui parce que la BD est en anglais, mais c'est hyper facile à suivre ! ;))

Quelques captures d'écran pour vous donner une idée.


Tori





Robin








Ca se passe ici:Sur Webtoon

Pensez à configurer votre webtoon en anglais sinon vous ne trouverez pas cette série!


C'est top, foncez !!



jeudi 25 août 2022

CHEYENNE WHITE Tome 1 de Liz Myers

 

CHEYENNE WHITE


Tome 1 : Mal tombée



Auto-publication
340 pages
16,90 euros
disponible en abonnement Kindle






L'avis express de Dup sur Cheyenne White de Liz Myers

Un premier tome de mise en place qui promet bien du meilleur pour la suite.



L'AVIS DE DUP


Si vous avez lu le résumé caché sous mon lien au-dessus, vous savez que Cheyenne White est la poisse incarnée. Depuis sa plus tendre enfance, au sein des services sociaux, car oui, elle a été abandonnée à la naissance. Ballottée entre les foyers d'hébergement et les familles d'accueil, elle a quand même réussi à se construire une vie.

Mais ce que le résumé ne dit pas, c'est que la poisse ne touche pas qu'elle, mais aussi ceux qui la côtoie. Ainsi, au commissariat où elle bosse, les rares binômes qui lui ont été attribués ont tous mal fini. Depuis, elle enquête en solo et s'en accommode grandement. Comme elle a de bons résultats, cela convient à tout le monde.

Le corollaire de tout ça, c'est que dès qu'une affaire pue la merde, ben c'est pour elle. La voilà donc qui écope de la dernière en date, sur laquelle un autre inspecteur patauge. Trois meurtres à l'arme blanche, les vidéos de surveillance HS au moment opportun et les victimes avec un air béat, nullement effrayés. Hendricks, le commandant du service l'aiguillonne vers Carter, le chef du service scientifique.

Carter, le beau black canon du commissariat. Carter qui en pince pour elle. Et Cheyenne qui se laisserait faire volontiers si elle n'avait pas la certitude de l'éclabousser de sa poisse... 

Et avec tout cela on se dit : Mais ! Elle écrit des romans policiers maintenant Liz Myers ??? Pourtant, il y a écrit sur la 4ème de couv : Premier tome d'une saga d'urban fantasy ! Parce que franchement, il faut attendre un sacré moment avant que le côté fantastique du récit s'installe. Le mot "démon" a beau avoir été cité très tôt, page 21, cette hypothèse est rapidement balayée par les protagonistes.

Oh, on ne s'ennuie pas, je vous rassure. Il y a de l'action, il y a de l'émotion et une tension sexuelle franchement présente, et ce dès le début. Et toujours cet humour bien particulier que j'avais beaucoup apprécié dans Mathilda Shade.

En fait il fallait flasher sur le terme "premier" ! Voilà, c'était le temps d'installer l'univers, de faire la connaissance avec les personnages principaux et surtout de laisser le temps à Cheyenne de découvrir ses propres facultés. Et là, je ne spoile pas hein, elles sont affichées en grand sur la couverture. Ce que je trouve réellement dommage d'ailleurs car vu comme c'est amené dans le texte, cela aurait créé un très bel effet de surprise.

Puis tout arrive, notre héroïne badass va se trouver confrontée à un démon pour le moins sympathique, à un ange psycho-rigide et sa foi en la religion va être bien mise à mal. Sans compter qu'avec la présence quasi permanente de Carter, elle évolue bien en binôme, et ce dernier paie les pots cassés...

Mal tombée est donc une mise en place d'une saga qui devrait prendre qui prendra sûrement, au vu de l'épilogue, son essor lors des tomes suivants. Je suis prête à continuer le voyage aux côtés de Cheyenne White !


mercredi 24 août 2022

Les sorties d'août 2022 chez ActuSF en images [sorties]

 

L'héritage de l'esprit-roi

Claire KRUST






L'étoffe dont sont tissés les vents

Alain DAMASIO, Mélanie FIEVET, Antoine ST. ÉPONDYLE







Vampirologie

Adrien PARTY