vendredi 26 mars 2021

KELEANA Tome 4 Partie 2 La reine des ombres de Sarah J. Maas

 
Tome 4
Partie 2
La reine des ombres



Editions La Martinière J
17 euros
368 pages


Les informations sur le site de l'éditeur



☇ L'avis éclair de Phooka sur Keleana, La reine des ombres de Sarah J. Mass  ☇



Cette deuxième partie du tome 4 est juste impossible à reposer.
Énorme !
Vraiment !






L'AVIS DE PHOOKA:





Comme ce nouvel opus est la suite directe du tome 4 (mais ce n'est pas le tome 5, vous suivez ?), le récit reprend exactement là où on l'avait laissé à la fin du volume précédent.

Il va être difficile de parler de ce roman en évitant de spoiler. Le dénouement (de cette partie) approche. Tout s'est mis en place et le grand final est pour bientôt. Les préparatifs vont bon train et tous les protagonistes du récit convergent vers un même point. On retrouve Keleana évidemment, qui selon le rôle qu'elle doit jouer passe de voleuse, à assassineuse commandité par le roi, quand elle n'est pas tout simplement Aelin, la reine de Terrassen. Elle a superbement manœuvré pour éliminer Arrodyn, mais ce n'est pas pour autant que tous ses problèmes sont réglés. Heureusement qu'un de ses nombreux talents consiste à savoir bien s'entourer. Et entre Rowan, Aedion, Chaol et Nesryn, on peut dire qu'elle a touché le gros lot. Mais ce n'est pas un hasard si elle trouve de l'aide. Sa rencontre avec Manon, la cheffe des Treize, en sera une preuve supplémentaire. Tout comme l'aide fortuite apportée par Lorcan, pourtant sous la coupe de la reine Maeve.

Ce qui est fabuleux dans cette série construite sur le personnage de Keleana/Aelin, c'est la puissance de tous ceux qui l'entourent. Qu'ils soient amis ou ennemis. Manon en est l'exemple typique. Cette sorcière impitoyable horriblement effrayante, sans cœur et sans pitié, pourrait être un personnage profondément repoussant, mais ses doutes qui surgissent parfois, ses petites hésitations font douter le lecteur. Est-elle réellement aussi mauvaise qu'on le pense ? Y'a t'il une lueur d'espoir ? Et puis la lueur s'éteint et Manon massacre tout le monde ... Puis, au détour d'un chapitre, une de ses Treize, raconte son histoire. Asterin. Une histoire qui vous fait verser des larmes. Oui verser des larmes pour ces sorcières, ces becs-noirs, si puissantes, si inhumaines. Et pourtant ...

Et puis bien sûr il y a Dorian. Le prince Dorian. Puissant magicien, sous la coupe des Valg, un torque maudit autour de son cou qui lui impose la personnalité un Prince Valg au dépend de la sienne. Dorian est-il est toujours présent dans son propre corps, malgré les horreurs qu'il commet ?

Et Chaol ? Et Elide ? Et Lyssandra ...

Tous, vraiment tous, sans exception, sont des personnages exceptionnels. Des héros qu'on ne peut pas oublier. ils ont tous leur rôle, leur personnalité, leurs forces, leurs faiblesses. Le lecteur ne peut que ressentir une profonde empathie pour chacun d'entre eux. C'est un véritable tour de force de l'autrice.

Sarah J. Maas n'est pas seulement douée pour construire ses héros, elle excelle aussi dans la construction du récit. Si au début du tome 4 (le précédent opus donc), les longs chapitres alternaient entre les différents lieux et personnages, plus on avance dans le récit et plus les chapitres sont courts et entremêlent les protagonistes de l'histoire. Parfois juste quelques phrases et on passe à quelqu'un d'autre, mais ainsi, tous restent présent dans l'esprit du lecteur. Car même si Keleana est le pilier de tout le roman, elle ne serait pas ce qu'elle est sans tous les autres autour d'elle. À la fin de ce récit, un chapitre est tourné. On retrouve un peu de paix. Une paix cher payée. C'est très agréable, un répit, une première victoire, même si la guerre approche et qu'on sait qu'elle sera terrible.

Ce tome 4 partie 2 est un page-turner, quasiment impossible de reposer. Le rythme est insoutenable et c'est un immense plaisir de lecture. Coup de cœur. Évidemment !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire