vendredi 12 août 2022

LE TRÔNE EMPOISONNÉ (Arbon tome 3) de Jaymin Tate et Eve James

Académie Arbon tome 3

Le trône empoisonné




Editions Bookmark
Collection Infinity
Parution 13/04/2022
19 euros
336 pages












☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 3 de L'académie Arbon  ☇


Un quasi sans faute pour cette série que j'ai adoré.
(sauf les couvertures de la VF évidemment, qui sont abominables)
De l'action, du suspense, un monde orignal et de la romance très très hot.



L'AVIS DE PHOOKA:






Suite à l'attentat pendant le bal à l'Académie Arbon, des monarques sont morts et Raf a été enlevé. Violet et Jordan vont tout faire pour le retrouver, même si tout faire implique se faire enlever eux aussi par la résistance. Mais ce que Violet n'a pas prévu c'est que le chef de cette branche de la résistance n'est autre d'Urien son ancien mentor. Et Urien est un mégalo prêt à tout. Il est le danger ultime. La torture et la violence font partie de son arsenal pour obtenir ce qu'il veut. Et ce qu'il veut c'est Violet. Elle est la clé qui lui permettra d'accéder au pouvoir. Pour la briser il agira directement sur elle mais aussi sur Jordan puisqu'il sait qu'elle tient à lui.

La plongée dans ce tome 3 est brutale, le lecteur se retrouve direct dans l'action et le monde décrit par les autrices gagne en profondeur ... et en noirceur. C'est vraiment une dystopie et quand on quitte le monde aisé des monarchies, la vie n'y est pas tendre. J'admire vraiment la volonté de Jaymin Tate et Eve James de ne pas aller vers la facilité. Aussi bien pour l'univers décrit que pour les protagonistes du récit. Violet/Violence/Rose est une jeune femme incroyablement forte oui, mais les fêlures en elle sont nombreuses et profondes. Heureusement qu'elle peut compter sur le soutien sans faille de ses deux princes. Raf et Jordan sont amis depuis toujours et au lieu de se disputer l'amour d'une femme, et l'obliger à décider entre eux deux, ils vont se la partager; Mais ils vont aussi fixer des règles claires de cohabitation. On y croirait! ;) Mais ces deux là se complètent. Aussi bien sur le champ de bataille où il sont d'une efficacité redoutable qu'au point de vue du caractère où Jordan, plus "souple" apaise Raf. Raf, le guerrier ultime, l'Ange que personne ne peut battre sauf peut-être Violet sait qu'il ne fait pas le poids seul, face à Urien. Le tuer sera difficile et tant qu'il sera vivant, Violet sera en danger ...

Bref...

Je me suis régalée. Une fois encore. Seule la fin m' a un peu déçue ou du moins surprise. Parce que ce n'est pas une "vraie" fin (alors que ce tome est le dernier de la série), parce que l'avenir n'est en rien assuré (Raf et Jordan sont censés devenir rois un jour et ils devront assurer la succession non?). À vouloir faire une belle fin pleine de principes (que j'approuve), il reste un tas de points non réglés et qu'on imagine se régler plus tard ... et pas forcément bien. En tout cas, il me manque une suite ou une fin plus construite, plus aboutie et c'est la raison pour laquelle je ne fais pas un coup de cœur de ce dernier tome même si j'ai adoré.

Cette trilogie qui m'avait au début paru bien étrange et dont le pitch ne m'enthousiasmait pas plus que ça s'est révélée être un chouette coup de cœur. Je suis triste de quitter Violet/Raf et Jordan. J'espère qu'on aura de leurs nouvelles si jamais un spin-off voit le jour. On ne sait jamais, je peux rêver! En tout cas, si vous cherchez une série courte qui change les idées, vous pouvez y aller les yeux fermés. Attention c'est quand même très très hot et ça n'est pas pour tout le monde.




lundi 8 août 2022

10 autrices incontournables en Urban Fantasy by Dup [faux TAG]

 

On est en vacances qu'elle avait dit Phooka... ah je vous jure !

Mais bon, avouez que son "by Phooka" sous-entend bien qu'il y aura un "by Dup", vous êtes d'accord ? 

Alors, moi je veux bien m'y coller, mais j'ai l'impression que l'on pourrait presque faire un copié-collé du sien hormis les liens de chroniques hein !!!

C'est parti !


Ilona Andrews :

1er exemple flagrant de copiage... Mais elle (hum... elle et lui) sont le must, il faut le dire. Kate Daniels que j'ai lu goulûment un été jusqu'au tome 4, sans les chroniquer (vacances je vous rappelle). Et puis récemment, grâce au Mois de Alex Ferder, j'ai découvert Dynasties... coup de foudre.






Annette Marie :

2ème exemple... elle aussi, juste après Ilona Andrews. Alors, le tome 1... même discours que pour Kate Daniels ! Et puis voilà, je me suis ressaisie. Je précise que j'ai fini le tome 4 hier soir et qu'il n'est pas encore chroniqué. Inutile de vous dire que j'ai a-do-ré ! 




Alex Ferder :

Celle qui aurait dû être MON autrice, MA découverte, et que j'ai bêtement refilé son tome 1 de Vic Swanson à Phooka, sous prétexte que j'étais overbookée, tout ça parce que j'avais fait la gourmande en SP, et que je ne voulais pas prendre trop de retard... la haine ! Bref, vu comment Phooka s'est gaussée après, j'ai enchaîné, mais toujours derrière quoi 😭. Pis comme elle est devenue bêta d'Alex, ben c'est une situation qui n'est pas prête d'évoluer hein 😬. Je constate même que je n'ai pas chroniqué le tome 1... je devais faire la boude, sûrement 😂



Vanessa Altmeyer :

Parce que sa série sur Forthill est juste passionnante, que sa tête à claque de Lisa a su évoluer dans le bon sens (dieu qu'elle m'a escagassée au tome 1) et que maintenant je l'adore. Mais, surtout pour son univers et ses dragons... enfin, soyons honnête, SON dragon, Ian 😍



Chloe Neill :

Bien évidemment... et là encore, Les vampires de Chicago ont été une lecture estivale. Et comme tout le monde l'a bien compris, en été j'entretiens le baobab qui me pousse dans la main 😁 Mais bon, j'ai quand même un poil bossé malgré tout, Merit et surtout Ethan ❤❤❤ le valait bien !



Myrtille Bastard :

Autrice que j'ai découvert tout récemment, avec son premier Urban Fantasy. Sinon, elle a écrit une saga de Fantasy, Ânhi. Mais sa Tryna, de sa nouvelle série Tryna Jones est plus que prometteuse. De l'Urban française, en France. De l'humour, du hot et du pep's, tous les bons ingrédients sont là !




Katie MacAlister :

Tiens, encore une autrice que j'ai adoré, lu, dévoré et pas chroniqué. Déjà toute petite je n'aimais pas les devoirs de vacances 😁. Mais son Aisling qui n'a peur de rien et surtout, surtout son Drake vaut vraiment le détour. Allez, pour la peine je vous mets les chroniques de Phooka !



Marika Gallman :

Une autrice que je suis ravie de voir revenir au devant de la scène après un passage à vide trop trop long. Sa Maeve Reagan découverte à l'occasion de son Mois2 (2013 tout de même), puis elle avait sorti Les chroniques de Hallow en 2015, juste le tome 1 histoire de bien nous appâter... Tome 1 que je relirai avec plaisir à l'occasion de la sortie de la suite 😍


* Maeve Reagan :

* Les Chroniques de Hallow :



Anaïs Cros :

Autrice découverte il y a fort longtemps avec une série de Fantasy Les lunes de sang, Anaïs Cros a publié récemment une série d'Urban Fantasy historique Le peuple invisible qui vaut franchement le détour. Alors soyons claire, pas d'héroïne badass ni de mâle en rut hein, mais franchement tous les autres codes de l'Urban sont là. Donc je la mets ici, ne vous déplaise... pis d'abord, je fais que ce que je veux, na !



Laura Collins :

Voilà une autrice chère à mon cœur. Elle écrit de l'Urban, et pourtant sa plume se distingue par rapport à toutes les autrices citées précédemment. D'où sa place en queue de peloton dans ce top 10, uniquement parce qu'elle est à part. Une plume délicate, toute en retenue, qu'on pourrait très bien imaginer publiée en blanche... C'est... oui, vraiment à part. Et moi j'aime, là, c'est dit !

Laura écrit aussi du fantastique, des dystopies et de la fantasy. J'ai la chance de bêta-lecturer sa prochaine saga de Fantasy, et cerise sur le gâteau, j'ai lu un UF avec un vampire pas encore publié qui est juste trop trop bien 😍

Pis on est copine de barbouille alors ❤ !



Le top 10 UF de dame Phooka

Les billets sur nos 10 autrices incontournables SFFF 


jeudi 4 août 2022

BELLE de Robin McKinley (Dup)

 



Éditions Pocket
245 pages
11,98 euros (😂 12 quoi)






L'avis express de Dup sur Belle de Robin McKinley

Laissez vous happer par la féerie de ce conte revisité !


L'AVIS DE DUP





Bon, tout le monde connait l'histoire de "la Belle et la Bête", entre le film et le dessin animé, même moi, c'est dire 😁 ! Alors pourquoi j'ai eu envie de lire ce roman, je ne saurai le dire vraiment, d'autant qu'habituellement je fuis les contes revisités.

Et bien il doit y avoir de la magie dans ces lignes parce que j'ai été complètement happée par la plume de Robin McKinley, alors même que je connaissais la chute. C'est bien simple, une fois démarré, je n'ai pas pu le laisser, il me fallait le finir. Heureusement que c'est un tout petit roman !

Belle, le roman, est découpé en trois parties. La première met en place la faillite de la famille, la vente aux enchères de leurs biens et leur départ de la grande ville portuaire. La seconde les voit s'installer dans une ferme modeste dans le nord, près d'un petit village et aux abords d'une sombre forêt. La troisième débute au moment où Belle s'aventure dans cette forêt interdite aux côtés de son père pour être conduite au château de la Bête.

Les deux premières parties sont très courtes et ont été une totale découverte pour moi. La troisième avec la mise en place de la magie et de tout ce qui se passe au sein de ce château ont été un émerveillement total, j'étais comme une vraie gamine, alors même que je savais tout ce qui allait se passer !!!

La plume de Robin McKinley est parfaitement adaptée à la féerie de ce conte, les descriptions sont... magiques, je ne trouve pas d'autres termes. Quant aux personnages, ils sont incroyablement consistants et crédibles, et en si peu de pages c'est un véritable tour de force. Belle est une petite parenthèse de bonheur que je ne peux que vous conseiller !


Et comme la découverte de la chronique de Phooka est postérieure à l'écriture de la mienne (même si elle me l'avait dit, mais j'avais oublié entre-temps 😬), je vous pose le lien ici : Chronique de Phooka

lundi 1 août 2022

10 autrices incontournables en Urban Fantasy by Phooka [pas TAG =D ]

En répondant au TAG de Nevertwhere , je me suis rendue compte que je n'ai mis aucune autrice d'Urban Fantasy dans ma liste. Il m'est donc venu l'envie de faire un billet à part. Parce que le genre est souvent méprisé par les lecteurs de SFFF purs et durs -pas tous heureusement, certains sont plus ouverts que d'autres- Ils reproduisent ainsi le même comportement que les lecteurs de blanche vis à vis d'eux , oui je tacle au passage je sais ;), il y a pourtant de sacrées belles découvertes qui méritent le détour !!

J'ai donc fait la liste des autrices dont j'achète les romans sans même lire la quatrième de couverture, ayant une totale confiance en ce qu'elles vont écrire (le jour où elles vont publier leur liste de courses, ça va me faire tout bizarre! 😂)


Ilona Andrews


Évidemment, en premier sur ma liste. Même si je triche un peu puisque c'est un couple qui écrit, mais bon dans ma tête ça reste toujours une autrice (Ilona) et puis c'est tout. Et puis parce qu'il est impossible de passer à côté de Kate Daniels, et qu'une fois que vous avez mis le nez dedans vous êtes fichus. Curran 💓 C'est vraiment l'exemple même de l'autrice dont je ne vérifie pas la quatrième de couverture (ce n'est pas la seule), mais en plus je me précipite pour lire, ça ne traîne pas dans ma PAL.



Annette Marie


Juste derrière arrive forcément Annette Marie avec ses Tori Dawson. Magique, vraiment! Je dois me retenir de ne pas lire toutes ses séries en anglais. Je ne sais pas si je vais tenir longtemps. Ses personnages sont absolument délicieux, ses récits captivants et en plus il y a plein de cross-over et ça, j'adore !! Elle peut, elle aussi, publier n'importe quoi, je me jette dessus.

De plus les romans d'Annette Marie sont "très soft" côté sexe et peuvent plaire vraiment à tous. Un excellent point de départ pour découvrir le genre.



Alex Ferder:


Oui, Alex c'est une évidence non? La première autrice française de la liste. Elle m'a séduite dès son premier tome de Vic Swanson. Depuis, j'ai la chance d'être sa bêta et c'est du pur plaisir. Son humour, son sens de la répartie et son imagination sans limite sont des gages de qualité et de plaisir. Les romans d'Alex sont un peu plus hot que des Tori Dawson par exemple, mais vraiment rien de "trop" dans sa série Vic Swanson. Série dont la force évolue au fil des tomes. Ils deviennent plus sombre et "sérieux" au fil du temps.



Jaymin Eve  & Tate James


Ouais là aussi je triche, mais ces deux là écrivent souvent ensemble et j'adore! Vraiment!

Par contre là, c'est vraiment plus explicite côté sexe donc je préfère prévenir. Toutes mes chroniques ne sont pas encore publiées (mais écrites ;)), mais les séries Arbon et Kit Davenport font parties de celles dont j'attends la suite avec impatience (le tome 3 de Kit est dans ma Kobo pour cet été). Et je lis n'importe quoi avec leurs noms sur la couverture, en duo ou en solo, sans me poser de question.



Chloe Neill


Bon Chloe Neill, je ne pouvais pas passer à côté. Les Vampires de Chicago, Ethan 💓. Je n'ai pas encore fini la série, mais ça ne saurait tarder. Action, humour et amour, tout y est. Tout est parfaitement dosé. La complexité du récit alliée à un rythme d'enfer, ça ne peut pas vous laisser indifférent. Une belle entrée dans le genre ici aussi, si jamais le cœur vous en dit, c'est un incontournable absolu. (Tiens là aussi j'ai des chroniques écrites et pas publiées encore oops)



Julie Saurel

Deuxième française de la liste, j'ai découvert Julie totalement par hasard et de fil en aiguille j'ai lu tout ce qu'elle a publié. J'adore son humour et ses personnages. C'est une autrice que je suis de près et dont je lirai les prochaines productions sans la moindre hésitation! Alicia Smith et ses moutons-garous resteront longtemps dans ma mémoire! 😁


Maëlle Desard

Là j'ai un peu hésité. Non pas à cause de la qualité de l'autrice, non mais je n'étais pas sûre de la classer en Urban, mais en fait si! C'est de l'urban strasbourgeoise, c'est totalement fun. J'adooooore Esther et Loan (et tous les autres). Le genre de roman qui me fait m'esclaffer toute seule quand je lis, au grand étonnement des gens autour. J'attends la suite avec une impatience grandissante et oui j'achète sans regarder tout ce que peut écrire Maëlle c'est sûr ... et je l'ai déjà fait (urban ou pas d'ailleurs).


Helen Harper

Helen Harper je l'ai découvert récemment avec Les liens du sang. Bon sang j'ai dévoré les trois premiers tomes quasiment d'une traite en y laissant mes nuits! J'ai adoré !! Les chroniques sont écrites ici aussi mais pas encore publiées donc je n'ai pas de lien à mettre pour le moment. Mais je sais que je vais TOUT lire, en particulier les Ivy Wilde (déjà chargés sur ma kobo)


Thea Harrison

J'ai découvert l'autrice avec Moonshadow que j'ai adoré. Des personnages travaillés et des aller-retours entre les mondes. J'adore ça et la trilogie entière a été un coup de coeur. Et puis j'ai attaqué la chronique des anciens et ça a été le coup de foudre absolu !! Dragos 💓. Encore une autrice qui fait des cross-over (on retrouve Dragos dans le tome 3 de Moonshadow) et je suis incapable de résister à ça !! J'ai lu les deux premiers tomes (oui chronique écrite et pas publiée tout ça ...) et je compte bien continuer!



Marika Gallman


Parce que c'est sans doute avec elle que j'ai découvert le genre. Parce que j'ai adoré Maeve Regan. Parce qu'elle m'a manquée ses dernières années et que son retour me fait un immense plaisir. Je lirai sans aucun doute ses prochains romans. Marika, je compte sur toi !


Et non je ne fais pas un TAG parce que je suis bien trop flemmarde pour gérer les réponses ;)

(mais dans l'absolu ça aurait été génial et ça aurait donné une chouette base de données sur le sujet ;))


Évidemment il y en a beaucoup qui ne sont pas dans cette liste et que j'adore, mais j'ai du faire un choix.

Les billets sur nos 10 autrices incontournables SFFF 

vendredi 29 juillet 2022

UNE PÉRILLEUSE AFFAIRE de Deanna Raybourn

Une enquête de Veronica Speedwell
#2


Editions Hauteville
Parution: 06/07/2022
Moyen format
384 pages
14.90€










☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 2 des enquêtes de Veronica Speedwell  ☇


Un immense plaisir de retrouver Veronica et Stoker dans une nouvelle enquête.
Leur relation est toujours aussi mystérieuse que drôle.


L'AVIS DE PHOOKA:



Veronica a découvert le secret de ses origines, mais finalement ça ne change rien à sa vie. Elle continue à travailler et à habiter avec Stoker en tout bien tout honneur pour restaurer la collection digne d'un musée d'histoire naturelle de leur hôte. L'expédition que tous deux avait prévue tombe à l'eau et pour se changer les idées Veronica va aller faire un tour au Curiosity Club. Un Club réservé aux femmes "aventurières". Du moins à celles qui ne se plient pas au carcan de la société. Là, elle va y rencontrer une "personnalité" qui va lui mettre une enquête entre les mains. Miles Ramsworth, un noble mécène, va être exécuté dans une semaine pour un crime qu'il n'a pas commis. L'interlocutrice ne peut pas dire à Veronica pourquoi elle en est certaine, mais elle l'affirme et Veronica va devoir trouver un moyen de le disculper. Elle va évidemment emmener un Stoker, pas du tout ravi, dans cette histoire et l'enquête va les faire plonger dans le milieu des artistes, mais aussi dans les histoires cachées d'une partie de la noblesse londonienne dont la famille de Stoker ...

C'est toujours un régal de suivre Veronica et Stoker. Leurs joutes verbales sont un vrai délice. Cette fois-ci l'enquête est un véritable contre la montre puisqu'ils ont une semaine pour démêler les fils de cette histoire. Et croyez-moi c'est une sacrée pelote. Le récit nous permet de découvrir une communauté d'artistes londonienne dont la liberté de ton et d'action fascine Veronica. Le rythme de l'enquête est par nature assez soutenu et le ton toujours très léger. Mais une fois encore, ce qui fait toute la saveur du récit c'est vraiment la relation Veronica-Stoker. Veronica est toujours aussi sûre d'elle, elle se considère comme la scientifique à laquelle aucun mystère ne peut résister. De plus elle se considère comme experte dans l'étude du comportement masculin ... Stoker est bourru à souhait, transpirant et les mains plongées dans les peaux des animaux pour les empailler. Mais il ne résiste pas quand Veronica lui demande de l'aide, au risque de sa vie même. Leur attraction mutuelle déniée, leur complicité et les pics qu'ils se lancent en permanence sont un vrai régal pour le lecteur. On aimerait les voir se rapprocher, mais ce n'est pas gagné. La romance n'est pas pour demain bien que l'autrice nous en donne tous les prémices. C'est horriblement frustrant. Ce sera mon seul bémol, ou plutôt un futur bémol. La "Phooka du futur" risque fort de râler s'il ne se passe jamais rien entre ces deux-là alors que Deanna Raybourn continue de donner tous les signes d'une romance, à les faire se dévorer des yeux de cette façon et interagir avec autant de proximité. Pour le moment c'est parfait, mais pour la suite c'est à voir ...

Ce deuxième tome des enquêtes de Veronica Speedwell est un vrai plaisir qui se lit à toute allure à la fois grâce au rythme effréné de l'enquête mais aussi pour ses deux héros qui sont absolument géniaux. À suivre ...


Sur Bookenstock: