jeudi 22 juillet 2021

SALSA MORTELLE de Seanan McGuire

 

INCRYPTID # 2

SALSA MORTELLE


Éditions Alter Real
403 pages
20 euros version papier
5,99 en numérique




L'avis express de Dup sur Salsa mortelle de Seanan McGuire

Zéro temps mort ce coup ci, la mayonnaise prend directement.
Un excellent divertissement !


L'AVIS DE DUP




Grâce à Delhia du blog Between dreams and reality et son blog tour qu'elle organise régulièrement, j'ai pu poursuivre l'aventure de Verity Price que j'avais débuté dans les mêmes conditions. Le premier tome s'appelait Tango endiablé, place maintenant à Salsa mortelle. 

Pourquoi ces titres si ciblés ? Tout simplement parce que Verity a une véritable passion pour la danse latine qu'elle pratique à un niveau de compétition... enfin quand elle en a le temps. Parce qu'elle est avant tout une Price, donc une cryptozoologue (voir ma chronique du tome 1 pour les explications) et qu'elle s'occupe de tout ce qui est non-humain à New-York, humanoïdes ou pas.

Quel plaisir de retrouver Verity et sa colonie de souris Aeslins. Des souris ultra religieuses, ultra cérémonieuses, et qui parlent, qui l'ont élevée au rang de déesse suprême. Elles m'ont valu quelques fous rires j'avoue. Verity dont le job dans le bar devenu cabaret des cryptides de New York a un poil changé : elle est meneuse de revue maintenant. Juste l'imaginer en tenue de french cancan me fait rire. On retrouve avec plaisir toute cette faune déjà croisée : croquemitaines, tanukis, gorgones, dragons femelles qui sont comme vous et moi mais en plus belles, etc...

Et puis notre scotch Dominic est toujours là, acceptant petit à petit de voir les cryptides comme des êtres pensants et non comme des monstres à mettre tous dans le même panier comme le lui a inculqué le Covenant. Mais le côté scotch se transforme peu à peu en aimant, et l'attraction vient des deux côtés, même si Verity ne sait toujours pas de quel côté va sa loyauté... Et là, Seanan McGuire va se charger de le lui apprendre.

Dominic va l'informer de l'arrivée à New-York de trois de ses supérieurs, venant superviser son "travail" et va prendre ses distances pour... la protéger ? Il va lui conseiller de fuir également. Mouahahah, il a juste oublié que Verity est une Price, et que dans ces cas là, ils affrontent l'adversité. Mieux, ils se serrent les coudes et l'oncle Mike de Chicago va venir en renfort. Découvrir également le côté obscur de la nature de Sarah, sa cousine adoptive télépathe et empathe naturelle, m'a beaucoup impressionné. Quelle imagination de la part de Seanan McGuire !!!

Et là où c'est génial, c'est que Verity va réussir à entraîner derrière elle tous les cryptides qu'elle connaît. Mégas bastons dans les rues de New-York, dans les sous-sols et sur les toits (Verity a toujours privilégié comme moyen de déplacement les courses et sauts de toits en toits...oui, oui, à New-York !)  ! Même les souris Aeslins sont de la partie, une armée d'espions à sa disposition !

Bon, il y a un hic quand même. Parmi les trois membres du Covenant se trouve une Healy, Margaret Healy... donc de la famille de l'arrière grand-mère de Verity qui a épousé un Price. Une Margaret qui voue une haine sans borne à cette branche dévoyée, traître au Covenant. Mais une Margaret faite du même bois... Inutile de dire que ça va chauffer, pour notre plus grand bonheur de lecteur !

Un bestiaire de folie, des dialogues enlevés et percutants, de l'amitié, de l'amour et des orgies de bastons. J'ai moins pédalé dans la semoule au début que dans le premier opus, l'action arrive très vite et m'a embarqué directement. Salsa mortelle est une chouette lecture divertissante. Merci Delhia !


mardi 20 juillet 2021

SEPTEMBER JONES Tome 1 de Jupiter Phaeton



Loups , magie et Cie



Panda éditions (auto-édition)
5.99 en numérique
Emprunt Kindle possible
19.90 en version papier







☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de September Jones  ☇



Un premier tome trop bavard et avec des longueurs, mais qui donne néanmoins envie de découvrir la suite !!





L'AVIS DE PHOOKA:








Alex Ferder, qui en plus d'être une excellente autrice, est aussi une vile tentatrice, m'a convaincue de découvrir cette série. Et comme l'été tout est permis je me suis lancée dans la lecture de September Jones. Je vous le dis d'entrée j'ai déjà fini le tome 2, j'espère enchaîner direct avec le tome trois. Donc si ma chronique du tome 1 est un peu tiède (et elle le sera) rassurez vous, la suite vaut le déplacement !! 


September Jones est une surnaturelle, une changeling qui vit loin des siens. Elle vit dans une ferme, près de la forêt avec quatre coloc humains qui ne savent rien de sa nature. Et ils ne savent surtout pas qu'à quelques centaines de mètres de la ferme, elle a enterré son dernier petit ami, un loup-garou qui commençait à lui courir sur le haricot ...
Dans la  vie de tous les jours September est autrice. Elle écrit de l'urban fantasy. Facile non? Elle raconte un peu sa vie, en changeant quelques points pour qu'elle ne soit pas reconnaissable mais qui mieux qu'une surnat peut écrire sur les surnat. De toutes façons, pour les gens c'est purement inventé donc elle s'éclate. Alors qu'elle fait une séance de dédicaces dans une librairie, Kyle, un fichu loup-garou Alpha qui travaille dans l'édition vient lui proposer un contrat. ce qu'elle ne veut pas. Elle vit libre, loin des siens et loin des maisons d'éditions. Et c'est à ce moment là qu'elle se fait agresser par une fan et que la situation bascule.


Comme dit plus haut ce premier tome n'est pas un coup de cœur, loin de là, mais il est suffisamment appétissant pour que je me sois lancée dans la suite et croyez-moi la suite en vaut la chandelle.
Ici on découvre September, l'héroïne, une changeling au caractère tellement bien trempé, qu'elle en est chiante soyons clair. Elle mériterait d'être remise en place un peu plus souvent et même si son tempérament a une explication, elle est vraiment pénible. Mais petit à petit, vu tout ce qui lui tombe sur la tronche elle évolue dans le bon sens.
Kyle, lui est un Alpha pacifiste, du moins au début. Il est un peu trop gentil, mais c'est un gars loup bien et c'est pas si souvent qu'il y en a dans ce genre de romans.

Le récit est bourré de suspense et d'humour, le roman se lit très vite et c'est un savoureux cocktail pétillant et fort. Il y a néanmoins des longueurs (beaucoup). Il aurait mérité d'être largement sabré (par un éditeur peut-être ;)). Justement tous les discours sur l'auto-édition sont un peu "too much". C'est bien d'en parler à travers la bouche de l'héroïne, mais sur ce sujet elle radote un peu et se répète au point d'en devenir pénible et pour ma part ça m'a juste convaincu qu'il vaut mieux avoir un vrai éditeur derrière :)).  Il y a quelques autres dialogues ou soliloques du même acabit.

Malgré ce qui précède, ma lecture a été très agréable (oui j'ai sauté quelques passages) mais j'aurais pu ne pas vous en parler . Sauf que ... sauf que j'ai lu le tome 2 par curiosité et que là c'est une autre paire de manches !!! On est entré dans le vif du sujet et il est génial. Mais ça je vous en parlerai dans la prochaine chronique ...

Et ouais un peu de suspense! En attendant jetez un oeil sur celui-ci ...

lundi 19 juillet 2021

NEVERNIGHT Tome 2 de Jay Kristoff

 

2 # LES GRANDS JEUX



Éditions De Saxus
793 pages
19,90 euros





L'avis express de Dup sur Les grands jeux de Jay Kristoff

Vous la connaissez la sensation de vide immense lorsqu'on referme un roman ?
Je vous garantis qu'elle est démultipliée ici !
Énorme coup de coeur.
Je suis fan de cet auteur, c'est dit !



L'AVIS DE DUP



Blabla pré-chronique :

Dire que j'attendais ce tome 2 avec beaucoup d'impatience est un euphémisme. J'avais eu un ÉNOOORME coup de coeur pour le premier, N'oublie jamais. J'avais même dit dans ma chronique qu'en attendant ce second tome j'allais explorer le reste de la biblio de Jay Kristoff. Seulement voilà, c'était novembre, la pleine saison des SP... Mais là, la donne a changé ! 1) c'est également un énorme coup de coeur et 2) nous sommes en été (même si la météo essaie de nous faire croire le contraire). Du coup bouleversement complet de mon planning de lecture estival, avec un retour en force des séries précédentes de Jay Kristoff !

Chronique :

/!\ Attention SPOIL sur le premier tome !

Mia est donc devenue une lame, un des bras armé de l'Église rouge pour laquelle elle effectue des missions. Elle tue sur ordre du ministère là où on lui demande d'intervenir, mais son but premier reste inchangé : venger le meurtre de ses parents et son petit frère. Les responsables en sont Scaeva, le premier Consul de la République d'Ytreya et le Duomo, le chef spirituel du culte d'Aa. L'Église rouge n'est qu'un pallier nécessaire à son parcours.

On le comprendra dès la première partie de cet opus lorsque l'on réalise que Mia organise sa propre capture par un marchand d'esclaves ciblé...Un plan pour le moins osé, mais c'est Mia n'est-ce-pas ! Pour pouvoir atteindre les deux cibles de sa vengeance, il lui faut intégrer un prestigieux collegium, devenir gladiatti puis accéder et gagner Les Grands Jeux de la capitale, Sépulcra. Ainsi va naître la Corneille !

Les explications viendront grâce à des flash-back qui alterneront dans chaque chapitre de cette première partie. Au cours d'une de ces missions elle croisera le chemin de Ashlinn, son ex-amie qui a bien failli réussir à décapiter l'Église rouge dans l'opus précédent. Mais Ash lui prouvera combien le ministère ment et l'intérêt de lui cacher ses plans. Même si cette première partie est un peu difficile d'accès, le lecteur restant spectateur jusqu'à ce que le passé rejoigne le présent, et avec lui toute la compréhension du plan de Mia, la plume acérée, cinglante de Jay Kristoff sait nous aimanter. Ses notes de bas de pages sont toujours aussi délicieuses. 

Et puis retrouver Mia c'est juste le bonheur. Quel personnage celle-ci, elle monte sur mon podium des personnages préférés (il a plein de marches mon podium 😁).  Mia et ses ombres. Oui, ses, car en plus de Gentilhomme, le non-chat, elle a récupéré Éclipse, la non-louve au décès de Lord Cassius. Mia qui se pose autant de questions que nous quant à sa nature d'Enténébrée. Mia qui pourrait sembler froide tant la poursuite de son objectif semble l'obnubiler, mais l'auteur va fendiller sa carapace au fil des pages.

Alors bien sûr, sur le papier, le plan semblait parfait... Mais n'oublions pas que c'est Jay Kristoff aux commandes, et dès la première étape ça foire, exit le prestigieux collegium de Leonide et ses glorieux lions, pour le petit et balbutiant de Leona sa fille, et ses faucons. L'ascension au sein des gladiattii et l'accès aux Grands jeux de Sépulcra vont être encore plus durs que prévu, et c'est un chemin sanglant, glaçant que devra parcourir Mia. Heureusement elle va se trouver deux alliés fidèles (enfin, ils l'étaient jusqu'à la fin de ce tome 2 hein, mais avec cet auteur, je ne peux présager de ce qu'il en sera au tome 3 !!!)

Encore une fois j'ai TOUT aimé dans ce roman. Tout : Mia et la multitude de personnages secondaires qui vous marqueront presque autant, l'univers incroyable avec ses non-nuits, ses vrais-jours, et sa mancie si spéciale. Quand celle-ci est mise à profit pour rivaliser d'horreur afin d'organiser des jeux d'arènes "originaux", sordides et sanglants, on a un aperçu vertigineux de l'imagination de l'auteur ! L'intrigue qui à première vue semble linéaire mais que Jay Kristoff s'ingénie à bouleverser dans les derniers chapitres avec des renversements de situation de folie, et qui se permet un monstrueux coup de théâtre en dernière ligne... et qui se moque de son lecteur juste après dans un dernier point : Dicta ultima ! C'est ÉNORME ! À la hauteur de mon coup de coeur !


"Blabla" post-chronique :

(J'ai bien relu ces deux pages, cela ne spoile pas !)





Je rajoute d'ailleurs, qu'il ne faut pas s'arrêter aux remerciements. L'auteur nous offre après, un premier chapitre écrit pour cet opus et finalement laissé dans le tiroir car il ne correspondait plus aux frasques de Mia, qui en a fait qu'à sa tête en cours d'écriture. Ce premier chapitre était bougrement accrocheur lui aussi !!!

samedi 17 juillet 2021

Résultats du partenariat spécial MORGAN OF GLENCOE

 

Pas de blablas, direct les résultats


RECEVRONT DONC


La dernière geste : Troisième chant

ORDALIE


(un peu avant sa parution)

Snow

Célinedanaé

Fantasy à la carte

Nathalee

Dup



La dernière geste : Premier chant

DANS L'OMBRE DE PARIS



Laura Collins

Olivier Bihl

Danilomzb

Phooka



La dernière geste : Deuxième chant

L'HÉRITAGE DU RAIL








Un grand merci à Actusf


Quant à vous, bonne lecture, bon été et rendez-vous en novembre !

N'oubliez pas les règles rappelées ICI

et s'il-vous-plait pensez bien à nous envoyer les liens de vos chroniques.


vendredi 16 juillet 2021

MEURTRE ET SÉDUCTION de M.C. Beaton [audio]



Les enquêtes de Lady Rose
Volume 1




Audiolib
Parution 21/06/2021
Durée: 6h22








☇ L'avis éclair de Phooka sur Meurtre et Séduction en audio  ☇


Un roman délicieux, sublimé par sa narratrice.




L'AVIS DE PHOOKA:








Comme vous le savez sur Bookenstock, nous sommes friandes de livres audio. Nous sommes généralement branchées sur Audible, mais ça faisait un moment que je voulais aussi découvrir Audiolib et Netgalley m'en a donné l'opportunité. Je commence par un aparté pour dire que si vous désirez découvrir des romans audio à travers un partenariat avec Netgalley, il suffit de télécharger leur appli sur votre téléphone pour écouter vos livres. C'est très facile et très agréable. Mon seul soucis c'est que l'appli n'est pas compatible avec l'ordinateur de bord de ma voiture et que je ne peux pas l'utiliser avec ...


Mais revenons à nos moutons. M.C. Beaton est connue pour ses séries, comme celle concernant Agatha Raisin. Pour ma part je ne connaissais que de nom et ce roman audio m'a permis de découvrir la plume de cette autrice. J'ai adoré la façon de plonger le lecteur dans l'atmosphère du début du XXième siècle, avec une jolie plume, du suspense et de l'humour.

Lady Rose est une jeune femme un peu trop intelligente et instruite pour son époque. Elle vient d'une famille noble et elle est censée suivre l'étiquette à la lettre et trouver un bon parti. Oui mais voilà, Lady Rose a tendance à trop réfléchir, à tenir tête et à avoir de la répartie, ce qui la met dans une très mauvaise position. Sa réputation est telle que jamais elle ne trouvera un mari malgré sa beauté. Alors qu'elle est invitée à une partie de campagne chez un marquis, elle se retrouve mêlée à un meurtre et décide d'enquêter avec le capitaine Harry Cathcart. Harry est un ancien militaire, enfin ancien ..., il a 28 ans. Il est plutôt bougon et renfermé, il trouve Lady Rose peu féminine et peu attirante à cause de ses manières, mais ils forment une bonne équipe et il doit admettre que Lady Rose sait beaucoup de choses, ce qui le perturbe beaucoup.
Mais l'équipe ne serait pas complète sans Daisy la femme de chambre de Lady Rose, une ancienne actrice que Lady Rose a pris sous son aile et Beckett un ancien soldat que Harry a embauché comme homme à tout faire.

J'ai adoré le ton, le rendu de l'époque est éblouissant, la foultitude de minuscules détails donnés par l'autrice nous plonge totalement dans le décor. Les protagonistes sont incroyablement réels. Lady Rose est persuadée d'être une sorte de révolutionnaire mais on voit à quel point elle est façonnée par son éducation et elle a encore beaucoup à apprendre de la "vraie" vie. Heureusement sa femme de chambre Daisy, va lui ouvrir les yeux. Harry lui est droit dans ses bottes et s'il déteste cette noblesse dont il fait partie, il est lui aussi coincé par son éducation et considère Lady Rose comme une anomalie.

Et puis bien sûr il y a le meurtre, voire même les meurtres, pour lesquels l'enquête va constituer le fil rouge du récit et ainsi nous permettre de faire plus ample connaissance avec tout ce beau monde.

Mais il y a un point sur lequel je tiens à insister. La narratrice, Clare Tefnin, est une actrice et elle est un apport incroyable au récit. Elle "est" les personnages. Sa tonalité de voix, sa texture, ses intonations, tout est absolument parfait. C'est un délice de l'écouter. Je ne sais pas si j'aurais autant apprécié ce roman si je l'avais simplement lu. Là, la narratrice apporte une dimension supplémentaire qui fait passer un texte de sympathique à fabuleux. 

Un délice à écouter tel un bonbon acidulé. Je me suis régalée avec ce premier tome des enquêtes de Lady Rose. Je me laisserai bien tenter par la suite !!