jeudi 18 juillet 2019

LE LIVRE DES RADIEUX 1 de Brandon Sanderson



LES ARCHIVES DE ROSHAR

LE LIVRE DES RADIEUX  1


couverture du livre Le livre des Radieux 1 de Sanderson

Éditions Le livre de poche
896 pages
21,90 euros

Traduction Mélanie Fazi ♥




⏩  L'avis express de Dup sur Le livre des Radieux 1 de Brandon Sanderson  ⏪


Brandon Sanderson est un Dieu, Dup sa disciple* et Les Archives de Roshar un must !


L'AVIS DE DUP

curseur de satisfaction : Coup de coeur


Attention, spoil !

Voilà un livre que j'avais commencé l'été dernier et... abandonné ! Oo !!! Pourquoi ? Vous dire que je n'en sais rien serait mentir, même si cela me sidère complètement aujourd'hui. Repris à zéro il y a quelques jours, j'ai dévoré ce pavé énorme avec frénésie tant il m'a subjuguée, tenue en haleine, stressée, émerveillée. Et maintenant, je pense que je ne vais jamais mettre aussi peu de temps à écrire une chronique tant j'ai envie de me ruer sur la suite. Tant pis si elle est décousue, incomplète et/ou que sais-je d'autre que vous pourriez me reprocher, vous avez celle de Phooka à consulter qui fera référence. Et toc, j'adore passer en deuze :))

Dalinar, grâce à ses visions sait que quelque chose de monstrueux se prépare, pire qu'une tempête majeure, et que c'est pour bientôt. Il lui faut unifier Alethkar, rassembler sous la même bannière tous les Hauts-Princes et vu le contexte, c'est loin, très loin d'être gagné. Il lui faut aussi s'entourer de Radieux. Or il en a un sous les yeux mais ne le sait pas. 

Ce un là n'est autre que Kaladin et sa petite Syl, sa sprène de vent. Un Kaladin qui n'ose pas se déclarer, se défaire de sa méfiance envers les pâles-iris. Il prend à coeur sa nouvelle mission, comme toutes les missions qui lui incombent d'ailleurs : protéger Dalinar et ses proches. La rivalité qui existe entre Kaladin et Adolin, le fils de Dalinar, est finement joué par Brandon Sanderson. Elle est là, sous-jacente, bouillonnante et pourtant matée par chacun des deux protagonistes par la raison, par l'admiration même de l'autre. 

Les chapitres concernant Kaladin sont ceux que je préfère tant ils drainent de personnages secondaires forts, énigmatiques, amusants, brefs intéressants. Moash, Sigzil, Roc, Lopen, Teth...

Et puis, il y a Shallan. Mon dieu comme elle a évolué celle-ci. Envolée la toute jeune fille craintive, timorée, effacée. Était-elle écrasée par la présence de Jasnah ? En tout cas, le fait qu'elle ne soit plus sous la coupe de cette dernière permet son éclosion, et ça en valait vraiment la peine. De plus, de nombreux flash-back nous dépeignent une enfance difficile avec un père violent, colérique et alcoolique. On découvre que déjà, petite, c'était un sacré bout de gamine ! Les chapitres concernant Shallan nous font découvrir un nouveau personnage, Motif, qui la suit comme une ombre. Elle a toujours autant de talent dans les doigts et croque ce et ceux qui l'entourent avec frénésie jusqu'à se découvrir un nouveau don... encore une magie à la Sanderson pour le moins originale et bluffante ! C'est un dieu cet homme là !!! Dans ce tome qui est essentiellement centré sur elle, Shallan et son esprit aiguisé nous révèle une vraie aptitude à la répartie et les jeux de mots. Les dialogues qui la concernent sont tous savoureux (même si la palme revient à Malice) et m'ont valu quelques vrais éclats de rire.

Bref, je me suis régalée, c'est un coup de coeur énorme, et je vous abandonne immédiatement pour me plonger dans la suite. Si vous voulez une belle conclusion, c'est ICI.


*et une quiche... abandonner du Sanderson, nan mais, n'importe quoi !!!

mardi 16 juillet 2019

JUSTICIÈRE, VOLUME 2 de Brandon Sanderson


JUSTICIÈRE, VOLUME 2
LES ARCHIVES DE ROSHAR, TOME 3


Editions Le livre de Poche
Grand Format
864 pages
22.90 euros
Parution: 19/06/2019

MÉLANIE FAZI (traducteur)


Le résumé ici




☇ L'avis éclair de Phooka sur le livre 2 de Justicière de Brandon Sanderson ☇ 


A chaque fois, je vous dis que ce tome est meilleur que le précédent, vous allez finir par plus me croire hein? Mais celui-ci est encore meilleur que les précédents, c'est un fait, qu'y puis-je?




Plonger dans un roman de Brandon Sanderson, c'est du plaisir assuré. Mais plonger dans un nouveau tome des archives de Roshar c'est l'orgasme assuré. Non, non, je pèse mes mots. Ça fait 2700 pages que l'on a rencontré Kaladin, Dalinar, Shallan et tous les autres. Pendant ces milliers de pages, ils ont grandi, souffert, progressé et fait des erreurs. Ils sont devenus votre famille, vos amis.  Alors les retrouver ce n'est que du bonheur.

La situation est critique, les Parshes se sont libérés de l'esclavage et sous la houlette des fusionnés ils attaquent les villes et les royaumes. Les humains sont en danger, en très grand danger face à ces ... Néantifères ...
Les portes du pacte sont des points stratégiques à défendre absolument, mais pour cela il faut que les royaumes s'unissent. Mais comment peuvent-ils le faire, sachant que celui qui essaie de les unir n'est autre que Dalinar. Dalinar, l'Epine Noire, le conquérant sans pitié. Il a pourtant ressuscité l'ordre des chevaliers Radieux.

Et puis il y a les Incréés, Abjection, Honneur, Le Père des Tempêtes, Lift, Moash, Navani, Jasnah, Malice, Szeth et son épée-Nimi ...

Mais quelle idiote, comment puis-je vous en faire un résumé!! C'est juste impossible. Ce n'est pas pour rien que chaque tome fait quasiment 900 pages. Il y a tellement de personnages, tellement de lieux, de héros, de rebondissements, de traîtrises et de secrets.
Résumer Roshar c'est vouloir vider l'océan avec une petite cuillère. C'est une tâche impossible.
Par contre, ce qui est possible c'est de vous dire à quel point cette série est hors norme. 
Nos héros, sont des vrais héros, avec des pouvoirs immenses, qui grandissent en même temps qu'eux. Mais l'ennemi auquel ils font face est encore plus fort, plus puissant, plus imprévisible et ils sont balayés comme des fétus de paille.
Sans compter que parmi les "alliés" il y a des traîtres. Certains qui se révèlent et d'autres qui font semblant de se révéler pour cacher une traîtrise plus grande encore. Et le pire, c'est que ces traîtres sont des personnages on ne peut plus sympathiques, de ceux qu'on aime. Alors oui, on le sait, l'un des protagoniste est un affreux traître, mais il semble tellement gentil qu'on l'oublie, qu'on se dit qu'il va y avoir un retour de situation. Et on se le prend en pleine tête.

Parce que si, dans certains tomes, on se contente presque de suivre nos Radieux dans leur périple à travers Roshar, tel une ballade en forêt pendant laquelle on admire le paysage en très bonne compagnie, dans ce volume tout est différent. 
La bataille homérique de la fin, sur au moins 300 pages, est la plus belle que j'ai jamais lue.
Chaque Radieux à son rôle à jouer. Quelque soit sa capacité, il peut peser dans cette guerre monstrueuse.
Les révélations changent toute la donne et clairement la suite risque d'être un arrache-coeur
Les traîtrises de tout bord affaiblissent la coalition et remettent tout en question.
Les pouvoirs grandissant des Radieux nous font réfléchir à leurs possibles limites.

Et une liste comme ça, je peux la continuer à l'infini.

Et puis il y a bien sûr, tous les héros du récit. Petits ou grands, ils sont tous attachants et tous contribuent à faire de cette série ce qu'elle est. Ils ont tous leur importance. Bien sûr Shallan, Dalinar, Kaladin, Jasnah et Adolin sont les piliers du récit, mais autour de ces piliers il y a une infinité de personnages qui grandissent et prennent de plus en plus de place. On les aime tous, Radieux ou pas.

Mais, il ne faut pas oublier l'écriture de Sanderson, son sens du récit est juste fabuleux. Tel un Gemmell, il nous fait aimer ses protagonistes, en quelques pages ou quelques chapitres. Et puis, d'un tour de passe passe très réussi, il les fait disparaître sous nos yeux. Et tel le gamin bluffé par un magicien, le lecteur revient en arrière, relit la scène pour se persuader qu'il n'a pas rêvé. Oui celui-ci est bien mort, et celui-là aussi. Déchirement ...

Justicière tome 2 est un récit sans concession. Morts et trahison. Suspense et révélations. Batailles et héroïsme. Tout y est, tout est parfaitement dosé. Sanderson nous fait plonger dans son univers une fois de plus, avec un brio qui ne se dément pas. 

Et à nouveau, je tiens à exprimer toute mon admiration à Mélanie Fazi pour la traduction fabuleuse de ce monstre sacré.
vendredi 12 juillet 2019

Potins de Phooka #6



Parce que y'a pas de raison que y'ai que Dup qui se la pète avec ses lectures d'été, voici les miennes! 😎

Bon je sais que je suis un peu ambitieuse, mais c'est un bluff de poker quoi !

Allez zou, je dis "je vais lire ça cet été!" (l'été c'est bien jusqu'au  22 septembre hein?)


Bonne(s) lecture(s) et bon été à tous !


jeudi 11 juillet 2019

LES FAUCONS DE RAVERRA Tome 1 de Melissa Caruso



# 1 - LA SORCIÈRE CAPTIVE




Éditions Bragelonne

Collection BigBang
632 pages
18.90 euros




⏩  L'avis express de Dup sur La sorcière captive de Mélissa Caruso  ⏪


Premier volet d'un diptyque de Fantasy au rythme enlevé avec un système de magie vraiment original. Un duo de personnages féminins savoureux.




L'AVIS DE DUP





Partout dans l'Empire Sérénissime, dès qu'un enfant montre des signes de magie en lui, il est enrôlé d'office et formé pour servir l'Empire. Zaira est une exception, elle a 17 ans et est toujours libre, se cachant habilement dans les quartiers oubliés de Raverra.

Amalia, 17 ans elle aussi, est la fille de la redoutable Contessa Cornaro qui siège au Conseil des Neufs. Elle n'a que faire des intrigues et complots politiques dans lesquels baigne sa mère à longueur de journées. C'est d'ailleurs à cause de ceux-ci qu'elle a dû interrompre ses études de magie à Ardence et revenir à Raverra : il y a des troubles à Ardence. Pour poursuivre ses connaissances dans l'art bien compliqué des Artifices, Amalia n'hésite pas à braver les interdits maternels et à se rendre dans les bas-fonds de la ville pour aller acheter au marché noir un Muscati, un ouvrage majeur rarissime.

Zaira et Amalia vont se croiser dans des circonstances que je vous laisse découvrir et leur destin va basculer. Contre leur gré, elles vont se retrouver liées, Amalia devenant la gardienne du pouvoir dévastateur de Zaira : la Fauconnière et le Faucon. Mais surtout, au service du Doge et de l'Empire... ce qu'elles détestent toutes les deux, mais pour des raisons totalement différentes.

Et justement, sur la frontière nord, le Vaskandar, voisin belliqueux, amasse des troupes. Entre celles-ci et Raverra se situe Ardence qui semble se rebeller contre le joug de l'Empire. Basculerait-elle vers une allégeance au Vaskandar ? Le pouvoir de Zaira est une arme de destruction massive, sa simple présence une force de dissuasion que le Doge ne va pas se priver d'utiliser !

Ainsi nos deux jeunes femmes sont expédiées à Ardence en compagnie d'autres couples Faucon-Fauconnier. Cette ville chère au cœur d'Amalia est un vrai panier de crabes et en guise de complots elles vont être servies. Puis un enlèvement d'enfants mis sur le compte de l'Empire et le Doge impose un ultimatum. Zaira va enquêter dans l'urgence afin d'éviter de recourir au malefeu de Zaira que cette dernière brûle -c'est le cas de le dire- d'utiliser.

Outre l'intrigue sympathique dont le déroulé est plein de rebondissements et de coups de théâtre (sérieux, ça n'arrête pas !), tout le sel de ce roman repose sur la relation conflictuelle et explosive de nos deux personnages principaux. Amalia est une femme posée, réfléchie, mais au caractère bien trempé, une fausse calme. Zaira c'est tout l'inverse d'autant qu'elle n'arrive toujours pas à avaler la perte de sa liberté. Melissa Caruso joue énormément sur ce duo qui m'a enchanté, notamment grâce à des dialogues savoureux. 

Un système de magie original et complexe, dans un Empire Sérénissime avec un Doge et une ville où l'on se déplace plus en barque qu'à pied, voilà de quoi faire rêver. Une intrigue prenante avec un rythme intense, le tout servi par une plume fluide et abordable, que demande le peuple ? Et bien la suite de ces Faucons de Raverra annoncé comme un diptyque svp !!!

 

mercredi 10 juillet 2019

Potins de Dup # 9



PRÉVISIONS ESTIVALES 2019


En image...





En nombre de pages...


1138 + 838 + 690
355 + 442 + 342

3805 pages 


En commentaires...


J'avais sorti également Justicière 1 et Justicière 2 de Sanderson, mais en sortant le Erikson... je me suis dit que non, ce n'était franchement, franchement pas raisonnable ! Alors, tendinite du poignet droit, gauche, ou des deux ?



Bon, l'avenir nous dira si je le suis restée ou non... raisonnable

Rdv en septembre pour le potin-compte-rendu # 10