lundi 1 mars 2021

Défi dessin # Janvier et Février

 

Petit récap de temps en temps... Les défis s'espacent, les réalisations aussi.

C'est selon le temps, l'envie, l'inspiration aussi.

Avec Did et Wal nous sommes passées à un thème par mois.


Janvier : L'hiver, la neige.

J'en ai fait qu'un seul, mais j'en suis fière ! 
D'après une photo. Aux pastels secs.



Février : Carnaval. (c'est mon mien, hiiii)

Aux pastels secs encore


À l'aquarelle, avec quelques couleurs métallisées. Je regrette d'avoir fait le fond en graphite, un gris clair aurait été plus heureux...


À l'aquarelle, un essai de "drapé de tulle", fait au brouillon et plus envie de le faire en grand...


Et enfin, un tableau de Krasnyansky, Anatole de son prénom, revu au niveau des couleurs 😁. Oui, j'aime ma palette métallisée !



Et maintenant, place au mois de mars, l'arrivée du printemps enfin pour ceux qui n'habitent pas en montagne 😬, prochain thème pondu par Did : Flore et botanique. 

À suivre donc.... un jour 😄

dimanche 28 février 2021

Second tirage au sort du concours GpP 2021

 

Bien fait de ne pas le remettre direct au grenier lui !


MJ
Adrien Fauth
Christy Firefly
Amaruël
Snow
Ombre Bones
Aely Nah
Aelinel
Des sortilèges et des mots
Manon Schott
XL
Voz'
Dup 😁 (à ben quand même !)

Et 3ème tirage, Snow laissant sa place !!!

Licorne


Alors, pour les rescapés de la 2ème chance, je ne peux faire la liste exacte des romans restant, pour la simple et bonne raison que j'ai certains participants qui m'ont mis 4 ou 5 choix exæquos ! Du coup, je peux les switcher sur un des choix et contenter d'autres.

Tout ça pour vous dire qu'il reste à peu près de tous les genres, SFFF, Jeunesse/YA et UF !

Donc, ce que je vous demanderai en revanche c'est de me faire une liste de 8 à 10 livres au moins, que je ne sois pas obligée de vous en attribuer un au pif, même si ça peut arriver malgré tout (pour les derniers notamment).


Alors, c'est à vous ! 

Les instructions sont toujours ICI


Semaine 8/2021 sur Bookenstock [bilan]

 

La routine reprend, enfin presque, cette faignasse de Dup ne nous a mis qu'une seule chronique cette semaine...

Malgré tout, semaine bien remplie


  • Alors, puisqu'on en parle, LA chronique de Dup... qui aime bien se faire peur visiblement ! Je suis bien loti avec une mémé pareille tiens ! L'horreur de Kill Creek


Puis CELLES de Phooka :



  • Mercredi, mini Phooka nous a parlé d'une BD : Gilgamesh, premier tome d'une trilogie.



  • Et Dup a râlé après les retardataires... dont les noms figurent dans ce billet... mais c'est comme si elle pissait dans un violon. Je sens qu'elle va devoir procéder à un nouveau tirage au sort.
  • Et samedi, avant dernier jour du mois, les Coups de Coeur, les CC comme disent mes vénérables !


Grosse semaine finalement non ?

D'ailleurs, restez dans les parages, il est possible que Dup publie les résultats du 2nd tirage au sort !

La bise et à la semaine prochaine !

signé : Bookenstock

samedi 27 février 2021

Nos coups de cœur de février 2021


Et donc sélectionnés pour le GpP de 2022



COUPS DE CŒUR SFFF






COUPS DE CŒUR Thriller/Polar/Horreur

COUPS DE CŒUR Urban Fantasy/ Romance Fantasy



Moonshadow tome 1



Coup de coeur spécial Les démonistes en BD



et


vendredi 26 février 2021

LE CRÉPUSCULE DE BRIAREUS de Richard Cowper


Sortie 18/03/2021
270 pages
19,90 euros








☇ L'avis éclair de Phooka sur le  Crépuscule de Briareus  ☇



Un post-apo qui nous conte avec poésie la survie des humains depuis le moment zéro de la catastrophe où tout a commencé.
Une belle leçon d'humanité.




L'AVIS DE PHOOKA:





Quand j'ai choisi de lire ce roman, faisant une confiance absolue à Xavier Dollo, je ne savais pas à quoi je m'engageais. Il se trouve que j'ai fait un voyage dans le temps. Non pas seulement à cause du roman lui même mais par mon propre historique de lecture. Quand j'étais étudiante, je m'empiffrais de SF, hard science, post apo, space op, tout y passait. J'en ai lu énormément à cette époque avant d'aller petit à petit vers la fantasy qui me convient beaucoup mieux maintenant. J'y ai fait de magnifiques découvertes de Jack Vance à Silverberg. Bref ! Ce que je voulais souligner c'est que comme je ne me suis absolument pas renseignée sur le roman que j'avais entre les mains, j'ai été surprise de retrouver exactement les mêmes sensations que lorsque je lisais de la SF il y a trente ans ...Et pour cause, le roman que je croyais récent a en fait été écrit dans les années 70 et j'ai ainsi pu retrouver exactement le même plaisir de lecture qu'à ma lointaine époque étudiante. Un vrai voyage dans le temps pour moi . Bon vous allez dire que ça suffit le récit de ma vie, mais de quoi ça parle ?

Le Crépuscule de Briareus est un vrai post-apo. Ou je dirais plutôt un "pendant-apo", même si au moment où le lecteur découvre le récit, l'auteur du récit a disparu. Une étoile qui explose, Briareus une supernova qui s'approche de la terre et la frôle. L'atmosphère est saturée de radiations. Au début la seule conséquence ce sont des aurores boréales un peu partout. Un magnifique spectacle que les gens admirent. Et puis viennent les ouragans, l'aire glaciaire et l'absence de fécondations. Les humains sont devenus stériles et c'est une "drôle" de fin du monde loin de la guerre nucléaire que certains imaginaient. Cependant quelques humains semblent avoir été touchés par les radiations  et avoir acquis ainsi d'étranges facultés. Étonnement, peur, suspicions, le pire danger dans cette histoire sera, comme toujours, l'humain lui même ...

À travers ce récit l'auteur aborde toutes sortes de thèmes centrés tous sur l'Humain. Avec un H majuscule. Les réactions, du déni à l'atroce sous couvert d'experimentation "scientifique". Les situations extrêmes amènent toutes sortes de comportements. 

Le récit nous est conté du point de vue de Calvin, Cal, un jeune prof qui se retrouve au milieu de la tourmente. Il raconte son parcours, ses doutes, ses peurs et ses erreurs. Nous sommes très loin d'un roman d'action. Ce n'est pas du post-apo zombie. Ce roman est au contraire réfléchi, sans JAMAIS être ennuyeux. Il est facile de s'y plonger et d'éprouver de l'empathie pour Cal. Avec douceur , voire même avec poésie, l'auteur nous emmène à sa suite à travers l'épreuve ultime que doivent affronter les humains.

Le crépuscule de Briareus se lit doucement, sans hâte, pour s'immerger dans l'atmosphère très particulière de ce récit. C'est une lecture agréable, prenante et qui procure beaucoup de plaisir. Le roman est complété par une bio de Christophe Priest sur Richard Cowper ainsi qu’une interview.




jeudi 25 février 2021

Les sorties de février 2021 chez FOLIO SF [Sorties]

 







Février 2021



Pierre Alferi
 Hors sol



*******


Alain Damasio
 Les Furtifs


Grand Prix de l'Imaginaire 2020

Meilleur livre de l'année 2019 du magazine Lire

Prix Libr’à Nous 2020







*******

Michael Roch
 Le livre jaune




*******

Remise en vente sous nouvelle couverture :

Alain Damasio
 La Horde du Contrevent

Alain Damasio
 La Zone du Dehors

Alain Damasio
 Aucun souvenir assez solide









mercredi 24 février 2021

Magnez vous les retardataires...

 

Bon les retardataires... 

(en plus je vois 4, peut-être 5 blogueurs dans la liste !!! 😠😠😠)

Samedi deuxième tirage au sort !


Sonia Lecomte
Philippe Leray
Sun Read
Céline Pailler
Cocomilady
Estelle Hamelin
Alban Roger
Delphine Deltour
Marie Delefosse
Gaby Coeur de chêne
Pierre Demoutiez
Céline Perrin
Valérie Lhostis
Acr0
Philippe Thevenet
Alain-Michel Rozier



Toutes les explications se trouvent par ICI

GILGAMESH 1/3 Les frères ennemis de Luc Ferry , Clotilde Bruneau (scénario) et Pierre Taranzo (dessin) [BD]

 GILGAMESH 1/3 

Les frères ennemis



de Luc Ferry , Clotilde Bruneau (scénario) et Pierre Taranzo (dessin)
Editions Glénat
48 pages (+ mini dossier de 8 pages à la fin avec plus d'explications)
14.50 euros



L'AVIS DE "MINI-PHOOKA"




Bonjour !

Aujourd'hui ce n'est ni l'avis de Dup ni de Phooka car voici le retour tant attendu de « mini » Phooka (même s'il faudrait renégocier ce surnom de mini). L'avis du jour se portera sur la bande dessinée Gilgamesh de Luc Ferry (car oui je vais quand même pas lire un roman, il y a pas d'image). Donc tout d'abord ce qu'il faut savoir c'est que cette BD s'inscrit dans la série « La sagesse des mythes » qui retranscrit en BD la mythologie grecque. Ici le fin connaisseur se dira que Gilgamesh n'appartient pas à la mythologie grecque et il a raison, cela vient de la mythologie Mésopotamienne/Sumérienne mais j'ai envie de commencer par l’exception (ou peut être le premier de l'élargissement de la série). Donc dans ce premier tome on nous présente le personnage de Gilgamesh et la création de son Alter ego par les Dieux qui viendra le confronter.




Gilgamesh est le souverain de la cité d'Uruk. Dans le récit il est au 2/3 dieu, il utilise sa puissance pour son propre intérêt et contre sa population. Les Dieux ont donc créé l'Alter Ego pour faire un contre pouvoir face à Gilgamesh.

Première chose que l'on peut remarquer c'est que les dessins sont de toutes beautés, très détaillés et aussi très réalistes. Ces dessins ainsi que les tenues assez colorées (surtout pour tout ce qui touche aux dieux) nous permettent d'identifier très facilement les personnages.




Le seul défaut que l'on pourrait trouver à cette BD c'est qu'elle se lit trop rapidement mais n'est ce pas le cas de toutes les BD ? Enfin petit avertissement je vous conseille de ne pas lire tout de suite le mini dossier de la fin car il contient du « spoil » pour la suite , même si personnellement cela ne m'a pas dérangé.

J'aime beaucoup cette série qui permet de découvrir un mythe moins connu que les grands récits mythologiques classiques. Le côté bande dessinée permet d'appréhender plus facilement le récit.


Cette série de BD est éditée par Glénat (Grenoble capitale culturelle mondiale évidemment) donc si vous êtes intéressés par d'autres mythes vous pouvez y aller. À découvrir !


mardi 23 février 2021

AISLING GREY Tome 1 de Katie Macalister



Aisling Grey, T1


Un dragon pas si charmant



Editions Alter Real
Parution : 26 février 2021
19 euros (5.99 euros en numérique)
388 pages








☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de Aisling Grey  ☇




Un roman d'urban fantasy addictif avec une héroïne qui n'a pas froid aux yeux.
Je suis encore sous le choc !!




L'AVIS DE PHOOKA:






Aisling Grey est une jeune femme trentenaire, divorcée qui gagne sa vie en travaillant pour son oncle à Seattle. Elle est une sorte de convoyeuse, et son premier job consiste à transporter une statuette ancienne en or à Paris pour la livrer à une collectionneuse. Aisling n'a jamais mis les pieds à Paris et ne parle pas un mot de français mais peu importe elle doit juste livrer sa statuette et repartir le lendemain. Sauf que rien ne se passe comme prévu ! Quand Aisling arrive à l'adresse indiquée, elle retrouve la cliente sauvagement assassinée, son corps pendant au dessus d'un cercle de pouvoir oculte. Comment Aisling sait ça ? Juste parce que c'est un sujet qu'elle a étudié comme d'autres légendes se rapportant à l'au-delà. Mais voilà, elle n'est pas seule dans l'appartement de la victime, un soit disant agent d'interpol du nom de Drake se trouve là aussi. Après une discussion un peu tendue, Drake repart .... en volant la statuette d'Aisling. Et cette dernière se retrouve accusée du meurtre.

À partir de ce moment la vie d'Aisling va basculer de "normale" à totalement "hallucinante". Elle va découvrir en l'espace de deux jours qu'elle est une Gardienne, capable de convoquer des démons ce dont d'ailleurs elle ne va pas se priver, compagne d'un dragon voleur d'or (le fameux Drake vous vous souvenez ?) et la liste est longue ...

Et vous croyez que ça va impressionner Aisling? Pas du tout ! Cette bonne femme a de la trempe et un fichu caractère. Elle veut garder la mainmise sur sa vie. Elle ne dépend que d'elle-même et ce n'est pas parce qu'elle peut absorber le feu d'un dragon, qu'elle va forcément céder à ses avances. Même si il faut le reconnaître, il est à croquer. C'est elle qui décide et donc éventuellement c'est elle qui lui saute dessus. Mais ce n'est pas tout. On lui dit qu'elle peut convoquer des démons, elle le fait. Bonjour Jim ! Elle ne sait rien faire puisqu'elle n'a jamais été formée (normal il y a quelques heures elle ne savait même pas que les créatures surnaturelles existaient), mais vous croyez vraiment que ça va l'arrêter ? Non, Aisling va foncer tête baissée ! Pour retrouver sa statuette, pour confronter le coupable des meurtres (oui il y en aura d'autres). Elle est prête à tout. Cette héroïne m'a épuisée. J'ai passé mon temps à courir derrière elle, elle m'a tuée. 

Le rythme du roman est juste incroyable. Dire qu'il ne laisse aucun répit au lecteur est un euphémisme. C'est juste inhumain. Aisling, accompagnée de Jim, le chien démon et René le chauffeur de taxi qui ne m'a pas l'air tout net non plus, vont silloner Paris dans tous les sens pour retrouver le ou les coupables, comprendre ce qui se passe et accessoirement récupérer une statuette en or auprès d'un dragon. Le tout en 2 ou 3 jours.

Les personnages sont hauts en couleur. J'adore Effrijim, dit Jim, un magnifique Terre Neuve démon à la langue bien pendue (aussi bien dans ses paroles que pour les léchages ..) . René le fidèle chauffeur de taxi est toujours prêt à rendre service au péril de sa vie ou de sa santé mentale. Drake, la Wyverne chef de ses sept dragons verts, est hot, très très hot ... dans tous les sens du terme. Je ne parle pas de Fiat La Wyverne des dragons bleus, d'Ophélia ou du Venediger ...

Alors je sais bien que les esprits chagrins vont me dire que c'est un "urban fantasy" de plus, de la lecture facile, que c'est peut être même pas très bien écrit et j'en passe et des meilleurs. Et oui, ils auront peut-être raison, mais c'est aussi le bouquin que j'ai lu quasiment en apnée, qui m'a stressée au point de devoir le poser parfois pour relacher la pression (demandez à Dup, j'ai du lui envoyer des whatsapp et qu'elle me rappelle que "ce n'était qu'un livre"). J'étais tellement à fond derrière Aisling que j'étais morte de trouille pour elle, et parfois morte de honte aussi. Rarement un roman m'a autant fait réagir et m'a emportée avec tant de force avec lui. Et rarement aussi j'ai ressenti un tel sentiment de manque lorsque je l'ai fini. Et ça, croyez-moi, c'est un signe !

J'ai a.do.ré . A.D.O.R.É .A.D.O.R.É

Rien à rajouter !
Ha si, c'est quand la suite sachant que la série comporte 4 tomes au total ?

PS: on me glisse dans l'oreillette que la traduction du tome 2 est en cours et qu'il devrait sortir avant la fin de l'année.






lundi 22 février 2021

L'HORREUR DE KILL CREEK de Scott Thomas

 



Éditions Bragelonne 
480 pages
18,90 euros




L'avis de Dup sur L'horreur de Kill Creek de Scott Thomas


J'ai beaucoup apprécié cette lecture, mais je le dis tout de suite, 

jamais je ne regarderai le film qui pourrait en être tiré. 😱





L'AVIS DE DUP



Un nième roman sur les maisons hantées... non, ce n'est pas cela qui m'a attirée vers cette lecture, mais plutôt le pitch qui annonce ceci : un influenceur du web et fan de ce genre littéraire réunit pour une interview peu banale quatre auteurs connus écrivant de l'horreur, dans la maison de Kill Creek réputée hantée au fin fond du Kansas, la nuit d'halloween.

D'abord, il faut préciser que chaque auteur s'est retrouvé en quelque sort piégé par Wainwright, l'influenceur, ne pouvant refuser la proposition de l'interview, sans savoir qu'il y aurait trois autres collègues dans l'aventure... Chacun pour des raisons différentes, avait besoin de cette mise en avant. Wainwright joue dessus, mais il faut lui reconnaître qu'il admire sincèrement ces quatre auteurs.

L'arrivée dans cette maison au look extérieur adapté, mais à l'intérieur préservé, l'installation, l'interview, la nuit, puis le départ le lendemain et rien ! À chaque page je m'attendais à voir surgir un fantôme, un démon, une armée d'araignées, que sais-je, quelque chose quoi ! Mais rien ! Et nous sommes au milieu de ces 480 pages...

Chaque auteur retourne à sa vie, éparpillés aux quatre coins des États-Unis, et là, ça commence ! Mais ne comptez pas sur moi pour vous dire ce qu'il en est ! Sachez juste que c'est super bien fait, la tension monte crescendo et le roman devient alors un page-turner incroyable. Le roman devient choral, les chapitres alternent entre chaque écrivain, nous permettant de mieux les cerner, mieux les connaître et... appréhender leurs terreurs respectives.

Ce qui leur arrive pendant le troisième quart du bouquin est complètement ahurissant, et franchement c'était bien trouvé par Scott Thomas ! C'est angoissant, pas terrifiant. On comprend seulement que quelque chose ne tourne pas rond.

Mais le dernier quart, c'est juste le must pour les amateurs de frissons et d'hémoglobine. Je ne peux, je ne veux pas en dire plus, mais je conseille grandement L'horreur de Kill Creek aux amateurs du genre. Une écriture maitrisée et agréable à lire, un sens du suspens évidemment aux petits oignons, un véritable carnage et une fin glaçante à souhait. Bref, je me suis régalée. Je relis ce dernier paragraphe et je me sens un poil psychopathe, mais j'assume. Un premier roman remarquable pour Scott Thomas.


dimanche 21 février 2021

Semaine 07/2021 sur Bookenstock [bilan]

 

Bon, pour cause de GpP2021, de publications de résultats et je ne sais quoi encore, les mémés ne m'ont pas laissé parler dimanche dernier !


Cette fois, je ne les laisse pas faire, et je reprends la parole.


Allez, je le reconnais, elles bossent dur en ce moment mes mémés. Je râle, mais au fond je les aime bien quand même ...


Pour rappel, vous trouverez tous les résultats du GpP2021 ICI.


Mais ce n'est pas tout, hier vous avez aussi eu les résultats du tirage au sort, alors ne traînez pas pour exprimer vos souhaits ! Bravo aux gagnants et restez connectés. Si certains ne se présentent pas (comme c'est le cas chaque année), un deuxième tirage aura lieu.


En plus de ça, la semaine a été bien remplie avec des chroniques:




  • Et puis comme Phooka en avait parlé la semaine dernière et qu'on ne m'a pas laissé le rappeler dimanche, je mets aussi le lien de sa chronique, na !


  • Dup a visiblement craqué aussi sur STUPEUR, un roman qui lui a beaucoup plu.


  • Phooka a repris le cours du récit de KELEANA  avec le tome 4 ce qui lui a posé quelques problèmes vu sa mémoire de poisson rouge, mais qui lui a aussi procuré beaucoup de plaisir !










Une belle semaine non?

Allez, la bise


Signé:: Bookenstock
samedi 20 février 2021

Tirage au sort du concours GpP 2021

 



Sorti tout poussiéreux du grenier, le voilà prêt pour le tirage au sort annuel !
Il ne bosse qu'une fois par an et il râle... bon, ok, il a dû recommencer plusieurs fois car les mémés ne savent pas compter !
Ce n'est pas 45 gagnants qu'il lui faut sélectionner, mais 48, non, 49 avec le lot de marque-ta-page.


1er boulot : Éplucher la liste suivante pour voir si vous vous y trouvez.


Sonia Lecomte
Didilit
Philippe Leray
Sun Read
Céline Pailler
L'ours inculte
Rachel Arulraj
Cocomilady
Emma Saucet
Tiffany Jacquin
Nemo Tiret
Estelle Hamelin
Allisonline
Alban Roger
Chutmamanlit
Alexandra Darribère
Delphine Deltour
Phooka
Lady K
Philippe Turconi
Marie Delefosse
Harmonie Barnaud
Marie-Aude Gentilhomme
Gaby Coeur de chêne
Nolwenn Nedelec
Marie Claude Coulon
Eric Rominger
Ramettes
Lily Borg
Delhia Alby
Jonathan Chauvel
Mypianocanta
Pierre Demoutiez
Céline Perrin
Laura Collins
Valérie Lhostis
Benoit Osemont
Acr0
Céline Guissart
Olivier Bihl
Régina Falange
Jean-Seb
Sia d'encres
Livrement vôtre
Pholippe Thevenet
Alain-Michel Rozier
Hermine Hémon
Célindanaé
Jessica Lefrançois


2nd boulot : Vous rendre sur le Récap revu et corrigé des cadeaux 2021

et enfin

Encore un mail à bookenstock(point)concours(at)gmail(point)com avec :

 Intitulé : Choix 2021
1) La liste des livres que vous aimeriez avoir, classés par ordre de préférence *
2) La liste des livres que vous avez déjà
3) Vos coordonnées complètes pour aider les maisons d'éditions à orienter les hiboux



C'est un immense jeu de chaises musicales pour nous, un poil casse-tête surtout sur la fin...

Alors rappelez-vous :

Premier arrivé, premier servi !

Nous ne contactons pas les gagnants individuellement...
Si vous ne vous manifestez pas rapidement, on effectuera un nouveau tirage au sort !
Une deuxième chance pour certains peut-être :)

* 5 ou 6, si possible. 
vendredi 19 février 2021

LA CHRONIQUE DES ANCIENS tome 1 de Thea Harrison




La Chronique des Anciens
Tome 1 : Le Baiser du dragon


Editions J'ai Lu
Parution 15/03/2013
416 pages
7.40 euros






☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de La chronique des anciens ☇


Série principale de Thea Harrison, ce premier tome est un beau coup de coeur !



L'AVIS DE PHOOKA:






En publiant récemment ma chronique du Sombre Guerrier de Thea Harrison, j'ai découvert que cette série (que j'adore) était en fait un spin off d'une série principale publiée chez J'ai lu en 2013: La chronique des anciens. Évidemment je n'ai pas pu résister à l'envie d'en savoir un peu plus et j'ai lu le premier tome. Euh lu . Non, en fait j'ai dévoré le premier tome, un dimanche pluvieux.

Dans le monde créé par Thea Harrison, les Anciens se sont mêlés à la population et y vivent en harmonie. Ou presque... 
Dragos est un dragon. Il est LE dragon. Il existe depuis la nuit des temps, survolant le monde et les millénaires. En ces temps modernes, il est homme d'affaire, milliardaire, entouré de gardes du corps et il vit dans son penthouse à New York, ne se mêlant pas vraiment aux humains. Ce qui n'a pas changé par contre, c'est que comme tous les dragons de toutes les légendes, il a amassé un trésor qu'il garde bien caché quelque part sous le métro newyorkais. Ce trésor est protégé par des techniques modernes et des sorts et seul Dragos connaît son emplacement et peut y accéder.

Mais voilà qu'arrive Pia Giovanni, une hybride, mi-humaine, mi-autrechose, mais même elle ignore ses origines. Suite à une trahison de son foireux petit ami, elle doit aller voler quelque chose dans le trésor de Dragos. Et elle y arrive ... Elle a pris l'objet le moins cher, espérant ainsi passer à travers les foudres du puissant dragon. Mais le chantage qu'elle subit ne lui a pas laissé le choix.

Évidemment Dragos va découvrir très vite que son antre a été "pillée" et il va tout mettre en œuvre pour retrouver le coupable, en l'occurrence, LA coupable. Mais les forces cachées derrière ce misérable vol vont bien au-delà de ce que Pia pouvait imaginer. C'est une guerre de titans entre Dragos et le roi des Faes Noires. Son existence ne tient qu'à un fil: cette étrange attraction entre elle et le dragon.

Des personnages forts font de ce récit un régal. Dragos évidemment, il est l'essence même de la force, mais Pia n'est pas en reste. Elle utilise sa tête à la place des muscles et elle est loin d'être sans ressource. Ses combats avec les gardes du corps de Dragos sont un régal !! Je me marre encore en y pensant.  La révélation de sa vraie nature est un émerveillement pour tous, lecteurs et héros du récit. Parce que Dragos n'est pas le seul héros. Il est entouré de tout un tas de gardes, créatures magiques fabuleuses dont les tomes suivant raconteront leurs histoires. Les forces du mal en face sont puissantes elles aussi et le combat est rude. Le suspense est permanent, le rythme incroyablement soutenu et il est quasiment impossible de reposer ce roman une fois commencé.

Je me suis régalée avec ce premier tome de la chronique des anciens. Je reprendrai sans nul doute la lecture des tomes suivants dès que j'aurais un peu plus de temps. Une super découverte et un gros coup de coeur !!





D'après le site de J'ai lu il y a 18 tomes (avec des 4.7 et des 6.3) je ne vais pas m'ennuyer! mdr


jeudi 18 février 2021

STUPEUR de Julie Chibbaro

 



Lucca Éditions
288 pages
17 euros
Traduction : Hermine Hémon
Couverture : Noémie Chevalier





L'avis express de Dup sur Stupeur de Julie Chibbaro

Roman d'ambiance sur les balbutiements de l'épidémiologie en 1906.
Édifiant en cette période de pandémie !

L'AVIS DE DUP




Vous avez vu cette beauté ? La couverture de Noémie Chevalier est vraiment superbe ! Et encore une fois, l'illustration ne rend pas complètement hommage au résultat réel, comme à chaque fois qu'il y a de la dorure sur un livre, et c'est bien dommage. Et puis je voulais signaler également que c'est la première fois que je vois un éditeur (enfin, une éditrice en l'occurrence) mettre ainsi en avant la traductrice, qui a sa place sur la couverture et non en petite ligne sur la page du titre, et c'est tout à son honneur.

Prudence Gawelski est une jeune fille de 16-17 ans à l'esprit vif et curieux qui s'ennuie royalement dans l'école privée où sa mère l'a inscrite pour faire d'elle une employée de maison ou de bureau. Elle préfère largement aller aider sa mère sage-femme la nuit ou pendant les vacances. 

Étant en dernière année d'apprentissage, elles sont encouragées à chercher un travail l'après-midi. Si Prudence envoie plusieurs lettres de motivation, une seule lui proposera un entretien d'embauche : secrétaire d'un chercheur travaillant aux services de santé et de l'hygiène de la ville de New-York. 

Seul hic, c'est un travail à plein temps. Enfin, hic pour sa mère et pour la directrice de l'école mais pas du tout pour Prudence ravie, qui va se battre bec et ongles pour accepter le poste et abandonner les cours soporifiques.

Cependant, notre Prudence est une oie blanche qui va débarquer dans un monde d'hommes, de scientifiques, peu habitués à avoir de la considération pour la gente féminine. Nous sommes en 1906, rappelons le ! 

Elle va donc participer à l'enquête menée par son mentor, M. Soper, en tant que sténodactylo et l'accompagner partout sur le terrain. Il cherche à déterminer l'origine des foyers d'épidémie de typhoïde qui se déclarent ponctuellement dans New-York et ses environs.

Découvrir par ce roman les balbutiements de l'épidémiologie est franchement intéressant. Et surtout la découverte de la notion de porteur sain ! Et puis après, une fois cette hypothèse posée, pouvoir la vérifier. Et ensuite, comment s'en préserver ? Que faire de ces encombrants porteurs sains ? La conscience scientifique et la conscience morale vont s'affronter sévèrement sous le crâne de notre Prudence !

Julie Chibbaro exploite l'affaire Mary "Typhoïde" qui avait défrayée la chronique à l'époque en en faisant un roman fort bien documenté. L'ambiance est bien retranscrite, les personnages tout en retenue, la vie difficile des émigrés de première, deuxième génération. C'est d'ailleurs un roman d'ambiance plus que d'action, qui ne déchaînera pas la passion mais qui reste cependant agréable à lire. Il faut juste être prêt pour une révision des passés-simples 😄, Hermine Hémon est au taquet !!! 



mercredi 17 février 2021

Les sorties de février 2021 chez ACTUSF

 

EX DEI de Damien Snyers


Parution le 19 février
Couverture de Zariel ♥
Collection Les Trois Souhaits



LA MACHINE de Katia Lanero Zamora


Parution le 19 février
Collection Les Trois Souhaits
#RougeMachine



LE JOUR OÙ L'HUMANITÉ A NIQUÉ LA FANTASY

de Karim Berrouka


Parution le 19 février
Collection Les Trois Souhaits



Et enfin, pour les minots, la suite des aventures des Chevaliers de la raclette !

Jean-Laurent Del Socorro à la barre ce coup-ci.