lundi 2 août 2021

TRAFIC SANGLANT, VAMPIRES SUR LES DENTS de Maëlle Desard

 

LES TRIBULATIONS D'ESTHER PARMENTIER

Tome 2



Éditions Rageot
336 pages
15,90 euros





L'avis express de Dup sur Trafic sanglant, vampires sur les dents de Maëlle Desard

Toujours aussi délicieux !
Un plaisir de lecture intense.
Foncez !!!




L'AVIS DE DUP



Habituellement, ouvrir un tome 2 lorsqu'on a tant aimé le premier comporte toujours un moment de doute. Sauf que cette fois-ci, la chronique enthousiaste de Phooka l'a balayé vite fait et Trafic sanglant, Vampires sur les dents a été ma première lecture estivale non obligatoire. Je me suis ruée dessus après avoir terminé ma PAL de SP.

Mais quel plaisir de retrouver Esther et toute la clique qui l'entoure dans son nouveau job à l'ACDC*. Enfin je dis job, mais elle n'est encore que stagiaire d'ailleurs. Pire, elle doit en plus se mettre à niveau et a des cours avec l'ennuyeuse, mais néanmoins dangereuse Mme Muller, goule de son état. Elle s'enlise dans cette routine rébarbative, d'autant que le principal élément motivant, l'agent Loan, brille par son absence depuis la fin de l'enquête précédente.

Et enfin, les choses bougent. L'agent Loan revient, toujours aussi beau, hélas toujours aussi méprisant. Mais qu'importe, il a une nouvelle enquête à mener et obtient l'aval du Capitaine. On prend les mêmes et on recommence ? Que nenni, un nouveau personnage vient se greffer au tandem : l'agent Wolfgang. Le CRIS* leur envoie un inspecteur...

Alors que ce Wolfgang est censé être un loup-garou oméga, c'est-à-dire encore au-dessus d'un alpha, il va s'avérer sur le terrain un véritable boulet. Et donc ce n'est plus à un partenaire qu'Esther va devoir sauver les miches, mais deux !

La nouvelle enquête va les amener à voyager, en Suisse notamment et tous les clichés qui vont avec (mais on dit bien qu'il n'y a pas de fumée sans feu hein !). Esther va en apprendre un peu plus sur l'agent Loan, et la surprise est de taille. D'autant que la vérité nous est amenée d'une telle façon qu'on doute grandement de sa loyauté envers l'ACDC.

J'adore toujours autant Esther et son caractère entier, sa façon de ne jamais baisser les bras même quand l'entreprise s'avère plus que vouée à l'échec. Elle devient un maillon indispensable de ces enquêtes même si sa capacité à passer inaperçue laisse à désirer et surtout sa propension à ne pas se taire quand il faut. Les situations sont rocambolesques, hilarantes grâce à l'humour délicieux de Maëlle Desard que l'on retrouve partout, dans les situations, dans la narration, mais également dans les dialogues et réparties d'Esther ! J'ai piqué quelques fous rires mémorables.

L'agent Loan m'ignora et me jeta un morceau de tissu dans les bras.
- Enfilez ça, m'ordonna-t-il.
Je dépliai l'étoffe, perplexe.
- Que j'enfile une nappe ? C'est ça votre plan, me faire passer pour une table ?

Oui, on rigole beaucoup, mais en même temps il s'agit réellement d'une enquête, qui plus est dangereuse, et le suspense est super bien géré par l'autrice. Il monte crescendo et devient vraiment un moteur de lecture. Autant que vous soyez prévenu, ce roman est impossible à lâcher une fois commencé. Le final est vraiment intense et les dernières lignes ouvrent la porte pour une suite qu'il me tarde de découvrir.

(* se référer à la chronique de Phooka qui s'est donnée la peine d'expliquer tous ces acronymes !)

jeudi 29 juillet 2021

HÔTEL PARALLELL de Alexis Flamand

 


Éditions Fleurus
261 pages
14,90 euros





L'avis express de Dup sur Hôtel Parallell de Alexis Flamand

Un roman jeunesse difficile à classer, mais sans nul doute imaginaire, bourré d'idées farfelues et de blagues déjantées.



L'AVIS DE DUP



Alexis Flamand est connu pour son Cycle d'Alamänder, quatre tomes dont le premier est paru en 2011, le quatrième et dernier en 2014. Et depuis, plus rien. Même si je n'ai à mon actif que les deux premiers tomes du Cycle, entendre à nouveau parler de cet auteur m'a aussitôt attirée. Cette fois ci, avec Hôtel Parallell, il s'adresse à un public ciblé jeunesse, tout moi quoi 😁.

Avril 1990 - Le jeune Will est à la recherche d'un job d'été lorsqu'une annonce dans le journal local l'interpelle, celle d'un hôtel situé dans une zone en périphérie de sa ville qu'il connait bien et pourtant il n'y avait jamais remarqué la présence d'un hôtel par là. Il part donc à vélo, en prospection de ce mystérieux Hôtel Parallell.

Décembre 1964 - Le jeune Will est à la recherche d'un job d'été lorsque... et là on se dit qu'il y a un problème quelque part. Mais s'il n'y avait que ça ! À chaque tentative de son dépôt de candidature, si l'Hôtel l'attire irrésistiblement, le détective Arbogast qui cherche un assistant fait tout pour le décourager.

Il finit quand même par être embauché, à l'essai, et découvre avec ahurissement les caractéristiques incroyables de cet hôtel situé à la croisée d'une multitude de mondes. Une sorte d'escale-repos entre des univers parallèles, dont les domestiques sont tous des clones d'êtres considérés non humains. L'intérêt de Will est au taquet.

Arbogast entraîne Will pour leur première mission et ce dernier déchante devant la nature de celle-ci : une fuite d'eau dans les étages ! Que ce soit un boulot pour un détective et son apprenti plutôt que celui d'un plombier le chagrine profondément. Mais Alexis Flamand va se charger de le détromper !

Je n'en dirai pas plus car la découverte de l'imagination de l'auteur est ce qui fait tout le charme de ce roman. Le moins que l'on puisse dire c'est que celle-ci est toujours aussi débridée et loufoque. Il faut juste le savoir avant d'entamer sa lecture sous peine de se laisser envahir par un sentiment de too much...

Un roman qui se déroule sans temps mort, avec beaucoup d'actions, pas mal de messages qui passent tous seuls grâce à l'humour déjanté, marque de fabrique de l'auteur. L'univers incroyable mis en place dans cet Hôtel Parallell pourra aisément être exploité à nouveau pour d'autres aventures rocambolesques et ainsi approfondir les personnages principaux un peu survolés pour l'instant. Une lecture agréable qui devrait plaire au public visé.


Alexis Flamand sur Bookenstock :

lundi 26 juillet 2021

LA MAISON AU MILIEU DE LA MER CÉRULÉENNE de TJ Klune

 


Éditions De Saxus
475 pages
18,90 euros





L'avis express de Dup sur La maison au milieu de la Mer Céruléenne de TJ Klune

Un doux coup de cœur pour ce roman de fantasy jeunesse riche en émotions de toutes sortes !


L'AVIS DE DUP



Linus est un employé lambda du Ministère de la Jeunesse Magique. La quarantaine dégarnie, célibataire bedonnant, sa vie est réglée au millimètre. Il loge seul avec son chat, dans la maison laissée par ses parents sans en avoir changé le décor vieillot. Toujours à l'heure au travail, toujours besogneux, il applique à la lettre depuis 17 ans déjà ce qui est inscrit dans RÈGLES ET RÈGLEMENTS, la bible de son job, véritable pavé qu'il trimballe partout.

J'avoue avoir eu un moment de flou, voire d'angoisse, en découvrant Linus... bon, il faut dire à ma décharge que je sortais du bouillonnant Nevernight de Jay Kristoff publié chez De Saxus également. Mais très vite les choses se bousculent, au grand dam de Linus et à ma plus grande joie ! Il est convoqué dans les étages supérieurs du Ministère pour une entrevue avec les cadres extrêmement supérieurs (une première) et va être envoyé en mission pour observer un orphelinat (comme d'hab), loin sur une île (une première) et pour un mois (au lieu des 2-3 jours habituels, encore une première donc !).

La surprise va être de taille, aussi bien pour lui que pour nous. La découverte de ces "enfants" ayant chacun une particularité euh... très spéciale, voire dangereuse, est vraiment énorme. Je mets des guillemets à enfants car certains ne sont clairement pas humanoïdes, même s'ils sont tous "jeunes". Et je mets des guillemets à jeunes car nous avons une jeune de presque 300 ans, mais dans son espèce on est considéré adulte qu'à partir de 500 ans... Je ne vais ni les nommer, ni les énumérer pour vous laisser ce plaisir intense de la découverte. 

Pour encadrer ces quelques mômes il y a un adulte, Arthur et Mlle Blanchapelle, un Esprit de la nature et Gardienne de l'île. Un Arthur dont les méthodes pédagogiques plus que cool sidèreront dans un premier temps notre rigide Linus. Chaque instant passé sur l'île, chaque discussion que Linus aura avec ses habitants sera un délice. Je suis incapable de dire lequel de ces "mômes" m'a le plus touchée. 

Et très vite on sent qu'il y a un secret qui lie tout ce petit monde et le découvrir devient un moteur de lecture alors même qu'on n'en avait pas besoin, porté par la plume de TJ Klune que je découvre à cette occasion. Une plume fluide, légère et pleine d'humour retenu. L'évolution de Linus au fil des pages est incroyablement bien amenée, assister au fendillement de sa carapace, aux questionnements qui l'assaillent et sa déviation petit à petit du sacro saint RÈGLES ET RÈGLEMENTS est passionnant.

Franchement j'ai adoré cette lecture. Un peu comme un feel good mais qui était inattendu. Attendez-vous à un maelstrom de sentiments qui vous assaille et qui grimpe en intensité pour finir comme un feu d'artifice. J'ai souri, j'ai ri et j'ai bien failli pleurer... Un bien doux coup de cœur !


jeudi 22 juillet 2021

SALSA MORTELLE de Seanan McGuire

 

INCRYPTID # 2

SALSA MORTELLE


Éditions Alter Real
403 pages
20 euros version papier
5,99 en numérique




L'avis express de Dup sur Salsa mortelle de Seanan McGuire

Zéro temps mort ce coup ci, la mayonnaise prend directement.
Un excellent divertissement !


L'AVIS DE DUP




Grâce à Delhia du blog Between dreams and reality et son blog tour qu'elle organise régulièrement, j'ai pu poursuivre l'aventure de Verity Price que j'avais débuté dans les mêmes conditions. Le premier tome s'appelait Tango endiablé, place maintenant à Salsa mortelle. 

Pourquoi ces titres si ciblés ? Tout simplement parce que Verity a une véritable passion pour la danse latine qu'elle pratique à un niveau de compétition... enfin quand elle en a le temps. Parce qu'elle est avant tout une Price, donc une cryptozoologue (voir ma chronique du tome 1 pour les explications) et qu'elle s'occupe de tout ce qui est non-humain à New-York, humanoïdes ou pas.

Quel plaisir de retrouver Verity et sa colonie de souris Aeslins. Des souris ultra religieuses, ultra cérémonieuses, et qui parlent, qui l'ont élevée au rang de déesse suprême. Elles m'ont valu quelques fous rires j'avoue. Verity dont le job dans le bar devenu cabaret des cryptides de New York a un poil changé : elle est meneuse de revue maintenant. Juste l'imaginer en tenue de french cancan me fait rire. On retrouve avec plaisir toute cette faune déjà croisée : croquemitaines, tanukis, gorgones, dragons femelles qui sont comme vous et moi mais en plus belles, etc...

Et puis notre scotch Dominic est toujours là, acceptant petit à petit de voir les cryptides comme des êtres pensants et non comme des monstres à mettre tous dans le même panier comme le lui a inculqué le Covenant. Mais le côté scotch se transforme peu à peu en aimant, et l'attraction vient des deux côtés, même si Verity ne sait toujours pas de quel côté va sa loyauté... Et là, Seanan McGuire va se charger de le lui apprendre.

Dominic va l'informer de l'arrivée à New-York de trois de ses supérieurs, venant superviser son "travail" et va prendre ses distances pour... la protéger ? Il va lui conseiller de fuir également. Mouahahah, il a juste oublié que Verity est une Price, et que dans ces cas là, ils affrontent l'adversité. Mieux, ils se serrent les coudes et l'oncle Mike de Chicago va venir en renfort. Découvrir également le côté obscur de la nature de Sarah, sa cousine adoptive télépathe et empathe naturelle, m'a beaucoup impressionné. Quelle imagination de la part de Seanan McGuire !!!

Et là où c'est génial, c'est que Verity va réussir à entraîner derrière elle tous les cryptides qu'elle connaît. Mégas bastons dans les rues de New-York, dans les sous-sols et sur les toits (Verity a toujours privilégié comme moyen de déplacement les courses et sauts de toits en toits...oui, oui, à New-York !)  ! Même les souris Aeslins sont de la partie, une armée d'espions à sa disposition !

Bon, il y a un hic quand même. Parmi les trois membres du Covenant se trouve une Healy, Margaret Healy... donc de la famille de l'arrière grand-mère de Verity qui a épousé un Price. Une Margaret qui voue une haine sans borne à cette branche dévoyée, traître au Covenant. Mais une Margaret faite du même bois... Inutile de dire que ça va chauffer, pour notre plus grand bonheur de lecteur !

Un bestiaire de folie, des dialogues enlevés et percutants, de l'amitié, de l'amour et des orgies de bastons. J'ai moins pédalé dans la semoule au début que dans le premier opus, l'action arrive très vite et m'a embarqué directement. Salsa mortelle est une chouette lecture divertissante. Merci Delhia !


mardi 20 juillet 2021

SEPTEMBER JONES Tome 1 de Jupiter Phaeton



Loups , magie et Cie



Panda éditions (auto-édition)
5.99 en numérique
Emprunt Kindle possible
19.90 en version papier







☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 1 de September Jones  ☇



Un premier tome trop bavard et avec des longueurs, mais qui donne néanmoins envie de découvrir la suite !!





L'AVIS DE PHOOKA:








Alex Ferder, qui en plus d'être une excellente autrice, est aussi une vile tentatrice, m'a convaincue de découvrir cette série. Et comme l'été tout est permis je me suis lancée dans la lecture de September Jones. Je vous le dis d'entrée j'ai déjà fini le tome 2, j'espère enchaîner direct avec le tome trois. Donc si ma chronique du tome 1 est un peu tiède (et elle le sera) rassurez vous, la suite vaut le déplacement !! 


September Jones est une surnaturelle, une changeling qui vit loin des siens. Elle vit dans une ferme, près de la forêt avec quatre coloc humains qui ne savent rien de sa nature. Et ils ne savent surtout pas qu'à quelques centaines de mètres de la ferme, elle a enterré son dernier petit ami, un loup-garou qui commençait à lui courir sur le haricot ...
Dans la  vie de tous les jours September est autrice. Elle écrit de l'urban fantasy. Facile non? Elle raconte un peu sa vie, en changeant quelques points pour qu'elle ne soit pas reconnaissable mais qui mieux qu'une surnat peut écrire sur les surnat. De toutes façons, pour les gens c'est purement inventé donc elle s'éclate. Alors qu'elle fait une séance de dédicaces dans une librairie, Kyle, un fichu loup-garou Alpha qui travaille dans l'édition vient lui proposer un contrat. ce qu'elle ne veut pas. Elle vit libre, loin des siens et loin des maisons d'éditions. Et c'est à ce moment là qu'elle se fait agresser par une fan et que la situation bascule.


Comme dit plus haut ce premier tome n'est pas un coup de cœur, loin de là, mais il est suffisamment appétissant pour que je me sois lancée dans la suite et croyez-moi la suite en vaut la chandelle.
Ici on découvre September, l'héroïne, une changeling au caractère tellement bien trempé, qu'elle en est chiante soyons clair. Elle mériterait d'être remise en place un peu plus souvent et même si son tempérament a une explication, elle est vraiment pénible. Mais petit à petit, vu tout ce qui lui tombe sur la tronche elle évolue dans le bon sens.
Kyle, lui est un Alpha pacifiste, du moins au début. Il est un peu trop gentil, mais c'est un gars loup bien et c'est pas si souvent qu'il y en a dans ce genre de romans.

Le récit est bourré de suspense et d'humour, le roman se lit très vite et c'est un savoureux cocktail pétillant et fort. Il y a néanmoins des longueurs (beaucoup). Il aurait mérité d'être largement sabré (par un éditeur peut-être ;)). Justement tous les discours sur l'auto-édition sont un peu "too much". C'est bien d'en parler à travers la bouche de l'héroïne, mais sur ce sujet elle radote un peu et se répète au point d'en devenir pénible et pour ma part ça m'a juste convaincu qu'il vaut mieux avoir un vrai éditeur derrière :)).  Il y a quelques autres dialogues ou soliloques du même acabit.

Malgré ce qui précède, ma lecture a été très agréable (oui j'ai sauté quelques passages) mais j'aurais pu ne pas vous en parler . Sauf que ... sauf que j'ai lu le tome 2 par curiosité et que là c'est une autre paire de manches !!! On est entré dans le vif du sujet et il est génial. Mais ça je vous en parlerai dans la prochaine chronique ...

Et ouais un peu de suspense! En attendant jetez un oeil sur celui-ci ...

lundi 19 juillet 2021

NEVERNIGHT Tome 2 de Jay Kristoff

 

2 # LES GRANDS JEUX



Éditions De Saxus
793 pages
19,90 euros





L'avis express de Dup sur Les grands jeux de Jay Kristoff

Vous la connaissez la sensation de vide immense lorsqu'on referme un roman ?
Je vous garantis qu'elle est démultipliée ici !
Énorme coup de coeur.
Je suis fan de cet auteur, c'est dit !



L'AVIS DE DUP



Blabla pré-chronique :

Dire que j'attendais ce tome 2 avec beaucoup d'impatience est un euphémisme. J'avais eu un ÉNOOORME coup de coeur pour le premier, N'oublie jamais. J'avais même dit dans ma chronique qu'en attendant ce second tome j'allais explorer le reste de la biblio de Jay Kristoff. Seulement voilà, c'était novembre, la pleine saison des SP... Mais là, la donne a changé ! 1) c'est également un énorme coup de coeur et 2) nous sommes en été (même si la météo essaie de nous faire croire le contraire). Du coup bouleversement complet de mon planning de lecture estival, avec un retour en force des séries précédentes de Jay Kristoff !

Chronique :

/!\ Attention SPOIL sur le premier tome !

Mia est donc devenue une lame, un des bras armé de l'Église rouge pour laquelle elle effectue des missions. Elle tue sur ordre du ministère là où on lui demande d'intervenir, mais son but premier reste inchangé : venger le meurtre de ses parents et son petit frère. Les responsables en sont Scaeva, le premier Consul de la République d'Ytreya et le Duomo, le chef spirituel du culte d'Aa. L'Église rouge n'est qu'un pallier nécessaire à son parcours.

On le comprendra dès la première partie de cet opus lorsque l'on réalise que Mia organise sa propre capture par un marchand d'esclaves ciblé...Un plan pour le moins osé, mais c'est Mia n'est-ce-pas ! Pour pouvoir atteindre les deux cibles de sa vengeance, il lui faut intégrer un prestigieux collegium, devenir gladiatti puis accéder et gagner Les Grands Jeux de la capitale, Sépulcra. Ainsi va naître la Corneille !

Les explications viendront grâce à des flash-back qui alterneront dans chaque chapitre de cette première partie. Au cours d'une de ces missions elle croisera le chemin de Ashlinn, son ex-amie qui a bien failli réussir à décapiter l'Église rouge dans l'opus précédent. Mais Ash lui prouvera combien le ministère ment et l'intérêt de lui cacher ses plans. Même si cette première partie est un peu difficile d'accès, le lecteur restant spectateur jusqu'à ce que le passé rejoigne le présent, et avec lui toute la compréhension du plan de Mia, la plume acérée, cinglante de Jay Kristoff sait nous aimanter. Ses notes de bas de pages sont toujours aussi délicieuses. 

Et puis retrouver Mia c'est juste le bonheur. Quel personnage celle-ci, elle monte sur mon podium des personnages préférés (il a plein de marches mon podium 😁).  Mia et ses ombres. Oui, ses, car en plus de Gentilhomme, le non-chat, elle a récupéré Éclipse, la non-louve au décès de Lord Cassius. Mia qui se pose autant de questions que nous quant à sa nature d'Enténébrée. Mia qui pourrait sembler froide tant la poursuite de son objectif semble l'obnubiler, mais l'auteur va fendiller sa carapace au fil des pages.

Alors bien sûr, sur le papier, le plan semblait parfait... Mais n'oublions pas que c'est Jay Kristoff aux commandes, et dès la première étape ça foire, exit le prestigieux collegium de Leonide et ses glorieux lions, pour le petit et balbutiant de Leona sa fille, et ses faucons. L'ascension au sein des gladiattii et l'accès aux Grands jeux de Sépulcra vont être encore plus durs que prévu, et c'est un chemin sanglant, glaçant que devra parcourir Mia. Heureusement elle va se trouver deux alliés fidèles (enfin, ils l'étaient jusqu'à la fin de ce tome 2 hein, mais avec cet auteur, je ne peux présager de ce qu'il en sera au tome 3 !!!)

Encore une fois j'ai TOUT aimé dans ce roman. Tout : Mia et la multitude de personnages secondaires qui vous marqueront presque autant, l'univers incroyable avec ses non-nuits, ses vrais-jours, et sa mancie si spéciale. Quand celle-ci est mise à profit pour rivaliser d'horreur afin d'organiser des jeux d'arènes "originaux", sordides et sanglants, on a un aperçu vertigineux de l'imagination de l'auteur ! L'intrigue qui à première vue semble linéaire mais que Jay Kristoff s'ingénie à bouleverser dans les derniers chapitres avec des renversements de situation de folie, et qui se permet un monstrueux coup de théâtre en dernière ligne... et qui se moque de son lecteur juste après dans un dernier point : Dicta ultima ! C'est ÉNORME ! À la hauteur de mon coup de coeur !


"Blabla" post-chronique :

(J'ai bien relu ces deux pages, cela ne spoile pas !)





Je rajoute d'ailleurs, qu'il ne faut pas s'arrêter aux remerciements. L'auteur nous offre après, un premier chapitre écrit pour cet opus et finalement laissé dans le tiroir car il ne correspondait plus aux frasques de Mia, qui en a fait qu'à sa tête en cours d'écriture. Ce premier chapitre était bougrement accrocheur lui aussi !!!

samedi 17 juillet 2021

Résultats du partenariat spécial MORGAN OF GLENCOE

 

Pas de blablas, direct les résultats


RECEVRONT DONC


La dernière geste : Troisième chant

ORDALIE


(un peu avant sa parution)

Snow

Célinedanaé

Fantasy à la carte

Nathalee

Dup



La dernière geste : Premier chant

DANS L'OMBRE DE PARIS



Laura Collins

Olivier Bihl

Danilomzb

Phooka



La dernière geste : Deuxième chant

L'HÉRITAGE DU RAIL








Un grand merci à Actusf


Quant à vous, bonne lecture, bon été et rendez-vous en novembre !

N'oubliez pas les règles rappelées ICI

et s'il-vous-plait pensez bien à nous envoyer les liens de vos chroniques.


vendredi 16 juillet 2021

MEURTRE ET SÉDUCTION de M.C. Beaton [audio]



Les enquêtes de Lady Rose
Volume 1




Audiolib
Parution 21/06/2021
Durée: 6h22








☇ L'avis éclair de Phooka sur Meurtre et Séduction en audio  ☇


Un roman délicieux, sublimé par sa narratrice.




L'AVIS DE PHOOKA:








Comme vous le savez sur Bookenstock, nous sommes friandes de livres audio. Nous sommes généralement branchées sur Audible, mais ça faisait un moment que je voulais aussi découvrir Audiolib et Netgalley m'en a donné l'opportunité. Je commence par un aparté pour dire que si vous désirez découvrir des romans audio à travers un partenariat avec Netgalley, il suffit de télécharger leur appli sur votre téléphone pour écouter vos livres. C'est très facile et très agréable. Mon seul soucis c'est que l'appli n'est pas compatible avec l'ordinateur de bord de ma voiture et que je ne peux pas l'utiliser avec ...


Mais revenons à nos moutons. M.C. Beaton est connue pour ses séries, comme celle concernant Agatha Raisin. Pour ma part je ne connaissais que de nom et ce roman audio m'a permis de découvrir la plume de cette autrice. J'ai adoré la façon de plonger le lecteur dans l'atmosphère du début du XXième siècle, avec une jolie plume, du suspense et de l'humour.

Lady Rose est une jeune femme un peu trop intelligente et instruite pour son époque. Elle vient d'une famille noble et elle est censée suivre l'étiquette à la lettre et trouver un bon parti. Oui mais voilà, Lady Rose a tendance à trop réfléchir, à tenir tête et à avoir de la répartie, ce qui la met dans une très mauvaise position. Sa réputation est telle que jamais elle ne trouvera un mari malgré sa beauté. Alors qu'elle est invitée à une partie de campagne chez un marquis, elle se retrouve mêlée à un meurtre et décide d'enquêter avec le capitaine Harry Cathcart. Harry est un ancien militaire, enfin ancien ..., il a 28 ans. Il est plutôt bougon et renfermé, il trouve Lady Rose peu féminine et peu attirante à cause de ses manières, mais ils forment une bonne équipe et il doit admettre que Lady Rose sait beaucoup de choses, ce qui le perturbe beaucoup.
Mais l'équipe ne serait pas complète sans Daisy la femme de chambre de Lady Rose, une ancienne actrice que Lady Rose a pris sous son aile et Beckett un ancien soldat que Harry a embauché comme homme à tout faire.

J'ai adoré le ton, le rendu de l'époque est éblouissant, la foultitude de minuscules détails donnés par l'autrice nous plonge totalement dans le décor. Les protagonistes sont incroyablement réels. Lady Rose est persuadée d'être une sorte de révolutionnaire mais on voit à quel point elle est façonnée par son éducation et elle a encore beaucoup à apprendre de la "vraie" vie. Heureusement sa femme de chambre Daisy, va lui ouvrir les yeux. Harry lui est droit dans ses bottes et s'il déteste cette noblesse dont il fait partie, il est lui aussi coincé par son éducation et considère Lady Rose comme une anomalie.

Et puis bien sûr il y a le meurtre, voire même les meurtres, pour lesquels l'enquête va constituer le fil rouge du récit et ainsi nous permettre de faire plus ample connaissance avec tout ce beau monde.

Mais il y a un point sur lequel je tiens à insister. La narratrice, Clare Tefnin, est une actrice et elle est un apport incroyable au récit. Elle "est" les personnages. Sa tonalité de voix, sa texture, ses intonations, tout est absolument parfait. C'est un délice de l'écouter. Je ne sais pas si j'aurais autant apprécié ce roman si je l'avais simplement lu. Là, la narratrice apporte une dimension supplémentaire qui fait passer un texte de sympathique à fabuleux. 

Un délice à écouter tel un bonbon acidulé. Je me suis régalée avec ce premier tome des enquêtes de Lady Rose. Je me laisserai bien tenter par la suite !!



jeudi 15 juillet 2021

NËCROMANTS # 1: Le réveil de l'archimage de Olivier Gay et Tina Valentino [BD]

 

NËCROMANTS

Tome 1 : LE RÉVEIL DE L'ARCHIMAGE



Éditions Drakoo
48 pages
14,50 euros





L'avis express de Dup sur Le réveil de l'archimage de Olivier Gay et Tina Valentino

Une agréable lecture pour ensoleiller ce début d'été pourri !



L'AVIS DE DUP




Olivier Gay imagine un monde où la magie est axée uniquement sur la nécromancie. Les mages s'accaparent les âmes des morts et ainsi profitent de leurs capacités : compétences, savoirs et... pouvoirs. Et c'est sur ce dernier point que tout va se jouer.

Morla est une mage ambitieuse. Accompagnée de deux mages guerriers et de son petit frère Acher, elle s'enfonce dans la jungle à la recherche du mausolée de l'archimage Boph-Êt. Les compétences de chaque mage ne seront pas de trop pour contourner les pièges qui les attendent. Puis Morla invoque l'âme du défunt... et c'est la cata ! Au lieu de contrôler l'archimage, c'est l'inverse qui se produit.



Morla, possédée par l'ignoble Boph-Êt élimine les mages guerriers, neutralise Acher et s'en retourne à Biblys, la capitale de l'Empire Moras, mettre au point un plan pour acquérir encore plus de pouvoir. Et bien sûr, personne ne se doute de qui se cache derrière la jolie Morla.



Il ne reste donc que Acher pour se dresser sur la route de l'infâme tyran, le pâle et insignifiant Acher...le looser. Il a trois âmes embarquées notre Acher, c'est pas mal trois... sauf que les compétences et pouvoirs de ces trois là laissent tellement à désirer que s'en est franchement risible. Et je n'en dirai pas plus car il vous faut le lire !



L'humour incomparable d'Olivier Gay, ses blagues nullos et pire, ses références pourries font de cette BD un délice de lecture. Même si certaines m'ont pourri la journée après lecture... et d'ailleurs, c'est reparti pour un tour 😡!



D'autant qu'il est accompagné aux dessins par une talentueuse Tina Valentino qui créé une ambiance fabuleuse. J'adore le coup de crayon de cette femme, et son soucis du détail. Admirez donc la vue de Biblys sur la couv, c'est somptueux ! Et celle -ci !



Et, cerise sur le gâteau, cette BD ne sera pas le premier tome d'une looooongue série comme souvent, mais le premier d'un diptyque. Qu'on se le dise !!!

Je me suis bien amusée, alors un conseil :

FONCEZ !!!


mardi 13 juillet 2021

LA MALÉDICTION DE CELIA tome 4 de Cecy Robson

 


#4
Une lignée maudite




Editions Bookmark
Collection Urban Fantasy
480 pages
23 euros en broché
5.99 en numérique




Plus d'informations sur le site de l'éditeur




☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 4 de La malédiction de Celia  ☇




Quelle claque ce tome 4!
Captivant
Puissant
Douloureux
Passionnant
Il faut que j'en rajoute encore ?





L'AVIS DE PHOOKA:






**Attention Spoilers**



Celia est enceinte. Elle vient de l'apprendre et imagine bien qu'Aric va être fou de joie. Du moins elle l'espère ! Depuis la guerre qui a opposé les loups et les vampires à la Tribu et qui a fait tant de morts et de blessés, la magie des loups ne semble plus opérer comme avant. Aric et Koda tous deux grièvement blessés et brûlés n'ont jamais pu retrouver leur aspect initial. Aric est défiguré, mutilé et a du mal à remonter la pente. Pourtant peu importe son aspect, Celia l'aime toujours autant. Et peu importe son aspect, il reste un sang pur et pour les Anciens la relation Celia-Aric ne doit pas perdurer. 

Anara veut à tout prix les séparer, au point de s'en prendre physiquement à Celia et de la menacer de tuer ses soeurs et même Aric si elle ne met pas un point final à leur amour. Le pouvoir d'Anara est sans limite, Celia est gravement blessée mais surtout elle ne peut rien dire à personne, le danger est trop grand. Elle va devoir se séparer d'Aric et faire face seule à l'avalanche de problèmes et de dangers qui lui tombent dessus. 

Ce quatrième opus est incroyablement dur et stressant, même douloureux. La situation de Celia est terrible. Elle agit contre son gré et ses envies pour protéger son entourage. Elle doit se faire détester par Aric, l'homme qu'elle aime par dessus tout, pour le sauver lui. Et en retour elle subit l'opprobre de tous ses proches. Proches qu'elle essaie de sauver. C'est juste affreux. C'est tellement dur que c'était à la fois difficile à lire, douloureux et horrible, tout en étant fascinant et inlâchable. J'ai lu tout le roman en apnée. 

Heureusement le comportement parfois irrationnel de Misha -toujours là- et de ses "écolières" apportait un petit vent de fraîcheur qui ne durait malheureusement pas longtemps.

La menace vis à vis de Celia est hallucinante. elle va se faire attaquer par Anara et sa magie noire, par les loups affiliés, par ses amis, par ses sœurs et même par Aric, qui lui en veulent tous de son comportement. Et quand la coupe sera pleine, même Misha va lui tourner le dos. Tout ça parce qu'elle ne peut rien dire sinon ils risquent tous leurs vies. Ce sentiment d'impuissance est juste phénoménal.

Tout le monde lui en veut, beaucoup veulent la tuer. Mais quelle résistance faut-il pour faire face à ça !!!

Le récit vous brise le cœur en mille morceaux, vous percute et vous laisse KO à la fin. Sérieux !

Bref, je ne vais pas vous en parler plus. Ce roman il faut le lire, il faut le vivre. C'est incroyablement puissant, il vous prend aux tripes et vous ne le lâcherez plus jusqu'à arriver au bout. Quel incroyable voyage. Quel incroyable coup de cœur !!

(et vous avez vu pour une fois je ne hurle pas #TeamMisha, non pas que je ne le pense pas, mais juste que la situation est trop grave pour en rester là ...c'est dire ! ... Mais #TeamMisha quand même ;))








Si vous avez raté le début de la série:

lundi 12 juillet 2021

Partenariat spécial Le mois de MORGAN OF GLENCOE

 

Les ÉDITIONS ACTUSF sont à fond derrière nous 

pour ce Mois de MORGAN OF GLENCOE en novembre

et vous proposent de découvrir :


La dernière geste : Premier chant

DANS L'OMBRE DE PARIS



Exemplaires papier ET numérique


♥♥♥


La dernière geste : Deuxième chant

L'HÉRITAGE DU RAIL



Exemplaires papier ET numérique




♥♥♥


La dernière geste : Troisième chant

ORDALIE


Exemplaires papier ET numérique

Pitch pas encore dispo

Rappel : celui-ci ne sera dispo qu'en octobre hein !



Pour postuler à ce partenariat, il vous suffit d'un mail SI VOUS ÊTES OK AVEC LES RÈGLES !



LE MAIL :

adresse : lemoisde[at]gmail[point]com

intitulé : partenariat le mois de Morgan of Glencoe

avec :

  •  l'adresse de votre blog
  •  votre pseudo, si vous en avez un sur livraddict/facebook/bit-lit.com/ etc..
  •  nous précisez votre choix - du/des tome(s)  - papier ou numérique
  •  vos coordonnées (si hiboux nécessaires)


Les résultats du partenariat seront annoncés dans un billet dans les jours qui suivent. Nous ne prévenons pas les bénéficiaires par e-mail.




LES RÈGLES :

  • Nous envoyer un mail pour annoncer que vous avez bien reçu le(s) livre(s).

  • Lire et chroniquer ce/ces roman(s) au plus tard le 25 novembre 2021, avec les liens vers Bookenstock dans votre chronique, et nous envoyer votre/vos lien(s) également.

  • Annoncer le Mois de Morgan of Glencoe sur votre blog début novembre.

  • Venir participer au Mois de Morgan en posant plusieurs questions (ou commentaires) pendant son Mois2.


Le partenariat restera ouvert plusieurs jours. Notre choix se basera sur des critères totalement subjectifs tels le "plouf plouf" ou le "choipeau" voire même le "ça sera toi qui ...", mais aussi sur des critères objectifs (bonne participation aux "Mois de" précédents entre autre, etc ...)




Autre rappel : c'est pour novembre hein !!!

Novembre 2021 sera le mois de...

 

MORGAN OF GLENCOE


Oui, vous ne rêvez pas, on annonce déjà le mois2 novembre !!! Comme vous, on a vu passer la couv du Tome 3 sur les réseaux sociaux... Du coup on est trop fières de la relayer de cette façon !

Allez, pour le plaisir des yeux d'abord :



Une fantasy pleine de fées et autres créatures légendaires sur fond de steampunk, on ne peut que tomber sous le charme de la plume de cette autrice. Pour moi, c'est déjà fait avec juste le tome 1 : Dans l'ombre de Paris ! Le tome 2 est inscrit dans mes lectures estivales bien évidemment !





Un partenariat de folie en approche !!!