vendredi 21 février 2020

LES SIX CAUCHEMARS de Patrick Moran





Editions Mnémos
Parution: Janvier 2020
240 pages
18 euros




☇ L'avis éclair de Phooka sur 'les six cauchemars' ☇


Un deuxième opus sur la Crécerelle qui a su, cette fois, me convaincre.

L'AVIS de PHOOKA:








Si vous suivez ce blog, vous savez que le premier opus de La Crécerelle ne m'avait que moyennement emballée. Sans doute lu à un moment où ce genre de roman ne me convenait pas. Toujours est-il que je n'avais pas réussi à me plonger dedans. Oui je suivais le destin de cette femme étrange mais c'était trop sombre, trop complexe aussi. Et qu'on ne s'y trompe pas quand je dis trop complexe, ce n'est pas parce que je n'aime pas les personnages ou les situations complexes, mais parce que cette complexité n'apportait pas grand-chose au récit lui-même.

C'est donc avec un peu d'inquiétude que j'abordais ce nouvel opus. Ce qui me rassurait c'est qu'il était clair d'après la quatrième de couverture que le lecteur pouvait découvrir la Crécerelle dans ce second volume sans avoir lu le premier. Pour moi, c'était le signe d'une Crécerelle 2.0 ...


Nous retrouvons donc notre Crécerelle débarrassée de son démon. Au sens propre donc...parce qu'au sens figuré, elle ne semble pas en grande forme et passe beaucoup de temps dans les tavernes à découvrir les bières locales. Et c'est là que Mémoire la retrouve pour lui confier une mission pour le moins dangereuse: éliminer les cinq sorciers les plus dangereux du monde. Sachant qu'elle est la sixième du groupe. En effet, les cinq sur sa liste sont ses anciens "copains de classe". Ils formaient les six cauchemars ... et si elle n'est pas sur la liste, c'est justement grâce à Mémoire qui l'a défendue bec et ongles...du moins c'est ce qu'elle raconte à la Crécerelle. Et si la Crécerelle veut prouver qu'elle est du bon côté de la barrière, elle doit le faire en tuant ses anciens condisciples.


C'est donc un roman très construit que nous allons découvrir en suivant La Crécerelle qui va retrouver un à un les sorciers qu'elle doit tuer. Cette construction rend le roman très addictif et beaucoup plus facile à lire que le premier. Mais pour ce dernier point, ce n'est pas la seule raison et je vais y revenir.

En effet, grâce aux rencontres que fait notre héroïne nous en apprenons beaucoup plus sur elle, sa jeunesse, les raisons de sa fuite et de son comportement. Ca la rend beaucoup plus humaine et surtout beaucoup plus intéressante à suivre. 

Nous rencontrons aussi d'autres protagonistes et le récit s'étoffe et nous permet de visiter le monde créé par Patrick Moran de façon plus approfondie. Le premier opus était totalement centré sur la Crécerelleet cette diversité de personnages est plus que bienvenue. Elle donne plus d'ampleur au récit, permet de diversifier les points de vue, de voir notre héroïne interagir avec de nombreuses personnes et en résumé c’est un grand bol de fraîcheur. Alors oui évidemment la Crécerelle n'est toujours pas un monstre de bonne humeur et de rigolade, cependant la noirceur qui la touchait dans le premier tome a quelque peu diminué et permet ainsi au personnage d'être un peu plus "humain".



Quant à l'écriture, le vocabulaire est plus accessible, évitant ainsi de compliquer inutilement les choses et par conséquent le récit est plus rythmé et beaucoup plus agréable à lire.

Bon il reste à savoir si effectivement ce roman peut se lire sans avoir lu le premier. J'ai un peu de doutes à ce sujet, car si effectivement on peut découvrir la Crécerelle par ce récit, il me semble quand même que de nombreuses informations doivent manquer pour profiter pleinement du monde créé par l'auteur. À voir ...



Bref, un second opus qui correspond plus à mes goûts en tout cas et qui se lit avec beaucoup de plaisir.
jeudi 20 février 2020

HAUT-ROYAUME Tome 2 de Pierre Pevel [Audio]






L'HÉRITIER
Haut-Royaume 2
Série : Haut-Royaume, Volume 2
Durée : 20 h et 18 min






L'avis express de Dup sur L'héritier de Pierre Pevel


Un récit qui monte en puissance avec un narrateur auquel on s'habitue finalement.




L'AVIS DE DUP





Les mots suivis d'une * sont d'une écriture approximative, c'est une écoute non une lecture ;)
(d'ailleurs je veux bien qu'on me corrige hein, cela me permettra d'enlever ces astérisques et ce blabla !)

Wow, quelle puissance ce récit ! Oui, vous avez bien vu, coup de cœur, alors que je poursuis cette série en audio. D'ailleurs, j'ai un mea culpa à faire au sujet du narrateur que j'ai écorniflé un brin lors de ma chronique précédente, mais plus tard, d'abord parler de cet Héritier.

Attention spoil ! Surligner si vous l'avez déjà lu !


Pierre Pevel joue avec nos nerfs dès le début. La seule question qui nous taraude c'est : Lorn en a-t'il réchappé ou non ? C'est quand même le personnage principal que diable ! Et qu'il nous blablate de ceux et celles qui le pleurent, et de la situation catastrophique dans le Haut-Royaume, alors qu'on attend qu'une chose : des news de Lorn ! Et bien sûr, au moment où on s'y attend le moins, alors qu'on s'était fait à l'idée de sa mort, paf, le revoilà !


Un Lorn encore plus sombre, encore plus torturé, énigmatique parfois, bref encore plus touchant. Ce personnage est tellement charismatique que même avec la voix de brute épaisse que lui prête Nicolas Justamon, je l'aime ! Ce combat que mène l'Obscure à travers lui, qui tantôt va dans son sens, tantôt le transforme en véritable monstre renforce l'empathie qu'on lui porte.

Quant au Haut-Royaume, la situation géopolitique se densifie et les soucis pointent de partout. L'Yregard* est quelque peu énervée d'avoir été bernée par Lorn alors Premier Chevalier et s'agite à la frontière. Mais surtout c'est la guerre qui se profile avec la fière cité libre d'Arcante*. Le torchon brûle entre les duchés de Sarne* et Valence*. Et dans ce contexte mouvementé, l'Épée des Rois disparue resurgit et pourrait bien changer la donne. L'intrigue de Pevel se ramifie, il nous balade aux quatre coins de son monde (dont j'aurai vraiment apprécié une carte d'ailleurs) et c'est un réel plaisir d'avancer dans cette histoire.

Lors de ma chronique précédente, j'avais formulée un voeu : la mort rapide de Erkland II... et bien je peux vous dire que je n'ai absolument pas été écoutée ! Il n'en finit pas d'agoniser le bougre. Si encore il le faisait en silence, mais non, faut qu'il parle ! Et c'est de plus en plus l'horreur ! Mais, là je dois faire mon mea culpa : ce n'est pas Justamon le fautif, mais bien Pevel ! Car si on regarde bien, le narrateur ne fait que jouer son rôle et misère qu'il le fait bien ! Des inspirations sifflantes non pas entre chaque mot mais entre chaque syllabe, il arrive même à chevroter sur chacune d'elle ! Non, sérieux, il est très fort.

Donc je ne regrette en rien ma décision d'écouter plutôt que lire cette saga. Il ne reste plus qu'à me procurer le tome 3 en audio ce qui sera bientôt chose faite. Et je serai à jour pour le tome 4 qui ne devrait pas tarder. D'ailleurs, j'ai déjà fait de la place exprès dans ma bibliothèque !





mercredi 19 février 2020

Les lauréats du GpP 2020 !






Élus par la blogosphère essentiellement, mais pas que, 
parmi LES NOMINÉS de cette année 2019 écoulée, 
voici donc les grands vainqueurs ! 



Catégorie SFFF


BOOK D'OR

JEAN-LAURENT DEL SOCORRO




BOOK D'ARGENT

SARAH J. MAAS



BOOK DE BRONZE

STEFAN PLATTEAU
Les sentiers des astres





Catégorie Thriller


BOOK D'OR

OLIVIER NOREK




BOOK D'ARGENT

SANDRINE COLLETTE




BOOK DE BRONZE

CÉDRIC SIRE






Catégorie Jeunesse-YA


BOOK D'OR

AURÉLIE WELLENSTEIN




BOOK D'ARGENT

ANTHELME HAUCHECORNE




BOOK DE BRONZE

ARIEL HOLZL





Un grand bravo aux gagnants !
Et merci à tous d'avoir voté si nombreux afin de rendre ces résultats significatifs.


Rendez-vous prochainement pour les résultats du tirage au sort du concours dédié au GpP




mardi 18 février 2020

CHASSE ROYALE I de Jean-Philippe Jaworski [audio]

ROIS DU MONDE  # 2




De : Jean-Philippe Jaworski
Lu par : Jean-Christophe Lebert
Série : Les rois du monde, livre audio 2.1
Durée : 14 h et 35 min
Version intégrale
Date de publication : 14/04/2016
Langue : Français
Éditeur : Audible Studios




☇ L'avis éclair de Phooka sur le premier volume de 'Chasse royale' ☇


Jaworski lu par Lebert, c'est du pur plaisir. Je sais, je me répète, mais c'est juste un fait !


L'AVIS DE PHOOKA:




Même pas mort nous contait de la vie de Bellovèse jeune homme. Un récit bourré d'indices de ce que Bellovèse allait devenir, sans nous en réveler plus. Alors j'ai attaqué ce Chasse Royale avec une faim dévorante, de celle impossible à assouvir. Et c'est le cas, ma faim n'est pas assouvie. J'en sais un peu plus sur Bellovèse, mais il me faut la suite et je ne saurais m'apaiser que lorsque j'aurais dévoré l'intégralité des Rois du Monde.

Une fois de plus, si vous cherchez des informations précises sur le déroulé du récit, je ne peux que vous conseiller de lire la très belle chronique de Dup. Sachez seulement que cette fois, nous allons suivre Bellovèse sur une période très courte et linéaire. Et quand je dis très courte, il faut bien comprendre TRES courte. Toute l'action se déroule sur 2 ou 3 jours, et si elle commence par une "bête" chasse au cerf, elle va nous emmener bien loin dans la politique avec son lot de trahisons et de retournements de situation.



Une fois de plus Jaworski excelle dans le récit et il parvient avec un talent fou à nous faire entrer dans l'histoire des Celtes. On y découvre un peu plus leur façon de vivre et leur façon de guerroyer. Leur us et coutûmes sont vraiment fascinants. Et tout le talent extraordinaire de Jaworski est de nous montrer toute cette partie historique, sans jamais nous lasser, sans jamais nous donner l'impression de jouer au professeur (c'est un comble non?). Le lecteur s'instruit sans même s'en rendre compte, tellement le récit est prenant et divertissant.




Et puis, pour un audio, Jaworski ne peut être mieux servi que par Jean-Christophe Lebert, sa voix, son âme. En effet, une fois de plus Lebert donne toute son ampleur au texte magnfique de Jaworski. Lebert est Bellovèse, comme il était Benvenuto. Il nous entraîne derrière lui dans la forêt, dans les combats, dans ses courses éperdues. Son ton est toujours juste, jamais surjoué. Parfait quoi!




Une fois de plus, je suis obligée de redire que Jaworski et Lebert forment le couple idéal pour un audio. Je sais, je me répète, mais quel plaisir d'écouter un texte aussi beau, lu par un acteur aussi doué. Ecoutez donc la vie de Bellovèse, partez en chasse, courrez après le cerf et vous verrez ...


lundi 17 février 2020

LA FILEUSE D'ARGENT de Naomi Novik





Éditions Pygmalion
496 pages
21,90 euros






L'avis express de Dup sur La fileuse d'argent de Naomi Novik


 L'histoire glaçante mais ô combien passionnante de trois jeunes femmes fortes et intelligentes.



L'AVIS DE DUP




Ayant beaucoup apprécié Déracinée de Naomi Novik, je me suis précipitée pour lire ce nouveau roman et je ne regrette pas du tout. Je crois bien même que je l'ai préféré. Ce que j'aime plus que tout avec cette autrice ce sont ses ambiances hivernales dans un monde imaginé à forte ressemblance russe. Les descriptions sont grandioses. Et dans cette Fileuse d'argent j'ai été plus que servie. Enfilez manteau, écharpe et gants avant de débuter cette lecture !

Dans cet univers, les hommes vivent aux côtés d'un peuple d'immortels pas sympas du tout, les Staryks. Plus présents en hiver, ces derniers ont des pouvoirs fantastiques importants, et en profitent pour imposer leurs lois. Or cette année, l'hiver semble s'étendre et engloutir le printemps, maladies et disettes sévissent au Lithvas... Ce roman, c'est l'histoire de trois jeunes femmes fortes et intelligentes qui vont prendre en main leur destin.

Myriem, est la fille d'un préteur sur gages juif bien trop gentil et généreux pour ce métier. Ils vivent plus que chichement dans leur village, mais lorsque la mère de Myriem tombe malade à cause du froid, que les médicaments pour la soigner coûtent trop cher, elle décide de prendre le rôle de son père et aller réclamer partout l'argent qu'on leur doit. Armée de beaucoup de courage, de patience et un sens inné des affaires, elle ne va pas tarder à redresser la barre. Ce don de changer l'argent en or se fera immanquablement repérer par les Staryks.

Wanda est l'aînée d'une fratrie de trois qui vivent dans la misère absolue, avec un père paysan, ivrogne et violent. Myriem, venant réclamer l'argent emprunté par ce dernier et gaspillé en alcool principalement, sera la planche de salut de Wanda d'abord, puis de ses petits frères, Sergey et Stepon.

Irina elle, est la fille du Duc de Vysnia, la grande ville la plus proche du village des deux autres. Même si ce n'est pas la pauvreté son soucis, son sort n'est pas plus enviable. Elle n'est juste qu'une monnaie d'échange entre les mains de son père, sévère, peu aimant et ambitieux.

Naomi Novik nous offre un roman choral envoûtant, donnant la parole à chacune de ces trois jeunes femmes, mais faisant intervenir également quelques personnages secondaires afin d'avoir une vue d'ensemble de ces destins croisés, sur le cours des événements et le sort du Lithvas. Mention spéciale pour les passage où c'est Stepon qui prend la parole. Un petit môme plein de bon sens mais qui vit la peur au ventre en permanence. C'est très émouvant.

Si vous cherchez l'action, passez votre chemin, encore que le dernier tiers est bien rythmé. C'est un roman qui se déguste, la plume de Naomi Novik est fluide et agréable. Elle s'adapte à la personnalité de chaque intervenant de façon admirable si bien qu'à chaque changement de narrateur, le lecteur n'est jamais perdu. Ce roman serait top en audio d'ailleurs ! Magie et démons sont au programme et s'intègrent parfaitement au récit qui n'a rien d'un conte enchanteur, c'est même souvent dur, voire glaçant. Je ne peux que vous conseiller de le découvrir.


dimanche 16 février 2020

Semaine 7/2020 sur Bookenstock [bilan]



Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Cette semaine, les Vénérables étaient... un peu à la ramasse, ailleurs, physiquement et mentalement. Juste une chronique.


- Lundi, Dup a parlé du Feu de la sor'cière qu'elle a visiblement bien aimé. Il s'en est fallu d'un cheveu pour atteindre le coup de coeur.





- Mardi elles ont publié les sorties de février d'Actusf. Du bon qui s'annonce si vous voulez mon avis !

- Mercredi c'était la dernière annonce de cadeaux proposés par les Éditions Pocket pour ceux qui auront participé au GpP 2020.

- Jeudi... et bien jeudi c'était mon tour d'exprimer mon indignation : M'enfin !!!, il leur aura fallu 21 jours, 21 jours pour réaliser qu'elles avaient laissé passer mon anniversaire ! La mémoire ne s'arrange pas, c'est moi qui vous le dit.

- Vendredi, elles vous parlent d'une superbe sortie que Dup lira  prochainement : Danse of thieves

- Samedi, dernier jour pour voter, elles vous ont proposé une belle récap de tous les livres à gagner.



Les votes étant finis, vous aurez probablement les résultats du GpP la semaine prochaine !
Et peut-être également les résultats du tirage au sort.
Croisons les doigts !

That's all folks
Gros bec
Bookenstock


samedi 15 février 2020

LE RÉCAP DES CADEAUX DU GpP 2020




Parce que nous sommes samedi 15 février,
que c'est le dernier jour pour voter pour le GpP 2020,
parce que je vois que certains traînent encore,
je vous propose aujourd'hui la vitrine entière des dotations.
















































Voilà, vous avez jusqu'à ce soir minuit pour tenter de gagner un de ces exemplaires !