lundi 28 décembre 2020

CADAVRE HACHÉ - VAMPIRE FÂCHÉ de Maëlle Desard

 

LES TRIBULATIONS D'ESTHER PARMENTIER

# 1 - CADAVRE HACHÉ - VAMPIRE FÂCHÉ



Rageot Éditions
384 pages
15,90 euros





L'avis express de Dup sur Cadavre haché - vampire fâché de Maëlle Desard

Ce livre est un délice, ne boudez pas ce plaisir !!!


L'AVIS DE DUP



Déjà, avouez, rien que le titre  Cadavre haché - vampire fâché interpelle et nous colle le sourire avant d'en commencer la lecture !

Et pourtant, le début de cette journée strasbourgeoise aux côtés d'Esther commence dans la loose complète. La canicule, la fatigue, le retard au boulot, un boulot insipide de stagiaire en comptabilité et sa réalité : préposée au café et à la photocopieuse, bref une vie de merde !

Et puis, en rentrant chez elle, une pluie d'étincelles dorées devant un centre commercial va changer la donne. Si elle voit les étincelles, c'est qu'elle est spéciale, c'est ce que va lui faire comprendre un petit gros bedonnant, la propulsant dans le centre fermé, à la recherche d'autres sources d'étincelles. Esther n'y comprend rien, et ce n'est que le début des découvertes...

Finalement, elle va être amenée dans un bureau, dans un bâtiment miteux où on va lui apprendre qu'elle est une sorcière puisqu'elle a vu les étincelles. Testée dans la foulée par une vraie sorcière, apprendre qu'elle est archi nulle car elle ne totalise que 2 points sur une échelle de 82. Mireille est une vraie sorcière au score de 64, avec la figure de l'emploi : nez proéminent, cheveux longs hirsutes mais tout de même attifée en lycra, leggings et tee-shirt fluo. 

Esther reste quand même spéciale, outre son look, car il s'avère qu'elle est capable de voir et d'entendre la jolie banshee, Marine, présente dans le bureau, puis le djinn canon, Dario, de retour d'une mission donc invisible,  mais à poil puisque les vêtements ne suivent pas la propriété d'invisibilité. Elle va découvrir que le petit gros de la veille, Roger, s'avère être une goule, l'adonis sexy en diable, Loan, un vampire et la baraque pleine de muscles, Verner, le loup-garou alpha, Capitaine de cette joyeuse équipe !

Ils sont en quelque sorte les flics d'une agence chargée de surveiller les Créatures surnaturelles pour la région Grand Est. Bon, c'est carrément plus compliqué que ça mais ce serait trop long à expliquer. Et ni une, ni deux, Esther se retrouve enrôlée, stagiaire pour ne pas changer, en équipe avec notre vampire sexy qui va s'avérer aussi peu aimable qu'il est beau...  Ils doivent enquêter sur des disparitions d'ados qui visiblement seraient transformés en vampire, chose totalement interdite, vous imaginez bien !

Je vais arrêter là mon blabla déjà bien long pour vous parler de mes impressions, mais je vous rassure, je n'ai fait que vous résumer les 2-3 premiers chapitres. Je n'ai jamais autant souri, et même plus d'une fois éclaté de rire durant ma lecture. Maëlle Desard joue de l'humour à la perfection, sans que jamais ce ne soit too much, un délice vraiment ! Elle se met dans la peau de cette Esther et le récit est à la première personne du singulier. Et Esther manie l'autodérision à son apogée ! Pas bien grande et... très enveloppée, voici comment elle se décrit le lendemain d'une cuite : "Je devais ressembler à Hagrid en jupe juste sorti d'une rave party. La barbe en moins.". Une Esther qui en pince sérieusement pour ce beau vampire et qui sait pertinemment qu'elle n'aura aucune chance...

Les aventures qu'ils vont avoir, le stress de cette enquête mouvementée, pleines de courses poursuites et de rebondissements, d'émotions et de sentiments qui jouent les montagnes russes, fait que ce roman devient impossible à poser et très vite, trop vite on se retrouve devant le mot fin. Et là, franchement, je vous promets que c'est le déchirement. Ah mais non, moi je voulais rester avec tout ce monde là ! Énorme coup de cœur, énorme !!!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire