mardi 1 décembre 2020

HISTOIRE DE LA SCIENCE FICTION de Xavier Dollo et Djibril Morissette-Phan [BD]

 

Editions CRITIC / Les humanoïdes associés
25 nov. 2020
216 pages - 19,8 x 26,7 cm - Couleur
22,00 €







☇ L'avis éclair de Phooka sur L'histoire de la science fiction en BD 



Un billet d'humeur pour exprimer mon plaisir à la lecture de cette BD.



L'AVIS DE PHOOKA:





Il est rare que j'écrive une chronique avant d'avoir fini un ouvrage ou alors c'est parce qu'il m'est tombé des mains. mais là je ne pouvais pas attendre il fallait que je vous en parle de toute urgence, mais je ne voulais pas pour autant gâcher mon plaisir de lecture. Et ma lecture est incroyablement lente parce que je prends le temps de savourer. Vraiment !

Évidemment il y a notre chouchou, Xavier Dollo à la base de cette superbe BD et si j'ai foncé pour pouvoir la découvrir "à cause" de son nom sur la couverture, je dirais maintenant plutôt que c'est "grâce" à son nom.

Une BD sur l'histoire de la science fiction ... je ne savais pas à quoi m'attendre. Sujet casse gueule s'il en est parce que forcément il y aura des oublis, des choses sur lesquelles certains vont pinailler. Et puis surtout, je me demandais vraiment à quoi ça allait pouvoir ressembler et si j'allais accrocher.

Et bien, ça ressemble à ... un conte. Le conteur c'est Xavier Dollo. La mise en image c'est Djibril Morissette-Phan. Et à eux deux ils vont nous conter la très jolie histoire de la SF à travers les âges et à travers les différents supports, romans, BD, comics, films, séries et même jeux vidéos. Depuis l'antiquité, avec l'Odyssée d'Homère jusqu'à nos jours. Quelques cases nous permettent de resituer le récit ou de rencontrer l'auteur et les circonstances de la création de l'œuvre. En bas de la page, un petit rappel, les couvertures du roman, d'autres œuvres attachées. Bref, de quoi vous faire une liste pour faire exploser votre PAL. Excellent !

Pourquoi je n'ai pas fini? J'ai bien peur que ce ne soit à cause de mon grand âge. En tout cas c'est très personnel. Depuis la toute première page de cette BD, je me souviens ...

Je me souviens que j'ai lu tel livre (la plupart d'ailleurs depuis L'Odyssée, Jules Verne, D'ivoi, Shelley et tous les autres) et du coup je cogite. Je l'ai lu quand ? Ça me rappelle quoi ? Quelles circonstances ? L'histoire de la SF c'est un peu mon histoire personnelle du coup. Et je me demande si ce n'est pas ça le but. L'histoire de la SF est universelle non ? On s'en approprie chacun un morceau à notre façon. Un exemple: Mary Shelley. Les auteurs racontent la génèse du roman. Le manoir, Polidori, Mary et Percy. Et là je décroche parce que oui j'ai vu un vieux film qui racontait tout ça et j'avais adoré. Ben oui il y avait Gabriel Byrne, je vois encore son visage, les images repassent dans ma tête, impossible de me souvenir du titre. Internet, recherche. Bon sang oui, Gothic. Je l'avais vu au ciné à sa sortie en 1986 ... J'ai envie de le revoir. Est il sur Netflix ? Ou puis-je le trouver ? Bref la soirée est passée et j'ai lu ... deux pages ! Mais quel bon moment , quel plaisir, quelle plongée dans le passé. Mon passé, le passé de la SF ...

Et des exemples comme ça j'en ai beaucoup. 215 pages à raison de 2 pages par soir, vous imaginez bien que je ne suis pas au bout. Alors cette chronique tourne plutôt au billet d'humeur. Tant pis, des chroniques "sérieuses", par des spécialistes du genre, il y en aura plein. Écrites par des "pros"qui pourront juger de la qualité et de l'exactitude du travail. Moi, à mon niveau je me contenterai de parler du bonheur qu'il procure. Le bonheur de se souvenir, de confondre sa propre histoire avec celle de la SF. Mon bonheur. Quelle BD !!!

Je reviendrai sans doute vous en toucher un mot quand je l'aurais fini parce que j'aurais envie de rajouter des choses à ce que je viens d'écrire. Mais je n'ai pas l'intention d'accélérer ma lecture. En aucun cas. Je vais continuer à savourer, à remonter le temps avec cette superbe machine qu'est l'histoire de la SF en BD.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire