lundi 15 mars 2021

LA VOIE DU CERF de Zaya Feli

 



Éditions Bookmark
Collection Teen Spirit
216 pages
14 euros






L'avis express de Dup sur La voie du cerf  de Zaya Feli

Un roman de Fantasy classique qui se laisse lire facilement et rapidement.
J'attends beaucoup plus de la suite !


L'AVIS DE DUP




Ren de Frayne, 22 ans est le prince bâtard de... la Reine défunte de Frayne ! Déjà ça, c'est quand même pas courant dans ce type de littérature ! Il est élevé et choyé au même titre que ses deux petits demi-frères. Il n'a juste pas les obligations énormes qui échoient à Hellic, le prince héritier.

Lorsque nous découvrons Ren, c'est le jour de l'anniversaire d'Hellic, ses 20 ans et la fête promet d'être grandiose pour tous, sauf pour Ren qui ne comprend pas pourquoi le roi Callum s'acharne à l'écarter. D'autant plus que débarque ce même jour une délégation de Skarlan, le royaume voisin, ennemi de toujours, malgré la paix précaire des derniers temps. Le roi Harvard, sa fille et toute une cour... visiblement Harvard montre l'intention de marier sa fille à Hellic.

Cloîtré dans sa chambre avec de la comptabilité à faire, Ren s'échappe rapidement et les événements s'enchaînent. Il se voit offrir par le roi de Skarlan, sans qu'il puisse refuser, un esclave basse-terrien Anik, d'allure peu commode. Un peu plus tard dans la journée, on découvre le meurtre du roi et du prince héritier.  Puis Harvard dévoile l'identité du coupable devant toute l'assemblée : Anik, et donc la responsabilité de Ren est engagé. 

Je dois avouer que ce début m'a un peu refroidie tant l'intrigue est grossière et cousue de fil blanc. Mais ayant pioché cette lecture dans la rubrique "fiction-romance-paranormal" des Éditions Bookmark, je me suis dit qu'il fallait continuer, que la surprise viendrait après. Et bien la surprise elle était là : cette Voie du cerf, premier tome de la trilogie "Les briseurs de fer", n'est pas une romance, et n'a aucun côté paranormal. J'y ai cru jusqu'au bout avec cette histoire de clé donnée par sa mère, mais non, ce n'est pas pour ce premier tome ! On a là une Fantasy on ne peut plus classique !

Ren s'enfuit avec Anik, en direction de La Voie du cerf, au nord, une forteresse gardée par Lord Tyke, son oncle maternel, qui serait le seul à pouvoir revendiquer la régence du royaume en attendant la majorité de Thais, le dernier frère de Ren. Anik le suit car il hait les Sarklans qui ont mis à genoux son peuple et compte bien se venger du roi Harvard. 

Commence alors une fuite à travers le royaume, où de multiples épreuves l'attendent. Outre le choc psychologique de la mort brutale de son frère et de son beau-père, la compagnie d'Anik n'est pas des plus réconfortante. Ce dernier est un taiseux, et lorsqu'il prend la parole c'est toujours avec une ironie mordante. Mais petit à petit, Ren se rend bien compte que la vie de château qu'il a toujours menée n'est pas adaptée à la vie de cavale et qu'il ferait mieux de s'en remettre à Anik. Même ses leçons avec son maître d'armes ne le font pas arriver à la cheville du basse-terrien. Entre eux commence à poindre une amitié basée sur le respect et la confiance.

Ce qui les attendent à Voie du cerf sera, euh... une surprise , et Ren va devoir se surpasser pour en organiser la défense car ils ont sur leurs talons une compagnie de Skarlans qui comptent bien s'emparer de cette forteresse qui constitue un élément clé du royaume de Frayne. La bataille finale sera... normalement on dit "épique", mais là franchement je dirai comique. Mais le coup de théâtre du dernier paragraphe pousse forcément le lecteur à attendre de lire la suite.

Malgré mes propos ironiques, je dois quand même avouer que ce roman se lit rapidement et avec facilité. L'écriture est fluide, l'intrigue pas prise de tête (cela fait du bien de temps en temps) et ma curiosité est piquée au point de vouloir poursuivre. Romance ? Paranormal ? Bientôt peut-être ? 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire