lundi 1 février 2010

Un ticket pour l'enfer de Laurent Botti



Quatrième de couverture:

Son mari la bat depuis des années. Le jour où il essaie de s'en prendre à son fils de neuf ans, elle n'a pas d'autre choix : elle s'interpose... et le tue. Mais son mari est un flic, un ripou, avec des ennemis et des secrets. Maintenant, c'est à elle de payer. Une seule chose compte désormais pour cette mère blessée : fuir, échapper à son passé, et surtout, surtout, protéger son fils, qui, dans des sortes de " transes ", perçoit des bribes d'avenir... un avenir aux couleurs de l'enfer. A moins qu'ils n'arrivent à renverser le destin. Un suspense haletant, une ambiance sombre et inquiétante, des héros à la dérive qui se débattent dans une intrigue palpitante... Après Pleine brume, Fatale lumière, La Nuit du Verseau et Un jour, des choses terribles... vendus à plus de 450 000 exemplaires, Laurent Botti signe un thriller contemporain qui nous fait frissonner de la première à la dernière page.


L'avis de Dup:

7 ans à vivre avec une brute épaisse qui prend plaisir à la maltraiter aussi bien physiquement que moralement, c'est déjà l'enfer non? Et bien non, pour notre pauvre Charlie, ce n'était que le purgatoire car l'auteur lui réserve encore pire.
Après l'avoir tué, elle fuit avec son fils David, sans savoir que derrière elle, la tracent, la bande mafieuse a qui son mari devait beaucoup d'argent, l'IGS qui voulait le coincer, et apparemment une grosse structure qui avait mis chaque pièce de leur maison sous surveillance vidéo depuis plus de huit mois. Donc elle fuit, quitte Paris, sa banlieue, et se réfugie... en Bourgogne. Misère, près de Laville-Saint-Jour...et l'angoisse monte d'un ton.
Ici je me dois de faire une parenthèse, pour ceux qui n'auraient pas lu les précédents livres de Laurent Botti: C'est le lieu où se passe toutes les intrigues les plus machiavéliques qu'ait inventé l'auteur, et plus particulièrement dans son précédent livre Un jour des choses terribles...où Laville-Saint-Jour et son brouillard sont des personnages à part entière.
Je dois avouer qu'en commençant ce livre Un ticket pour l'enfer, je me suis dit chic, pas la Bourgogne et le brouillard, tellement le livre précédent m'avait fait flipper! Et quand page 160 on découvre que le havre de paix vers lequel se rend Charlie et son gamin se trouve juste à côté de cette ville, je vous promets que j'ai ressenti un grand frisson!
L'intrigue est complexe à souhait tellement il y a d'intervenants dans cette histoire, chacun pour des raisons différentes.
Et au milieu de ça, notre pauvre Charlie essaye de surnager tout en protégeant son fils si particulier. Car oui, il n'est pas tout-à-fait "normal" David, il a des pouvoirs, il le sait, mais ne les maitrise pas encore...
Et si ce n'était pas l'inverse, David qui protègerait sa maman ?
Plus on avance dans le livre, plus cela s'accélère, on va de surprises en révélations, avec un final véritablement explosif dans tous les sens du terme!

Petit bémol néanmoins...l'épilogue gâche tout. Un happy-end pas franchement nécessaire, j'aurai dû arrêter ma lecture avant, et je vous le conseille franchement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire