jeudi 6 décembre 2012

LES QUATRE VÉRITÉS de Thomas C. Durand


LES ÉNIGMES DE L'AUBE



Editions Asgard
376 pages
15,50 euros


Résumé :

Une fille au sein de l’Illustre Institut d’Ithir ? On croit rêver ! Et elle veut étudier la Magie Harmonique en plus. Et pourquoi pas fouiner dans les secrets de l’Institut aussi ? Il ne manquerait plus qu’elle cherche ce qui a bien pu arriver à la seule autre fille que les murs aient abritée. Si cette Méliandra a mystérieusement et définitivement disparu, en quoi ça la concerne ? Non mais je vous jure !


L'avis de Dup :

Anyelle, 10 ans, a été acceptée dans la grande, la prestigieuse école de magie d'Ishtir, où elle se retrouve la seule fille au milieu de plusieurs centaines de garçons, les années d'apprentissage étant nombreuses. Elle est très vite regardée de travers, aussi bien par des élèves que par des professeurs d'ailleurs. Mais elle a un tel charisme, un aplomb fabuleux et surtout une langue bien pendue. Et même si ce dernier point va lui valoir un nombre interminable d'heures de colles, elle va très vite se faire des amis. Et c'est aux côtés de Gavide, Maxton et Wixool qu'on va la suivre durant ce premier semestre à Ishtir.

Si elle a été acceptée à Ishtir, c'est surtout parce qu'elle possède un don important, rare et surtout qui peut être dangereux s'il n'est pas bien maîtrisé. Elle a le pouvoir de renfort, c'est-à-dire qu'elle peu renforcer le pouvoir des autres, quand elle le souhaite bien sûr ! Gavide lui a un don sur l'eau, il peut la faire passer de l'état solide, liquide ou gazeux, comme il veut. Maxton peut se rendre invisible ( drôlement pratique pour espionner ). Quant à Wixool, lui, je vous laisse le découvrir en lisant ce livre, je ne vais quand même pas tout vous dire non !

La découverte du monde magique créé par Thomas Durand est juste un régal, ce livre est bourré d'humour, j'adore. Des petits chiffres parsèment le récit et renvoient à des annotations en fin de chapitre tout simplement délicieuses. J'ai commencé à les noter en me disant, ça je citerai, ça aussi, ça aussi...pour finir par me dire que j'allais ré écrire tout le livre à force ... Le tri va être dur, et peut-être même que je ne vais pas y avoir recours: z'avez qu'à lire cette pépite après tout ! J'en mettrai peut-être dans les commentaires pour les curieux ;)

Les différentes matières abordées par notre quatuor en première année sont passionnantes, en tous cas pour le lecteur, même si certaines semblent plutôt rébarbatives pour nos jeunes étudiants. Même le passage sur le cours de botanique, j'ai trouvé ça extra, moi qui ai toujours détesté cette matière ! Il y manquait juste la magie et l'humour de Thomas Durand. Il aurait fait (ou il fait d'ailleurs ?) un excellent professeur cet auteur !
Dans un même registre, on a droit à la retransmission d'un match de football, pardon de métaball, ce chapitre est une merveille. Deux équipes s'affrontent sur un terrain. Sauf que les buts sont des terriers, le terrain un immense champ, mais aussi la forêt alentours et même la rivière qui passe par là. Les équipes sont composés de métamorphes, des magiciens capables de se métamorphoser en animal, végétal, au choix, selon leur aptitude et leur entrainement surtout. Vous vous souvenez du duel magique entre Merlin et Mélusine dans le film de Disney, et bien là, c'est le même principe sauf qu'ils sont plusieurs dans chaque équipe, qu'il faut encore plus d'arbitres et qu'il y en a même un dans le ballon, pardon le baluchon, qui doit rejoindre le terrier adverse. A mourir de rire.

Quand ils ne sont pas punis, en retenue dans la salle 5 du couloir des sanctions de la bibliothèque, ils se creusent la tête sur l'énigme du semestre, une tradition à Ishtir. Toute l'école, tous niveaux confondus doit chercher et bien sûr il n'y aura qu'un gagnant... L'énigme est suffisamment tordue pour exciter les neurones de chacun...

Mais une énigme ne suffit pas à Anyelle, elle a une lubie, une fixation : elle n'est pas, contrairement à ce qu'on lui dit, la première fille à entrer à Ishtir. Il y a eu déjà une, Méliandra d'Azur, ici, il y a quelques 70 ans. Alors pourquoi personne ne veut le reconnaître ? Elle veut absolument savoir pourquoi autant de mystères autour de ce nom. Un brin par sexisme, surtout par curiosité, elle va entraîner ses amis dans une enquête palpitante et riche en émotions.  

Tout, je dis bien, tout dans ce livre est passionnant. L'histoire, l'Histoire, les personnages, l'écriture, l'humour, les énigmes et leur résolution. Les sentiments ne sont pas en reste aussi et l'auteur n'hésite pas à malmener ses personnages ! Je ne savais pas qu'Asgard publiait pour la jeunesse aussi, mais franchement ce livre est à conseiller aux jeunes, mais pas de limite d'âge supérieure ! Un délice, oui, je le redis, bref, un coup de coeur. En tout cas, moi je signe de suite pour continuer l'aventure derrière Anyelle et Thomas Durand.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire