vendredi 27 mai 2016

SURVIVRE de Jeanne Boquenet-Carle




Editions Rageot
13.90 euros
224 pages
Date de sortie: 18 mai 2016




Quand Clémence, 15 ans, et sa petite sœur Nina se réveillent ce matin-là, la maison est vide. Bientôt, l’information circule sur les réseaux sociaux : pour une raison inconnue TOUS les adultes ont disparu. L’électricité se raréfie, les magasins sont pillés. Pour échapper aux bandes rivales qui se disputent le territoire, Clémence et sa sœur se réfugient dans l’ancien conservatoire de musique. Lors d’une sortie pour trouver à manger, elles rencontrent Vic et Adam qui les sauvent des griffes des Kill, maîtres de la zone. Tous décident de fuir vers une île où, croient-ils, ils seront en sécurité. Mais les Kill sont à leur poursuite…




L'avis de Phooka:



Difficile de ne pas penser à la série Seuls quand on lit le résumé et quand on lit ce roman. Comment ? Vous ne connaissez pas Seuls ? Mais vous êtes nés sur quelle planète ? Allez hop, filez chez votre libraire vous procurer la série complète, ça ressemble à ça:


mais pendant que vous y êtes, prenez donc aussi ce  Survivre, vous ne le regretterez pas.

Donc, oui à la base les deux contextes sont vraiment très similaires.

Un beau jour, les enfants se réveillent et tous les adultes ont disparus. Comme ça, sans laisser la moindre trace, sans explication. Un beau matin, ils ont tous disparu et c'est tout. C'est le 1er avril alors au début Clémence et sa petite soeur Nina pensent que c'est un énorme poisson. Un peu trop gros peut-être ... Et puis, il faut se rendre à l'évidence, ils ne reviendront pas. Il faut faire une croix sur sa famille, ses parents, tous les adultes.

Commence alors la loi du plus fort, pour se procurer de la nourriture et tout le nécessaire pour vivre. Des bandes se créent et la violence s'installe.

Exactement la même histoire que Seuls vous me direz. Et vous aurez raison, sauf que ...

Sauf que, le récit commence six mois après les faits. Les bandes sont déjà bien installées, les gamins ont appris les règles de survies. Des flashbacks réguliers nous apprennent le passé. Le passé avec les adultes, mais surtout les premiers jours de leur disparition, comment les enfants et ados se sont adaptés, ce qui leur est arrivé etc ...

Sauf que, le récit commence à Rennes (ville bien connue pour sa guérilla urbaine -je plaisante- mais du coup ça colle quand même pas mal à l'actualité ! ) et se déroule entre Rennes et Belle-IIe, ce qui nous fait traverser une partie de la Bretagne et notamment la forêt de Brocéliande et les légendes qui y vivent.

Sauf qu'on sent l'amour immodéré de l'auteur pour sa Bretagne et qu'en la lisant on ne peut s'empêcher de le ressentir un peu nous aussi.

Sauf que les héros vont décider de quitter la ville et tenter leur chance ailleurs, traversant la campagne, la forêt, la mer ...

Tous ces points font que même si le contexte n'a rien de révolutionnaire, la lecture du roman est agréable et incroyablement addictive. Les chapitres sont très courts, on alterne de façon pas forcément régulière le présent et le passé. On rencontre des personnages vraiment attachants: Mickey, Adam, Victoria et d'autres terriblement effrayants Will, ou les habitants de Vannes ... Bref une palette de protagonistes haute en couleur. Tous, à leur façon ont dû apprendre à surmonter ce qui leur arrive, adaptant chacun leur comportement ... plus ou moins bien ! Les gamins apprennent à survivre sans les adultes, sans le confort et montrent ainsi leur incroyable faculté d'adaptation. 

Que ce soit l'amour de la Bretagne ou l'attachement envers les héros de l'histoire, et même si on n'oublie jamais Seuls, ce récit est un vrai page turner qui se dévore en un rien de temps quasiment d'une traite. Les chapitres sont très courts, le rythme est vraiment effréné, aucun temps mort, il est impossible de reposer le roman une fois commencé. De plus, le livre en tant qu'objet est très beau avec sa couverture en relief. Bref, une belle découverte ! A partir de 12 ans.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire