vendredi 6 mai 2016

DOUBLE JE de Franck Thilliez




Une nouvelle de Franck Thilliez
publié par Fleuve éditions


Je tente une chronique d'une nouvelle... Bon, petite chronique car petite nouvelle ! Seulement 28 pages de texte au format A5  que nous livre sieur Thilliez avec Double je. Des textes dispatchés au verso d'une grande affiche pour l'exposition "Artisans d'art et Artistes" qui a lieu en ce moment même au Palais de Tokyo à Paris : [ 24 mars au 16 mai 2016 ]. 

Et justement, du Palais de Tokyo, il va en être question dans cette enquête que va mener Mélanie, une jeune officier de police judiciaire. Une enquête peu commune puisqu'elle démarre avec l'assassin qui vient se livrer, pour un crime pas encore découvert ! Le "crimier" est un artiste tourmenté et sombre, qui a mis au point un génial programme informatique qui convertit un son en objet d'art, via une imprimante 3D. La victime, un autre artiste qui lui aurait volé sa découverte et qui expose justement au Palais de Tokyo en ce moment, récupérant ainsi gloire et fortune à sa place. 

Il m'est impossible d'en dire plus sans dévoiler l'intrigue. Franck Thilliez joue avec les mots, les palindromes et les anagrammes. Si vous croisez ce texte, sachez qu'il vous prendra un gros quart d'heure, maximum une petite demi-heure. Seul bémol cependant, le choix du titre, mais je n'en dirai pas plus. Ceux qui la liront comprendront. Double je est sympa, et je dois dire qu'il m'a réconcilié avec les nouvelles de cet auteur car la dernière de lui ne m'avait pas emballée du tout : Un dernier tour. C'était une nouvelle écrite pour un Tour de France. 






Aucun commentaire:

Publier un commentaire