mardi 27 février 2018

DE MON SANG T1 de Amanda Hocking



Editions Milady
375 pages
7.90 euros
Sortie: 18 janvier 2018


La vie d'Alice bascule le jour où elle croise Jack. Elle n'a jamais rencontré quelqu'un comme lui. Il suffira d'une discussion autour d'un café en pleine nuit pour qu'elle ait envie d'en découvrir plus à son sujet. Puis Alice fait la connaissance de Peter, le frère de Jack. Son regard la met très mal à l'aise, et elle peut à peine respirer en sa présence. Il la déteste, c'est évident... et pourtant elle est attirée par ses charmes. Impossible de lutter !

Mais hésiter entre deux garçons n'est pas ce qui pouvait arriver de pire à Alice. Jack et Peter sont des vampires, et Alice doit désormais faire le choix le plus terrible de son existence : l'amour... ou son sang.





Ayant besoin d'une lecture légère, mon attention s'est tournée vers cette sortie en poche (chez Milady) de ce "grand classique" de la bit-lit/young adult publiée initialement chez Castlemore.  Tout à fait ce qu'il me fallait et effectivement ce roman a été dévoré en un clin d'oeil.

Alice est une jeune lycéenne de 17 ans, un peu paumée. Elle n'est pas une étudiante assidue, et elle passe plus de temps à traîner qu'à étudier. Sa meilleure amie Jane l'emmène toujours dans des plans foireux et une nuit alors qu'elles essayent désespérément d'entrer dans des boites de nuit avec une fausse pièce d'identité, elles se font agresser par un groupe de quatre hommes. Fort heureusement Jack arrive pour les sauver. Jack est un jeune homme séduisant et Jane succombe immédiatement. Sauf que Jack n'est absolument pas intéressé par Jane, son attention se focalise sur Alice. Alice le trouvant sympa commence à sortir avec lui "en copain". Tous les soirs il passe la chercher, ils traînent, se baladent et elle rentre à des heures indues. Sa mère, qui travaille de nuit, est peu présente mais elle finit par s'en rendre compte. Mais celui qui en souffre le plus, c'est Milo le jeune frère d'Alice qui se retrouve toujours seul dans l'appartement. 
Jack finit par présenter Alice à sa famille, et en particulier à Peter, son frère. Alice ressent une incroyable attirance pour Peter. Quelque chose de si fort que ça en est presque dérangeant, d'autant plus que Peter semble visiblement la détester.

Bref, une histoire bien classique c'est vrai. Les personnages de Milo, Alice et Jack sont bien campés. Milo, ce jeune frère qui en fait joue le rôle du "grand" et du raisonnable, un peu solitaire et surtout délaissé par sa soeur. Alice une ado plus intéressée à traîner qu'à bosser. On aurait bien envie de la secouer (c'est mon côté "maman" qui ressort), mais elle n'est pas méchante au fond. Quant à Jack, son humour et sa gentillesse séduisent forcément. On devine très vite ce que cache son côté mystérieux, il n'y a vraiment qu'Alice pour penser que c'est un loup-garou. Tout le monde sait bien que les loup-garous n'existent pas quand même! Par contre, le personnage de Peter est caricatural à l'extrême et très peu développé, ce qui ne le rend pas attachant, mais c'est sans doute une volonté de l'auteur. Ceci étant le schéma du récit est très caricatural, des vampires hypers riches, une belle maison, des voitures de luxe. On a un peu l'impression d'avoir déjà lu ça non? Mais peu importe, le récit se déroule simplement et se lit avec plaisir. Ce premier tome est un peu un tome d'introduction pour nous présenter les personnages de la série (six tomes au total). C'est plutôt bien ficelé, même si à la fin la situation a finalement peu évolué. Suivre Alice et Jack est agréable et intéressant. Le lecteur passe un bon moment.

Je dois reconnaître cependant que je suis un peu inquiète pour les tomes suivants (qui ne vont pas tarder en poche), car la situation me semble franchement bloquée et je me demande comment l'auteur va nous sortir de ce bourbier. Je suis à la fin impatiente d'en lire la suite, tout en ayant peur d'être déçue si on continue vers ce triangle amoureux. Néanmoins il y a une large place pour construire un récit original et sympathique et j'espère que l'auteur a su en tirer parti.

De mon sang, se dévore (ha,ha, quel beau jeu de mot) en un rien de temps et avec beaucoup de plaisir. C'est une lecture légère et agréable, sans autre prétention, que de passer un très agréable moment. Pari réussi !







Aucun commentaire:

Publier un commentaire