samedi 6 novembre 2010

LE TUEUR DES RAILS de Sylvain Johnson






Résumé:



L’histoire d’un improbable couple : un jeune homme ayant grandi avec la culpabilité de la disparition de son frère cadet et une jeune femme troublée par la mort de sa mère alors qu’elle n’était qu’une gamine. Ils seront réunis pour accomplir la même mission : la capture du Tueur des rails, un psychopathe qui pourrait fort bien être la source de tous leurs maux.
Le Tueur des rails les obligera à unir leurs forces, parce qu’ils veulent savoir la vérité, parce qu’ils veulent comprendre. Mais qu’y a-t-il à comprendre dans les agissements d’un monstre ? Et tout bien considéré, est-il vraiment un monstre ? Ou est-il plutôt lui-même la victime d’un monde cruel ? Son histoire est liée à une maladie millénaire trouvant son origine dans l’Égypte des pharaons et refaisant surface pendant la Seconde Guerre mondiale par la faute de scientifiques du régime nazi.

L'avis de Dup:

Je suis partagée dans mes sentiments pour parler de ce livre. Car si certaines choses m'ont plu, beaucoup d'autres m'ont gênée...
Les connaissances de l'auteur sur les problèmes psychiatriques sont indéniables et en fait le point fort de ce livre. D'ailleurs la couleur est annoncée dès le départ sur la couverture: Roman psychopathe !!!
Avec une mention spéciale pour le personnage de Thomas que j'ai beaucoup aimé malgré sa psychopathie. Parce qu'il semble sincère, parce qu'il reconnait ses déviances, ses travers ainsi que ses défauts. Parce qu'il sait qu'il est pitoyable, détruit. Et cette possibilité qu'il entrevoit de comprendre enfin pourquoi, fait de lui un personnage fort finalement dans sa faiblesse.
En revanche, celui de Lilly me semblait fade et surtout peu crédible. Elle a seulement 18 ans au moment où elle rencontre Thomas et décide de s'en faire un allié pour débusquer Le tueur des rails. Depuis la mort de sa mère 8 ans auparavant, elle monte ce plan dans sa tête... ?
Alors que tous les flics du Canada et des Etats-Unis traquent ce tueur en série, elle, toute jeune, toute frêle arrive à le piéger et même à le séquestrer !!! Mouais...
Quant à ce tueur, ce monstre psychopathe dont le nombre de meurtres est incalculable, même par lui, et bien sans menaces aucunes, il se livre à eux. Il déballe tout, tout son parcours, depuis son enfance à aujourd'hui. Et ma foi, certaines explications sont, comme dirait une amie qui se reconnaîtra: capilotractées :))
En revanche, ce qui a gâché ma lecture, hormis ce que je viens de dire, c'est parfois un style un peu lourd. Peu de dialogue, beaucoup de narration. J'ai souvent été gênée par des tournures de français... euh...bizarre.
Je cite, page 79:
"La lumière de la boite vocale clignotait, indiquant de nouveaux messages. Il y en avait en fait quatre, dont trois sans grand intérêt, parmi lesquels un avait été laissé par son propriétaire, qui lui demandait le paiement des deux mois de loyer en retard, lequel il repoussait jour après jour."
A noter également qu'il faut de bonnes lunettes pour aborder cette lecture dont la police de caractère est plus petite que celle des livre de poche :S

En résumé, ce n'est pas un livre que je conseillerai aux amateurs de thrillers, mais plutôt aux amateurs de psychopathes en tout genre.

Merci à BOB et aux éditions PopFiction pour ce partenariat.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire