jeudi 3 mai 2012

ÉLÉGIE POUR UN ANGE de Marie-Alix Thomelin



PRÉLUDE


Edition Midgard
352 pages
15.50 euros


Résumé :

Un démon tentateur
Un ange gardien
Si l'amour et la magie s'en mêlent,
lequel des deux sera le plus dangereux ?

Marion est une jeune violoncelliste qui vient de réussir le concours d'entrée d'une prestigieuse école de musique.

Elle fait la connaissance de deux séduisants musiciens qui ne la laissent pas indifférente : Gabriel, proche mais insaisissable, et Sam, qui lui propose un pacte qui pourrait changer sa vie.
Marion va partir en quête de la vérité et aller au devant de bien des dangers. Au moment fatidique, fera-t-elle le bon choix ?


L'avis de Dup :

Marion quitte le cursus scolaire normal pour intégrer la ô combien sélective Ecole Supérieure de la Musique. Elle pratique le violoncelle comme sa mère, qui elle est une diva qui se produit un peu partout dans le monde. Son père ayant disparu du jour au lendemain lorsqu'elle avait 6 ans, Marion est souvent seule. Mais l'un dans l'autre elle préfère car la présence de sa mère est très pesante car elle la rabaisse sans cesse.

Dans cette école, on demande l'excellence en permanence et Marion est de moins en moins sûre d'elle. C'est très vite le cercle vicieux, plus elle perd confiance et plus elle joue mal. Elle va d'abord rencontrer le beau Gabriel qui va lui redonner de l'assurance, lui insuffler la force de répéter, de se surpasser.
Seulement voilà, il y a aussi Sam, qui lui aussi est très séduisant... et lorsqu'elle joue avec Sam, ses mains agissent toutes seules, l'archet s'envole sur les cordes et les accords s’enchaînent sans une seule fausse note : c'est magique !

Et notre Marion ne sait plus : Gabriel ou Sam, Sam ou Gabriel ? Et ce pendant la moitié du roman...Dieu que je n'aime pas ces triangles amoureux ! Je dois avouer que cela a pas mal gâché ma lecture, l'impression de retomber dans la saga de Lauren Kate...
D'un côté le gentil, le raisonnable, la valeur sûre : Gabriel
De l'autre le bad-boy, le séduisant, l'énigmatique : Sam
D'un côté la raison, de l'autre la tentation. Sans en dire plus vous avez deviné ! D'ailleurs le choix des prénoms par l'auteur annonce la donne dès le départ et c'est bien dommage. Il n'y a que Marion qui ne comprend pas...

Ceci dit, à la différence de "Damnés", le personnage de Marion est bien plus profond. C'est une ado qui a les pieds sur terre et non l'écervelée Lucie. Elle a ses fêlures, une enfance difficile, l'absence de son père. L'attitude de sa mère la rend sympathique et finalement la lectrice que je suis a voulu aller jusqu'au bout pour savoir le choix final. D'autant que se profile pour Marion la possibilité d'obtenir une réponse sur la disparition de son père. 
Le fait également que l'action se situe dans Paris, au coeur du quartier latin est un plus indéniable.
Le dénouement est à la hauteur de nos attentes et distille juste ce qu'il faut pour avoir envie de poursuivre l'aventure avec Marion dans la deuxième phase de ce diptyque, découvrir avec elle ce qu'il va advenir de son choix. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire