mercredi 6 juin 2012

LES YEUX DES MORTS de Elsa Marpeau




Folio policier
304 pages
7.50 euros


Résumé :

Aux urgences de l'hôpital Lariboisière, les blessés, les SDF, les malades et les drogués se succèdent sans fin. Quand Gabriel llinski, technicien de scènes de crime, y est appelé pour un meurtre étrange, il succombe au charme vénéneux de l'endroit, son odeur, ses bruits, ses habitués et de Louise surtout, le docteur Louise Delaunay. Quel meilleur moyen d'enquêter que de s'y faire admettre? Le meurtrier est sans doute encore là.
Ne dit-on pas que les morts conservent dans leur rétine l'image de celui qui les a tués ?


L'avis de Dup :


Gabriel Ilinski est technicien à la PJ de Paris. Son rôle : relever les empreintes et mettre en évidence toutes les traces de sang sur une scène de crime. Il fait équipe avec deux autres techniciens, une qui mesure et croque les plaies, un qui photographie la scène sous toutes ses coutures. Ça c'est sur le papier, parce qu'en fait Gabriel fait plutôt équipe avec Nadja, commandant à la PJ, son ex-amante. Car ce qui l'intéresse c'est de résoudre les enquêtes qui lui passent par (sous ?) la main (ou sous le nez ?), comprendre pourquoi !

Du fait de son métier, c'est un homme pointilleux, ordonné, posé. Il est aussi tenace qu'intelligent, et lorsqu'une série de meurtres tournent autour de l'hôpital Lariboisière, il mène l'enquête de son côté. Cependant côtoyer journellement la mort violente laisse des traces... 

Et on suit en parallèle une équipe d'urgentistes comprenant le médecin, Louise donc, une infirmière et un infirmier, une aide-soignante et un interne stagiaire. C'est cette équipe qui a approché à chaque fois, pour des raisons diverses, les victimes. Chacun d'eux peut être le meurtrier.

Et comment peut-on enquêter sur place, discrètement, si ce n'est d'atterrir soi-même aux urgences ? Il n'a pas le sésame de la carte d'inspecteur, et en plus Nadja l'a déjà fait. Mais Nadja n'a pas sa niaque. Gabriel va pousser son obsession jusqu'à avaler une boite de somnifères et faire son entrée à Lariboisière sur un brancard, dans le coma, suspecté d'une TS comme on dit : tentative de suicide ! Seulement il le sait, il se livre pieds et poings liés au tueur...

Les yeux des morts est un polar noir, pas classique du tout. Suivre une enquête via les yeux et les observations d'un technicien n'est pas courant. On apprend beaucoup de choses, souvent survolées voire tues dans d'autres romans policiers, et cela m'a plus qu'intéressée. Gabriel et sa danseuse...héhé, zavez qu'à le lire !

Mais le plus réussi dans ce livre, c'est la description de cette ruche qu'est un service des urgences d'un grand   hôpital parisien, qui plus est situé près de la gare du Nord, quartier pas très reluisant de Paris. De jour comme de nuit, cela n'arrête pas. Des urgences squattées la nuit par son lot de SDF du coin, qui s'auto-mutilent pour espérer y rester une nuit ou plus, au chaud, soignés, considérés enfin comme des êtres humains.

Les descriptions de Elsa Marpeau sont crues, souvent choquantes, elles frappent, elles font mal et c'est voulu. Elle nous met à nu les côtés noirs de la vie de certains qu'on a tendance à occulter. Un polar qui ne plaira pas forcément à tout le monde mais que pour ma part j'ai dévoré en peu de temps. C'est noir, mais c'est passionnant. Donc forcément je le recommande aux amateurs du genre ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire