lundi 5 juin 2017

CHIMÈRE CAPTIVE de Mathieu Rivero



LES ARPENTEURS DE RÊVES  #  1

Chimère captive



Les indés de l'imaginaire
Collection Naos
175 pages
14 euros


4ème de couv :

Fraîchement débarquée à Lyon pour ses études, Céleste regrette le climat d’outre-mer et la vie avec son père. Mais les choses commencent à changer le jour où elle découvre qu’elle peut naviguer dans les rêves des autres et les modifier, à l’instar de ses nouveaux colocataires. Si vous pouviez changer les rêves d’autrui, le feriez-vous ? Si vous découvriez un songe qui n’appartient à personne, le visiteriez-vous ?
Et comment réagiriez-vous si vous viviez tout cela…dans la peau d’un gros labrador ?



L'avis de Dup :

Céleste a quitté son père, les îles et le soleil pour entrer à l'université en France. Elle débarque donc à Lyon où sa mère est installée, mais elle tient à son indépendance et va très vite chercher une colocation. Keo, son ami d'enfance qu'elle retrouve avec plaisir lui propose exactement ce qu'elle cherche en la présentant à Val et Mano. Val est peintre et propriétaire d'un grand appartement dans lequel une chambre est encore disponible. Quant à Mano, il donne d'entrée de jeu l'impression d'être un glandeur professionnel, toujours en recherche d'une combine qui lui rapportera de la tune sans trop se fouler, tune qu'il doit à Val d'ailleurs...

Mathieu Rivero nous propose un roman choral où ces quatre personnages alterneront, même si la part de narration concernant Céleste reste prépondérante. Et là vous vous demandez que vient faire dans la collection Naos cette histoire de colocation à Lyon n'est-ce-pas ? En fait l'auteur ne laisse pas planer le doute très longtemps. Dès le premier coup de pompe de Céleste, elle part se balader dans son rêve sous l'apparence d'un bon gros labrador (oui, parce que un labrador c'est toujours bon et gros). Elle y rencontrera Val avec qui elle va cheminer. Jusque là rien de plus classique... sauf qu'à son réveil elle se retrouve dans son lit. Il ne semble pas plus surpris que ça, juste un poil vexé qu'elle ne lui ai pas avoué qu'elle aussi était "coureuse de rêves". Céleste tombe des nues, elle qui pensait être la seule de sa famille à ne posséder aucune aptitude magique, alors que son père, sa mère et sa soeur ainée sont des sorciers reconnus. 

Va commencer alors son apprentissage d'arpenteuse auprès de Val et Mano, et c'est un véritable voyage onirique que nous propose Mathieu Rivero avec une flore et une faune tout à fait adaptées aux situations. Mais ce qui est fabuleux à découvrir c'est la faculté de ces arpenteurs à influer dans les rêves d'autrui. J'ai beaucoup aimé les explications pour basculer du rêve au cauchemar d'ailleurs. Mieux encore, Mano va réussir à ramener dans le monde réel un objet qui influera directement sur la réalité. J'aimerai trop voir mon lit se transformer comme le sien !

Et plus on avance dans la lecture et plus on se rend compte que c'est un véritable monde parallèle que développe l'auteur, avec sa géographie et son climat qui lui sont propres. Seulement les arpenteurs de rêves intriguent certains scientifiques et c'est le début des soucis. Et Keo là-dedans, au milieu des trois arpenteurs se sent de plus en plus exclu, lui le 100% moldu. Mais c'est par lui que va arriver le plus gros coup de théâtre de cette histoire. Celle qui fait que le récit prend un virage complet et nous laisse non pas sur un cliff hanger, mais dans l'expectative d'une suite probablement radicalement différente.

C'est un récit destiné à la jeunesse, Mathieu Rivero va donc à l'essentiel dans le déroulement de son intrigue. Du coup les personnages secondaires et notamment la famille de Céleste sont peu développés et on comprend mal leurs relations, l'inimitié entre les deux soeurs, l'intervention du père. Espérons que toutes ces zones d'ombres s'éclairciront par la suite.

Une écriture plaisante, à l'image des quatre protagonistes de cette histoire, fait qu'il n'a pas fallu me forcer beaucoup pour me procurer le tome 2 de cette série qui j'espère tiendra ses promesses. Même si je reconnais que j'ai beaucoup plus hâte de découvrir Or et nuit de cet auteur qui lui s'adresse à un lectorat adulte.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire