mercredi 27 juillet 2011

JE SUIS LEGION, de Fabien Nury et John Cassaday




Éditeur  : Humanoïdes associés
56 pages/ volume
3 volumes
13,95 euros
(existe aussi en intégrale)


Décembre 1942. Un policier enquête sur un meurtre au coeur de l'espionnage anglais.
STANLEY PILGRIM enquête sur le meurtre de VICTOR DOUGLAS THORPE, un richissime industriel londonien dont le cadavre a été retrouvé totalement exsangue. Pilgrim est parvenu à identifier un suspect nommé PETER WILKES, membre des plus hautes instances de l'espionnage allié.
Un résistant lutte pour sa survie dans les montagnes de Transylvanie.
KAREL RICEK, résistant roumain, a pour mission de guider un commando anglais, chargé par Peter Wilkes d'éliminer un dignitaire nazi, RUDOLF HEYZIG. Un espion reçoit des ordres secrets de Berlin pour trahir son propre pays.
HERMANN VON KLEIST, agent de l'Abwehr, est venu à Bucarest pour évaluer - et surtout, désavouer - le projet "LEGION" un programme ultra-secret dirigé par Rudolf Heyzig, dont l'objectif est la création d'une armée de soldats surhumains, obéissant tous à la même conscience.
L'ennemi qu'ils affrontent défie notre imagination.
Tous les "cobayes" de Légion ont reçu une transfusion de sang d'ANA ANSLEA, une jeune Roumaine de 10 ans, capable de téléguider d'autres êtres humains dès lors qu'une goutte de son sang leur a été inoculé. Mais Ana est-elle vraiment une enfant, alors que ses souvenirs remontent à plusieurs siècles ?

La vérité qu'ils vont découvrir changera l'issue de la guerre.



L'avis de Phooka:


Comme vous l'avez peut-être lu sur ce blog, le masse critique de Babélio "spécial BD" m'a donné l’occasion de lire le premier volume de Les Chroniques de Légion de Fabien Nury. Je n'avais pas été enthousiasmée par cette BD, car il était clair qu'elle constituait une sorte de prequelle à "Je suis légion" que je n'avais pas lu. Une prequelle dans laquelle l'auteur présentait finalement le "passé" des personnages de la BD principale. Ne connaissant pas l'histoire de Je suis légion, cela ne présentait que peu d'intérêt pour moi. Par contre les dernières pages de ces chroniques laissaient à penser que la suite devait être intéressante et du coup j'ai décidé de me plonger dans Je suis Légion (comme quoi une déception peut donner envie d'en lire plus! :)).

Je me suis donc procurée les 3 tomes qui constituent cette série et je dois reconnaître que là, j'ai avalé les 3 tomes quasiment d'une  traite. Soyons clair , l'histoire est compliquée, complexe même et il faut rester concentré pour ne pas se perdre parmi les personnages. C'est là d'ailleurs mon seul reproche. Au niveau du graphisme (magnifique par ailleurs), les personnages se ressemblent parfois un peu trop et si vous lisez la BD trop vite, ben vous êtes perdus. C'est une BD pour laquelle il faut prendre son temps et ne pas juste survoler les pages vite fait. De plus ce serait dommage car elle mérite qu'on y passe du temps.
Pour donner un exemple , deux sites...deux résumés de l'intrigue assez ... différents ! :)
Pilgrim, Ricek et Von Kleist. Trois hommes dangereux, qui pénètrent dans un cauchemar sans rédemption possible. Un enfer bien réel qui teste leur courage, leur loyauté et leur humanité. Un jeu mortel qui se cache derrière les arcanes de l'espionnage mondial, et dont ils ne sont que les pions. Si leurs trajectoires devaient dévier, ne serait-ce que d'une seule seconde, c'est toute l'histoire de la Seconde Guerre mondiale qui serait à réécrire.. (source)
Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1942, les nazis testent une nouvelle arme : une entité étrange qui s’insinue dans le corps des êtres humains et peut ainsi les contrôler à distance. En Roumanie, l’officier SS Rudolf Heyzig dirige le programme de recherche et propose de se servir des juifs déportés comme de soldats contrôlés par l’entité qui s’est logé dans le corps d’une petite fille.
Pendant ce temps, à Londres, la police enquête sur l’incendie de la maison d’un notable britannique. L’inspecteur Pilgrim découvre que cette mort est peut-être liée à une opération que Churchill prépare contre un projet secret mené par le nazi Heyzig.(source)

Comme je l'ai dit plus tôt l'histoire est complexe, mais passionnante et le graphisme est superbe, quoique violent et à ne pas mettre entre toutes les mains.


J

Une histoire pleine de suspense, de violence, de références historiques, le tout "agrémenté" de vampires (et pas des plus sympas). Espionnage, guerre, Dracula et complots politiques, des ingrédients qui ne peuvent que donner une BD vraiment hors du commun.

J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à la lecture de ces 3 volumes et du coup je pense que je vais relire les Chroniques de Légion car il est clair que ça devient beaucoup plus intéressant pour moi maintenant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire