lundi 28 octobre 2013

LE PROJET SHIRO de David S. Khara (Dup)




Editions 10/18
327 pages
7,50 euros


Présentation de l'éditeur :

Habitué à abattre ses ennemis de sang-froid, l'agent du Mossad Eytan Morg est sur la brèche. Son mentor a été enlevé et son seul espoir de le retrouver est de s'allier avec sa plus grande rivale. Du Maryland à Tokyo en passant par la République tchèque, à l'heure ou le présent semble prêt à répéter les erreurs du passé, s'engage un combat à la mesure de l'Histoire...



L'avis de Dup :

Eytan soigne ses blessures récoltées dans son affrontement avec Elena, l'agent choc du Consortium. Alors que celle-ci est sous les verrous, il goûte à un repos bien mérité. Mais la vie est dure pour les agents secrets : il lui faut remonter au front, pire, il devra faire tandem avec elle. Ça c'est la donne qu'on apprend dès le début de cet opus. Et dès cet instant on sait que notre lecture va être sympathique, et elle l'a été.  Imposer une collaboration entre deux ennemis jurés sur le terrain, c'est imposer une confiance totale en son coéquipier...ce n'est pas gagné d'avance !

Mais cerise sur le gâteau, il n'y a pas que ça de passionnant. L'enquête que notre tandem de choc réalise l'est aussi. Elle nous permet de découvrir une autre facette des ignominies qui ont été perpétrées lors de la seconde guerre mondiale. Une facette souvent occultée par nos livres d'histoire d'ailleurs... Et cette fois ci ce ne sont pas les nazis qui sont sous les feux de David Khara, mais les nippons. Le Japon qui lui aussi a développé des camps en Mandchourie et sous couvert de la guerre, s'est servi allègrement de ses prisonniers, voire même de la population locale pour "approfondir ses connaissances" en médecine, en chirurgie, mais aussi dans le domaine de la bactériologie. Les expériences in vivo n'ont rien de telles n'est-ce-pas ! Les découvertes faites alors se sont vendues fort chères après-guerre. Et c'est précisément après une menace terroriste bactériologique que se lance notre duo de choc. Quoi de plus actuel, de plus glaçant et menaçant aujourd'hui d'ailleurs !

Avec une intrigue basée sur une réalité si terrifiante car parfaitement crédible, avec une écriture toujours aussi fluide, David Khara piège son lecteur. Mais était-ce nécessaire ? Car je vous rappelle que tout ceci n'était que la cerise. Le reste, le gâteau c'est Eytan et Elena. Et il est succulent ce gâteau, la recette est parfaitement maîtrisée. On en redemande et c'est parfait car il me reste le troisième Projet à me mettre sous la dent !

L'avis de dame Phooka ICI

Si vous voulez en savoir plus sur l'envers du décor, sur l'auteur, c'est en ce moment et c'est ici que ça se passe : 

Et si vous voulez lui poser des questions, David, dit "ce vieux con de Raoul" (cf ITV3),  vous attend ! :))


Aucun commentaire:

Publier un commentaire