jeudi 28 mai 2015

SPICE & WOLF tome 1 de ISUNA HASEKURA







OFELBE éditions
480 pages
19.90 euros









Déesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l'apparence d'une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plus qu'à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre ses terres natales du Nord à bord de la carriole d'un marchand itinérant, l'énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu'ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendre à se connaître et rapidement devenir très complice. Mais méfiance : les faux-semblants, les arnaques et les pièges bordent leur chemin... Le talent divin de Holo pour comprendre la nature humaine leur sera bien utile pour reconnaître les bonnes affaires et déjouer les tromperies. Êtes-vous prêts à suivre cette charmante déesse dans un voyage initiatique parsemé de plaisirs simples, de rencontres, mais aussi de dangers ?


L'avis de Phooka:



Alors là, autant le dire tout de suite, je me suis lancée dans l'inconnu total. Je ne lis pas de manga, je ne regarde pas non plus de dessin animé japonais (enfin à part Goldorak mais ça commence à dater! :)). J'avais entendu parler de Spice & Wolf, parce que j'avais aperçu ce nom en zappant parfois sur le câble, mais mes connaissances s'arrêtaient là.

Du coup, quand les éditions Ofelbe m'ont proposé de découvrir ce livre avec l'argumentaire suivant: 


Les éditions Ofelbe, premier éditeur à s’être spécialisé dans la publication de romans jeunesse japonais (plus communément appelés Light Novels au Japon et par les fans français).


Notre objectif est de faire découvrir aux lecteurs de romans Young Adult/Ado un nouveau genre de la littérature de l'imaginaire grâce à des concepts/thèmes originaux, mais également à une écriture qui se différencie de celle des romans occidentaux, notamment dans sa manière de faire évoluer l’intrigue.

À ce jour, notre maison d’édition publie deux œuvres, Sword Art Online et Spice & Wolf, dont les premiers tomes sont sortis le 12 mars 2015. Un mois après ce lancement, nous sommes conscients du fait que nous devons chercher à communiquer davantage afin de faire connaître nos titres au plus grand nombre.
je me suis laissée tenter. Après tout, un peu de découverte ne me ferait pas de mal.

J'ai reçu donc Spice & Wolf et je dois reconnaître que le livre est de toute beauté, mais aussi beaucoup plus épais que je ne l'aurais pensé. En fait il contient deux "tomes" de l'édition originale en un seul volume.

Je me suis donc lancée et j'ai appris à connaître Lawrence, un jeune marchand itinérant, dont le but est d'amasser assez d'argent pour un jour ouvrir une boutique et Holo, une jeune fille un peu particulière. Particulière, car elle est affublée d'une queue de loup et d'oreilles assorties. Holo est la déesse de la moisson, mais elle en a assez de rester dans le même village de paysans et elle veut retourner chez elle et voir ce que le pays est devenu depuis les quelques 400 ans qu'elle a passé au village.

Le début du roman m' a plutôt convaincue. La rencontre entre Lawrence et Holo est sympathique et on pouvait attendre des belles aventures. Mais la tournure qu'a pris le récit m' a vraiment surprise. Au lieu, de mystère, de combat et autres péripéties que j'attendais, je suis tombée sur une sorte de guerre économique entre guildes, avec spéculations, trafic et fraude en tout genre. Si l'idée à la base est plutôt originale, le traitement lui , laisse à désirer. La foultitude de détails sur les transaction, le cours de l'argent, son évolution, la vente, l'achat, la bourse et je ne sais quoi encore a fini par me décourager. Et c'est vraiment dommage parce que le potentiel est là.

Holo est un personnage vraiment attachant,  pleine de ressources et de fantaisie. Elle est mutine, facétieuse et c'est vraiment agréable de la suivre. Lawrence, lui, est plus secret, moins expansif. Du coup la rencontre des deux donne un agréable cocktail car Lawrence a bien du mal à gérer Holo.

Dommage vraiment que les auteurs n'aient pas passé plus de temps à parler de leurs personnages et à les faire évoluer. Le potentiel était là, on pouvait imaginer, dans un contexte similaire, un récit bien plus pétillant et passionnant que celui-ci. Au lieu, de ça on se perd dans des complexités économiques, qui ne sont pas inintéressantes , mais qui poussées à l'extrême, finissent par lasser.

En ce qui me concerne je me suis arrêtée à la fin du tome 1, de la première histoire donc, qui constitue la moitié du livre. je lirai peut-être la suite un de ces jours, et je reviendrai alors vous en parler. Mais j'ai bien peur qu'elle ne soit dans la droite lignée de ce que j'ai lu. Dommage vraiment parce que, même si je ne me suis pas ennuyée dans la lecture, celle-ci aurait pu être bien plus passionnante vu le potentiel des deux héros. Une demi-déception donc, "demi" seulement car je ne pensais pas pouvoir accrocher comme ça à des personnage de manga. or ce fût le cas, et ma déception ne vient que de la profusion de détails techniques qui rendent le récit des péripéties des héros relativement indigeste. Dommage, vraiment, parce qu'il y a du potentiel !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire