mardi 27 octobre 2015

WIZARDS tome 3 de Diane Duane



Tome 3: L'éveil




Editions Lumen
307 pages
15 euros





Quand Dairine, la petite sœur de Nita, tombe sur son manuel du sorcier, elle n'y réfléchit pas à deux fois, et prête aussitôt serment. Bien trop maline pour son âge, la demoiselle n'a pas froid aux yeux et ne fait jamais rien à moitié : sitôt qu'elle reçoit son propre manuel – un ordinateur tout neuf – la voilà partie pour sa première épreuve d'initiation. Lorsque Kit et Nita comprennent l'horrible vérité, la jeune geek est déjà de l'autre côté de la galaxie, car son jeune âge lui confère des pouvoirs presque illimités. Mais le Pouvoir Solitaire ne tarde pas à avoir vent de ces manigances, et s'apprête à frapper, comptant sur l'inexpérience de son adversaire... Suivez Kit et Nita dans l'épreuve la plus terrible qu'ils aient jamais eu à affronter : l'initiation de Dairine ! Mise sur orbite de la sorcière la plus audacieuse que le monde ait jamais vu, sous la plume experte de Diane Duane. Vendue en tout à plus de 3 millions d'exemplaires rien qu'aux États-Unis, Wizards berçait avant Harry Potter les rêves de magie des adolescents américains. Très appréciée outre‑Atlantique, cette série a été primée de nombreuses fois.





L'avis de Phooka:


Je suis ravie de retrouver Nita et Kit pour ce troisième opus de Wizards. Au fil du temps le lecteur s'est attaché à ces deux jeunes héros pleins de promesses. Mais curieusement, cette fois-ci, ce ne sont pas seulement eux que nous allons suivre. Bien au contraire !  C'est Dairine, la jeune soeur de Nita qui va crever l'écran.

Dairine, cette môme surdouée et au tempérament marqué, a appris dans le tome précédent que Nita et Kit étaient des sorciers. Depuis, sa soif de connaissances, mêlée à son amour immodéré de Star Wars, dont la Force lui fait étrangement penser aux pouvoirs de sorcière de sa sœur, n'a fait que grandir. De là à fouiner et espionner, il n'y a qu'un pas, que Dairine franchit allègrement. Elle surveille sa sœur, non pas de façon mal intentionnée, mais juste poussée par son besoin naturel de savoir et de comprendre. Elle feuillette le manuel de sorcellerie (qui rappelons-le, ressemble à un vulgaire livre pour enfant entre les mains de non-sorciers),jusqu'au jour où elle commence à déchiffrer ce fameux livre et à tomber sur le serment des sorciers. Là, tout s'accélère, elle n'a pas de livre à elle, mais dans son cas, elle aura droit à une sorte de ...e-book interactif! Si,si, vous m'avez bien lue, c'est finalement à travers un ordinateur qu'elle va apprendre la sorcellerie. Et comme tout sorcier, elle va commencer par affronter une épreuve d'initiation. Elle doit s'en sortir seule, mais pourtant la tâche est immense ....

A la suite de Dairine, nous allons traverser l'univers dans tous les sens au point parfois de s'y perdre, rencontrer de bien étranges créatures et s'échouer sur une encore plus étrange planète. Diarine, c'est le pré-ado actuel, celui pour qui tout doit aller vite. Elle me fait vraiment penser aux ados que je croise, il faut que ça aille vite, que la connaissance fuse, aucune patience, aucune notion d'apprentissage. Elle n'en est que plus crédible et naturelle malgré les expériences incroyables et terrifiantes qu'elle vit. A quoi bon apprendre les formules et les dessins nécessaires à jeter des sorts si  un ordi peut le faire pour vous. Du coup, pas d'apprentissages, pas de ratés, mais un bon en avant qui jette Diarine dans le feu de l'action quasiment sans préparation. Heureusement que son intelligence est hors du commun ...


Ses voyages dans l'univers sont tout à la fois dépaysants et perturbants. Au point que parfois on pourrait s'y perdre même en tant que "simple" lecteur. Ceci étant, Diane Duane, créé pour cet opus, un monde une fois de plus très original et totalement éloigné de ceux qu'elle avait créé pour les deux premiers tomes. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a pas de répétitions dans Wizards et que le lecteur ne s'y ennuie jamais.

Comme dans mes précédentes chroniques, je conclurai en disant que Wizards est une excellente série pour les mômes à partir de 11/12 ans et que les "grands" peuvent découvrir aussi pour leur plus grand plaisir.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire