jeudi 21 juin 2018

BANE & SHADOW de Jon Skovron




Éditions Bragelonne
450 pages
25 euros


Le pitch :


Aux mains des biomanciens, Red se transforme peu à peu en assassin impitoyable. Et le jeune homme, qui s’implique de plus en plus dans les affaires du palais, s’aperçoit que la fréquentation des nobles n’est pas exempte de danger…

Alors qu’elle traque les navires impériaux sous l’identité d’un pirate légendaire, Hope, désormais connue sous un autre nom, découvre que les biomanciens mènent des expériences plus effroyables encore que le massacre des habitants de son village.

Tandis que leurs ennemis font régner la terreur à travers l’empire, Hope et Red s’efforcent de jouer leurs nouveaux rôles, mais ils dansent sur la corde raide et ignorent encore le prix qu’il leur faudra payer…








Attention spoil pour le tome 1

À la fin du Tome 1, Jon Skovron me laissait un peu comme deux ronds de flan face à l’issue proposée : Red se livrait pieds et poings liés aux biomanciens afin de garantir la liberté de Hope.

Cette dernière se lance alors dans la flibuste, afin de causer un maximum de tort à ces biomanciens haïs. Et c’est sous le pseudo de Bane la Terrible qu’elle sillonne l’Empire des Tempêtes,  arraisonnant, pillant, coulant tous les navires susceptibles de faire commerce avec ces engeances. Elle est accompagnée de presque tous les amis de Red : Bouche-trou, Ronce, Sadie la teigne. Chacun ayant une spécialité, ensemble ils sont complémentaires et forment une bonne équipe. D’autant que Brigga Lin la biomancienne bannie puisque s'étant révélée une femme (horreur, malheur !!!) s’est ralliée à eux depuis sa participation à la sacrée bataille rangée de Cercle Paradis.

Quant à Red, que l’on pensait prisonnier, on le retrouve à la cour de l'empereur, papillonnant auprès de ces dames, et devenu le meilleur ami du prince Leston. Il "doit" seulement passer régulièrement quelques heures auprès des biomanciens qui lui apprennent à manier des armes plus conventionnelles que ses vulgaires lames. Red est plongé jusqu’au cou dans les intrigues de cour et cela ne va pas aller en s’améliorant lorsque l’Empire recevra la visite d’une ambassadrice d’un autre Empire situé au-delà de la Mer Sombre. Sauf que ce grand naïf ne se doutait pas qu’il était manipulé mentalement par l'ennemi de toujours : les biomanciens, perpétrant des méfaits à leur place sous le personnage de Shadow.

La structure de ce tome deux est la réplique exacte du premier : l’alternance des chapitres. Flibuste, batailles en mer et innombrables dangers d’un côté, ronds de jambes, séduction et magouilles politiques de l’autre. Les rythmes en sont tellement différents qu’il m’a semblé que ma lecture était hachée, chaotique. Pas d’effet page-turner donc, comme quoi l'alternance ne marche pas à tous les coups. 

La mort de quelques personnages clés va plonger nos héros restants dans un abîme de réflexions et de remises en question. Ce tome 2 sera un tome bien plus introspectif que le précédent, tant et si bien que je ne vois pas vers où va se diriger la suite de ces aventures et surtout qui en fera partie ! Certains personnages semblant vouloir jeter l'éponge... 

Mais Jon Skovron sait très bien mener sa barque et soulève suffisamment de questions justement pour donner envie de savoir comment tout cela va se finir. Et puis retrouver la particularité de la série de l'auteur, à savoir son argot développé uniquement pour cet univers est déjà un délice en soi. De plus la perspective de cet autre Empire voisin dont la technologie semble bien plus avancée pourrait bien changer la donne. Et puis, et puis, j’avoue que j’aimerais bien les revoir côte à côte nos deux personnages principaux plutôt que se morfondant chacun dans leur coin de cet univers. J’espère bien être entendue au Tome 3. Affaire à suivre donc.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire