jeudi 28 février 2019

LE PASSEUR D'OMBRES de Claire McFall





Éditions Michel Lafon
310 pages
17.95 euros


4ème de couv :

Dylan a échappé de justesse à un terrible accident. Du moins, c’est ce qu’elle croit. Car le paysage désolé qui l’entoure n’a plus rien de l’Écosse. C’est une plaine dévastée hantée par des esprits. Et le garçon qui l’y attend n’a rien d’ordinaire. Il s’agit de Tristan, le Passeur chargé de l’amener dans l’au-delà. Mais cette fois, tout est différent. Le plus sacré des interdits pour un passeur est brisé : il tombe amoureux. Et cela pourrait bien lui coûter son âme… ou celle de Dylan.






Dylan, 16 ans, est une jeune lycéenne solitaire. Elle avait bien une "meilleure amie" mais celle-ci a déménagé l'an dernier. Elle vit seule avec sa mère, ses parents se sont séparés alors qu'elle n'avait que 5 ans. Mais elle vient de reprendre contact avec son père depuis peu et justement, ce weekend elle doit aller le rejoindre en train, à Aberdeen. Sauf qu'elle n'y arrivera jamais, son train a un accident dans un tunnel. Et c'est un tout autre voyage qui l'attend... 

Lorsqu'elle reprend conscience dans son wagon sens dessus-dessous, c'est le noir complet, mais surtout le silence absolu. Elle décide de sortir du wagon, s'éloigner du train et chercher la lumière du jour. À la sortie du tunnel l'attend un garçon à peine plus âgé qu'elle, Tristan. Sinon, aucune âme qui vive aux alentours, un paysage désolé de fougères et d'arbustes rabougris sur les collines jusqu'à l'horizon. Alors qu'elle trouverait logique de rester là et d'attendre les secours, Tristan va tout faire pour la persuader de le suivre. De rejoindre un refuge par-delà les collines pour passer la nuit à l'abri.

Petit à petit, il va lui expliquer la réalité des faits : ce n'est pas la seule survivante, mais l'inverse. La nécessité de traverser cette friche pour sauver son âme. Mais aussi les réels dangers qui rodent la nuit et même dans les ombres. Un long trajet les attend, mais difficile de parler de parcours initiatique à la mort n'est-ce-pas, et pourtant...

Dylan va passer par tous les états d'âme, et on la comprend. Son acceptation force l'admiration, son côté rationnel aussi, et malgré tout elle est souvent tête de mule, a une aversion pour la marche à pied, bref elle est loin des clichés : une vraie ado. Un ultime voyage, une passion qui se déclare alors que c'est vraiment fini pour elle...fini ? vraiment ?

J'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'intrigue a agi sur moi et transformé ce roman en page-turner m'obligeant à le finir fort tard dans la nuit alors que je l'avais commencé en fin d'après-midi. Le sort de Dylan s'avère poignant et j'ai beaucoup aimé ses réactions. Courageuse mais râleuse, son personnage est vraiment crédible. Tristan, son "ferryman" met plus de temps à se dévoiler. L'intensité émotionnelle de ce roman va crescendo, dommage que la toute fin soit peu crédible dans ce contexte. Il m'a manqué quelques explications temporelles pour y adhérer alors que tout le reste de cette fiction est fort bien amené. Cependant c'est une lecture que je vous recommande, à moins de patienter pour pouvoir la découvrir sur grand écran, ce qui est déjà prévu prochainement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire