jeudi 27 août 2020

TEPUY de François Baranger





Éditions Critic
426 pages
20 euros






L'avis express de Dup sur Tepuy de François Baranger


Un thriller d'aventure mené tambour battant.
Dépaysement assuré !




L'AVIS DE DUP







François Baranger est un auteur que je "surveille" toujours, mais de loin, parce que même si j'ai déjà à mon actif L'effet domino, il est classé SF dans ma tête. Mais je guette toujours ses sorties, car c'est également un illustrateur de talent, qui se charge bien souvent de ses couvertures et elles sont toutes à tomber. Tepuy ne déroge pas à la règle, elle est superbe !

C'est ainsi que j'ai bien failli passer à côté de cette lecture que j'avais toute seule estampillée SF, ne sachant pas encore ce qu'était un tepuy. Un nom de planète ? Une race extraterrestre ? Et bien non, un passage sur wikipédia et hop :  Un tepuy est un haut plateau à contours particulièrement abrupts, fréquent dans la Gran Sabana vénézuélienne et dans les régions voisines. Ce sont des reliefs tabulaires résiduels, dont les altitudes s'échelonnent de 1 200 à 3 050 m.
Même mon correcteur ne sait pas ce que c'est et s'acharne à me le souligner !

©Coelhojess

Je vous conseille de faire un tour par ICI, c'est juste magnifique !

Lorsque nous découvrons Ruz, elle émerge contusionnée de partout et amnésique, sur un tepuy ! Elle est saucissonnée dans un parachute, en pleine forêt tropicale et ne sait ni comment, ni pourquoi elle est là. Des réflexes de survie en milieu extrême lui reviennent par bribes, elle va s'en contenter et parer à l'urgence : trouver d'autres rescapés éventuels, trouver de quoi manger, boire il y a ce qu'il faut un peu partout, trouver l'épave de l'avion...

Parallèlement, nous suivons Fisher, un détective privé un peu désabusé par son métier, à qui on confie le soin de rechercher les traces d'un petit avion volé, ou plutôt, emprunté sans autorisation par Ruz. Cette enquête va très vite le passionner, car remplie de points d'interrogations. Le profil de Ruz va l'amener à fouiner du côté d'un grand groupe pharmaceutique pour lequel travaille son fiancé. Un groupe tout puissant et qui agit comme tel, s'affranchissant des lois devant Dieu profit.

Et puis il y a deux autres personnages qui vont entrer dans la danse de l'alternance, même s'ils restent secondaires et moins fouillés. Chris qui était un passager de l'avion conduit par Ruz. Et Skaff, un sous-directeur de Dervac Pharmaceutics aux dents longues, un qui aimerait bien être calife à la place du calife...

Une partie du roman se déroule donc dans le sud du Venezuela, plus exactement sur le tepuy de Sarisarinama, l'autre à Atlanta, aux États-Unis. Les deux sont portées par des personnages charismatiques et extrêmement fouillés. Pourtant aux antipodes l'un de l'autre car c'est le grand écart entre une sportive de l’extrême toujours en quête de sensations fortes et un quadra pantouflard, préférant lire dans un fauteuil confortable, on va s'attacher à chacun d'eux. 

De l'action, du danger, il va y en avoir également dans chaque partie, et cette alternance augmente encore le rythme de lecture. À peine entamé, ce roman est impossible à reposer. C'est un thriller d'aventure que nous propose cette fois François Baranger. Côté tepuy, l'intrigue va rebondir sans cesse, au gré des fragments de mémoire que recouvrent petit à petit Ruz, et c'est super bien amené par l'auteur, créant ainsi un tas de cliffhangers dans ce récit. Quant à l'enquête de Fisher, elle aussi sera menée tambour battant, contre un trust aux allures de mafia.

Et puis viendra un virage fantastique du récit, de cette découverte au fond d'une doline par l'équipe de scientifiques menée par le fiancé de Ruz. 
Doline, définition de wikipédia : Une doline est une forme caractéristique d'érosion des calcaires en contexte karstique. La dissolution des calcaires de surface conduit à la formation de dépressions circulaires mesurant de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres de diamètre.
(J'ai trouvé une photo, mais pas le copyright, donc je vous envoie ICI)

La donne en soit, pourquoi pas, en plus elle est très bien amenée et passe crème. Mon bémol viendra du fait que j'ai tiqué sur certaines conséquences sur l'homme, plus exactement sur la rapidité d'évolution que je ne trouve vraiment pas crédible, ce qui m'empêche d'en faire un coup de cœur. C'est dommage, même si je conçois bien que les impératifs du timing des enquêtes ne donnaient pas le choix. Mais tout le reste est top, et surtout la conclusion de cette histoire que j'ai adoré. 

Un thriller d'aventure mené à cent à l'heure qui ne vous laissera aucun répit, vous surprendra sans aucun doute et surtout, surtout, vous dépaysera.  Les descriptions vendent du rêve, autant que la couverture superbe réalisée par François Baranger




Aucun commentaire:

Publier un commentaire