mardi 14 mars 2017

[BD] L'ARABE DU FUTUR tome 3 de Riad Sattouf

Une jeunesse au Moyen-Orient (1985-1987)





Editions Allary

06/10/2016

160 pages

20.90 euros




L'Arabe du futur raconte la jeunesse de Riad Sattouf au Moyen-Orient. Dans le premier tome publié en 2014 et qui couvre la période 1978-1984, le petit Riad est ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye, la Bretagne et la Syrie. Le deuxième tome, paru en 2015, raconte sa première année d'école en Syrie (1984-1985). Dans ce troisième tome (1985-1987), après avoir suivi son mari en Libye puis en Syrie, la mère de Riad ne supporte plus la vie au village de Ter Maaleh. Elle veut rentrer en France. L'enfant voit son père déchiré entre les aspirations de sa femme et le poids des traditions familiales...


L'avis de Phooka:




Cinq volumes prévus


  1. Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)
  2. Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985)
  3. Une jeunesse au Moyen-Orient (1985-1987)

Traduite dans dix-sept langues (dont le finnois et le coréen), multi-récompensée, publiée un peu partout en Europe, la série, fait rarissime, a même traversé l'Atlantique.

L’un des cinq livres français les plus traduits dans le monde en 2014 : Allemagne, Brésil, Corée, Croatie, Danemark, Espagne et Catalogne, États-Unis, Grande-Bretagne, Finlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovénie et Suède. (site Allary)



Suivre le parcours du jeune Riad Sattouf est un pur plaisir. Enfin "plaisir" est peut-être un mot mal choisi, car sa jeunesse est vraiment très dure et souvent on en souffre pour lui, peut-être même plus que lui car son innocence le protège de beaucoup de maux.

Riad a maintenant 7 ans. Il grandit et il comprend de plus en plus ce qui l'entoure. Ce sont les années 1985-1987. Son père est toujours un rêveur qui pense devenir un grand homme en Syrie. Sa mère elle, déprime. C'est elle qui souffre le plus de cette situation, elle ne supporte plus la vie en Syrie. Sa culture et trop éloignée de la culture syrienne et si pourtant elle est bien acceptée dans sa belle-famille, sa vie de tous les jours devient trop contraignante.  Le couple commence à se déchirer. 



Quant à Riad, il observe et comprend de plus en plus ce qui se passe autour de lui. Ses camarades d'école ne l'épargne pas, lui le blondinet à boucles, premier de la classe. Il doit faire profil bas. Et puis il y a les adultes au comportement si étrange. Ils disent des choses et font l'inverse. L'exemple le plus frappant ce sont ces Saoudiens, qui ne parlent que de respect de la religion mais qui achètent des vins coûteux en fraude. Et puis il y a son père, qu'il admire mais qui a pourtant un drôle de comportement lui aussi. Il est prêt à tout pour satisfaire ses ambitions, lui le prof qui devrait être admiré en Syrie. Mais Riad est surtout triste pour sa mère qu'il voit dépérir à vue d’œil ...

Encore une fois, Riad Sattouf, nous entraîne avec lui avec bonheur pour nous faire comprendre sa jeunesse. Un monde rude et difficile. ce troisième opus est plus sombre que les précédents car le petit Riad commence à comprendre beaucoup de choses. Un tome passionnant, une fois de plus. Une BD à lire absolument !



Depuis l'écriture de cette chronique il y a bien longtemps, j'ai eu la chance de rencontrer Riad Sattouf. J'étais vraiment impressionnée et ce grand monsieur est d'une gentillesse extrême. Je suis définitivement fan !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire