vendredi 1 décembre 2017

L'interview participative de ARIEL HOLZL




Le voici




Et on voit bien dans ce regard toute la malice que l'on découvre au fil de ses pages n'est-ce-pas ?
Pis comme il en a bien plus que moi, je lui laisse la parole !




Dolorine attrapa sa nouvelle plume, fraîchement arrachée à un beau corbeau bien gras.
Elle s’emmitoufla ensuite dans sa couette et retourna se blottir contre la fenêtre aux vitres ciselées de givre. Monsieur Nyx l’attendait là, coincé dans son journal intime. La peluche n’avait pas l’air ravie de servir de marque-page. Dolorine lui avait pourtant cousu un petit bonnet de laine, très festif avec les taches rouges qui le maculaient çà et là. Il s’agissait probablement de confiture de framboise. Oui, probablement…
La fillette récupéra son journal, le cala sur ses genoux. La poupée alla rejoindre son épaule. Un dernier coup d’œil par la fenêtre de sa chambre : déjà pâlotte, la lumière du dehors était devenue moribonde. L’après-midi n’en avait plus pour longtemps : l’hiver a partout tendance à raccourcir les jours ; mais à Grisaille, il les guillotinait carrément.
Dolorine mâchonna le bout de sa plume d’un air rêveur, avant de se remettre à écrire :



« Liste des trucs que j’aime faire au mois de démembre »

  • - Écorcher Caresser les écureuils des neiges. 
  • - Déchiffrer les messages des fantômes dans la buée. 
  • - Perdre les batailles de boules de neige contre Merry (parfois, elle fait exprès de me rater. C’est gentil, mais un peu condyloïde condiment condescendant.)
  • - Patiner sur le limon gelé. 
  • - Faire des listes (Faut pas que j’oublie ma liste au Marionnettard, d’ailleurs ! J’espère que je n’ai pas été trop sage cette année, j’aime pas quand il m’amène tout plein de pantins... Surtout depuis que je sais qu’il s’agit des enfants les plus méchants, ceux qu’il a transformé en bûches avant de les tailler à la scie.) 
  • - Coudre une fausse barbe de Marionnettard pour Monsieur Nyx.
  • - Empêcher Monsieur Nyx d’enfiler sa fausse barbe sur Bébé Dram (c’est vrai qu’il est rigolo avec, mais il risque de s’étouffer ! C’est pas très gentil, même si Monsieur Nyx dit qu’il voit pas le problème.).
  • - Acheter des cadeaux pour Merry et Tristabelle avec Maman.
  • - Voler des cadeaux pour Tristabelle et Maman avec Merry.
  • - Acheter des cadeaux pour Tristabelle avec Tristabelle. 
  • - Dresser les légions démoniaques de l’hiver contre les Bonnets-Rouges et autres envahisseurs inter-dimensionnels du royaume des fées (ça, c’est surtout Monsieur Nyx qui s’en occupe… Moi, je fabrique juste les golems de neige.).
  • - Chanter les cantiques du solstice (pour protéger la maison des météorites). 
  • - Boire du chocolat chaud sous ma couette en regardant les météorites tomber. 

Dolorine s’interrompit à nouveau. Elle avait l’impression d’oublier quelque chose d’important.
Elle posa un instant les yeux sur le bonnet de Monsieur Nyx.
Tiens donc… Un bonnet…
Ça lui rappelait que… Démembre était le mois de…
Non, rien à faire ! Impossible de s’en souvenir.
Bah… Ça finirait bien par lui revenir...




******************************************************


Dup :

Bonjour Ariel,
Moi je vais commencer par une question con, je grille Phooka ! =D
Dis moi, comment prononce t'on ton nom de famille ? :P
Nom que j'ai failli écrire Hozlz sur ma toute dernière chronique d'ailleurs :ko:


Ariel :


Bonsoir Dup ! 


Mon nom se prononce "Olsse" (je viens de causer la mort de 5 doctorants en phonétique).
Comme le prouve mon arbre généalogique, c'est espagnol (faut pas chercher à comprendre...).





Bonjour Ariel
J'ai beaucoup aimé également le premier tome des sœurs Carmine, surtout le ton décalé et le personnage de Dolorine. Quelles ont été vos sources d'inspiration pour la création de l'univers?

Ariel :


Bonsoir Célindanaé et merci ! 


Pour l'univers lui-même, je me suis pas mal inspiré du Disque-Monde de Terry Pratchett, notamment pour la ville de Grisaille qui rappelle Ankh-Morpork par bien des aspects. Egalement "L'étrange Noël de Mr Jack" de Tim Burton pour son village de monstres qui cohabitent. La série "Penny Dreadful" m'a aidé visuellement à poser l'atmosphère, ainsi que le jeu vidéo "Bloodborne" pour son ambiance gothique à souhait. 


Voilà, j'ai cité une référence littéraire, une cinématographique, une audiovisuelle et une vidéoludique pour diversifier mes sources ! Il y en a d'autres, é-vi-dem-ment :)





Coucou Ariel
Bienvenue dans ce mois de... que Mr Nyx ne va pas pouvoir ne pas nous envier niveau tortures et autres gentillesses :D
Oserais-je , pour venger dame Phooka, griller moi aussi Dame Dup???

Noon je lui laisse sa question sur le calendrier :p

Déjà je dois dire que j'ai été ravie de faire ta connaissance (brève mais agréable) aux Imaginales en mai dernier. En deux secondes tu as ravi... ehhh on ne se fait pas de fausses idées Mr Holzl, je ne suis pas une lectrice facile... non mais
Je disais donc en deux secondes, une petite phrase et une couverture de rêve et tu as rejoint le rang de mes coups de folie d'acheteuse. ceux qui n'ont pas besoin de plus pour être élus et finir dans mon sac.
Et bon sang !!! quelle bonne idée j'ai eu là!!! 
comment ça c'est pas moi? 
Tout ça pour dire que j'ai adoré ton univers. Grisaille a tout pour plaire aux plus sombres d'entre nous, aux plus glauques ... en bref à tous les lecteurs d'imaginaire ;) 
Quand j'ai lu le 1 j'ai adoré Merry et Dolorine et ... préféré laisser Trista dans son coin.
Dans le coin , pas le choix elle était partout. J'ai bien cru faire allégeance à Mr Nyx pour ses idées macabres et ses envies de meurtres. Quelle cre... pardon! Quelle Peste!!! 
Un coup de coeur quoi! 
Alors ma question dans tout ça ??
Ah oui c'est vrai...
Pour décrire à ce point Tristabelle et les relations particulières des soeurs Carmines, tu es le petit dernier de la portée??? Avec plein de soeurs avant? ou des cousines? des tantes? des copines? enfin plein de nanas quoi dans ta vie :p
Et pour Trista , sérieux pour être aussi ... grrr il ne peut y avoir qu'une égérie!! Mais qui est-elle donc? Elle est trop vraie pour ne pas exister lol
Merci encore pour cette découverte.


Ariel :


Hello Aely Nah et merci pour tous ces compliments ! 
Mais je ne suis pas un auteur facile non plus, il en faudra au moins 150% de compliments supplémentaires pour être ravi à mon tour...



Je ne suis pas le petit dernier de la portée mais l'aîné (...), et je n'ai qu'une seule petite sœur. Cela dit, elle a trimbalé une peluche partout avec elle pendant des années alors peut-être que...
Je ne pense pas avoir eu plus de femmes dans ma vie que de rigueur. Ou alors, j'étais soûl.
Mais Tristabelle (elle n'aime pas qu'on abrège son nom) se rapproche effectivement de certains pest... personnes que je connais bien. Je ne citerai pas de nom, pour éviter tout démenti (et démembrement aussi). Mais elles ont souvent les cheveux roux ;)





Aely, tu me piques ma question sur la gente féminine l'entourant aussi là !!! Nan mais oh, je l'avais déjà amorcée dans ma chronique moi !
Bon ben Ariel, tu répondras à Aely ET Dup sur ce coup là !

Et donc je vais revenir sur le calendrier puisqu'on me tend la perche.
Ne penses-tu pas que ce serait une bonne idée de faire imprimer un calendrier 2018 en collaboration avec Melchior Ascaride sur ton univers et les noms impayables que tu as imaginés pour les mois à Grisaille ? Je suis sûre que ça se vendrait comme des petits pains !!! Ou 2019 si c'est trop tard pour ce coup là.


Ariel :


Et pour Dup, on a déjà parlé d'un calendrier avec Melchior mais je voulais des illustrations et lui voulait poser nu en compagnie de légumes et d'animaux... Divergences artistiques pour le moment, donc.





Bonjour Ariel, 
Déjà je dois te dire que je suis fan de ton style. J'ai dévoré les 2 premiers tomes des Soeurs Carmines, j'adore Merry, Tristabelle, Dolorine et M. Nyx (même s'il me fait un peu flipper aussi !).
Alors ma première question va un peu rejoindre celle de Dup et Aely, vu qu'elles ont amorcé le truc. Pas tant sur ton entourage, mais plutôt pourquoi avoir choisi des femmes pour héroïnes ? Même si ce n'est pas une règle absolue, j'ai remarqué que les auteurs avaient plutôt tendances à prendre comme héros principal des personnages correspondants à leur genre, alors choisir 3 figures féminines, ça dénote forcément :)
Ensuite je brule de savoir si tu peux nous dire quand est-ce qu'on aura le plaisir de retrouver Dolorine dans le tome 3 ? Et quel sera son titre ? Et si ce sera le dernier ou si tu leur a prévu encore de nombreuses aventures ?
J'ai encore d'autres questions, mais je les réserve pour une prochaine fois :)
Merci :) Et bon festival !


Ariel :


Bonsoir Zina et merci ! 


Comme ta première question ressemble beaucoup à celle de Zaphrina Makichan (voir plus bas), je vous fais une moitié de réponse chacune, tu trouveras la suite dans son commentaire. ;)


La raison principale pour laquelle j'ai choisi des héroïnes et non des héros vient simplement du fait que je trouvais ça plus original. Beaucoup de commentaires ici soulignent la "justesse féminine" de mes personnages, mais cela me surprend un peu à vrai dire : j'écris mes personnages féminins comme des personnages masculins, et vice-versa. Je ne fais vraiment pas de différence au niveau du caractère, de la psyché, du comportement. D'ailleurs, je ne suis pas sûr que je serais capable d'en faire en sonnant "juste", donc je préfère ne pas m'y essayer. Les "Sœurs Carmines" pourraient donc aussi bien être les "Frères Carmins". Mais une telle histoire me semble déjà avoir été plus souvent écrite et n'aurait sans doute pas la même saveur. Pas pour moi, en tout cas.



Pour le tome 3, j'espère le sortir pour les Imaginales 2018, mais si ce n'est pas possible (je ne suis pas 100% satisfait de l'intrigue actuellement), ce sera pour l'été prochain.
Je n'ai pas encore de titre, sauf un titre de travail : "Dolorine à l'école" (pour parodier les "Martine"!).
J'ai d'autres surprises en réserve, mais il y aura une petite pause après ce tome 3.


Sandrine :

Ah non!! J'ai réservé exprès mon weekend des Imaginales pour venir chercher le tome 3!! Je ne peux pas attendre Dolorine plus longtemps!! Je vais demander a Mr Nyx de formenter une mutinerie!!




Coucou ! Nous venons de nous croiser sur le salon (je suis la personne qui s'est faite griller la place par le vieux monsieur huhu) et je suis repartie avec le tome 2 que je vais lire trèèèès vite !
Questions en vrac, donc :
D'où viennent les prénoms des personnages ? Et puis zut je voulais demander un calendrier détaillé moi aussi ;)
Est-ce que le troisième tome sera la fin des aventures des soeurs Carmines ? Où va-t-on retrouver Grisaille dans d'autres romans ? :)

À bientôt !


Ariel :

Bonsoir Allison et bonne lecture ! Pas de vieux monsieur pour te prendre ta place ici, je l'espère ;) 

Pour les prénoms, je voulais qu'ils soient aussi originaux que possible, tout en disposant à la fois de consonances françaises et de sonorités plus exotiques, et également capables de faire jaillir des images, des caractères, rien qu'en les lisant / prononçant.
Ça a l'air compliqué comme ça, mais je trouve qu'ils fonctionnent sur ces points ;)

Merryvère : Mer (ou Mère, de substitution pour ses sœurs / toujours à la dérive) / Hiver / Merry (qui signifie "Joyeux" en anglais > j'aimais l'ironie pour cette sœur qui est la plus fataliste des trois. Il y a d'ailleurs beaucoup de clins d’œil linguistiques anglais/français qui parsèment le roman. Qui saura les trouver tous ?)
Tristabelle : Tristesse et Beauté (caractérise bien le personnage). Anecdote amusante : au début Tristabelle et Merryvère avaient leurs prénoms inversés.
Dolorine : Douleur / Référence aussi à "Dolorine et les Ombres" de Jean de Bosschere, qui parle de la dualité de l'être (où s'arrête Dolorine et où commencent Monsieur Nyx ou ses fantômes ?)

Le troisième tome marquera une pause dans les aventures des sœurs Carmines, et non la fin. A Grisaille, les fins sont rarement définitives ! On risque aussi de retrouver Grisaille ailleurs (la brume, ça se répand dans tous les coins!)




Bonjour Ariel ! J’ai beaucoup aimé cette lecture, (le tome 1 pour moi) , elle est fraîche et très visuelle, l’imagination est vraiment sollicitée, et j’ai adoré donner vie à ce petit monde ! Les personnages sont aussi très attachants avec une palme spéciale pour la petite de la famille et son(énigmatique)doudou ! On sent bien un petit côté burtonien dans ce premier roman, alors j'aimerai savoir quelles sont tes lectures ? As tu des genres préférés ? des auteurs adulés ? et en gros, savoir ce qui a façonné ton envie d’écrire ? 
Bon salon !


Ariel :


Bonsoir Licorne et merci ! 


J'aime l'imaginaire dans ces genres (même les mauvais!). L'urban fantasy en particulier, car je me considère "urbain" par essence (c'est-à-dire que j'ai de l'essence dans les veines et un cœur de béton).
Du côté de mes auteurs fétiches, beaucoup sont anglophones (ça se ressent sûrement dans mes écrits), mais en vrac : Terry Pratchett, Stephen King, Neil Gaiman, Jane Austen, Edgar Allan Poe, H.P Lovecraft, Douglas Adams, Kafka, Camus, Zola, Dumas, Kundera, Murakami (Ryu et Haruki), Gabriel Garcia Marquez, Alessandro Baricco, Italo Calvino... 



Je pense que j'ai eu envie d'écrire depuis mon premier "livre dont vous êtes le héros" :)
C'est l'envie de façonner, puis de partager un univers, avec ses personnages, ses règles, ses intrigues.




Bonsoir,
Je vous remercie pour ce roman. Je ne m'attendais pas à une telle qualité. À tel point que j'ai du interrompre ma lecture en cours pour votre livre.

Le mieux c'est les questions : Je suis très surprise par un roman avec beaucoup de personnages féminins. Est-ce volontaire? Avez-vous un problème avec les hommes (pas de spoilers mais j'ai remarqué que...)

Pour Grisaille et le fait que vous parliez de la mort avec autant de légèreté, est-ce une façon de lui faire un pied de nez ou y a-t-il une autre raison?

Merci pour ce plaisir de lecture


Ariel :

Bonsoir Zaphrina Makichan et merci ! 

Comme ta première question ressemble beaucoup à celle de Zina (voir plus haut), je vous fais une moitié de réponse chacune, tu trouveras la suite dans son commentaire. (Déjà vu étrange) ;)

La raison secondaire, qui tient aussi à la raison principale sur le caractère plus original d'un roman avec majoritairement des personnages féminins, vient du fait que les femmes sont sous-représentés dans les œuvres littéraires (mais aussi cinématographiques, audiovisuelles, vidéo-ludiques...). Je désirais donc profiter de l'opportunité de réduire une peu cette inégalité à mon niveau. 
Par ailleurs, je n'ai rien contre les hommes; je tenais juste à rappeler que tout le monde a le droit d'être un loser, quel que soit son sexe ;) 
D'ailleurs, c'est un peu le thème du tome 1 : "Parfois, ce n'est pas si grave de tout rater".
Tandis que pour le tome 2, il s'agit de : "Une victoire peut être plus coûteuse qu'un échec".
Deux leçons opposées pour deux sœurs qui s'opposent... 

Oui, je trouve que de manière générale, il n'y a pas de meilleure façon de parler de la mort qu'en en plaisantant. ET EN LETTRES MAJUSCULES (cf : Pratchett).
"RIONS UN PEU EN ATTENDANT LA MORT", en somme. 
Est-ce du Pascal ? Est-ce du Desproges ? Est-ce vraiment important ?

Zaphrina :
Merci pour votre réponse. Par contre, n'ayant pas le tome 2 en ma possession (pourquoi je me suis lancée un défi 0 achat...Surtout que là tout de suite j'ai envie d'acheter un livre....), je veux rien entendre à son sujet mdr.
Si j'ai d'autres questions, je reviens ce soir. Je dois partir après chez mon libraire chercher un cadeau.



24 commentaires:

  1. Bonjour Ariel,
    Moi je vais commencer par une question con, je grille Phooka ! =D
    Dis moi, comment prononce t'on ton nom de famille ? :P
    Nom que j'ai failli écrire Hozlz sur ma toute dernière chronique d'ailleurs :ko:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dup !

      Mon nom se prononce "Olsse" (je viens de causer la mort de 5 doctorants en phonétique).
      Comme le prouve mon arbre généalogique, c'est espagnol (faut pas chercher à comprendre...).

      Supprimer
  2. Bonjour Ariel
    J'ai beaucoup aimé également le premier tome des sœurs Carmine, surtout le ton décalé et le personnage de Dolorine. Quelles ont été vos sources d'inspiration pour la création de l'univers?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Célindanaé et merci !

      Pour l'univers lui-même, je me suis pas mal inspiré du Disque-Monde de Terry Pratchett, notamment pour la ville de Grisaille qui rappelle Ankh-Morpork par bien des aspects. Egalement "L'étrange Noël de Mr Jack" de Tim Burton pour son village de monstres qui cohabitent. La série "Penny Dreadful" m'a aidé visuellement à poser l'atmosphère, ainsi que le jeu vidéo "Bloodborne" pour son ambiance gothique à souhait.

      Voilà, j'ai cité une référence littéraire, une cinématographique, une audiovisuelle et une vidéoludique pour diversifier mes sources ! Il y en a d'autres, é-vi-dem-ment :)

      Supprimer
  3. Coucou Ariel
    Bienvenue dans ce mois de... que Mr Nyx ne va pas pouvoir ne pas nous envier niveau tortures et autres gentillesse :D
    Oserais-je , pour venger dame Phooka, griller moi aussi Dame Dup???

    Noon je lui laisse sa question sur le calendrier :p

    Déjà je dois dire que j'ai été ravie de faire ta connaissance (brève mais agréable) aux Imaginales en mai dernier. En deux secondes tu as ravi... ehhh on ne se pas pas de fausses idées Mr Holzl, je ne suis pas une lectrice facile... non mais
    Je disais donc en deux secondes, une petite phrase et une couverture de rêve et tu as rejoint le rang de mes coups de folie d'acheteuse. ceux qui n'ont pas besoin de plus pour être élus et finir dans mon sac.
    Et bon sang !!! quelle bonne idée j'ai eu là!!!
    comment ça c'est pas moi?
    Tout ça pour dire que j'ai adoré ton univers. Grisaille a tout pour plaire aux plus sombres d'entre nous, aux plus glauques ... en bref à tous les lecteurs d'imaginaire ;)
    Quand j'ai lu le 1 j'ai adoré Merry et Dolorine et ... préféré laisser Trista dans son coin.
    Dans le coin , pas le choix elle était partout. J'ai bien cru faire allégeance à Mr Nyx pour ses idées macabres et ses envies de meurtres. Quelle cre... pardon! Quelle Peste!!!
    Un coup de coeur quoi!
    Alors ma question dans tout ça ??
    Ah oui c'est vrai...
    Pour décrire à ce point Tristabelle et les relations particulières des soeurs Carmines, tu es le petit dernier de la portée??? Avec plein de soeurs avant? ou des cousines? des tantes? des copines? enfin plein de nanas quoi dans ta vie :p
    Et pour Trista , sérieux pour être aussi ... grrr il ne peut y avoir qu'une égérie!! Mais qui est-elle donc? Elle est trop vraie pour ne pas exister lol
    Merci encore pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me piques ma question sur la gente féminine l'entourant aussi là !!! Nan mais oh, je l'avais déjà amorcée dans ma chronique moi !
      Bon ben Ariel, tu répondras à Aely ET Dup sur ce coup là !

      Et donc je vais revenir sur le calendrier puisqu'on me tend la perche.
      Ne penses-tu pas que ce serait une bonne idée de faire imprimer un calendrier 2018 en collaboration avec Melchior Ascaride sur ton univers et les noms impayables que tu as imaginés pour les mois à Grisaille ? Je suis sûre que ça se vendrait comme des petits pains !!! Ou 2019 si c'est trop tard pour ce coup là.

      Supprimer
    2. Hello Aely Nah et merci pour tous ces compliments !
      Mais je ne suis pas un auteur facile non plus, il en faudra au moins 150% de compliments supplémentaires pour être ravi à mon tour...

      Je ne suis pas le petit dernier de la portée mais l'aîné (...), et je n'ai qu'une seule petite sœur. Cela dit, elle a trimbalé une peluche partout avec elle pendant des années alors peut-être que...
      Je ne pense pas avoir eu plus de femmes dans ma vie que de rigueur. Ou alors, j'étais soûl.
      Mais Tristabelle (elle n'aime pas qu'on abrège son nom) se rapproche effectivement de certains pest... personnes que je connais bien. Je ne citerai pas de nom, pour éviter tout démenti (et démembrement aussi). Mais elles ont souvent les cheveux roux ;)

      Supprimer
    3. Et pour Dup, on a déjà parlé d'un calendrier avec Melchior mais je voulais des illustrations et lui voulait poser nu en compagnie de légumes et d'animaux... Divergences artistiques pour le moment, donc.

      Supprimer
  4. JUSTE UNE INFO LES GENS ! Ariel est au Salon de Montreuil ce week-end, il ne pourra répondre à nos questions que le soir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. C'est exact ! Désolé pour mon retard, ainsi que pour les fautes éventuelles dans mes réponses, car il est très tard quand j'y réponds ;)

      Supprimer
  5. Bonjour Ariel,
    Déjà je dois te dire que je suis fan de ton style. J'ai dévoré les 2 premiers tomes des Soeurs Carmines, j'adore Merry, Tristabelle, Dolorine et M. Nyx (même s'il me fait un peu flipper aussi !).
    Alors ma première question va un peu rejoindre celle de Dup et Aely, vu qu'elles ont amorcé le truc. Pas tant sur ton entourage, mais plutôt pourquoi avoir choisi des femmes pour héroïnes ? Même si ce n'est pas une règle absolue, j'ai remarqué que les auteurs avaient plutôt tendances à prendre comme héros principal des personnages correspondants à leur genre, alors choisir 3 figures féminines, ça dénote forcément :)
    Ensuite je brule de savoir si tu peux nous dire quand est-ce qu'on aura le plaisir de retrouver Dolorine dans le tome 3 ? Et quel sera son titre ? Et si ce sera le dernier ou si tu leur a prévu encore de nombreuses aventures ?
    J'ai encore d'autres questions, mais je les réserve pour une prochaine fois :)
    Merci :) Et bon festival !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Zina et merci !

      Comme ta première question ressemble beaucoup à celle de Zaphrina Makichan (voir plus bas), je vous fais une moitié de réponse chacune, tu trouveras la suite dans son commentaire. ;)

      La raison principale pour laquelle j'ai choisi des héroïnes et non des héros vient simplement du fait que je trouvais ça plus original. Beaucoup de commentaires ici soulignent la "justesse féminine" de mes personnages, mais cela me surprends un peu à vrai dire : j'écris mes personnages féminins comme des personnages masculins, et vice-versa. Je ne fais vraiment pas de différence au niveau du caractère, de la psyché, du comportement. D'ailleurs, je ne suis pas sûr que je serais capable d'en faire en sonnant "juste", donc je préfère ne pas m'y essayer. Les "Sœurs Carmines" pourraient donc aussi bien être les "Frères Carmins". Mais une telle histoire me semble déjà avoir été plus souvent écrite et n'aurait sans doute pas la même saveur. Pas pour moi, en tout cas.

      Pour le tome 3, j'espère le sortir pour les Imaginales 2018, mais si ce n'est pas possible (je ne suis pas 100% satisfait de l'intrigue actuellement), ce sera pour l'été prochain.
      Je n'ai pas encore de titre, sauf un titre de travail : "Dolorine à l'école" (pour parodier les "Martine"!).
      J'ai d'autres surprises en réserve, mais il y aura une petite pause après ce tome 3.

      Supprimer
    2. Ah non!! J'ai réservé exprès mon weekend des Imaginales pour venir chercher le tome 3!! Je ne peux pas attendre Dolorine plus longtemps!! Je vais demander a Mr Nyx de formenter une mutinerie!!��������

      Supprimer
  6. Coucou ! Nous venons de nous croiser sur le salon (je suis la personne qui s'est faite griller la place par le vieux monsieur huhu) et je suis repartie avec le tome 2 que je vais lire trèèèès vite !
    Questions en vrac, donc :
    D'où viennent les prénoms des personnages ? Et puis zut je voulais demander un calendrier détaillé moi aussi ;)
    Est-ce que le troisième tome sera la fin des aventures des soeurs Carmines ? Où va-t-on retrouver Grisaille dans d'autres romans ? :)

    À bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Allison et bonne lecture ! Pas de vieux monsieur pour te prendre ta place ici, je l'espère ;)

      Pour les prénoms, je voulais qu'ils soient aussi originaux que possible, tout en disposant à la fois de consonances françaises et de sonorités plus exotiques, et également capables de faire jaillir des images, des caractères, rien qu'en les lisant / prononçant.
      Ça a l'air compliqué comme ça, mais je trouve qu'ils fonctionnent sur ces points ;)

      Merryvère : Mer (ou Mère, de substitution pour ses sœurs / toujours à la dérive) / Hiver / Merry (qui signifie "Joyeux" en anglais > j'aimais l'ironie pour cette sœur qui est la plus fataliste des trois. Il y a d'ailleurs beaucoup de clins d’œil linguistiques anglais/français qui parsèment le roman. Qui saura les trouver tous ?)

      Tristabelle : Tristesse et Beauté (caractérise bien le personnage). Anecdote amusante : au début Tristabelle et Merryvère avaient leurs prénoms inversés.

      Dolorine : Douleur / Référence aussi à "Dolorine et les Ombres" de Jean de Bosschere, qui parle de la dualité de l'être (où s'arrête Dolorine et où commencent Monsieur Nyx ou ses fantômes ?)

      Le troisième tome marquera une pause dans les aventures des sœurs Carmines, et non la fin. A Grisaille, les fins sont rarement définitives ! On risque aussi de retrouver Grisaille ailleurs (la brume, ça se répand dans tous les coins!)

      Supprimer
  7. Bonjour Ariel ! J’ai beaucoup aimé cette lecture, (le tome 1 pour moi) , elle est fraîche et très visuelle, l’imagination est vraiment sollicitée, et j’ai adoré donner vie à ce petit monde ! Les personnages sont aussi très attachants avec une palme spéciale pour la petite de la famille et son(énigmatique)doudou ! On sent bien un petit côté burtonien dans ce premier roman, alors j'aimerai savoir quelles sont tes lectures ? As tu des genres préférés ? des auteurs adulés ? et en gros, savoir ce qui a façonné ton envie d’écrire ?
    Bon salon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Licorne et merci !

      J'aime l'imaginaire dans ces genres (même les mauvais!). L'urban fantasy en particulier, car je me considère "urbain" par essence (c'est-à-dire que j'ai de l'essence dans les veines et un cœur de béton).
      Du côté de mes auteurs fétiches, beaucoup sont anglophones (ça se ressent sûrement dans mes écrits), mais en vrac : Terry Pratchett, Stephen King, Neil Gaiman, Jane Austen, Edgar Allan Poe, H.P Lovecraft, Douglas Adams, Kafka, Camus, Zola, Dumas, Kundera, Murakami (Ryu et Haruki), Gabriel Garcia Marquez, Alessandro Baricco, Italo Calvino...

      Je pense que j'ai eu envie d'écrire depuis mon premier "livre dont vous êtes le héros" :)
      C'est l'envie de façonner, puis de partager un univers, avec ses personnages, ses règles, ses intrigues.

      Supprimer
  8. Bonsoir,
    Je vous remercie pour ce roman. Je ne m'attendais pas à une telle qualité. À tel point que j'ai du interrompre ma lecture en cours pour votre livre.

    Le mieux c'est les questions : Je suis très surprise par un roman avec beaucoup de personnages féminins. Est-ce volontaire? Avez-vous un problème avec les hommes (pas de spoilers mais j'ai remarqué que...)

    Pour Grisaille et le fait que vous parliez de la mort avec autant de légèreté, est-ce une façon de lui faire un pied de nez ou y a-t-il une autre raison?

    Merci pour ce plaisir de lecture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Zaphrina Makichan et merci !

      Comme ta première question ressemble beaucoup à celle de Zina (voir plus haut), je vous fais une moitié de réponse chacune, tu trouveras la suite dans son commentaire. (Déjà vu étrange) ;)

      La raison secondaire, qui tient aussi à la raison principale sur le caractère plus original d'un roman avec majoritairement des personnages féminins, vient du fait que les femmes sont sous-représentés dans les œuvres littéraires (mais aussi cinématographiques, audiovisuelles, vidéo-ludiques...). Je désirais donc profiter de l'opportunité de réduire une peu cette inégalité à mon niveau.
      Par ailleurs, je n'ai rien contre les hommes; je tenais juste à rappeler que tout le monde a le droit d'être un loser, quel que soit son sexe ;)
      D'ailleurs, c'est un peu le thème du tome 1 : "Parfois, ce n'est pas si grave de tout rater".
      Tandis que pour le tome 2, il s'agit de : "Une victoire peut être plus coûteuse qu'un échec".
      Deux leçons opposées pour deux sœurs qui s'opposent...

      Oui, je trouve que de manière générale, il n'y a pas de meilleure façon de parler de la mort qu'en en plaisantant. ET EN LETTRES MAJUSCULES (cf : Pratchett).
      "RIONS UN PEU EN ATTENDANT LA MORT", en somme.
      Est-ce du Pascal ? Est-ce du Desproges ? Est-ce vraiment important ?

      Supprimer
    2. Merci pour votre réponse. PAr contre, n'ayant pas le tome 2 en ma possession (pourquoi je me suis lancée un défi 0 achat...Surtout que là tout de suite j'ai envie d'acheter un livre....), je veux rien entendre à son sujet mdr.

      Si j'ai d'autres questions, je reviens ce soir. Je dois partir après chez mon libraire chercher un cadeau.

      Supprimer
  9. Tu dis : "J'ai d'autres surprises en réserve, mais il y aura une petite pause après ce tome 3."
    Es-tu déjà fatigué de cette activité d'auteur ?
    Quelle est donc ton autre activité, celle dite alimentaire ?
    Et puis, tant qu'on est dans les généralités, que tu n'es pas une dame et que je suis fort curieuse... quel âge as-tu Ariel ?

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Ariel,

    Bon je ne vais pas faire très original mais moi aussi j'ai dévoré le tome 1 des Soeurs Carmines et comme la fin était faite pour traumatiser tes lecteurs (si si je suis sure ;) ), j'ai profité de ta venue aux rencontres de l'imaginaire de Sèvres pour acheter le tome 2 et te le faire dédicacer (hihi) !!
    Je trouve que le calendrier est une super idée mais je pense que tu pourrais aussi vendre des Mr Nyx avec le tome 3 ca serait génial surtout que celui que tu as avec toi lors des dédicaces est très réussi ;)

    Bref ! j'ai lu ton interview pour le Plurorama du blog What about a dragon ? même si tu n'envisages pas tout de suite de vivre de ta plume, est ce que tu as d'autres projets d'écriture en YA ou pour d'autres publics ?

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir,

    j'ai une question qui me vient à l'esprit (j'ai réussi à rebrancher mon cerveau ouf): Quel est le livre que tout le monde devrait lire selon vous et qui n'est pas forcément connu? (je sais c'est dur)

    RépondreSupprimer