vendredi 8 décembre 2017

SAVING PARADISE Tome 2 de Lise Syven

Tome 2: Au prix du monde




Editions Castelmore
sortie: 15/11/2017
16.90 euros
320 pages






Le ciel est ouvert à ceux qui ont des ailes...

Faustine se réveille à l'hôpital, certaine d'avoir entendu Chevalier l'appeler. La jeune femme est très inquiète de la disparition de l'ambassadrice de la Fondation du Griffon, d'autant qu'elle est la seule à la croire en danger.

Pendant ce temps, le professeur Mésanger met tout en œuvre afin de rendre le Tumorex inoffensif, et Imago sème des cadavres sur son passage devant des autorités impuissantes face aux forces surnaturelles en présence. Seule Chevalier pourrait arrêter ce monstre, du moins s'il ne la tue pas avant...

Faustine trouvera-t-elle la force de défendre le paradis promis ? Parviendra-t-elle à convaincre Nato de la suivre sur cette voie ? Ne risque-t-elle pas de se brûler les ailes ?...







On enchaîne directement sur la fin du tome précédent en retrouvant la pauvre Faustine à l'hôpital en train de se réveiller après une bataille gigantesque, sauvée de justesse et déposée devant l'hôpital par Chevalier. Mais au fait ? Où est Chevalier? A t'elle survécu? Et surtout qu'est-elle réellement ? Faustine connaît déjà pas mal de réponses à ces questions. Sa fuite éperdue avec Chevalier lui a permis d'en apprendre beaucoup et même de créer un lien spécial avec elle. Alors elle va tout faire pour la retrouver, même si sa condition physique n'est pas au plus haut. Pour cela bien sûr, elle peut compter sur l'aide de Nato pourtant lui aussi durement éprouvé.
D'ailleurs toute la fondation a été éprouvée, tous ses membres ont soufferts, soit physiquement soit psychologiquement. La bataille a été rude, oui mais surtout des choses étranges s'y sont déroulées. Des choses qui en ont dérouté plus d'un.

Au prix du monde est la digne suite d'En proie au rêve. On y retrouve Faustine et sa volonté de fer (et de faire), malgré sa jeunesse, la gentillesse de Nato, ainsi que son imprégnation par sa culture ancestrale et sa croyance envers les esprits, l'esprit combatif et l'intelligence d'Allison, une sacré bonne femme que j'adore. Et bien sûr, Mésanger, encore une fois tiraillé entre sa recherche et les résultats inespérés qu'on peut en attendre et son amour pour sa fille. Car en poursuivant son but, il met en danger sa progéniture.  Et évidemment, il ne faut pas oublier Rockette ! :)

La teinte fantastique est bien sûr plus prononcée dans cet opus comme le laissait deviner la fin de précédent tome. Mais la trame de thriller est toujours le fil rouge du récit. Courses poursuites, espionnage et empoignades en tous genres font monter l'adrénaline du lecteur. Mais les adversaires sont loin d'être ordinaires, ce qui ajoute un peu de piment au récit. On fleurte donc en permanence entre suspense et fantastique, ce qui est un chouette mélange pour tenir le lecteur en haleine.

Ce deuxième et dernier tome est en ligne directe du premier, on y retrouve -presque- tous les protagonistes, et le rythme y est toujours aussi soutenu. Faustine est une héroïne "au dosage parfait", dans le sens où elle est très réaliste au point d'avoir l'impression d'en connaître des dizaines comme elle, mais sa détermination, son courage et sa générosité en font une vraie héroïne au grand coeur. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, ils sont bien troussés, très colorés et chacun est un héros à sa manière. Bref, une belle brochette ! L'histoire coule toute seule et c'est presque avec surprise qu'on arrive à la dernière page tant on se laisse porter par le récit.

Un joli diptyque sachant utiliser les codes du thriller et du fantastique sur fond scientifique, voilà donc le récit que nous propose Lise Syven avec beaucoup de brio. Une bien agréable lecture qui me donne envie de découvrir ses autres écrits. Ce que je ne devrais pas tarder à faire.

NB: Attention, ne pas lire les remerciements à la fin du roman car un gros spoiler s'y cache. "Pas grave" c'est à la fin me direz-vous, oui mais moi j'en connais qui filent les lire avant d'attaquer le livre ... ;)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire