jeudi 14 mars 2019

[Audio] EMMA DANS LA NUIT de Wendy Walker







Durée : 9 h et 43 min


Emma, 17 ans, et Cass, 15 ans, sont les sœurs Tanner, devenues tragiquement célèbres depuis leur inexplicable disparition. Après trois ans d'absence, Cass frappe à la porte de chez ses parents. Elle est seule. Elle raconte comment sa sœur et elle ont été victimes d'un enlèvement puis retenues captives sur une mystérieuse île. Emma y serait toujours. Mais la psychiatre qui suit cette affaire, le Dr Abigail Winter, doute de sa version des faits et s'intéresse de plus près aux Tanner. Elle finit par découvrir, sous le vernis des apparences, une famille dysfonctionnelle régentée par une mère narcissique. Que s'est-il réellement passé trois ans auparavant ? Cass dit-elle toute la vérité ?





Wendy Walker a fait une entrée fracassante dans le cercle restreint des auteurs de thrillers psychologiques avec son premier roman Tout n'est pas perdu qui m'avait profondément marqué. J'attendais la suite de pied ferme... et je ne l'ai pas vu passer lors de sa publication en janvier 2018 chez Sonatine ! Heureusement je viens de le trouver dans le catalogue d'Audible et l'erreur est enfin réparée. Parce que oui, c'est une erreur de passer à côté des publications de cette dame lorsqu'on est amatrice du genre, je peux l'affirmer aujourd'hui. Deux thrillers, deux énormes coups de cœur.

Cette autrice a un don pour vous mettre dans la tête de tous ses personnages, même les secondaires comme c'est le cas ici. La psyché de chacun d'eux est tellement bien décortiquée qu'on semble les connaître parfaitement, qu'on devine leurs pensées intimes. Et je vous prie de croire que lorsque le dit personnage est disons, dysfonctionnel, et bien c'est l'effroi total. Ici elle explore le syndrome narcissique, pas très souvent mis en scène, et encore moins chez une femme, une mère...

Emma et Cass Tanner, 17 et 15 ans, disparaissent. La mère pleure devant les caméras. Trois ans après Cass réapparaît, elle a échappé à leurs ravisseurs et supplie le FBI local de retrouver l'île où sa soeur et le bébé qu'elle a eu entre temps sont toujours retenus. L'équipe du FBI qui avait officié lors de la disparition reprend donc du service, et c'est tant mieux car Abigail, la psychologue de l'équipe est encore hantée par leur échec d'alors. Parce qu'Aby savait très bien ce qu'enduraient les filles de Judy, elle même ayant subit les revers d'une mère narcissique.

Le récit alterne donc entre Cass et Abigail. Audible a choisi deux narratrices pour cet audio et c'est vraiment top. 
On a d'un côté Cass qui relate les faits, nous conte également leur enfance avec une mère qu'elles devaient sans cesse rassurer : " tu es la plus jolie", "tu es la meilleure des mamans", puis une mère qui divorce, se bat pour garder ses filles admiratrices mais leur impose de l'appeler Madame Martins...Cass est froide, analytique, on sait qu'elle attend son heure, mais pourquoi ?
De l'autre, on a une Abigail fragile, qui patauge et ne comprend pas pourquoi elle patauge. Elle sait qu'elle passe à côté de quelque chose, mais quoi ? Une Aby torturée à l'idée que son coéquipier ne croit pas en sa théorie du syndrome qui se transmet au sein d'une famille. Une mère qui manipule en permanence ses proches... mais qui est si facilement manipulable. 

C'est donc un grand jeu de manipulations dont il est question ici, où tous les personnages s'en donnent à cœur joie, pour aboutir à un final totalement inattendu ! Et là on se rend compte que le premier manipulé c'est le lecteur, et dans les grandes largeurs, j'adore me faire mystifier ainsi. Respect Madame Walker !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire