lundi 11 mars 2019

[Audio] SHAKTI de Stefan Platteau



Les sentiers des astres : Tome 2





Les sentiers des astres 2
Lu par : Matthieu Dahan
Durée : 15 h et 9 min


Sept hommes, une femme et une enfant. Ce sont les derniers compagnons qu'il reste au barde Fintan Calathynn pour mener à bien la quête du Roi-diseur, à travers une forêt boréale plus menaçante que jamais. Neuf survivants aux abois, retranchés dans la grotte des Teules, encerclés par l'ennemi. 

À l'heure où la gabarre livre ses derniers secrets, et où les arbres tremblent de la colère des géants, les fugitifs devront jouer cartes sur table et révéler les ombres issues de leur passé. A commencer par l'énigmatique Shakti.







Shakti, je vous le rappelle, est la seule femme adulte de l'expédition narrée dans le premier tome. Elle est à moitié chamane et est accompagnée de sa fille qui, elle aussi possède quelques dons, comme prédire l'avenir proche. Surnommée également la Courtisane, elle suscite l'interrogation de tous, d'autant que le seul qui la connaissait, le capitaine de l'expédition, n'est plus. Alors que les survivants se requinquent chez les Theules, ce peuple de la forêt du grand nord, Fintan Calathynn qui a pris le rôle de dirigeant, la prie de se raconter.

Le dit de Fintan alterne donc maintenant avec le récit de la Courtisane.

Le dit du barde nous raconte comment ils ont réussi à s'échapper de l'étau de leurs poursuivants, et comment ils ont été récupérés par les Theules. On va découvrir les us et coutumes de ce peuple particulier, des capacités si singulières des femmes Theules (ça vaut le détour croyez moi !!! Oo), voir notre bâtard semi-solaire s'épanouir au milieu de ces gens. Et puis Fintan ne sait toujours pas qui est le traître de leur équipée nordique. Qui donc avait intérêt à empoisonner leur capitaine ? Il doit le découvrir avant de repartir en quête du Roi-diseur.

Quant au récit de la Courtisane, il occupe quand même les deux tiers de ce volume, le titre n'est donc pas usurpé ! Son récit commence à son adolescence, dans le lempio, la Mère-forêt. Dans le Fintami, bien loin de l'Héritage dont sont issus tous les autres. Sa rencontre avec Meijo, le jeu de séduction de ce dernier pour l'entraîner dans une chasse interdite, afin de rapporter un beau trophée à la cour. Il jette son dévolu sur Charogne, dite la Croque-carcasse, une ourse gigantesque emplie de mauvaiseté depuis des lustres. Le prix de cette mise à mort va être très élevé pour nos deux amoureux qui vont devoir fuir sous peine d'être anéantis par l'esprit revanchard de l'animal sacré. Un récit mouvementé entre la réalité et l'Outre-songe, un récit totalement captivant, complètement hypnotisant et...vraiment flippant.

J'ai écouté les trois quart de ce récit lors de mes randonnées en montagne cet automne, et bien je peux vous dire que toute seule au milieu de la forêt jurassienne, je n'en menais pas large du tout. Le jeu des voix du narrateur m'a fait sursauter, accélérer, arrêter net, regarder autour de moi avec le palpitant qui sprintait tout seul, bref flipper plus d'une fois. Une mention spéciale pour le discours de l'esprit-gardien, Matram Toram !!! En plus de la voix d'outre-tome prise, le narrateur y a ajouté un effet d'écho saisissant que l'on ne peut pas avoir à la simple lecture. C'était juste énorme. Heureusement que c'était un esprit bienfaisant celui-ci !

Plus de quinze heures d'écoute en compagnie du récit de notre barde Stefan Platteau et j'en redemande. J'attends juste que la neige qui a envahit mes chemins s'en aille pour "chausser" mes écouteurs et partir en compagnie de Meijo. Ayant lu Manesh et écouté Shakti, je pense sincèrement que la version audio des Sentiers des astres est plus impactante que la lecture, et vous la recommande chaudement. Platteau-Dahan, un excellent combo !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire