mardi 16 juillet 2019

JUSTICIÈRE, VOLUME 2 de Brandon Sanderson


JUSTICIÈRE, VOLUME 2
LES ARCHIVES DE ROSHAR, TOME 3


Editions Le livre de Poche
Grand Format
864 pages
22.90 euros
Parution: 19/06/2019

MÉLANIE FAZI (traducteur)


Le résumé ici




☇ L'avis éclair de Phooka sur le livre 2 de Justicière de Brandon Sanderson ☇ 


A chaque fois, je vous dis que ce tome est meilleur que le précédent, vous allez finir par plus me croire hein? Mais celui-ci est encore meilleur que les précédents, c'est un fait, qu'y puis-je?




Plonger dans un roman de Brandon Sanderson, c'est du plaisir assuré. Mais plonger dans un nouveau tome des archives de Roshar c'est l'orgasme assuré. Non, non, je pèse mes mots. Ça fait 2700 pages que l'on a rencontré Kaladin, Dalinar, Shallan et tous les autres. Pendant ces milliers de pages, ils ont grandi, souffert, progressé et fait des erreurs. Ils sont devenus votre famille, vos amis.  Alors les retrouver ce n'est que du bonheur.

La situation est critique, les Parshes se sont libérés de l'esclavage et sous la houlette des fusionnés ils attaquent les villes et les royaumes. Les humains sont en danger, en très grand danger face à ces ... Néantifères ...
Les portes du pacte sont des points stratégiques à défendre absolument, mais pour cela il faut que les royaumes s'unissent. Mais comment peuvent-ils le faire, sachant que celui qui essaie de les unir n'est autre que Dalinar. Dalinar, l'Epine Noire, le conquérant sans pitié. Il a pourtant ressuscité l'ordre des chevaliers Radieux.

Et puis il y a les Incréés, Abjection, Honneur, Le Père des Tempêtes, Lift, Moash, Navani, Jasnah, Malice, Szeth et son épée-Nimi ...

Mais quelle idiote, comment puis-je vous en faire un résumé!! C'est juste impossible. Ce n'est pas pour rien que chaque tome fait quasiment 900 pages. Il y a tellement de personnages, tellement de lieux, de héros, de rebondissements, de traîtrises et de secrets.
Résumer Roshar c'est vouloir vider l'océan avec une petite cuillère. C'est une tâche impossible.
Par contre, ce qui est possible c'est de vous dire à quel point cette série est hors norme. 
Nos héros, sont des vrais héros, avec des pouvoirs immenses, qui grandissent en même temps qu'eux. Mais l'ennemi auquel ils font face est encore plus fort, plus puissant, plus imprévisible et ils sont balayés comme des fétus de paille.
Sans compter que parmi les "alliés" il y a des traîtres. Certains qui se révèlent et d'autres qui font semblant de se révéler pour cacher une traîtrise plus grande encore. Et le pire, c'est que ces traîtres sont des personnages on ne peut plus sympathiques, de ceux qu'on aime. Alors oui, on le sait, l'un des protagoniste est un affreux traître, mais il semble tellement gentil qu'on l'oublie, qu'on se dit qu'il va y avoir un retour de situation. Et on se le prend en pleine tête.

Parce que si, dans certains tomes, on se contente presque de suivre nos Radieux dans leur périple à travers Roshar, tel une ballade en forêt pendant laquelle on admire le paysage en très bonne compagnie, dans ce volume tout est différent. 
La bataille homérique de la fin, sur au moins 300 pages, est la plus belle que j'ai jamais lue.
Chaque Radieux à son rôle à jouer. Quelque soit sa capacité, il peut peser dans cette guerre monstrueuse.
Les révélations changent toute la donne et clairement la suite risque d'être un arrache-coeur
Les traîtrises de tout bord affaiblissent la coalition et remettent tout en question.
Les pouvoirs grandissant des Radieux nous font réfléchir à leurs possibles limites.

Et une liste comme ça, je peux la continuer à l'infini.

Et puis il y a bien sûr, tous les héros du récit. Petits ou grands, ils sont tous attachants et tous contribuent à faire de cette série ce qu'elle est. Ils ont tous leur importance. Bien sûr Shallan, Dalinar, Kaladin, Jasnah et Adolin sont les piliers du récit, mais autour de ces piliers il y a une infinité de personnages qui grandissent et prennent de plus en plus de place. On les aime tous, Radieux ou pas.

Mais, il ne faut pas oublier l'écriture de Sanderson, son sens du récit est juste fabuleux. Tel un Gemmell, il nous fait aimer ses protagonistes, en quelques pages ou quelques chapitres. Et puis, d'un tour de passe passe très réussi, il les fait disparaître sous nos yeux. Et tel le gamin bluffé par un magicien, le lecteur revient en arrière, relit la scène pour se persuader qu'il n'a pas rêvé. Oui celui-ci est bien mort, et celui-là aussi. Déchirement ...

Justicière tome 2 est un récit sans concession. Morts et trahison. Suspense et révélations. Batailles et héroïsme. Tout y est, tout est parfaitement dosé. Sanderson nous fait plonger dans son univers une fois de plus, avec un brio qui ne se dément pas. 

Et à nouveau, je tiens à exprimer toute mon admiration à Mélanie Fazi pour la traduction fabuleuse de ce monstre sacré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire