mardi 14 octobre 2014

NOIRE NEIGE de Nicolas Skinner






Nats Editions
400 pages
16 euros


Un cataclysme a dévasté le royaume insulaire d'Isulgaar. Trente-et-une années plus tard, le Nord de l'île prospère grâce à un nouveau roi autoritaire, alors que la famine guette le Sud, livré à lui-même. Entre eux, le centre de l'île est devenu une terre de pillards et de hors-la-loi. Tandis qu'au Sud, la haine de ce roi qui les a délaissés attise les tensions et les velléités de conquête, au Nord se profile un complot machiavélique qui risque de bouleverser l'échiquier politique du royaume. Mais ni le Sud ni le Nord ne se doutent que l'apparition d'une mystérieuse neige noire pourrait bien marquer la renaissance d'Isulgaar... ou plonger l’île dans les ténèbres. Pénétrez dans l´univers sombre mais fascinant d´Isulgaar, raconté par Michaël Pastier qui nous livre son premier roman. Noire Neige est le premier tome d´une épopée Dark Fantasy suivant un peuple qui tente de prendre son destin en main, envers et contre tous… 




L'avis de Phooka:



Amateurs de fantasy pure et dure, ce livre est pour vous !

Un livre qui commence en douceur, le temps de planter le décor et de nous faire découvrir les nombreux personnages. Le lecteur s'imprègne de l'atmosphère particulière de cette île coupée en deux suite à un cataclysme dont on ne sait pas grand chose.

Le Nord a réussi à se remettre, sous la houlette du roi Warhkan. Arrivé au pouvoir depuis peu, il mène le royaume d'une main de fer. Certains le considèrent comme un tyran, mais est-il vraiment un despote ? Est-il simplement dur parce que les circonstances l'exigent ? Ou est-il mal influencé par ses conseillers ? Difficile à dire, mais ce qui est sûr par contre c'est que les gens du sud de l'île, totalement isolés, affamés et dont la vie ne tient plus qu'à un fil, le haïssent. Ce roi qui les a abandonné, qui n'a jamais essayé de les aider et cette haine va les pousser à tenter l'impossible: déplacer tout un peuple, hommes, femmes, vieillards et enfants dans un seul but: tuer le roi !
Mais pour cela, il faut traverser un no man's land, le centre de l'île, le royaume des pillards, écorcheurs et bandits en tout genre. Les villageois vont devoir se faire guerriers ...

Voilà un récit fort sympathique. Le caractère bien trempé des nombreux personnages qui le jalonnent en rend la lecture fort agréable. J'ai adoré suivre Kräm, Prodis, Shaal et les autres. Ils ont tous leurs caractéristiques, ils sont attachants ou agaçants et ils savent nous surprendre. Le décor est solidement planté et le lecteur se retrouve totalement plongé dans l'histoire. Le vocabulaire est riche et bien adapté.

Ce roman est le premier de  l'auteur, et sincèrement il est plutôt réussi. Cependant certains points, qu'on appellera "défauts de jeunesse" :) sont un peu agaçants. 
Cela concerne en particulier les fins de chapitres. L'auteur a une manie qui personnellement m'irrite beaucoup c'est la phrase du style "Ce que le jeune homme ne savait pas, c'est qu'en prenant sa place, XXX venait de lui sauver la vie" ou "C'est la dernière fois qu'il le verrait" etc ... 
C'est vraiment dommage, parce que le livre se lit très bien, le récit à lui seul incite à tourner la page, il n'y avait pas besoin de rajouter ces petites phrases en fin de chapitres pour le rendre plus addictif.
L'autre "défaut" mais qui est en fait sans doute plus une marque de l'auteur, mais qui m'a surprise, c'est la facilité avec laquelle les personnages principaux sont tués. Pas de problème de mon côté avec le fait de tuer des héros, au contraire je trouve ça plutôt "sain" (en tout cas "original"), mais je trouve étonnant que certains personnages qu'on a suivi et auxquels on ne soit attachés, disparaissent en un clin d’œil, en deux lignes sans la moindre fioriture et ensuite on n'en reparle jamais !! Comme dit au début, ce n'est pas forcément un défaut, mais je dois reconnaître que cela m'a perturbée ! :)

Par contre, je l'avoue, j'ai sauté un chapitre. Un chapitre entier consacré à l’écartèlement d'un personnage avec moultes détails. Errrrk, horrible. Là, vraiment j'ai trouvé que c'était "trop"

Bref, tout ça pour dire que malgré quelques défauts, ce premier roman est une belle réussite. Et même si je n'ai toujours pas compris ce qu'était cette "Noire neige" sur laquelle je pense on en saura plus dans la tome suivant, j'ai bien apprécié ma lecture. De la fantasy qui louche vers le Dark, pleine de batailles, de fureur, de complots, de trahisons, de choses étranges et de personnages attachants (mais qui ont une fâcheuse tendance à disparaître ... :)). Bref, à découvrir !


Une dernière remarque, l'ayant lu en format epub, je regrette qu'il n'y ait pas de table des matières (quand on écrit sa chronique après coup, ça permet de retrouver plus vite certains passages )

Aucun commentaire:

Publier un commentaire