mercredi 7 octobre 2015

UNE AUTRE VIE de S.J. Watson




Éditions Sonatine
444 pages
21 euros



4ème de couv :


Femme au foyer, Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu’elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d’une agression à Paris, près du canal de l’Ourcq, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n’ont jamais été faciles, s’étaient perdues de vue. Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d’aller à Paris afin d’en savoir plus sur la vie que menait Kate. Là, elle apprend que cette dernière fréquentait assidûment les sites de rencontre en ligne. Le doute s’insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n’était pas due à une simple agression mais à une mauvaise rencontre ? Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur le site Internet d’escorts que celle-ci utilisait. Mais, à l’âge des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu’elle est en train de jouer un jeu dangereux à double titre. Si elle a en effet raison sur les circonstances de la mort de sa sœur, elle prend tous les risques. Et en goûtant à une autre vie, plus excitante, que va-t-il rester de la sienne ?



L'avis de Dup : 


Dire que ce deuxième roman était attendu est un euphémisme. Après une entrée fracassante parmi les meilleurs avec son premier roman Avant d'aller dormir, la question sur toutes les lèvres était "Va-t-il faire aussi bien ?". Et bien, ce n'est que mon avis, mais moi je confirme de suite que sieur Watson a été plus qu'à la hauteur. Wow, quelle claque ! Gros coup de coeur. A lire absolument !


Julia, bientôt 37 ans, est photographe d'art et vit à Londres. Elle a eu du talent même si aujourd'hui c'est devenu secondaire, certains de ses clichés sont toujours exposés. Une enfance difficile, à élever sa petite soeur Kate toute seule après le décès de leur mère et l'incapacité de leur père à faire face. Un mari chirurgien, Hugh, et un ado adopté, Connor qui est en fait le fils que Kate a eu alors qu'elle n'avait pas 16 ans. Julia a donc une vie bien rangée malgré un passé que l'on devine dissolu : cela fait quinze ans qu'elle lutte contre une addiction à l'alcool qui la torture encore. Mais elle en connait les symptômes et les moyens à mettre en oeuvre pour lutter.

Mais cette vie plutôt cool, bien ancrée dans les habitudes va éclater en morceaux avec la mort de sa soeur, assassinée à Paris. Julia va vouloir comprendre et en creusant va découvrir que sa petite soeur était adepte des sites de rencontre, des tchats coquins voire pornos. Persuadée que le meurtrier vient de là, elle se lance elle aussi dans l'aventure...et va y prendre goût. L'attrait de l'interdit, les shoot d'adrénaline, l'euphorie de se sentir encore désirée, toute une alchimie qui va lui enfoncer le doigt, puis la main, puis le bras dans l'engrenage.

Croyant pouvoir tout gérer, cloisonner ses différentes vies, elle prend de plus en plus de risques. Lorsqu'elle se rend compte qu'elle joue avec le feu, l'incendie éclate. Il couvait, soit, mais le fait est qu'il ne se déclare pas du tout là où on l'attendait ! Les évènements s'enchaînent, se précipitent, c'est la dégringolade vitesse grand V, et les pages s'avalent au même rythme. Pour surfer sur la vague, rester la tête hors de l'eau, elle est forcée d'aller de l'avant, de s'impliquer de plus en plus et l'on pressent que la noyade est au bout. Là encore l'auteur va réussir à nous surprendre. La révélation finale fait l'effet d'un coup de canon et toutes les pièces du puzzle se mettent en place.

Mais la force de ce roman ne vient pas uniquement de cette intrigue machiavélique. Elle vient en grande partie de la puissance de ce personnage principal, Julia. L'auteur en fait la narratrice, donc nous partageons intimement cette descente en enfer. Et Julia est loin d'être la femme écervelée qui se lance dans le cybersexe, non. Elle est réfléchie, posée, elle analyse tout. Le bénéfice/risque de chaque action est pesé car elle n'oublie jamais que le premier but de cette aventure est de découvrir l'identité de l'assassin de sa soeur. Elle a une sacrée force de caractère, mais ses failles sont nombreuses. Elle est humaine en sorte. Malgré toutes ses erreurs on a envie qu'elle s'en sorte, parce que ce qui lui arrive est tellement odieux. Parce qu'elle a été très (trop) souvent comme un miroir en face de moi, j'ai vécu cette lecture avec une intensité incroyable, en apnée la plupart du temps, ponctuant chaque nouveau virage de l'intrigue par un "oh mon Dieu, non !"

Voilà, je ne vous en dirai pas plus. Juste : lisez-le ! Et si vous avez vraiment besoin d'une conclusion, relisez le premier paragraphe de ma chronique !



Et zou, pour La Licorne !






15 commentaires:

  1. Quel avis ! Merci beaucoup. J'avais adoré "Avant d'aller dormir" du coup quand j'ai vu qu'il allait en sortir un autre, j'ai de suite ajouté le titre à ma WL. Trop hâte de me le procurer pour le lire, en espérant que je prenne, comme toi, une claque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant d'aller dormir a eu beaucoup d'avis partagé, je suis curieuse de voir ce qu'il va en être de celui là ! Mais comme toi, moi j'avais beaucoup aimé.

      Supprimer
  2. Arfff ! Je crois bien qu'il va atterrir dans ma pal, j'attendais un peu car j'ai lu des chroniques beaucoup plus mitigées que la tienne ....Il va falloir que je me fasse mon idée ! J'avais adoré le premier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est ce que je disais à Aurore juste au-dessus (Librairie du bonheur), Watson attire à chaque fois des avis très partagés, tranchés. C'est tout l'un ou tout l'autre visiblement !

      Supprimer
  3. Dans ma PAL ! J'avais adoré le 1er ! (et le mot est faible) Il me tarde de le commencer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudra venir me dire ce que tu en as pensé steup ;)

      Supprimer
    2. Bon, en toute honnêteté, c'est une grosse déception, snif... J'ai fait un petit article sur mon blog et je me suis permise de mettre ta chronique en lien pour montrer qu'il pouvait plaire malgré tout ! J'espère que ça ne te dérange pas :)

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    4. Pas de soucis pour le lien, c'est bien de montrer des avis différents. SJ Watson semble un habitué des avis très tranchés et variés finalement !

      Supprimer
  4. Je suis super curieuse de le lire !

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de terminer mon billet alors je fais le tour des copines et je vois que tu as vraiment adoré. Perso, j'ai bien aimé, et ce fut un vrai page-turner, mais j’ai trouvé la résolution trop WTF à mon gout...
    Je m'en vais faire un lien vers ton billet :)
    Des bisous
    Cajou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, un peu WTF... mais tout le reste et surtout le personnage de Julia font que je maintiens mon coup de coeur =D

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé. Je pense que notre génération "internet" se sentira davantage concernée, ça joue forcément.

    Des défauts, mais dans l'ensemble du bon !

    RépondreSupprimer