mardi 9 février 2016

LES PIERRES DU RÊVE de Laurent Whale



Editions Multivers
2,49 €
Formats : ePub, Kindle
DRM : non
Parution : 16/01/2016
Pages ADE : 177p
Extraits : ePub, Kindle






« Les apparences sont souvent trompeuses, c’est une des premières règles que j’ai apprises. Alors, lorsqu’une blonde éplorée, carrossée comme un intercepteur buréen, vient vous demander assistance, vous subodorez une sacrée galère ! »


Dans ce monde où la nostalgie se meurt, la réalité n’est-elle que faux-semblants ?
Une vérité peut en cacher une autre. Les mondes parallèles se croisent et ne se ressemblent pas forcément. Nelson y plonge. Enquête. S’y noie. Y revit. Dans ce carrousel de mort, les noms tourbillonnent ; mais que sont les noms, sinon des étiquettes posées sur du vent ?
Depuis les colonies spatiales jusqu’aux cavernes de Bura-Pela, en passant par les bas-fonds de New Angeles, sa balade tragique tourne au vinaigre. Une course folle pour la vérité. Une course pour la vie. Et pourquoi vivre, si l’on ne rêve pas ?
Entre humour grinçant et règlements de comptes, Nelson promène sa nonchalance d’un autre âge à la face de ses contemporains excédés. Il y a de l’acide dans son scotch. Et ça, ça le met vraiment de mauvais poil, Nelson.



Quelques mots pour présenter les jeunes éditions Multivers (extrait de Leur site web):



Rassemblant des auteurs, traducteurs, éditeurs, correcteurs, lecteurs et informaticiens qui se sont retrouvés dans les revendications du collectif Le Droit du Serf, Multivers est une ASBL (association sans but lucratif, équivalent belge des associations loi 1901 françaises) qui a pour but la promotion de la lecture par l’édition, la diffusion et la propulsion d’ouvrages littéraires sous format numérique, sans DRM, et par voie d’impression à la demande, dans le cadre d’un écosystème du livre équitable.Multivers et ses objectifs
Ses objectifs premiers sont :
– permettre aux auteurs de faire vivre leurs ouvrages sous format numérique en échappant aux contraintes imposées par la chaîne traditionnelle du livre et par ReLIRE, sans recourir à l’autoédition qui pose divers problèmes techniques et ne garantit pas la meilleure visibilité ;
– rendre disponible à des prix digestes un fond important d’œuvres de toutes sortes pour le public adulte et jeunesse, notamment dans les domaines littéraires qualifiés de mauvais genres (SF, Fantasy, Fantastique, Polar, Thriller, Horreur, Noir, etc.).
Multivers ne publiera que des rééditions et n’acceptera pas de manuscrits inédits.En 2014, les lecteurs pourront ainsi découvrir ou redécouvrir plus de 50 ouvrages d’auteurs comme Jean-Pierre Andrevon, Christian Grenier, Gudule, Joël Houssin, Hervé Jubert, Alain Le Bussy, Danielle Martinigol, Michel Pagel, Joëlle Wintrebert, etc.




L'avis de Phooka:



Les éditions Multivers rééditent des anciens romans, et dans ce beau catalogue, j'ai choisi de me faire plaisir avec Les pierres du rêves, un "Laurent Whale", une valeur sûre donc !
Si l'auteur passe par là, j'aimerais qu'il nous confirme, mais ce Pierres du rêve ressemble assez à un premier roman (ou presque). Non pas, qu'il ne soit pas bon, loin de là même. Mais on sent un délire, une volonté de se faire d'abord plaisir, qu'on ne retrouve pas forcément dans des romans plus "mûrs".

Les pierres du rêves, c'est une sorte de polar futuriste, mettant en scène un détective privé nommé Nelson, fan d'Humphrey Bogart oops pardon fan de Bophrey Humgart sur lequel il calque son comportement. Il picole sans arrêt du Dan Jackiel et ne se sépare jamais de son Blak-Hédecker, son arme favorite.
Arrive une super hot nana dans son antre de détective. Une nana à faire traîner la langue (et pas seulement) par terre et qui lui annonce qu'elle pense avoir tué son mari. En tout cas, ce qui est sûr c'est qu'il a disparu et elle est prête à payer cher pour qu'on le retrouve. Lui et la pierre précieuse qui a disparu en même temps.

Vous l'aurez compris, parodie et auto dérision sont au rendez-vous. Le roman est présenté comme un de ces anciens roman noir, mais plongé dans une société futuriste. Au lieu de changer de quartier de ville pour mener son enquête, Nelson change de planète.

Le livre se lit avec beaucoup de plaisir, suspense et humour y sont bien présents. A un moment, j'ai cru que l'intrigue était finie, mais il restait encore une bonne moitié du roman. Là, l'intrigue bascule et de polar on passe à une aventure plus scienfictionesque (m'en fous ça existe pas, mais je l'invente na!), sur la planète Bura-Pela.

Notre pauvre Nelson, va en voir des vertes et des pas mûres et va vivre des moments ébouriffants. On s'attache à lui bien qu'il soit loin d'être le héros parfait.

Mélange de science-fiction et de polar, touchant aux univers parallèles, mêlant humour et suspense, Les pierres du rêves est un bien sympathique roman qui se lit avec beaucoup de plaisir. Sans doute pas le chef d'oeuvre du siècle, mais un bon moment de détente et c'est déjà très bien. Je ne peux que vous conseiller de le découvrir.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire