lundi 1 février 2016

THINKING ETERNITY de Raphaël Granier de Cassagnac





Éditions Mnémos
237 pages
19 euros


Le pitch :


Adrian Eckard, biologiste de talent, réchappe à un attentat de dimension planétaire en perdant la vue. Bénéficiaire de la première greffe cybernétique oculaire mais bouleversé par l’évènement, il quitte tout pour parcourir le monde et enseigner la science la plus fondamentale dans les endroits les plus reculés. Humble et charismatique, soutenu par des compagnons convaincus, il fonde un mouvement mondial, le Thinking, qui rencontre un succès foudroyant et bientôt, le dépasse. Pour le meilleur comme pour le pire…
Sa soeur Diane, neuro-informaticienne de génie, est au même moment recrutée par Eternity Incorporated, entreprise philanthropique vouée à la survie de l’espèce humaine par-delà d’hypothétiques catastrophes en tout genre. Elle y développe les premières consciences artificielles destinées à oeuvrer pour notre bien. À moins qu’elles ne finissent par nous remplacer…



L'avis de Dup :

Un attentat terroriste va toucher toutes les grandes métropoles mondiales de façon simultanée : un gaz mortel répandu dans les métros des capitales. Adrian Eckard, jeune biologiste prometteur échappe de peu à l'attentat alors qu'il descendait dans le métro parisien. Un bon réflexe, un demi-tour fissa et en apnée le ramène à la surface. Mais les séquelles sont terribles, il a perdu la vue. Il accepte alors, contraint par l'urgence de sauver ce qui reste de son nerf optique, de servir de cobaye à un chercheur japonais qui vient de mettre au point des prothèses oculaires cybernétiques. 

Cette double expérience traumatisante, l'attentat et les implants vont le transformer radicalement. Il abandonne tout et part en Afrique, dans les coins les plus reculés de la civilisation. Il ressent un besoin impérieux d'enseigner les rudiments de la technologie moderne à tous ceux qui la subissent sans la comprendre. Son discours enchante, ses yeux cybernétiques hypnotisent les foules et très vite il va être considéré comme un messie. Sans avoir le temps de dire ouf, il va se retrouver à la tête d'un mouvement de pensée baptisé le Thinking. 

Parallèlement nous suivons le parcours de sa soeur aînée Diane, qui vient d'achever ses études en neuro-informatique en soutenant brillamment une thèse sur les I.A. de dernière génération. Elle va être immédiatement approchée par la société Eternity Incorporated qui, sous couvert d'une politique philanthropique et humanitaire, explore les mondes virtuels. Un pont d'or en sus d'une carte blanche et des fonds illimités pour ses recherches : Diane signe.

Les parcours d'Adrian et Diane divergent complètement, mais chacun poursuit son chemin, passionné. Les chapitres alternent d'un personnage à l'autre et le piège à lecteur fonctionne. Deux destins hors du commun, radicalement opposés que nous suivons en parallèle. 
La naissance, l'émergence puis l'essor du Thinking est tout simplement passionnant, captivant mais aussi effrayant dans ses dérives. Un mouvement qui se veut tout sauf religieux car il oppose la connaissance à la croyance, mais qui va en quelque sorte le devenir force la réflexion. On ne peut s'empêcher de chercher où se trouve l'erreur, à quel moment cela a dérapé.
Les recherches de plus en plus poussées de Diane et son équipe qui la font passer de l'I.A. à la C.A., Conscience Artificielle incite également à la réflexion. Car si ces "machines" aux capacités mémorielles déjà tellement supérieures à l'homme sont dotées également de capacités cognitives, ne sera-t'on pas très vite dépassé, manipulé par les dites "machines" ?

Voilà donc un roman passionnant, qui ne peut laisser indifférent tant il percute et fait cogiter le lecteur. Un roman qui pourtant se dévore comme un thriller tant les intrigues s'y déroulant sont nombreuses et stressantes. Un roman avec une chute catastrophe que l'on pressentait venir, inexorablement. Mais l'auteur y glisse malgré tout une lueur d'espoir que j'espère bien qu'il développera dans un prochain tome. J'ai découvert Raphaël Granier de Cassagnac dans Jadis avec sa superbe pièce de théâtre que j'ai vraiment adoré. Je découvre avec Thinking Eternity une autre facette de son talent, complètement différente puisque ce roman est de la SF et même si ce n'est pas un coup de coeur, j'ai bien aimé ma lecture.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire