mercredi 13 avril 2016

QUAND LA NEIGE DANSE de Sonja Delzongle




Éditions Denoël
Collection Sueurs froides
432 pages
20,90 euros


4ème de couv :


Février 2014, au nord de Chicago. La neige et le blizzard semblent avoir pétrifié la petite ville de Crystal Lake. Un matin, le médecin Joe Lasko reçoit un paquet. Y repose une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, sosie de sa fille Lieserl disparue depuis plusieurs semaines. Comble de l'horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s'est volatilisée.

Ce n’est pas tout. Depuis un mois, quatre fillettes ont été enlevées, et chacune des familles va recevoir une poupée. Joe, jeune divorcé, décide de mener sa propre enquête, aidé par une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Conscients que l'affaire les dépasse, tous deux appellent à l'aide Hanah Baxter, la célèbre profileuse, et son inséparable pendule. Quelque part dans Crystal Lake, depuis très longtemps, quelqu'un s'en prend aux enfants. Les détient-il prisonnières? Sont-elles encore en vie?




L'avis de Dup :

Après nous avoir fait suer sous le soleil d'Afrique dans Dust aux côtés d'Hanah Baxter, sa profileuse au pendule, Sonja Delzongle nous change radicalement de décor. Ce sont des - 15, - 20 degrés que l'on va affronter : l'hiver dans l'Illinois. Direction Crystal Lake, une petite ville tranquille, à une heure de route de Chicago. Tranquille ? Oui, elle l'était et le chef de la police locale s'en satisfaisait bien. Sauf que depuis un mois, ce sont quatre fillettes qui ont disparu, et l'enquête s'avère compliquée, elle piétine. 

Eva Sportis, une détective privée locale et amie d'enfance de Joe Lasko, le père d'une des jeunes victimes, va lui conseiller d'appeler à l'aide Hanah. Et si au début, ce sont deux enquêtes parallèles que nous suivons, le bon sens et l'intelligence des protagonistes vont très vite les rassembler. Point de querelles de clocher et ce n'est pas pour me déplaire car je redoute les thrillers américains pour leur sempiternelle lutte intestine entre la police et le FBI. J'apprécie donc cette Delzongue Touch à sa juste valeur. 

Si l'on avait beaucoup transpiré au Kenya, ici on va claquer des dents et je peux vous affirmer que le climat hivernal décrit n'est pas le seul à mettre en cause. L'histoire qui se déroule dans Crystal Lake et ses environs est glaçante. Et même si l'enlèvement de jeunes enfants est un scénario vu et revu, la patte de l'auteur en fait une oeuvre unique. C'est un sujet sensible qui forcément touche le lecteur, le fragilise émotionnellement et les scènes difficiles doivent être amenées avec doigté. C'est un sujet casse-gueule également car il nécessite une approche pointue de la psychologie des personnages. Je dois avouer que Sonja Delzongle passe ces épreuves haut la main. Des scènes dures mais aucun voyeurisme, c'est plus souvent l'imagination du lecteur qui s'emballe que le texte lui-même. La psychologie des personnages est fouillée, on pense aux victimes bien sûr, mais aussi leurs proches, qui en plus d'être dans l'angoisse sont souvent suspectés, et également les enquêteurs qui eux sont dans le doute, la peur de l'échec ou de l'erreur qui peut être fatale aux victimes. 

L'intrigue est ramifiée à souhait, angoissante et, je me répète, glaçante. Plus on progresse et plus on voit surgir de nouveaux éléments dans l'enquête. La tension et le suspense croient au fil des pages et ce roman devient très vite un "inlâchable". On est pris d' une frénésie à vouloir le finir pour enfin relier tous les fils, comprendre le pourquoi du comment, et une énorme crainte que cette fin ne soit pas heureuse. Parce que mine de rien, on s'attache à ces personnages. 

Hanah bien sûr, encore plus que dans Dust. Les quelques aspérités qui me gênaient ont été gommées et je la trouve à la fois plus forte et plus fragile. Plus humaine quoi ! Le chef Stevens aussi, voilà bien un flic pas comme les autres. Je n'avais encore jamais croisé de flics féru de philosophie. Mais pour moi, LE personnage principal de ce roman est sans conteste Joe Lasko, ce jeune médecin qui élève seul sa fille. Qui doit faire front, malgré un boulot prenant, face à l'enlèvement de sa fille, son statut de suspect numéro un, le retour de son délinquant de frère ex-junkie ex-taulard, la réapparition de son amour de jeunesse. Un sacré maëlstrom de sentiments qui tourbillonnent sous ce crâne. 

Un thriller mené de main de maître sur une enquête douloureuse, avec des rebondissements imprévisibles, des personnages auxquels on s'attache, un final pour le moins mouvementé, tous les ingrédients sont là pour faire un coup de cœur. Ne perdez plus de temps, foncez vous procurer ce roman qui vient de sortir.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire