vendredi 8 juillet 2016

LES SEPT CITÉS Tome 3 de Pierre Pevel.


LES SEPT CITÉS

# 3 - La basilique d'Ombre




Éditions Bragelonne
243 pages
17,90 euros


4ème de couv : 

La mort a frappé et Iryän Shaän ne désire plus qu'une chose : se venger. Aveuglé par la colère, il va combattre des factions puissantes dont certaines s'affrontent en secret depuis des siècles, quand les Dragons Divins régnaient sur le monde. Mais rien n'arrêtera Iryän : ni homme, ni drac, ni prince-dragon. Quitte à tout perdre, y compris son âme...



L'avis de Dup :

Attention big spoil par rapport aux tomes précédents. 

Pierre Pevel reprend exactement là où il nous avait laissé, c'est-à-dire pile en face du cadavre de Narubio le crocheteur de l'équipe, abattu traîtreusement d'un carreau dans la nuque ressorti par la bouche. Sous les yeux d'Iryän qui émergeait tranquillement d'une crypte... 

Ils ne seront donc plus que trois dans ce tome, mais ce ne sera pas cela le changement le plus notoire. Ce meurtre va profondément toucher Yriän, cela va même énormément le transformer. Il va perdre son caractère enjoué, taquin et provocateur pour sombrer dans une grande noirceur. On retrouve chez lui tous les symptômes de la dépression et le côté taciturne se ressent fortement. C'est là que l'on réalise que cette série des Sept cités repose essentiellement sur le seul personnage d'Yriän, c'est lui l'ossature de cette trilogie. Du coup cette fin est très sombre. Il devient difficile à vivre, à suivre et il n'y aura guère que l'indéfectible et fidèle Svern qui continuera à le suivre dans ses plans suicidaires. 

Les événements s'enchaînent tout en s'emboîtant enfin. La vue d'ensemble apparaît clairement : les trois Dragons Infernaux : l'Ombre, l'Obscure et l'Oubli repoussés et vaincus lors de la dernière guerre des Ténèbres, ourdissent pour revenir au devant de la scène. Associations, complots, trahisons selon le camp dans lequel chacun se trouve. Et nos compères au milieu suivent Yriän, et Yriän suit sa seule logique : la vengeance. 

Autre chose que j'ai adoré dans ce volume, c'est la magie noire que développe l'auteur. C'est glauque au possible, mais parfaitement adapté ! De la vraie black de chez black quoi :))

Tout cela donne donc un troisième tome tout aussi mouvementé et stressant que les précédents, à l'action omniprésente, fort bien mené par Pierre Pevel qui s'entend à merveille comme toujours pour mélanger les genres. Nous avons là un thriller de cape et d'épée mêlé de fantasy dans lequel le lecteur ne s'ennuie pas une seule seconde. Si vous n'avez jamais lu de livres de cet auteur, cette trilogie serait à mon sens une excellente entrée en matière. Elle est courte, moins de 250 pages pour chaque volume et se dévore goulûment. Je vous la conseille donc.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire