vendredi 6 avril 2018

LA PART DES OMBRES tome 2 de Gabriel Katz


Tome 2



Editions Scrinéo
Sortie: 12 avril 2018
20 euros
275 pages



Dans le royaume de Goranie déchiré par l’occupation, la nasse se resserre autour de la rébellion naissante. Sous la poigne du redoutable chef de guerre Akhen Mekhnet, les Traceurs sont en chasse, et la fragile résistance menée par celui qu’on appelle le Fantôme semble vivre ses dernières heures.
Mais rien n’est encore joué. La lutte se poursuit sur tous les fronts, par le sang, la diplomatie ou la trahison, de forêts en marécages, de chaumières en palais… Pourquoi la princesse Miljena, après avoir échappé à un mariage forcé, est-elle retournée d’elle-même épouser une brute sanguinaire ? Où se trouve le dernier témoin du massacre qui a donné naissance à la révolte ? Dans un jeu de miroirs et de faux semblants, le roi, le gouverneur et les grandes figures de cette guerre civile s’affrontent pour le contrôle du pays.Ce deuxième et dernier volet de La Part des ombres mènera Olen, Kaelyn et Desmeon jusqu’aux montagnes interdites de la Trace, ce royaume inconnu, tribal et sauvage, où les villes culminent au-dessus des nuages. C’est là que se jouera la dernière manche de ce vaste jeu de dupes…







Si vous vous souvenez, la fin du premier tome nous laissait sur des cliffhangers de ouf, comme toujours avec monsieur Katz, l'auteur le plus délicieusement détestable, dixit Dup. On retrouve alors tous nos héros dans les positions même où nous les avons laissés. Kaelin est à la tête des rebelles et en bien mauvaise posture, Desmeon continue sa fulgurante ascension dans les arènes et Olen voyage entre le camp des rebelles et le palais royal. Plusieurs points de vue, plusieurs destins qui tous tendent vers un même but, libérer la Goranie, se faire un max de fric, séduire la reine ou Kaelin, se débarasser du gouverneur, trouver les coupables du massacre de la procession. Euh ...en fait c'est à la fois tout ça et rien de ça.

Alors que Kaelin se bat contre les traceurs (et les moustiques), essaye de motiver les paysans rebelles et d'en faire un tant soit peu des guerriers, Desmeon, lui, a pour tâche de se faire remarquer en étant le meilleur gladiateur. Ce qui lui est facile parce que c'est le cas. Son but est d'être repéré par les traceurs pour les convaincre de se battre contre eux, puisque les officiers adorent ça, et ainsi d'en éliminer le plus possible dans l'arène. Le but ultime étant de se battre contre Akhen Mekhnet, le redoutable chef de guerre et de le tuer. Un plan un peu compliqué si vous voulez mon avis, mais qui semble plutôt marcher pas mal finalement.
Olen, lui, continue de faire le messager entre la reine et les rebelles. Il trouve sa charge bien ridicule et inutile au regard de combattants comme Desmeon et Kaelin. 
Mais comme on le sait, les grandes oeuvres ne sont pas forcément les plus voyantes.

On retrouve aussi bien évidemment le détestable Inoran, qui a au moins l'avantage de nous faire aimer nos propres ados malgré leurs défauts ...On en arrive "presque" à plaindre son père, Ag Slegeth.

Et puis on retrouve bien sûr Akhen Mekhnet. Et croyez le ou pas, c'est le personnage qui m'a le plus marqué de cet opus. C'est aussi celui que je regrette de quitter, car j'aurais voulu en savoir plus sur lui. Il a un potentiel énorme et j'espère qu'un jour Gabriel Katz lui consacrera un ou plusieurs romans, car il en a la carrure. Sans compter que La Crête, la ville logée dans les montagnes de La Trace, semble fabuleuse et que nous n'en avons eu qu'un petit aperçu à travers les yeux de Desmeon.

Comme pour le premier tome, le rythme est infernal. Un rythme accentué par le fait que l'on navigue sans cesse d'un héros à l'autre et donc d'un lieu à un autre. Les batailles se succèdent, les combats dans l'arène aussi et le suspense est omniprésent. Bien sûr il y a des trahisons, des espoirs déçus et tout ce qui constitue une histoire bien ficelée. Mais finalement à quoi cela va t'il servir ??  A rien ! Si,si, vous verrez ...

Un jeu de dupes, voilà un très bon résumé de ce deuxième tome !

Pendant que nous, pauvres lecteurs, sommes subjugués par les combats, les trahisons et autres retournements de situation, l'action, la vraie, celle qui permettra le dénouement du récit, se passe en arrière plan. Car oui, c'est bien dans les coulisses que tout va se tramer et se conclure. Du coup, on se prend une grosse claque. Mais enfin ... tout ce qu'on a lu n'a servi à rien ? En gros oui, on s'est pris une claque, une grosse et oui ...on s'est fait duper ! C'est pô gentil ça m'sieur Katz de se moquer de vos lecteurs comme ça et de les rouler dans la farine! C'est vrai que si j'avais été plus attentive à la quatrième de couverture, j'aurai pu voir le truc venir ... Ceci étant, voilà un bon moment passé avec Olen, Kaelyn et Desmeon. Et puis hein, qui a dit que toute action devait forcément avoir un résultat positif hein ?  "Les actions inutiles sont souvent les plus belles". Qui a dit ça ? Ha oui, personne parce que c'est nul. Je viens juste de l'écrire en fait, mais ça résume bien ce tome 2! :)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire