mardi 23 octobre 2018

[BD] L’ARABE DU FUTUR 4 de Riad Sattouf


Tome 4  

Une jeunesse au Moyen-Orient (1987-1992)


Roman Graphique
288 pages | 170 X 240 mm |
25,90 € 
En librairie le 27 septembre 2018




Ce quatrième tome du succès mondial L’ Arabe du futur couvre les années 1987-1992.

Âgé de neuf ans au début de ce volume, le petit Riad devient adolescent. Une adolescence d’autant plus compliquée qu’il est tiraillé entre ses deux cultures – française et syrienne – et que ses parents ne s’entendent plus. Son père est parti seul travailler en Arabie saoudite et se tourne de plus en plus vers la religion… Sa mère est rentrée en Bretagne avec les enfants, elle ne supporte plus le virage religieux de son mari. C’est alors que la famille au complet doit retourner en Syrie…

  • Dans le premier tome (1978-1984), le petit Riad était ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye de Kadhafi, la Bretagne de ses grands-parents et la Syrie de Hafez Al-Assad.
  • Le deuxième tome (1984-1985) racontait sa première année d’école en Syrie.
  • Le troisième tome (1985-1987) était celui de sa circoncision.
Ce quatrième tome, exceptionnel par son format (288 pages) et par ce qu’il révèle (le coup d’État de son père), est le point d’orgue de la série.

La série L’Arabe du futur est traduite dans 22 langues.






Voilà une série, voire même LA série qui met tout le monde d'accord à la maison. Acheté bien évidemment le jour même de sa sortie, nous nous sommes tous rués dessus et chacun a pris sa "journée" pour lire ce gros pavé de plus d'un kilo!

Riad a maintenant 10 ans et il va à l'école en France, dans cette belle région du Cap Fréhel où habitent ses grands parents. Sa mère a décidé de rester dans sa région natale et n'a pas voulu suivre son mari en Arabie Saoudite où il enseigne en ce moment. Elle ne veut pas être une femme soumise et obligée de suivre des préceptes qui ne lui conviennent pas. Alors Riad et ses 2 frères vivent avec leur mère en Bretagne.

Plusieurs choses vont bouleverser la vie de Riad. Déjà, il ne voit plus beaucoup son père, il doit aussi s'habituer à un nouveau type d'école dans laquelle il n'est pas forcément le premier. Et puis va arriver le collège avec son lot de vexations en tous genres (Sattouf: la touffe, ma touffe ....), mais aussi les filles. L'adolescence est là. 

Pourtant Riad est toujours un enfant fragile, influençable. Alors quand son père vient et qu'il lui parle de sa vision des arabes, des français ou des juifs, on le sent perdu. Puis le retour en Syrie pour voir sa grand-mère malade. L'insistance du père pour qu'ils vivent ensemble en Syrie ou en Arabie Saoudite. La maladie de sa mère. Et puis le point final de cet opus, la claque qui vous scotche, vous cloue sur votre chaise. Une histoire si lourde à porter.

Plus Riad grandit et plus sa jeunesse est difficile, mais toujours son histoire est racontée avec la vision de sa jeunesse. Sans jugement, sans rancoeur et avec beaucoup de candeur. Malgré la lourdeur extrême du sujet, on a l'impression que tout est léger, presque drôle. 

Ce récit de la vie de Riad Sattouf vous laisse la gorge nouée. Comment ce monsieur si charmant, si abordable peut-il avoir eu cette vie ? Quelles expériences !!! Il a clairement su en tirer tout le meilleur. 

Je crois bien que je serais incapable de lire ce récit sous la forme d'un roman "classique", trop lourd, trop dur, mais sous forme graphique, avec ce dessin si caractéristique de Sattouf, tout passe. On se sent tout autant touché, blessé ou atterré, mais un soupçon de légèreté permet faire passer le message.

L'arabe du futur, c'est juste la meilleure BD que j'ai jamais lue. Une BD qui vous plonge dans un monde méconnu (Syrie, Lybie ...) , vous pousse à chercher plus loin et provoque en vous des tourbillons de sentiments comme jamais. Un must, vraiment. Monsieur Sattouf, je suis vraiment éperdue d'admiration.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire