vendredi 7 février 2020

LES MIRACLES DU BAZAR NAMIYA de K. Higashino



Editions Actes Sud
Parution Janvier 2020
384 pages
22.80 euros



☇ L'avis éclair de Phooka sur 'Les Miracles du Bazar Namiya' ☇



De la fantasy douce et pleine de poésie, un roman plein de douceur dans ce monde de brutes.



L'AVIS DE PHOOKA:



Trois jeunes japonais se réfugient dans un vieux bazar abandonné après avoir commis un vol. On ne sait pas ce qu'ils ont volé, ils ont juste un sac avec eux, un sac et une vieille bagnole pourrie qui les a laissé tomber et les a obligé à aller se réfugier dans ce magasin qu'ils avaient repéré par hasard. Ce ne sont pas de grands méchants, plutôt des mômes paumés qui ont agi sur un coup de tête. Ils commencent par visiter ce vieux bazar, qui semble être resté "dans son jus". Il y a encore des marchandises en stock, du moins ce qui n'est pas périssable. Ils espèrent y passer la nuit et trouver une solution pour s'enfuir au petit matin. Mais la nuit en question va leur apporter son lot de surprises. 

Tout commence par une lettre glissée dans la fente de la porte du magasin. Une lettre anonyme, enfin pas tout à fait anonyme puisqu'elle est écrite sous un pseudo, le lapin de la lune. Cette lettre émane d'une sportive qui est déchirée entre son envie de faire partie de l'équipe olympique et le devoir de rester auprès de son petit ami atteint d'un cancer incurable. Une demande de conseil, un appel à l'aide. La question que se posent les trois jeunes gens, c'est qui peut bien écrire à un vieux magasin abandonné depuis au moins trente ans! Ensuite pourquoi demander des conseils à un bazar ? En fouinant un peu sur le net, ils découvrent que l'ancien propriétaire du bazar, M. Namiya était très souvent consulté pour ses bons conseils. Alors, piqués au jeu, ils répondent. A leur façon, un peu brutale, mais avec tout leur coeur et leur logique. La réponse doit être placée dans la boîte à lait à l'arrière de la boutique. Ils suivent les règles, tout d'abord amusés, puis vraiment intrigués quand une réponse leur arrive quasiment immédiatement. Une réponse de plusieurs pages, qui ne peut pas avoir été écrite si vite. Quelqu'un leur ferait il une blague de mauvais goût ? Petit à petit ils comprennent, cette boîte aux lettres leur permet d'échanger des messages avec des personnes du passé. 32 ans auparavant ...

La première partie du roman nous permet de rencontrer Atsuya, Kohei et Shota. Ces trois jeunes "délinquants" se dévoilent petit à petit, impatients et impulsifs comme tous les jeunes, mais surtout pleins d'humanité et de bon sens. Puis nous allons faire connaissance du lapin de la lune et suivre son destin. De fil en aiguille, nous allons rencontrer plusieurs personnages, tous liés d'une manière ou d'une autre à ce bazar et sa fameuse boîte aux lettres "porte-conseil". Bien évidemment, le propriétaire, M. Namiya fait partie des gens que nous découvrons. Tous ont un lien, plus ou moins lointain, plus ou moins étoffé, et petit à petit un gigantesque puzzle s'assemble.

C'est bourré de bons sentiments et de douceur, à la manière d'un de ces roman feelgood (du moins je suppose car je n'en ai jamais lu), du fantastique feelgood donc. L'écriture, pleine de poésie, est un pur délice. C'est un vrai régal de suivre les destins de toutes ces personnes. Les protagonistes ne se rencontrent pas forcément, mais ils ont un point commun, un fil ténu qui les relie et les rend importants aux yeux du lecteur. L'espace d'une nuit pour nos trois compères, le destin de tous les personnages va se jouer. Et pourquoi pas le leur aussi ?

Ce roman est un régal, une vrai douceur, mais attention c'est aussi un roman plein de suspense. Pourquoi cette boîte aux lettres relie t'elle 2012 et 1980 ? Que sont devenus ceux qui ont demandés de l'aide ? Les conseils ont ils été utiles ? Et quel est le lien avec les trois jeunes gens qui se réfugient dans le bazar. Tout s'explique, tout se construit comme une énorme toile d'araignée. On voudrait continuer à suivre les personnages, ils sont tellement attachants. Mais le roman a une fin, et c'est un peu orphelin qu'on le referme. Si je vous dis que c'est un gros coup de coeur, vous ne serez pas surpris. Et si je devais glisser une lettre dans la boîte à lait du bazar de Namiya, je vous écrirais: "Découvrez ce roman, il pourrait bien bouleverser votre vie ou tout simplement vous permettre de passer un excellent moment".






10 commentaires:

  1. J'ai adoré aussi ! Dis tu as pleuré toi ??
    Je l'ai trouvé très humaniste ce roman et les destins croisés de l'histoire sont magnifiques <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha non, pour une fois j'ai pas pleuré (pourtant je suis coeur d'artichaud), par contre j'aurais bien voulu savoir ce que devenaient les 3 "gamins" parce que je les trouvais vraiment touchants

      Supprimer
    2. C'est vrai que c'est la seul point qui m'a un peu laissé sur ma faim dans le récit... on aimerait savoir ce qu'ils deviennent ensuite...

      Supprimer
    3. Oui hein, parce que beaucoup de possibilités existent. Après elles sont laissées à notre imagination, mais on s'approprie tellement les personnages, qu'on aura aimé que l'auteur nous les fasse suivre un peu plus longtemps.

      Supprimer
  2. Oh, je ne connanissais pas du tout et je suis fort intriguée mainteant... c'est vilain ça!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai découvert cet écrivain avec un roman policier que j'ai beaucoup aimé, je suis donc très intrigué par celui-ci qui flirte avec la fantasy.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais déjà l'intention de lire ce roman à cause de son décor et de son thème, tu renforces encore mon envie. Merci pour cette chronique enthousiasmante :)

    RépondreSupprimer
  5. Le système de boite aux lettres ça me rappelle 14-14, un très bon roman jeunesse, je note cette nouvelle référence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais adoré 14 14 . Là c'est très différent mais tout aussi touchant

      Supprimer