lundi 22 février 2021

L'HORREUR DE KILL CREEK de Scott Thomas

 



Éditions Bragelonne 
480 pages
18,90 euros




L'avis de Dup sur L'horreur de Kill Creek de Scott Thomas


J'ai beaucoup apprécié cette lecture, mais je le dis tout de suite, 

jamais je ne regarderai le film qui pourrait en être tiré. 😱





L'AVIS DE DUP



Un nième roman sur les maisons hantées... non, ce n'est pas cela qui m'a attirée vers cette lecture, mais plutôt le pitch qui annonce ceci : un influenceur du web et fan de ce genre littéraire réunit pour une interview peu banale quatre auteurs connus écrivant de l'horreur, dans la maison de Kill Creek réputée hantée au fin fond du Kansas, la nuit d'halloween.

D'abord, il faut préciser que chaque auteur s'est retrouvé en quelque sort piégé par Wainwright, l'influenceur, ne pouvant refuser la proposition de l'interview, sans savoir qu'il y aurait trois autres collègues dans l'aventure... Chacun pour des raisons différentes, avait besoin de cette mise en avant. Wainwright joue dessus, mais il faut lui reconnaître qu'il admire sincèrement ces quatre auteurs.

L'arrivée dans cette maison au look extérieur adapté, mais à l'intérieur préservé, l'installation, l'interview, la nuit, puis le départ le lendemain et rien ! À chaque page je m'attendais à voir surgir un fantôme, un démon, une armée d'araignées, que sais-je, quelque chose quoi ! Mais rien ! Et nous sommes au milieu de ces 480 pages...

Chaque auteur retourne à sa vie, éparpillés aux quatre coins des États-Unis, et là, ça commence ! Mais ne comptez pas sur moi pour vous dire ce qu'il en est ! Sachez juste que c'est super bien fait, la tension monte crescendo et le roman devient alors un page-turner incroyable. Le roman devient choral, les chapitres alternent entre chaque écrivain, nous permettant de mieux les cerner, mieux les connaître et... appréhender leurs terreurs respectives.

Ce qui leur arrive pendant le troisième quart du bouquin est complètement ahurissant, et franchement c'était bien trouvé par Scott Thomas ! C'est angoissant, pas terrifiant. On comprend seulement que quelque chose ne tourne pas rond.

Mais le dernier quart, c'est juste le must pour les amateurs de frissons et d'hémoglobine. Je ne peux, je ne veux pas en dire plus, mais je conseille grandement L'horreur de Kill Creek aux amateurs du genre. Une écriture maitrisée et agréable à lire, un sens du suspens évidemment aux petits oignons, un véritable carnage et une fin glaçante à souhait. Bref, je me suis régalée. Je relis ce dernier paragraphe et je me sens un poil psychopathe, mais j'assume. Un premier roman remarquable pour Scott Thomas.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire