lundi 1 février 2021

THE BE(A)ST de Jennifer Pourrat

 


Éditions Alter Real
340 pages
19 euros




L'avis de Dup sur The Be(a)st de Jennifer Pourrat

Une romance efficace avec des personnages sacrément (trop ?) abimés par la vie.


L'AVIS DE DUP



Sky Monroe est une chanteuse dont la carrière a eu une ascension fulgurante et elle est reconnue aujourd'hui internationalement. Elle est adulée par son public et pourtant, elle ne fait vraiment rien pour, au contraire, plus elle est appréciée et plus elle se renferme dans son cocon. 

Elle ne fait confiance à personne et ne se laisse approcher que par deux personnes. Pax, son meilleur ami depuis son adolescence et Jackie, sa manager. Sky est pour moi l'archétype de la star exécrable, capricieuse, qui se croit tout permis. Son attitude et ses insultes à son entourage, notamment à Jackie m'ont hérissé le poil. On était mal parties nous deux... Heureusement Pax est toujours là pour apporter la note d'humour, de stabilité.

Évidemment, des flash-back viendront expliquer la situation, mais ils arrivent au compte-goutte, d'abord sur l'adolescence difficile en foyer (où elle a connu Pax), et seulement à la toute fin, sur l'enfance encore plus traumatisante. Le moins que l'on puisse dire c'est que Jennifer Pourrat n'y va pas avec le dos de la petite cuillère pour charger le passé de ses personnages !

Alors que le passé de Sky se dévoile très lentement, l'histoire de Sky, elle, se poursuit. Jackie connait les névroses de Sky : zéro contact, un quotidien remplit de règles strictes que rien ne doit bousculer sous peine de voir la diva partir en vrille. Et pourtant, elle doit la mettre en relation avec Keith Nolan, le célèbre jeune réalisateur qui la voudrait pour son prochain film...

Inutile de vous dire que ce n'est pas gagné, et justement, la manière dont cette approche puis cette rencontre se fait est tout le sel de ce roman. Puis, pour rajouter du piment à la sauce, l'autrice nous créé un Keith hyper beau gosse, séduisant... et en fauteuil roulant ! La suite, et bien je ne vous la raconterai pas, il faut le lire. Et toc ! Et puis aussi, Keith n'est pas que réalisateur, il est un pilier des Mentors, une société secrète qui gère (et manipule) les grands de ce monde...

Un bouton de nacre, c'est la rencontre de deux caractères forts qui ont appris toute leur vie à ne jamais céder. Les étincelles et les frictions seront inévitables. Mais si l'une s'est érigée de véritables murailles autour d'elle, l'autre est prêt à tout pour les escalader, même sans jambes ! 

Et là, vous vous dites, classique ! Sauf que le flash-back le plus horrible, le dernier donc, se télescope avec le présent et remet tout en question sur un cliffhanger de folie ! Je n'aime toujours pas ce personnage de Sky, mais je ne peux m'empêcher de me poser mille questions et aspire à avoir enfin les réponses.  Donc je pense faire partie de l'aventure pour la suite de ce roman promise bientôt !

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire