lundi 11 février 2013

LA RELÈVE de Marie Caillet


L'héritage des Darcer tome 3


Editions Michel Lafon Jeunesse

383 pages

15 euros

Présentation de l'éditeur:

Le royaume d’Edrilion est plus que jamais en danger. Le Sanreth, le roi bâtard, s’est emparé du trône, et dans son ombre se cachent la sournoise Welfendà, reine de la Déléane, et ses terrifiantes Chimères. Pour Mydria, il est temps de s’imposer au grand jour : elle seule est l’héritière légitime de la couronne. Elle s’efforce alors de créer de nouvelles alliances pour déclencher une guerre souterraine. Aidée de son amant Orest, d’Allian l’espion et de Kebren, la traqueuse aux pattes de velours, elle tente de gagner l’appui des Fauconniers et de réunir une armée. Mydria doit tout faire pour récupérer son royaume et libérer ses sujets de l’oppresseur. Mais il faut frapper vite et par surprise, car les Chimères se déploient dans tout le pays à sa recherche. Et son unique espoir réside peut-être dans l’enfant qu’elle attend en secret. Le dernier des Darcer...


L'avis de Phooka:


Une fois de plus j'oscille entre tristesse et plaisir en rédigeant cette chronique.

Plaisir, car c'en est indéniablement un que de lire ce troisième opus de la série l'héritage des Darcer. On y retrouve toute la magie et les personnages tellement attachants qui faisaient déjà le charme des Tome 1 et Tome 2 .

Tristesse, parce que cette Relève est le dernier tome de la série et que quitter Edrilion, My, Orest et les autres est un réel déchirement.

Edrilion ... pauvre royaume ! Gouverné par le Sanreth, dominé par la reine de Deléane, son seul espoir réside en Mydria. My, si petite, si frêle et pourtant si forte. Aidée d'Orest et de l'indéfectible Allian, elle va devoir mener des batailles au sens propre et au sens figuré. La petite My va devenir "chef de guerre". Son don de transformation suffira t'il à l'aider ? Difficile à imaginer qu'un papillon puisse faire pencher la balance et gagner une guerre ... et pourtant ! Aidée des étranges Kmetts et de leurs chats, elle va essayer de gagner la confiance d'une des guildes les plus importantes d'Edrilion: Les fauconniers. Mais tout ne va pas se passer comme elle le souhaite. Loin de là. Le passé va resurgir et lui poser des problèmes. Lever une armée n'est pas simple lorsqu'on n'a pas de fonds, pas d'argent pour payer des mercenaires. My va se heurter à bien des problèmes, mais elle garde toujours une confiance inébranlable, ce qui en fait un personnage vraiment remarquable à tout point de vue. Tout le roman repose sur ses épaules, même si les autres protagonistes ont tous un rôle important à jouer, My reste la clé de voûte du récit.
On retrouve bien sûr Orest, toujours aussi taciturne et difficile à déchiffrer. Et puis Allian et sa bonne humeur mais aussi bien d'autres héros. Et il y a les chimères ...

Quant au monde créé par Marie Caillet, il est toujours aussi passionnant. Edrilion, La Deléane, Acryak ... des royaumes avec leurs spécicificités, leurs histoires. Et même si l'on en sait peu sur ces deux derniers, on sent qu'ils existent bel et bien dans l'esprit de l'auteur avec leur histoire, leur géographie, leur politique. Tout cela les rend incroyablement rééls et permet au lecteur de se plonger corps et âme dans le récit, sans se poser plus que questions.

L'écriture de Marie Caillet est toujours aussi fluide et agréable. Marie nous conte l'amour, la guerre, l'aventure et si je n'en dis pas plus sur ce troisième opus, c'est pour garder toute la surprise à ceux qui, comme Dup, n'en sont qu'au début et auront encore la chance de vivre deux tomes merveilleux en compagnie de ces héros si attachants. Mon seul souhait, à ce stade, c'est que Marie Caillet nous entraîne encore dans ce monde fabuleux. J'aimerais tant en savoir plus sur les autres royaumes de ce monde et/ou sur le passé d'Allian, sur les Kmetts ... Tous des personnages passionants ou des lieux fascinants et mystérieux.

C'est donc avec tristesse que je referme ce roman, un pincement de coeur bien connu lorsqu'on quitte de bons amis sans savoir quand on les reverra. Mais cette tristesse ne m'empêche pas d'apprécier toute la saveur de cette saga "jeunesse". Oui "jeunesse" car L'héritage des Darcer est classé comme tel, mais qui conviendra à tous les lecteurs qui ont gardé une âme d'enfant. Une saga donc, que je conseille à tous, un vrai régal et bien sûr un coup de coeur.

Marie Caillet restera dans mon esprit comme un auteur à suivre et je vais attendre avec grande impatience ses prochains romans.



Cerise sur le gâteau Marie Caillet est notre invitée pendant ce mois de février! Venez vite la rencontrer !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire