jeudi 6 octobre 2016

ITV2 de Méropée Malo




Retrouvez le début de l'interview : ITV1





Tout d'abord un petit rappel pour ceux qui ne suivent pas.

Méropée Malo est l'auteur d'une série YA publiée chez Castelmore: L'héritière des Raeven, dont le tome 2 vient de sortir.


Mais laissons la parole à Méropée pour que vous puissiez la découvrir:




Merci infiniment à Phooka et Dup de m’avoir invitée à ce « Mois de ».



Comme je suis une auteure publiée depuis (seulement) une poignée de petits mois, ça me fait tout drôle d’être invitée à y participer… et puis la liste des invités précédents est drôlement belle.



Pendant ces quelques mois, j’ai enfilé mon costume d’auteure flambant neuf et découvert les salons (on voit du pays !) ; les dédicaces c’est-à-dire les rencontres avec les lecteurs – et dans mon cas, plutôt à 90% des lectrices ; les interactions sur les réseaux sociaux avec un public qui se construit ; les chroniques des blogueuses qui, bonnes ou mauvaises, nous apprennent toujours des choses, pas vraiment sur notre texte (on est quand même censés maîtriser le sujet, hein ?) mais sur la réception de notre texte par les lectrices.



Euh… je ne sais pas si je suis très claire, là.



Bref, si j’ai beaucoup apprécié les déplacements et les rencontres, le côté chronique manquait pour l’instant d’interaction, à mon goût. Ben voilà, on est au cœur de la chose ! 

C’est parti pour les questions !

******




Je viens de finir à l'instant ton tome 2 et je suis abasourdie par le nombre de ramifications qui s'y installe ! Que de questions sans réponses ! Je comprends lulu qui l'a lu et relu, franchement c'est un délice de tome 2. Es-tu sûre de pouvoir y répondre dans un seul tome 3 ? D'autant plus que tu dis amener 3 autres personnages d'importance ! Cela va être un gros pavé alors (et c'est loin de me déplaire je l'avoue !) ? 





Méropée:



C'est une question à laquelle je ne peux pas répondre sans spoiler : il va donc falloir me faire confiance !
Et oui, je vais terminer avec un tome 3 qui sera le dernier. Je ne pense pas qu'il sera énorme, mais sans doute plutôt de la taille du 1 (400 pages et quelques) que du 2 (370).
A suivre...






Toute cette discussion me donne envie d'attaquer le tome 2 le plus rapidement possible ;) 
Je voulais te demander si en plus des textes que tu as prévu de retravailler tu avais déjà de nouvelles histoires en tête pour de prochains livres ? Et j'ai envie de te demander quel est ton auteur des littératures de l'imaginaire préféré ? 


Méropée:



Alors, de nouvelles histoires en tête en plus des 2 textes que j'ai prévu de re-travailler après avoir fini d'écrire le tome 3 ?
Nooooonnnnnn.
Tout simplement parce que je n'ai pas le temps de me poser et de me dire : quelle nouvelle histoire je raconterais bien ?
Je me concentre sur "Sorcière" (pas envie de rater la fin !) et dans mes rares moments de détente (oui, faut pas croire, on n'est pas si libre quand on écrit !!), je m'interroge sur les deux textes que je vais reprendre - mais pas trop longtemps pour ne pas perdre mon objectif principal de vue.

Rester concentré(e), c'est un des boulots du métier !!...
On en reparle dans 2 ou 3 ans ?!

Méropée

Deuxième partie de la réponse:


Alors, c'est compliqué de répondre un seul auteur, en fait : j'en ai aimé pleins, que ce soit récemment (Christelle Dabos pour La Passe-miroir), un peu moins récemment (Jacqueline Carey pour ses séries dans l'univers de Kushiel), ou même il y a longtemps (Franck Herbert pour Dune, avec qui j'ai découvert la SF - et encore encore plus loin, Maurice Druon pour Tistou les pouces verts).
Et ça sans compter J.K. Rowling pour Harry Potter et Tolkien pour Le Seigneur des anneaux, que je relis régulièrement...
Tous ces textes m'accompagnent et ils ont contribué à forger qui je suis, comme personne, et sans doute aussi comme auteure.


Méropée



Bonsoir


Je me demander d'où venait le prénom d'Assia. Ça ne fait nom ancien de sorcière. . Enfin à ma connaissance. .. 



Méropée:




Merci, Ramettes, pour cette question.



Assia est un prénom qui m'a tout de suite plu pour sa proximité avec le mot "acier". Comme elle affronte dès le début une situation personnelle très difficile (elle découvre que sa famille est décédée et non pas suprêmement indifférente comme elle l'avait cru), j'avais envie que son prénom reflète cette qualité, chez elle : elle plie mais ne rompt pas. Elle est forte, quoi !



Il faut dire aussi que j'aime beaucoup les prénoms commençant par un A : Alec, Améthyste, Assia...
Je dois même faire attention à ne pas en rajouter encore !!



Côté origines, le prénom Assia signifie Asie en arabe.


Et ce qui était trop mignon (je répète souvent cette anecdote), c'est qu'au Salon du livre de Genève où je suis allée en avril dernier, j'ai eu une jeune lectrice qui est venue me voir en me disant : "je m'appelle Assia". En plus, c'était son anniversaire ! Je lui ai fait une dédicace en ayant l'impression d'avoir bouclé la boucle : ma petite sorcière allait désormais vivre chez son homonyme.La classe !

Méropée





Phooka :

Coucou

Tu parles de ton temps pour écrire. Je suppose que tu as un autre métier en plus d'auteur. Tu peux nous ne parler?
Comment gères tu ton temps d'écriture avec ton temps de travail?
Quel a été l'impact de ton nouveau statut d'auteur par rapport à ton métier?




Méropée:


Merci, Phooka, pour cette question du temps qui est effectivement fondamentale quand on écrit (et d'autant plus quand votre tome 2 s'appelle "Sorcière en son temps" !).

Effectivement, comme l'immense majorité des auteurs, j'ai un "vrai" travail qui me permet de payer le loyer, tout ça... Et donc l'écriture vient après.


Pour ma part, j'écris la nuit. Pas le soir, non, après la journée de boulot j'en serai incapable, j'ai le cerveau rincé !

J'écris aux petites heures du matin (c'est classe, dit comme ça, hein ?). Plus prosaïquement, je me réveille toutes les nuits depuis plusieurs années, entre 3 et 5h, et je suis quasi prête à aller bosser quand je me réveille...

Alors, faute de retrouver un meilleur sommeil, je me suis dit : et si je transformais ce problème de sommeil en temps d'écriture ?

Et donc, j'écris tôt le matin, après je me recouche et je me rendors quelques heures avant que ne sonne le réveil !!


Je crois que chaque écrivain a vraiment son propre rythme de travail, son "meilleur temps" pour écrire. Le tout, c'est de le trouver, et de s'y tenir !


J'ai donc un autre métier : bibliothécaire. Donc du temps pour lire, me direz-vous ? Eh ben non ! Moi, mon quotidien, c'est plutôt planning (et re-planning quand on a des absents), gestion du bâtiment (les lumières ne marchent plus), réunions diverses... C'est intéressant, cela dit - et j'ai la chance de bosser dans le domaine de la culture.


Le vrai truc super chouette, c'est que j'ai à disposition PLEINS de livres pour mes weeke-ends !! Des récents, des moins récents, dans tous les genres et pour tous les âges.


Pour l'instant, je n'ai pas de problème à concilier mon temps d'auteure et mon boulot-boulot : quand je suis invitée à un salon, le week-end (il faut dire que je travaille du mardi au samedi, et que souvent on m'invite le samedi), je pose un jour de congé pour le samedi. Là, j'ai de la chance parce que j'en ai pas mal...


J'ai choisi d'avoir un pseudo plutôt que d'écrire sous mon vrai nom, donc je n'ai pas crié sur les toits que j'avais écrit des bouquins. Mais bon, j'en ai évidemment informé mon équipe parce que j'ai une collègue très branchée YA et fantasy, donc je savais qu'à un moment, elle me grillerait ! et mes collègues sont plutôt cool. Eux aussi, ils aiment les livres...

Méropée






Aely Nah 

Bon plus je lis les questions réponses plus j'ai envie de m'y plonger de suite lol, je vais avoir du mal à ne pas lâcher ma lecture en cours pour me jeter sur les 2 tomes à la suite.
Je suis ravie de découvrir ENFIN ta plume car j'en entends parler depuis sa sortie et je n'avais pas encore craqué ;)
J'ai eu déjà pas mal de réponse à mes questions depuis le début de cet ITW, du coup je me retrouve fort dépourvue quand mon tour fut venu :p
Une question quand même ou plutôt une remarque. Je ne sais pas pourquoi je m'étais imaginé que tu étais une jeune auteure, jeune d'expérience selon tes dires mais aussi jeune de vie ;) alors quand je lis que tu approches la quarantaine lol j'ai eu un choc :s
Comme toi je me suis imaginée enfant des scénatii chaque soir pour m'endormir mais par contre je n'ai pas eu le courage de passer à l'acte.
Qu'est-ce qui t'a motivé à te dire "allez celui-là je le "vends" et je me bats pour lui??"
Mis surtout combien de temps as-tu mis à écrire ce tome 1?
Je ne compte bien entendu pas les relectures par l'éditrice et les corrections mais vraiment le premier jet, celui que tu as porté à bout de bras vers les éditeurs comme Stephane de Brage et Barbara de Castelmore?
J'ai trop hâte de les débuter et de revenir avec plein de questions si possible inédites lol
Merci à toi de te laisser "torturer" par tes lecteurs et je croise les doigts pour te voir prochainement en Bretagne ;) pour faire dédicacer mes deux tomes :p



Méropée:



Bonjour Aely, merci pour ce retour (je vois souvent passer ton nom sur Facebook, c'est chouette d'avoir une vraie conversation...).


Pour ce texte, Sorcière malgré elle, j'ai été complètement dépassée par l'ampleur que prenait l'histoire. D'habitude, quand je me lance dans un récit, il fait maxi 100 pages : une grosse novella, quoi.
Là, mon premier jet faisait 280 pages - et je n'avais pas les réponses aux questions qui m'avaient fait débuter le texte, donc je savais qu'il y aurait un tome 2.
Il s'est passé un truc, avec ce texte. J'ai complètement plongé (re-cas de le dire) dans l'univers, l'histoire s'est écrite très vite puisqu'en 6 mois, j'avais écrit mes 280 pages. Après, j'ai fait lire le texte à mon cercle d'amies lectrices, j'ai relu et réduit de 20 pages l'ensemble - ce qui restait énorme pour moi - et je suis partie avec mon manuscrit sous le bras au festival à Epinal, comme je l'ai dit ailleurs. Je voulais le faire lire à des amis que je retrouverais là-bas, et qui sont des lecteurs du genre.
Je ne pensais pas que le texte était prêt pour la phase édition, je voulais juste avoir des avis de grands lecteurs de fantasy (ce que ne sont pas vraiment les amies qui l'ont lu au début).
Et puis, comme je l'ai raconté, j'ai assiste à la conférence de Stéphane Marsan et le livre s'est retrouvé sous les Spotlights beaucoup plus tôt que je ne le pensais !!! Ben, on va dire que je ne regrette rien, hein ??

PS : non, tu as raison, je ne suis pas une jeune auteure (désolée pour le choc !). Enfin si, en nombre de livres, mais pas à l'état-civil.
RE-PS : oui, moi aussi, j'aimerais bien aller en Bretagne, il y a plusieurs destinations qui me tentent, ha ha !



MarieJuliet :

Ce début de tome 2! J'avais juste envie de crier Pourquoi? Mais pourquoi???? (je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler).
Mais franchement, Assia n'avait'elle pas déjà vécue de chose difficile?

La plupart des questions que je me posais l'ont déjà été. C'est marrant parce que je pense qu'on était à la même conférence des Imaginales il y a trois ans :-)

J'ai fini le tome 2 et maintenant j'attends la suite avec impatience, une date de prévue pour ce tome 3 ?


Méropée :

Pour te répondre, Mariejuliet, sur "Assia n'a-t-elle pas assez souffert comme ça ?", je dirais... c'est l'héroïne : elle est appelée à souffrir ! Si elle vivait une vie pépère, assise dans un fauteuil, ça n'intéresserait pas les lectrices !!!
Mais je crois aussi que l'intérêt de la mettre dans des situations compliquées, émotionnellement parlant, c'est de voir comment elle s'en sort, à quoi elle se raccroche, et si ses solutions sont bonnes, ou pas...



Et puis, en tant qu'auteure, je ne voyais pas comment maintenir l'intérêt sur le couple Alec-Assia si ça roulait entre eux pendant trois tomes. J'ai donc décidé de les séparer (et de vraiment les séparer, hein : parce que moi, comme lectrice, ça m'énerve quand on sépare un couple "juste" sur un malentendu et qu'ils n'essaient pas d'en parler pour arranger les choses).
Quant à l'évolution de leur relation... Non, je n'en parle pas, il faudra lire le tome 3 !


Concernant la conférence à Epinal (je pense que tu parles de celle donnée par Stéphane Marsan sur les conseils à un jeune auteur pour publier son premier roman), je m'étais dit à l'époque : ouah, il y a au moins 70 personnes dans la salle. Est-ce que ce sont tous des aspirants auteurs, avec un manuscrit prêt, sous le coude ? Ou des gens en cours d'écriture ? Ou juste des gens intéressés par la question, pour un futur éventuel ?

Concernant la date de sortie du tome 3, elle n'est pas fixée. Ce sera au printemps 2017, ça, c'est sûr.
Plus tôt je rends le texte, plus vite il sortira...
Mais je veux aussi bien faire mon boulot et m'assurer que les lectrices soient satisfaites de la fin. Donc j'essaie de l'écrire vite, mais pas trop vite, non plus. C'est un peu mon dilemme en ce moment !


Méropée


Ramettes :

Bonsoir
Tu dis être très inspirée par des séries et c'est vrai que plus je lis plus je vois une adaptation cinématographique. .. alors question... quand tu imaginais tes personnages est ce que tu avais des modèles chez des acteurs ?
Et est ce que tu as eu des propositions d'achat de droits audio et/ou visuels?


Méropée :



Bonjour Ramettes,

J'avais effectivement en tête des acteurs idéaux (selon moi) pour incarner mon couple phare : pour Assia, c'est (évidemment) Emilia Clarke qui joue Daenerys Targaryen de la série Game of Thrones.
J'adore son personnage, c'est mon préféré dans la série.
Côté acteur, pour incarner Alec, j'ai pensé à Tyler Hoechlin qui joue Derek Hale dans la série Teen Wolf. Il est, comment dire... OUAH !!!


Vous allez dire, ce sont deux acteurs anglo-saxons... oui, désolée !


Plusieurs personnes m'ont dit que mon texte ferait une super série : je suis d'accord ! Je ne vais pas dire l'inverse, hein, d'autant que je suis nourrie aux séries télé.
Mais non, je n'ai eu aucun contact dans ce sens. Il faut dire que le passage à la télé ou au cinéma, c'est un rêve pour un auteur, mais ça ne s'envisage que dans le cas de best-sellers (type La Délicatesse d'après le livre de Foenkinos, ou Ensemble c'est tout, d'après le livre d'Anna Gavalda). Qui sont des livres de littérature générale, donc avec un public potentiellement beaucoup plus important que dans les genres de l'imaginaire.


À ma connaissance, une adaptation audio-visuelle n'est encore jamais arrivée à un auteur français de chez Bragelonne, qui est pourtant un "gros" éditeur.
Même Pierre Pevel, l'auteur français le plus en vue du catalogue Bragelonne, n'a pas vu ses livres adaptés à la télé ou au cinéma. Pourtant, un film tiré des Lames du Cardinal, d'après moi, ça écraserait Vidocq !

Donc il y a vraiment très très peu de chances pour que, dans mon cas, ça se produise...

Méropée



Aely Nah :

Bon si je dis qu'Assia ne me laisse pas indifférente !
tantôt elle m'horripile car trop à fleur de peau et tantôt je l'adore pour son caractère combatif. Son petit côté hacker me plaît bien aussi je l'avoue.
Par contre je n'aime pas Alec lol, il est trop propre sur lui c'est louche !! mais bon je n'en suis qu'au début hein ;)
Du coup je me demandais si tu avais cherché à faire des traits particuliers chez tes persos pour que l'on réagisse d'une manière ou d'une autre ou si c'est eux qui s'étaient mis à vivre au travers de ta plume en fonction de connaissances ?
Bon on est dimanche il est 20h20 je monte vite me coucher pour lire la suite et avoir de vraie questions après :p plus pointues.



Méropée :

Bonjour Aely Nah,

Concernant Alec, j'ai volontairement fait un personnage masculin gentil, parce que, comme lectrice, j'étais soûlée par tous ces héros masculins qui sont hyper pénibles avec les filles qui leur plaisent (type Daemon Black dans Obsidienne de Jennifer L. Armentrout et surtout Hardin, le "héros" de la série After de Anna Todd).

Ce qui me gêne surtout là-dedans, je crois, c'est que ce sont des romans qui s'adressent aux adolescentes : dans le cas d'After, si j'étais une mère - ce qui n'est pas le cas - je serais paniquée que ma fille lise ce livre et se dise : "ah, ok, se faire piétiner par mon copain" (qui fait pleurer Tessa, l'héroïne, à chaque fois qu'ils se voient, la trahit etc. bref, se comporte comme beaucoup d'hommes qui sont violents et/ou manipulateurs avec leur copine) - "c'est chouette, je serai une héroïne de roman si ça m'arrive !!"
Je trouve ça vraiment dangereux, je crois que ça entretient notre "rape culture" et le sentiment que les femmes doivent se mettre en quatre pour plaire aux hommes.

Donc j'ai conçu Alec à l'opposé de ça. La gentillesse, c'est une super qualité dans la vie de tous les jours - et ça peut l'être aussi dans les romans.
J'ai écrit ce texte pour que des mères puissent me dire : "j'ai lu votre livre et je l'ai conseillé à ma fille". Ce qui m'est déjà arrivé, et j'étais vraiment super contente.


Par contre je n'ai pas du tout imaginé ces personnages à partir de gens que je connais (si c'est là ce que tu veux dire par "connaissances"). Ce sont mes romans, mes personnages - ils sont un mélange de ce que je veux pour eux, une sorte de ligne directrice générale, et de choses qu'ils portent en eux et que je n'ai qu'à mettre au jour.


Méropée



11 commentaires:

  1. Coucou

    Tu parles de ton temps pour écrire. Je suppose que tu as un autre métier en plus d'auteur. Tu peux nous ne parler?
    Comment gères tu ton temps d'écriture avec ton temps de travail?
    Quel a été l'impact de ton nouveau statut d'auteur par rapport à ton métier?

    RépondreSupprimer
  2. Bon plus je lis les questions réponses plus j'ai envie de m'y plonger de suite lol, je vais avoir du mal à ne pas lâcher ma lecture en cours pour me jeter sur les 2 tomes à la suite.
    Je suis ravie de découvrir ENFIN ta plume car j'en entends parler depuis sa sortie et je n'avais pas encore craqué ;)
    J'ai eu déjà pas mal de réponse à mes questions depuis le début de cet ITW, du coup je me retrouve fort dépourvue quand mon tour fut venu :p
    Une question quand même ou plutôt une remarque. Je ne sais pas pourquoi je m'étais imaginé que tu étais une jeune auteure, jeune d'expérience selon tes dires mais aussi jeune de vie ;) alors quand je lis que tu approches la quarantaine lol j'ai eu un choc :s
    Comme toi je me suis imaginée enfant des scénatii chaque soir pour m'endormir mais par contre je n'ai pas eu le courage de passer à l'acte.
    Qu'est-ce qui t'a motivé à te dire "allez celui-là je le "vends" et je me bats pour lui??"
    Mis surtout combien de temps as-tu mis à écrire ce tome 1?
    Je ne compte bien entendu pas les relectures par l'éditrice et les corrections mais vraiment le premier jet, celui que tu as porté à bout de bras vers les éditeurs comme Stephane de Brage et Barbara de Castelmore?
    J'ai trop hâte de les débuter et de revenir avec plein de questions si possible inédites lol
    Merci à toi de te laisser "torturer" par tes lecteurs et je croise les doigts pour te voir prochainement en Bretagne ;) pour faire dédicacer mes deux tomes :p

    RépondreSupprimer
  3. Ce début de tome 2! J'avais juste envie de crier Pourquoi? Mais pourquoi???? (je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler).
    Mais franchement, Assia n'avait'elle pas déjà vécue de chose difficile?

    La plupart des questions que je me posais l'ont déjà été. C'est marrant parce que je pense qu'on était à la même conférence des Imaginales il y a trois ans :-)

    J'ai fini le tome 2 et maintenant j'attends la suite avec impatience, une date de prévue pour ce tome 3 ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir
    Tu dis être très inspirée par des séries et c'est vrai que plus je lis plus je vois une adaptation cinématographique. .. alors question... quand tu imaginais tes personnages est ce que tu avais des modèles chez des acteurs ?
    Et est ce que tu as eu des propositions d'achat de droits audio et/ou visuels?

    RépondreSupprimer
  5. Bon si je dis qu'Assia ne me laisse pas indifférente !
    tantôt elle m'horripile car trop à fleur de peau et tantôt je l'adore pour son caractère combatif. Son petit côté hacker me plaît bien aussi je l'avoue.
    Par contre je n'aime pas Alec lol, il est trop propre sur lui c'est louche !! mais bon je n'en suis qu'au début hein ;)
    Du coup je me demandais si tu avais cherché à faire des traits particuliers chez tes persos pour que l'on réagisse d'une manière ou d'une autre ou si c'est eux qui s'étaient mis à vivre au travers de ta plume en fonction de connaissances ?
    Bon on est dimanche il est 20h20 je monte vite me coucher pour lire la suite et avoir de vraie questions après :p plus pointues

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Merci pour les réponses. Question au sujet des titres des chapitres,j'adore ça, est ce que tu avais d'entrée l'idée d'en mettre et sous cette forme où c'est parce qu'on te l'a conseillé ?

    RépondreSupprimer
  7. Bon j'ai essayé de poster une question hier soir mais ça bugué grave et je vois qu'elle n'est pas là donc je reviens dessus lol
    En ce qui concerne la super passerelle en début de tome 1, magnifique et flippante, elle existe??? elle se trouve où? la description que tu en as fait m'a donné plus qu'envie d'y aller et de voir ça de mes yeux un jour. C'était à vous filer des frissons!!

    RépondreSupprimer
  8. Je rebondis sur ta réponse Méropée sur Alec :)
    Tu as tout à fait raison c'est vari que souvent les héros ne sont pas des gendres envisageables pour nos filles lol même si je ne lis pas After ou ce genre de lecture, je suis plutôt fantasy ou thriller du coup c'est plutôt le genre torturé et vieux baroudeurs au sale caractère que je croise.
    J'ai bien avancé et presque fini et j'apprécie sa douceur car il est attentionné mais ne se laisse pas marcher dessus non plus par Assia et son sale caractère parfois. En fait il y a une sorte d'équilibre entre eux deux que je commence à apprécier.
    Merci de ta réponse qui m'a fait voir ma lecture différemment ;)

    RépondreSupprimer
  9. Pas de question cette fois-ci, mais quelques réaction :
    En effet c'était à cette conférence, j'y suis allée par curiosité (je n'écris pas).
    Chouette! il n'y aura pas à attendre trop longtemps pour le tome 3 que je lirai bien entendu :-)
    Et pour conclure, ça fait du bien de lire des récits avec des garçons gentils.

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir méropée,
    Une petite question sur ta tourné des dédicaces, je suppose que pour toi sa doit être quand même une sacrée organisation. Après tout se n'est pas ton travail initiale bien qu'au vue de nos lecture je pense qu'on doit être d'accord on est ravi que tu te soit lancé dans cette trilogie dont nous attendons la fin pour se arriver au deuxième tome avec impatience.
    Aurait tu dans tes projets de dédicace de descendre jusque dans le sud. Je serais ravi de faire signer mes exemplaires.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer