vendredi 10 mai 2019

REBECCA KEAN # 4 de Cassandra O'Donnell (Phooka) [Audio]


Rebecca Kean
 # 4 - ANCESTRAL 



Couverture du livre audio Rebecca Kean 4

Lu par : Caroline Klaus
Série : Rebecca Kean, livre audio 4
Durée : 11 h et 3 min
Date de publication : 11/11/2016

Le résumé ici



 ☇ L'avis éclair de Phooka sur le tome 4 de Rebecca Kean ☇


Avec ce tome 4 de Rebecca Kean, Cassandra O'Donnell  nous fait entrer cette fois chez les métamorphes et les chamans. Petit à petit nous rencontrons ainsi toutes les créatures du bestiaire de l'auteur et c'est à chaque fois une très belle découverte.


L'AVIS DE PHOOKA


Curseur de satisfaction de Phooka : Coup de coeur



* Bon, c'est un tome 4 donc évidemment il y a des risques de spoil sur les précédents opus de la série.*

Vu la fin du tome 3, il est impossible de ne pas enchaîner directement avec sa suite. Je me demande même comment ont fait les lecteurs qui ont lu les romans au fur et à mesure de leurs sorties ...

En effet, Potion Macabre se termine sur l'attaque du domaine de Raphaël par le Mortefilis. Or Raphaël est absent, il a même carrément disparu de la circulation et c'est notre Assaïm préférée qui dirige le clan vampire. Mettre une sorcière de guerre à la tête d'un clan vampire ne manque décidément pas de piquant !

La lecture, ou plutôt l'écoute, de cet opus commence directement par les préparatifs de guerre. Et sachant que le Mortefilis a envoyé une centaine de vampires, ces préparatifs peuvent plutôt se voir comme des variations sur les différentes manières de se suicider ... En effet, aucune chance de les vaincre avec le peu de troupes dont dispose Rebecca. Heureusement -pour nous en tout cas- la sorcière est pleine de ressources et surtout son caractère hors du commun lui a permis de se faire des amis ...

Mais finalement, cette "petite bataille de rien du tout", n'est que la mise en bouche de cette partie du récit. Car cette fois, c'est la communauté des métamorphes qui va être mise à mal par un mystérieux tueur qui s'en prend aux membres du clan. Évidemment Rebecca va y mettre son grain de sel et nous permettre ainsi de découvrir tout particulièrement Aligarh, le chef de la meute. Et Aligarh gagne clairement à être connu ! Entre enquête et dîner "romantique" avec ce "tigre-à-dents-de-sabres-garou", Rebecca ne va pas chômer. Et ça ne va pas s'arranger avec Leonora qui grandit et qui, en plus des problèmes liés à l'adolescence, va devoir faire face à l'apparition de nouveaux pouvoirs. Autant dire que de "compliquée", la situation va devenir "ingérable".

Inutile de passer trop de temps à resituer le récit et les péripéties auxquelles Rebecca va faire face. Parce que si vous en êtes au tome 4, c'est que vous aimez (ou alors vous êtes masochistes). Et si vous avez aimé jusqu'au tome 3, vous aimerez forcément ce nouvel opus.

J'ai adoré faire la connaissance plus poussée d'Aligarh. Rebecca et lui ont bien plus en commun qu'on ne pourrait le penser. D'ailleurs cette phrase pourrait tout aussi bien s'appliquer à "Beatan et Rebecca", évidemment à "Bruce et Rebecca". Raphaël a du soucis à se faire. 😁😁 Sérieusement Aligarh a été pour moi une belle découverte. Mais avouons qu'il en a été de même lorsqu'on a découvert plus précisément le personnage de Mauranne ou celui de Beatan. Parce que justement, le coup de génie de Cassandra O'Donnell est de créer des personnages incroyables, puissants et passionnants. Ils peuvent rester dans l'ombre pendant un long moment, puis devenir "tête d'affiche" dans un des tomes. Et c'est toujours très réussi.  Évidemment c'est toujours Rebecca qui mène la barque, mais sa barque justement n'est pas toujours remplie de la même façon.

Bref, coup de coeur une fois de plus pour ce livre audio, superbement conté par Caroline Klaus, toujours aussi douée pour donner vie à tous les personnages. Je suis vraiment devenue accro à cette série qui est le compagnon idéal de mes ballades Ballades qui se rallongent souvent pour avoir le temps d'écouter un petit chapitre de plus. Chapeau bas à l'autrice et sa lectrice. 



Si vous avez raté le début ...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire