jeudi 16 mai 2019

QUE PASSE L'HIVER de David Bry




Couverture du livre Que passe l'hiver

Pocket Éditions
485 pages
8,80 euros


le résumé ici


⏩  L'avis express de Dup sur Que passe l'hiver de David Bry  ⏪

Une histoire pleine de magie et de froid, de meurtres et de mystères, servie par une plume poétique. 
Et surtout, surtout, un personnage principal inoubliable ! Stig ♥♥♥




L'AVIS DE DUP

Curseur de satisfaction de Dup : Coup de coeur





À la naissance de ce monde, ils étaient cinq dieux ou Ordrains réunis sur le Wegg. Quatre partirent, chacun vers un point cardinal différent pour former des clans, le cinquième resta veiller sur le Wegg et sa Clairière. Chaque année, au solstice d'hiver, les représentants des clans doivent revenir pour renouveler leur allégeance au Roi de l'Hiver.

Chacun des clans possède un don transmis par leur Ordrain. Ainsi nous avons les Dewe qui ont la possibilité de se déplacer dans les ombres. Les Lugen qui pratiquent la magie en pactisant avec les esprits. Les Oren qui peuvent deviner l'avenir en observant les différents fils des possibles concernant la destinée de chaque être humain. Et enfin, le clan des Feyren qui sont des métamorphes.

Stig, notre personnage principal est le fils cadet du seigneur Feyren, et a tout juste 20 ans. Lorsque nous le rencontrons, dès le premier chapitre, c'est sous sa forme de corbeau tandis qu'il observe le Wegg du ciel alors que le reste du clan chevauche, en approche. Et Stig est fort impatient car c'est son premier rassemblement. Jusque là, il devait rester chez lui et n'avait droit qu'aux compte-rendus des festivités par son frère Ewald.

Il bout, il piaffe notre Stig. Mais ce qui devait être une grosse fête est entachée dès le premier soir par la mort du seigneur Dewe. On annonce qu'il s'est étouffé, sauf que Stig observait justement l'homme au moment du drame et il sait pertinemment que ce n'est pas un étouffement accidentel. Il va très vite se faire des amis parmi les autres clans qui partagent son opinion, et ensemble ils vont commencer à enquêter. Mais c'est une hécatombe qui s'enclenche...

Dans un décor somptueux et glacial, avec une météo fort peu clémente, David Bry nous déroule un huis clos plein de magie, de mystères, de croyances. Cette mythologie nordique nous imprègne, nous berçant et nous glaçant tout à la fois. Un récit qui prend souvent des allures de thriller haletant et violent. J'ai été embarquée par ce roman, complètement en osmose avec le personnage de Stig que j'ai aimé dès les premières pages. Orphelin de mère, rejeté et méprisé par son père à cause d'un pied bot, il n'a pas eu la vie facile. Et malgré tout, il est plein de vie, d'élans de tendresse, d'amour pour son frère qui tente toujours de le protéger, d'affection pour l'étrange et froide prophétesse de leur clan, Anasie.

Les personnages sont nombreux, au moins une dizaine par clan, on en suit une bonne poignée de chaque, et pourtant jamais l'auteur ne nous perd. La psychologie de chacun est soignée et l'hécatombe créée impacte d'autant plus qu'on s'attache à nombre d'entre eux, et l'on haït d'autant plus fort les peu sympathiques dont fait partie le père de Stig.

J'ai adoré cette lecture, l'univers, l'ambiance, le rythme tantôt descriptif de ce décor somptueux, tantôt effréné et sanglant. J'ai aimé les personnages, j'ai a-do-ré Stig. J'ai découvert avec Que passe l'hiver un auteur à la plume envoûtante et compte bien me mettre à l'affût de ses parutions passées et futures ! Un très très beau coup de cœur.


3 commentaires:

  1. Une excellente lecture de l'été dernier, j'ai bien aimé ce contraste entre la canicule et une histoire glacée ^^ avec un style très poétique

    RépondreSupprimer
  2. Wahou ! Je le note, de suite. Tu m'as convaincue, Dup !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, il est délicieux. Ce roman pourtant sombre est magnifié par un personnage inoubliable !

      Supprimer