mardi 17 septembre 2013

COURT MAIS BON ! (Short Edition)




COURT MAIS BON !





C’est la version Rhône-Alpes de SHORT ! qui consacre les PrixshortEdition Dauphiné Libéré.

Elle est sortie des presses il y a quelques jours. Un vrai plaisir. Pour les auteurs, l’équipe shortEd et… maintenant pour les lecteurs.

140 pages, 10 €.

Et une première présence dans une vingtaine de points de vente sur Grenoble et agglo pour voir si le joli visage enduit de mousse à raser et serti de rose bonbon sucé séduit le chaland en ces temps estivaux !




ShortEdition est l'éditeur de la short Littérature : nouvelles, BD courtes (strips), poèmes, chansons et slams.
Pour vous permettre de lire en ligne le meilleur de la short Littérature partout, à tout moment.

Short parce que c’est court, nouveau, nomade, frais… : ça se lit en 1 à 20 minutes. Littérature parce qu’il y a une exigence de qualité : c’est un art à part entière.

Pour faire avancer ses idées, il faut savoir, parfois, être un peu immodeste. Alors, osons… et disons que shortEdition invente la short Littérature, plus proche des nouvelles habitudes de la société. Pour lutter contre les petits moments d’ennuis et d’attente de la vie quotidienne. Au boulot, dans le bus ou le métro, dans la salle d’attente du médecin, à la caisse du supermarché ou dans un arbre. Et même aux toilettes.

C'est simple, rapide et pratique. Et c'est dailleurs pour cette raison que la révolution du short est en marche.

Créé en 2011, shortEdition diffuse gratuitement sur short-edition.com et sur ses applis iPhone, iPad et Androïd tout ce qui est Court mais bon ! Pour les auteurs récompensés, s'en suit la possibilité d'être édité sur ebook et format papier.

Le site de Short Edition


L'avis de Phooka:

Voilà un petit recueil au format bien sympathique. J'avoue avoir hésité un moment, nouvelles/poésie/BD, ça ne m'attirait pas vraiment.Mais voilà, le tout est savamment dosé (en gros il y a peu de poésie ... :)), les thèmes abordés sont très variés et c'est exactement le genre de recueil/revue que l'on peut traîner dans son sac à main, ou même sa poche, pour "les cas où". Si vous avez 15 minutes vous lisez une nouvelle, si vous en avez 2, vous lisez un poème, si c'est 30 secondes vous lisez une BD. Il y en a pour tous les goûts. Me voilà même réconciliée avec la poésie, il faut dire qu'un titre comme "Les verrues plantaires persistantes de Bernadette Soupirail", ça donne envie d'en savoir plus ! :)

Côté nouvelles, les thèmes sont variés et leurs longueurs aussi. On va de une page et demi avec par exemple "Sous le soleil exactement" de Miss Flof, un très jolie nouvelle, très poétique sur le sujet des vacances et dont la conclusion amène un sourire aux lèvres. Mais il y a aussi des nouvelles plus longues jusqu'à une dizaine de pages. Parmi celles-ci, je me souviens particulièrement de "Dix neuf heures vingt-quatre minutes et treize secondes" de Jean Baptiste Palud. Une nouvelle compte-à-rebours bien  ficelée, qui pourrait être sous tirée "Histoire d'une journée de merde d'un étudiant". Une histoire qui, même si elle est un peu exagérée , rappellera des souvenirs à certains sans aucun doute. Qui n'a jamais été en retard ou qui n'a jamais eu une panne de réveil ? Notons dans un genre totalement différent,  "L'agence du chat qui miaule" une jolie histoire, presque un conte de fée qui se passe dans l'agence d'un détective privé. Le point commun entre toutes ces nouvelles ? Aucun, sinon qu'elles sont toutes écrites par des auteurs dits "régionaux" et souvent ancrées dans leur territoire et certaines se passent à Grenoble ou dans les environs. Edition du Dauphiné Libéré oblige.

Je signale, parce que ça ne m'avait pas sauté aux yeux lorsque j'ai fouiné sur le site internet de Short Edition, que leur recueil existent sous forme numérique ET sous forme papier. A chacun son exemplaire selon ses préférences. Que demander de plus ?




Aucun commentaire:

Publier un commentaire