dimanche 22 septembre 2013

Troisième page de l'ITV de KARINE GIEBEL !




Troisième volet de l'ITV participative de

Karine Giébel

Pour lire les pages précédentes, c'est ICI et

Photo de Melania Avanzato


Elle est prête,
Nous aussi. 

Relayez l'info, car vous le savez bien :
 plus on est de fous, plus on lit !


Son petit mot pour vous accueillir :


Qu’elles soient directes ou alambiquées, 
Timides ou insolentes, 
Poétiques ou terre à terre, 
Brèves ou à rallonge… 

Qu’elles soient de style ou de fond, 
Drôles ou embarrassantes, 
Pratiques ou théoriques… 

Qu’elles soient de principe, 
de point de vue, 
de temps, de feeling, 
De goût ou de choix…

J’attends vos questions.

Pour les questions pièges, j’ai préparé mes jokers… Et pour les questions de vie 
ou de mort, je promets de faire vite ! 

Alors, à vos claviers… 




***********************************************************

Dup :

C'est beau ce que vous a dit là Jacqueline, j'en serai presque jalouse. D'autant que je considère Marianne presque comme ma meilleure amie, enfin assurément ma meilleure amie de papier.

C'est d'ailleurs avec elle que je partirai sur une île déserte...il paraît même qu'elle ne sera plus si déserte que ça mon île d'ailleurs, vu que Licorne me rejoindrait ! :))

Et vous, quel serait le livre que vous emmèneriez sur la dite île ?

En tout cas je suis ravie de lire que vous planchez sur le suivant. Pas de panne d'inspiration, c'est donc pour le plus grand bonheur de vos fans.

A ce propos, n'est-ce-pas frustrant pour vous, en tant qu'auteur de voir à quelle vitesse nous "avalons" vos livres, sur lesquels vous avez passé tant de temps ?


Karine :

Bonjour Dup,

Bien sûr que non, ce n'est pas frustrant lorsque les lecteurs me disent qu'ils ont dévoré un roman en quelques jours (voire en quelques heures s'il est court !). Car c'est un beau compliment pour l'auteur, ça veut dire que le roman les a vraiment captivés.

Le livre que j'emmenerais sur une île déserte ?... Je crois que ce serait Des Souris et des hommes de John Steinbeck. Mais j'ajouterais volontiers quelques titres ! Et puis, je crois aussi que j'emmènerais un livre vierge et un stylo...

A bientôt Dup, et merci.

 Hiiii, je sais ! Ce n'est pas un livre que je mettrai dans ma valise, mais Karine :))

Lune :

Je suis désolée je n'ai pas pu suivre l'interview pour cause de travail intensif, donc excusez moi si la question a déjà été posée : dans la nouvelle J'aime votre peur, on ne connait pas l'identité du "méchant" tout en étant dans sa tête. Comment avez vous eu cette idée ?

Karine :

Bonjour Lune,

L'exercice de la nouvelle n'est pas simple surtout lorsqu'il s'agit d'une nouvelle "thriller" ou polar car il faut, en très peu de pages, instaurer un climat d'angoisse, créer du suspens et trouver une chute inattendue.
Pour J'aime Votre Peur, on sait qu'il y a un loup dans la bergerie mais on ne sait pas qui est le loup, même si on est souvent dans sa tête. ça m'a semblé être une bonne façon de ménager un suspens fort pour le lecteur jusqu'à ce que je dévoile la solution et là, le suspens bascule sur autre chose.
Je ne sais plus trop comment m'est venue l'idée...! Comme toutes les autres, je pense, c'est à dire qu'elle a été le fruit de mon imagination machiavélique !!

Bonne journée, Lune.


Je me suis remise de ma lecture de Purgatoire des innocents :) Je compte maintenant m'attaquer à J'aime votre peur.
Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas rassurée par cette lecture ;)
Je n'ai pu lire l'entièreté également des questions/réponses donc sorry si cela fait une redite mais mise à part l'écriture, quels sont vos autres passions dans la vie ? Sport ? Cuisine ?
Quel est votre style de musique ?
Merci d'avance


Karine :

Bonjour Myrddin,

Peut-être est-ce le titre de la nouvelle qui vous inquiète ?! C'est logique après tout ! Mais après Purgatoire des Innocents, je pense que vous pouvez foncer tête baissée !

En matière de musique, j'ai des goûts assez hétéroclites. Ça va de Bach à Metallica, c'est vous dire ! L’important, c’est que la musique me touche et m’apporte des émotions, un peu comme les livres d’ailleurs.

Je n’ai plus tellement le temps d’avoir beaucoup d’activités étant donné mon agenda et le fait que je travaille toujours. Mais je continue d’aimer la lecture, le cinéma, la photographie. Et passer du temps avec les gens qui me sont chers.
Par contre, je suis une piètre cuisinière !

Bonne journée


Bonjour Karine. Désolée de ne pas vous avoir remerciée plus tôt pour votre réponse, mais la rentrée a été chargée ! Je viens de terminer "Juste une ombre", et le mot qui me vient à l'esprit c'est ANGOISSANT, vous savez jouer avec nos peurs de façon subtile, quand on ferme le livre, on regarde par dessus son épaule en frissonnant ! et je mets sur ma liste le "Purgatoire des innocents". Une question : avez-vous lu "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee, et si oui, qu'en pensez-vous ? C'est l'un des livres que j'emmènerai sur une île déserte… A bientôt et merci de mettre nos nerfs à rude épreuve, ce n'est pas si désagréable !

Karine :

Bonjour Izagh,

Vous n'avez pas à vous excuser, nous avons tout le mois de septembre pour converser !
Ravie que Juste une Ombre vous ait plu... En effet, c'est un roman angoissant, basé sur nos peurs, celles que nous avons tous tendance à ressentir.

Oui, j'ai lu "Ne tirez pas sur l'Oiseau Moqueur" et c'était il y a quelques mois seulement. Une lectrice me l'avait gentiment offert. J'ai aimé ce roman, je me suis attachée aux personnages et notamment à Scout et Atticus. C'est un roman engagé qui traite d'un sujet crucial de façon délicate et juste, sans caricature.
Toutefois, pour ma part, si je ne devais emporter qu'un seul roman sur une île déserte, ce ne serait pas celui-là (cf une de mes précédentes réponses !).

Bonne journée

Mic N :

Chère Karine,
Dans votre oeuvre, je remarque que la mort rôde toujours, compagne de désespoir de vos personnages, hantés par une violence sourde et contenue. Si votre plume est noire, vous êtes aussi, une formidable créatrice de suspense à l'image d'un William Irish. Voilà quelques questions que je souhaite poser à ma romancière préférée :
- Lisez-vous les faits divers pour trouver l'inspiration ?
- Comment travaillez-vous? Vous êtes plutôt du matin ou du soir et quand vous commencez un nouveau bouquin êtes-vous du genre "grosse bûcheuse", style j'écris d'un seul jet ? Enfin, l'inspiration vous vient-elle facilement, n'avez-vous pas peur de la page blanche ?
- Dernière question : ce qui me frappe particulièrement chez vous, c'est votre capacité à écrire différemment suivant le sexe de vos personnages. Comment vous vient cette facilité de vous mettre dans la peau d'un homme puis dans celle d'une femme ? C'est bluffant !
Avec tous mes remerciements. MIC du blog "Noir Suspense".
Un grand merci aussi à Book en Stock bien sûr.

Karine :

Bonjour Mic N,

Tout d'abord, un grand merci pour votre message et les beaux compliments que vous m'y faites.

Non, je ne lis pas les rubriques faits divers pour m'inspirer.
En fait, les histoires que j'écris sont toutes le fruit de mon imagination. Et comme je l'ai peut-être déjà écrit précédemment, ma véritable source d'inspiration, c'est l'être humain.
Et puis, bien sûr, la société dans laquelle je vis...

Je n'ai plus la peur de la page blanche. En fait, je ne force jamais mon inspiration, je laisse venir les choses. Et il m'arrive parfois de rester un long moment sans écrire. La première fois que cela m'est arrivé, j'ai eu peur, pensant que cette longue pause marquait la fin, pour moi, de l'écriture. Mais un beau jour, je m'y suis remise, et j'ai compris par la suite que ces pauses sont nécessaires pour moi et qu'elles sont bénéfiques à mon écriture. Et que pendant les moments où je n'écris pas, mon imagination, elle, continue à inventer des histoires qui, un jour, deviendront des romans.
Donc, aujourd'hui, je ne m'inquiète plus lorsque je ne parviens pas à écrire ou même lorsque j'ai l'impression de n'avoir aucune idée car je sais que c'est réversible. Le tout étant d'attendre le bon moment.

J'écris plutôt le soir et une partie de la nuit, mais il m'arrive aussi d'écrire la journée. Lorsque je commence à écrire un roman, je suis un peu lente au début, sur les premiers chapitres. Comme s'il fallait que je rentre dans mon histoire et que je familiarise avec mes personnages. c'est comme si j'apprenais à les connaître. Une sorte de période d'échauffement avant la course de fond.
Mais cette période ne dure pas longtemps et ensuite, je plonge tête première dans mon histoire et je suis en apnée tant que je ne l'ai pas terminée !
Mais là encore, je ne me force à rien : je peux rester sans écrire un ou deux jours comme je peux passer huit heures d'affilée à écrire...

En effet, quand j'écris, j'essaie de me glisser dans la peau des mes personnages. Qu'ils soient féminins ou masculins ! Ce n'est pas toujours facile, évidemment, vu que certains de mes personnages sont très différents de moi. Et ce n'est pas qu'une question de sexe : certains personnages féminins peuvent être très éloignés de moi, alors que je peux me sentir proche de certains personnages masculins.
En fait, pour parvenir à cela, je crois qu'il faut savoir observer les gens. Et quand je dis "observer", ce n'est pas juste regarder attentivement. C'est essayer de les comprendre vraiment, essayer de deviner ce qu'il y a au fond d'eux, derrière leur façade, derrière leurs sourires ou derrière leur violence. Et c'est quelque chose que j'ai toujours tenté de faire naturellement. Et c'est cela qui me permet, lorsque j'écris un roman, de me glisser dans la peau de mes personnages.

Bonne journée,


Bonsoir Karine,

Je vous découvre depuis un peu moins de 4 mois, en ayant commencé par "Les Morsures de l'Ombre" et cette originalité qu'est la vôtre de ne pas vouloir de fin heureuse ni de gentilles victimes m'ont emballé. En enchaînant avec "Juste une Ombre" et "Purgatoire des Innocents" j'ai retrouvé ce même bonheur de ne jamais trouver ou tardivement la fin de vos livres noirs et en plus ce furent des facettes et des orientations nouvelles et bien sombre de l'âme humaine et de ses travers. Je lis à présent en simultanée "J'aime votre peur" et "Meurtres pour Rédemption", c'est dire que je ne me lasse pas de vos créations et de votre style narratif. De nombreuses questions vous ont été posées ici et vos éclairages sont des plus instructifs, je voulais vous en remercier et savoir si votre jugement sur l'humain en général et ses aspects tordus est définitivement négatif ? Verra t'- on dans un de vos prochains livres se distinguer enfin une ou un héroïne ou héros trouvant grâce à vos yeux ? Ne serait-ce que provisoirement lol ? En tout cas je conviens être devenu un accroc à Karine Giébel...


Karine :


Bonjour Olivier,

Merci pour votre message enthousiaste ! Je suis ravie que vous fassiez désormais partie de mes fidèles lecteurs.

Oui, mes univers sont très sombres vous avez raison. Pourtant, votre question m'étonne...
Dans mes romans, j'explore (ou du moins j'essaie d'explorer) les différentes facettes des Hommes et si je n'occulte pas les plus noires, j'ai l'impression de ne pas non plus occulter les plus belles ! Elles s'affrontent, se mélangent, se succèdent...
Car dans mes histoires, mes personnages sont capables du pire mais aussi du meilleur, non ?
L'exemple type étant Marianne, je crois.

Ce qui, au final, veut dire que ma vision de la nature humaine n'est pas négative, sans toutefois être naïve ou candide.


Et la souffrance des autres me touche de plein fouet.

C'est pour cela que je souris toujours en lisant les critiques ou commentaires qui me jugent - sans me connaître mais au travers de ce que j'écris - comme une sorte de personne froide, insensible voire sadique. Car c'est précisément l'inverse ; pour écrire ce que j'écris, il faut être sensible à la souffrance et à la vulnérabilité de l'autre.


J'espère que Meurtres pour rédemption vous plaira et éclairera la réponse que je viens de vous faire.


A bientôt,

Lis Tes Ratures :

Bonjour Karine,
Juste un petit mot pour vous dire que je suis clairement fan !
Je viens de terminer "purgatoire des innocents" et "Maîtres du jeu" => Des œuvres tout simplement géniales !!!

Je termine actuellement "meurtres pour rédemption" et encore une fois, j'adore !

Je vous ai découvert avec "Les morsures de l'ombre" et depuis, j'essaie de me procurer l'ensemble de vos écrits.

Un grand bravo à vous et vraiment j'espère avoir, un jour, l'opportunité de vous rencontrer !!!
D'ailleurs, il y aura-t-il, à tout hasard, des rencontres prévues en PACA dans les mois à venir ??

Nadia

Karine :
Bonjour Nadia,

Merci pour votre message et vos beaux compliments !
Très heureuse de lire que mes romans vous ont plu et captivée.

Oui, j'ai pas mal de déplacements prévus en PACA. Je ne sais pas où vous êtes exactement, mais vous pouvez consulter toutes les dates sur le lien suivant :http://www.auteursendedicaces.fr/auteurs/karine-giebel-2/.
Je serai très prochainement dans les Alpes Maritimes et dans le Var.

Alors, j'espère moi aussi pouvoir vous rencontrer !

A bientôt et bon week-end.

Mic N :

Un grand merci chère Karine d'avoir pris le temps de me répondre. C'est formidable quand les auteurs prennent le temps de partager un petit moment avec le lectorat, ce n'est pas toujours le cas ! Quelle simplicité, quelle disponibilité, quelle intelligence de votre part. Bravo ! Je me réjouis de votre succès, il est amplement mérité et sachez que chaque jour, de nouveaux lecteurs découvrent vos romans et la grande majorité sont très enthousiastes... Enfin, un dernier petit mot, j'ai contacté il y a quelques semaines France Loisirs, je viens d'avoir une réponse aujourd'hui, apparemment (j'écris bien sûr au conditionnel) mais sachez que votre dernier roman "Purgatoire des Innocents" est en passe d'apparaître dans un prochain catalogue. J'espère qu'ils ne m'ont pas raconté de fadaises ! Avec tous mes remerciements, MIC.

Karine :
Bonjour Mic,

c'est moi qui vous dis merci, ainsi qu'à l'ensemble des lecteurs qui sont venus ici me poser des questions ! C'était très intéressant.
Pour France Loisirs, je ne suis pas au courant. Ils avaient acheté juste une Ombre et les morsures de l'ombre mais je n'ai pas encore eu d'informations me précisant qu'ils étaient intéressés par Purgatoire des Innocents.
Je vais de ce pas poser la question à mon éditeur et si j'obtiens une réponse rapidement, je vous la communiquerai !

A bientôt,
Chica Nessita :

Bonjour Karine !

Je vous ai découverte cet été grâce à nos chers Phooka & Dup (que je remercie grandement pour ce nouveau "Mois De" qui me fait rêver et agrandir ma Wish! ^^). C'est avec "juste une ombre" que je fais mon entrée dans votre monde et j'ai été tout simplement scotchée, soufflée et bouleversée. J'avais entendu dire que vous aviez une plume avec un côté assez sombre mais je ne m'attendais pas à cela et les mots qui me viennent sont tout simplement : grandiose, bluffant, génialissime. J'ai dévoré votre roman et en suis ressortie profondément ébranlée. (je suis d'ailleurs plus que ravie de ne pas avoir eu à me balader dans les rues la nuit depuis! XD).Si j'ai aimé que votre roman me percute à ce point, je me pose tout de même une question depuis ma lecture: d'où vous est venue cette idée? Cette intrigue avec l'Ombre et le fait que personne ne croie Cloé et qu'elle se retrouve presque seule face à cela ?
Vous savez, je suis devenue presque paranoïaque au fur et à mesure de ma lecture ^^ Lorsque Cloé est seule chez elle mais se sent observée, voit l'ombre dans le jardin etc... je ne pouvais m'empêcher de frissonner et regarder autour de moi ^^ Et alors pour peu qu'il y ait un craquement ou grincement suspect, j'étais presque prête à hurler tellement j'étais sur les nerfs ! mdr
J'ai eu la chance d'avoir "le Purgatoire des Innocents" cet été. J'ai hâte et en même temps j'ai l'impression de ne pas être encore remise de "Juste une ombre" ^^ Et vous, quel est le dernier livre "coup de poing" que vous ayez lu ? Qui vous a bouleversée ? En ce qui me concerne, je pense que vous resterez longtemps en haut de mon hit-parade dans cette catégorie XD

En tout cas, merci à vous de prendre le temps de nous répondre et merci à Dup & Phooka qui nous offrent la possibilité de vous découvrir par ce biais! Je viens de dévorer les premières pages de l'ITV et j'en redemande! :D

Bien à vous,
bonne journée!



Karine :

Bonjour,

c'est moi qui vous remercie pour votre commentaire très enthousiaste ! je suis ravie que Juste une Ombre vous ait conquise et j'espère qu'il en sera de même pour Purgatoire des Innocents, même si ces deux romans sont, à mon sens, assez différents.

Pour Juste une Ombre, comme souvent, je suis partie d'une simple idée de départ : un harcèlement de la part de quelqu'un qu'on ne voit pas et qui pourrait tout aussi bien se révéler être de la paranoïa. La solitude que l'on ressent lorsqu'on est seul(e) à voir la menace, à la sentir. Et la chute, brutale, de quelqu'un qui va voir sa vie basculer dans l'horreur. Avec ce roman, j'ai joué avec nos peurs à tous, nos peurs profondes et viscérales...
Mais l'idée ne m'est pas venue parce que j'avais été suivie ou parce que j'avais l'impression que quelqu'un était rentré chez moi ! Comme toujours, c'est mon imagination qui a fait son office.

Le dernier livre en date qui m'a bouleversée, c'est Blaze d'un certain Richard Bachmann. Si vous ne l'avez pas encore lu, foncez... !

Bonne journée à vous,

Phooka :

Bonjour Karine

A mon tour, il est grand temps que je me réveille pour des questions. Alors je me lance:

1/ j'ai l'impression que vous êtes assez discrète sur le net. Est ce une volonté? De la timidité ? Autre chose ?


2/ Que pensez vous de la nuée de blogs dit "littéraires" qui fleurissent en ce moment? est ce une bonne ou une mauvaise chose ? Est-ce juste un effet de mode ou un réel changement dans la perception du livre ?

3/ Ma question favorite à chaque '"Mois de": Quel est le livre que vous auriez adoré écrire?

J'arrête là pour le moment, encore merci d'avoir pris le temps de nous répondre.
Phooka


Karine :


Bonjour Emmanuelle,

Enfin, une question de votre part !

En effet, je ne suis pas très présente sur internet. En fait, je n'aime pas me mettre en avant, je préfère autant que faire se peut, rester dans l'ombre. Mais aujourd'hui, c'est quasiment mission impossible !
C'est donc effectivement une question de personnalité. Je suis heureuse qu'on parle de mes livres, mais je préfère qu'on ne parle pas trop de moi.
Je suis quelqu'un d'assez secret et réservé. C'est peut-être une forme de timidité.

Je pense que l'explosion du nombre de blogs littéraires sur la toile fait partie d'un tout. On aime aujourd'hui partager sur internet ses centres d'intérêt, ses activités, ses coups de coeur (ou ses coups de gueule !), ses réflexions, etc.

Je ne pense pas que les blogs littéraires soient une mauvaise chose.
A condition, bien sûr, que l'on garde toujours un minimum de respect pour les auteurs dont on commente les romans. On a le droit de ne pas aimer un roman, mais ce n'est pas une raison pour s'en prendre parfois violemment à celui ou celle qui l'a écrit... Chacun a le droit de s'exprimer mais chacun a droit au respect.
Certains blogueurs se croient critiques littéraires ce qui me fait parfois sourire ! Mais ce n'est heureusement pas le cas de vous, Phooka et Dup ! Et c'est très appréciable, d'ailleurs, de lire sur votre blog en avant propos que vous donnez juste votre ressenti de lecture.
Il arrive aussi qu'on retrouve au moment de la sortie d'un roman (ou même avant...) un résumé complet de l'histoire. Un résumé trop complet puisque parfois l'intrigue est déflorée. J'ai eu pas mal de retours de lecteurs mécontents au moment de la sortie de Purgatoire des Innocents à cause de ce problème.

Pour les auteurs, surtout ceux qui débutent ou ne bénéficient pas d'une large diffusion en librairie, les blogs littéraires peuvent être un excellent bouche à oreille et donc une aide précieuse. Et puis, au final, parler des livres c'est toujours bien !

Le livre que j'aurais aimé écrire ?... mon livre préféré (je crois que je l'ai déjà cité lors d'une de mes réponses) : Des souris et des hommes.
Une force incroyable concentrée en si peu de pages...

Bonne journée,

Karine
Phooka :

Bonjour Karine

Merci beaucoup pour votre réponse qui m'a vraiment emballée! :)

J'ai une autre question à vous poser (quand je suis lancée , on me m'arrête plus !)

Durant ce Mois de qui vous est consacré, j'ai vraiment été très surprise par la force de l'enthousiasme des internautes qui sont venus vous poser des questions. On a eu déjà beaucoup de Mois de et beaucoup d'enthousiasme, mais j'ai vraiment été étonnée de voir à quel point les gens AIMENT vos livres et surtout vos personnages. C'est sans doute, la force de vos personnages qui donnent cet élan incroyable. Comment expliquez vous cela ? Avez-vous le même type de retour pendant les salons/dédicaces ? Est ce quelque chose qui vous touche ?

A bientôt
Phooka


Karine :

Bonjour Phooka,

Vous avez raison, les lecteurs me parlent souvent de mes personnages et de l'attachement qu'ils suscitent en eux. Je crois en effet que les personnages sont un point fort dans mes livres. Parce que j'essaie vraiment de les développer au maximum, de les fouiller tant que je peux, et du coup, je pense que le lecteur a l'impression de les connaître.
Or, quand on s'attache à un personnage dans un roman, on a envie de savoir ce qui va lui arriver et donc on a envie de tourner les pages ! En tout cas, c'est comme ça que je le ressens en tant que lectrice.
Bien sûr que ça me touche quand les lecteurs viennent me parler de mes personnages, viennent me dire qu'ils les ont aimés. Car c'est moi qui les ai créés...

Bonne journée Phooka.


12 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis désolée je n'ai pas pu suivre l'interview pour cause de travail intensif, donc excusez moi si la question a déjà été posée : dans la nouvelle J'aime votre peur, on ne connait pas l'identité du "méchant" tout en étant dans sa tête. Comment avez vous eu cette idée ?

    RépondreSupprimer
  3. Je me suis remise de ma lecture de Purgatoire des innocents :) Je compte maintenant m'attaquer à J'aime votre peur.
    Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas rassurée par cette lecture ;)
    Je n'ai pu lire l'entièreté également des questions/réponses donc sorry si cela fait une redite mais mise à part l'écriture, quels sont vos autres passions dans la vie ? Sport ? Cuisine ?
    Quel est votre style de musique ?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Karine. Désolée de ne pas vous avoir remerciée plus tôt pour votre réponse, mais la rentrée a été chargée ! Je viens de terminer "Juste une ombre", et le mot qui me vient à l'esprit c'est ANGOISSANT, vous savez jouer avec nos peurs de façon subtile, quand on ferme le livre, on regarde par dessus son épaule en frissonnant ! et je mets sur ma liste le "Purgatoire des innocents". Une question : avez-vous lu "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee, et si oui, qu'en pensez-vous ? C'est l'un des livres que j'emmènerai sur une île déserte… A bientôt et merci de mettre nos nerfs à rude épreuve, ce n'est pas si désagréable !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Je viens de lire toutes les pages de l'ITV. J'ai adoré la franchise de vos réponses. Je n'ai encore lu aucun de vos livres. En fait, je commencerai "Le Purgatoire des innocents" ce soir. L'enthousiasme ambiant autour de vos romans me fait dire "Il faut absolument que je découvre les romans de Karine Giebel". Et voilà, dés ce soir je vais remédier à ce manquement.
    En 2012, j'ai assisté à la séance de dédicace à laquelle vous participiez au Cultura des Clayes sous Bois avec trois autres auteurs écrivant des romans dans la même veine que les vôtres, mais plus connus (en tout cas par mois). J'admets m'être arrêtée auprès des autres auteurs, mais pas vers vous car je ne connaissais absolument pas vos romans... (Mea Culpa).
    Je pense que, depuis, votre succès à dû changer la donne... Et que les lecteurs font une grande grande queue pour pouvoir avoir autographes et petites bafouilles.

    Bonne continuation.

    Vepug

    PS : ça y est je suis dans "Purgatoire des innocents" : j'accroche bien, mais je ne suis pas très habituée aux huis-clos

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Karine,

    Je vous découvre depuis un peu moins de 4 mois, en ayant commencé par "Les Morsures de l'Ombre" et cette originalité qu'est la vôtre de ne pas vouloir de fin heureuse ni de gentilles victimes m'ont emballé. En enchaînant avec "Juste une Ombre" et "Purgatoire des Innocents" j'ai retrouvé ce même bonheur de ne jamais trouver ou tardivement la fin de vos livres noirs et en plus ce furent des facettes et des orientations nouvelles et bien sombre de l'âme humaine et de ses travers. Je lis à présent en simultanée "J'aime votre peur" et "Meurtres pour Rédemption", c'est dire que je ne me lasse pas de vos créations et de votre style narratif. De nombreuses questions vous ont été posées ici et vos éclairages sont des plus instructifs, je voulais vous en remercier et savoir si votre jugement sur l'humain en général et ses aspects tordus est définitivement négatif ? Verra t'- on dans un de vos prochains livres se distinguer enfin une ou un héroïne ou héros trouvant grâce à vos yeux ? Ne serait-ce que provisoirement lol ? En tout cas je conviens être devenu un accroc à Karine Giébel...

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Karine,
    Juste un petit mot pour vous dire que je suis clairement fan !
    Je viens de terminer "purgatoire des innocents" et "Maîtres du jeu" => Des œuvres tout simplement géniales !!!

    Je termine actuellement "meurtres pour rédemption" et encore une fois, j'adore !

    Je vous ai découvert avec "Les morsures de l'ombre" et depuis, j'essaie de me procurer l'ensemble de vos écrits.

    Un grand bravo à vous et vraiment j'espère avoir, un jour, l'opportunité de vous rencontrer !!!
    D'ailleurs, il y aura-t-il, à tout hasard, des rencontres prévues en PACA dans les mois à venir ??

    Nadia

    RépondreSupprimer
  9. Un grand merci chère Karine d'avoir pris le temps de me répondre. C'est formidable quand les auteurs prennent le temps de partager un petit moment avec le lectorat, ce n'est pas toujours le cas ! Quelle simplicité, quelle disponibilité, quelle intelligence de votre part. Bravo ! Je me réjouis de votre succès, il est amplement mérité et sachez que chaque jour, de nouveaux lecteurs découvrent vos romans et la grande majorité sont très enthousiastes... Enfin, un dernier petit mot, j'ai contacté il y a quelques semaines France Loisirs, je viens d'avoir une réponse aujourd'hui, apparemment (j'écris bien sûr au conditionnel) mais sachez que votre dernier roman "Purgatoire des Innocents" est en passe d'apparaître dans un prochain catalogue. J'espère qu'ils ne m'ont pas raconté de fadaises ! Avec tous mes remerciements, MIC.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Karine !

    Je vous ai découverte cet été grâce à nos chers Phooka & Dup (que je remercie grandement pour ce nouveau "Mois De" qui me fait rêver et agrandir ma Wish! ^^). C'est avec "juste une ombre" que je fais mon entrée dans votre monde et j'ai été tout simplement scotchée, soufflée et bouleversée. J'avais entendu dire que vous aviez une plume avec un côté assez sombre mais je ne m'attendais pas à cela et les mots qui me viennent sont tout simplement : grandiose, bluffant, génialissime. J'ai dévoré votre roman et en suis ressortie profondément ébranlée. (je suis d'ailleurs plus que ravie de ne pas avoir eu à me balader dans les rues la nuit depuis! XD).Si j'ai aimé que votre roman me percute à ce point, je me pose tout de même une question depuis ma lecture: d'où vous est venue cette idée? Cette intrigue avec l'Ombre et le fait que personne ne croie Cloé et qu'elle se retrouve presque seule face à cela ?
    Vous savez, je suis devenue presque paranoïaque au fur et à mesure de ma lecture ^^ Lorsque Cloé est seule chez elle mais se sent observée, voit l'ombre dans le jardin etc... je ne pouvais m'empêcher de frissonner et regarder autour de moi ^^ Et alors pour peu qu'il y ait un craquement ou grincement suspect, j'étais presque prête à hurler tellement j'étais sur les nerfs ! mdr
    J'ai eu la chance d'avoir "le Purgatoire des Innocents" cet été. J'ai hâte et en même temps j'ai l'impression de ne pas être encore remise de "Juste une ombre" ^^ Et vous, quel est le dernier livre "coup de poing" que vous ayez lu ? Qui vous a bouleversée ? En ce qui me concerne, je pense que vous resterez longtemps en haut de mon hit-parade dans cette catégorie XD

    En tout cas, merci à vous de prendre le temps de nous répondre et merci à Dup & Phooka qui nous offrent la possibilité de vous découvrir par ce biais! Je viens de dévorer les premières pages de l'ITV et j'en redemande! :D

    Bien à vous,
    bonne journée!

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Karine

    A mon tour, il est grand temps que je me réveille pour des questions. Alors je me lance:

    1/ j'ai l'impression que vous êtes assez discrète sur le net. Est ce une volonté? De la timidité ? Autre chose ?


    2/ Que pensez vous de la nuée de blogs dit "littéraires" qui fleurissent en ce moment? est ce une bonne ou une mauvaise chose ? Est-ce juste un effet de mode ou un réel changement dans la perception du livre ?

    3/ Ma question favorite à chaque '"Mois de": Quel est le livre que vous auriez adoré écrire?

    J'arrête là pour le moment, encore merci d'avoir pris le temps de nous répondre.
    Phooka

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Karine

    Merci beaucoup pour votre réponse qui m'a vraiment emballée! :)

    J'ai une autre question à vous poser (quand je suis lancée , on me m'arrête plus !)

    Durant ce Mois de qui vous est consacrée, j'ai vraiment été très surprise par la force de l'enthousiasme des internautes qui sont venus vous poser des questions. On a eu déjà beaucoup de Mois de et beaucoup d'enthousiasme, mais j'ai vraiment été étonnée de voir à quel point les gans AIMENT vos livres et surtout vos personnages. C'est sans doute, la force de vos personnages qui donnent cet élan incroyable. Comment expliquez vous cela ? Avez-vous le même type de retour pendant les salons/dédicaces ? Est ce quelque chose qui vous touche ?

    A bientôt
    Phooka

    RépondreSupprimer