jeudi 12 décembre 2019

SOEUR SAINTE de Mark Lawrence





Éditions Bragelonne
408 pages
25 euros





L'avis express de Dup sur Soeur Sainte de Mark Lawrence


Une conclusion parfaite d'une trilogie qui sera restée passionnante jusqu'au bout.
Trois tomes, trois coup de cœur !



L'AVIS DE DUP




Avant toute chose, j'aimerai remercier Mark Lawrence pour le résumé qu'il nous propose des deux tomes précédents, car même si Nona et sa situation à la fin du Tome 2 étaient bien restées dans ma tête, j'avais quand même quelques trous de mémoire quant à l'intrigue trapue que nous suivions. Ainsi il a tout remis sur les rails et c'est comme si j'avais enchaîné les tomes, super !

Lorsqu'on retrouve Nona, trois ans se sont écoulés depuis la fin du Tome 2 ! Elle est en classe sainte, elle a presque fini son cursus, plus qu'une ou deux Ordalies, et va bientôt devoir choisir sa voie future : retourner chez elle est exclu, elle n'a plus de chez elle. Devenir moniale, oui, mais quel ordre ? Les Écarlates et les armes ? Les Grises, les poisons et les ombres ? Les Bleues et le maniement de la Voie ou bien les Noires, les Saintes qui consacrent leurs vies à prier l'Ancêtre ? Je vous laisse la surprise ! Et puis on retrouve Nona, 3 ans avant, fuyant aux côtés de Zole, donc bien juste après la fin de l'opus précédent. Cette dernière s'est chargée du Coeur-de-nef repris aux Noï-Guin après la baston mémorable dans le palais de Sherzal. Elles vont traverser un bout de pays Scithrowl puis grimper sur, puis sous, le glacier nord.

L'auteur va donc alterner son récit, de chapitre en chapitre, entre ces deux périodes. Celle du passé permettant de comprendre un peu mieux ce qui se passe aujourd'hui. La situation de l'Empire n'est guère brillante, la reine guerrière Adoma et ses Scithrowls ont largement dépassé la frontière est et marchent sur la capitale, Vérité. Les Dursiniens à l'ouest, ont prit possession des ports sur la côte. L'heure est à la guerre, moniales et novices s'y préparent. L’abbesse Vitrage est décédée, mais elle a manipulé les fils de la trame future, en missionnant chacune de ses ouailles sur qui elle savait pouvoir compter, à une tâche bien précise. Et c'est ce qu'on découvre dans ce dernier volume de la trilogie, donc je ne vous en dirai pas plus si ce n'est que c'est passionnant.

Les personnages que nous suivons continuent à gagner en profondeur, spécialement Nona qui arrive maintenant, presque, à juguler ses terribles colères. Presque seulement... et gare quand ça déborde. Ce que j'apprécie beaucoup dans ce personnage, c'est sa naïveté vis à vis de ses facultés ! C'est une armée à elle toute seule cette gamine. Il faut dire que la magie développée par Mark Lawrence est exceptionnellement adaptée pour le coup, notamment avec les liens filés que je vous laisse découvrir. Personnellement, ça me laisse rêveuse et adorerai partager un peu de sang marjal moi ! On découvre un peu plus l'impassible Zole, qui s'essaie même à plaisanter ! Bah, en fait toutes celles qui gravitent autour de Nona : Ara, Jula, Rudi, Bouilloire, Pomme, Poêlon (une révélation celle-ci !) et tant d'autres.

J'ai adoré ce Soeur Sainte, avec un dernier quart speed, plein de tension et d'action, qui se lit d'une traite quasiment en apnée. Une trilogie que je vous conseille fortement. Avec l'univers si particulier de l'Abeth, ses calottes glacières et son goulet, sa lune convergeante, avec un système de magie découlant du sang absolument génial, des personnages plus qu'attachants, une intrigue riche et prenante, le tout servi par une écriture sûre et fluide... que voulez-vous, cela ne peut donner qu'un coup de coeur !
Petite remarque tout de même, il n'est jamais question du Livre des Anciens, mais du Livre de l'Ancêtre dans le roman. Dommage que la traduction du titre passe à côté...


Mark Lawrence sur Bookenstock :




Aucun commentaire:

Publier un commentaire