lundi 3 mai 2021

LES SAISONS DE LA TEMPÊTE de Elle Cosimano

 


Éditions De Saxus
510 pages
18,90 euros





L'avis express de Dup sur Les saisons de la tempête de Elle Cosimano

Un roman young adult original, non exempt de défauts mais qu'on pardonne aisément. De beaux portraits d'ados responsables.


L'AVIS DE DUP



Lorsque le printemps arrive, on dit bien que l'hiver se meurt n'est-ce-pas, et ainsi va le cycle des saisons. C'est la loi du temps. Elle Cosimano créé un univers où chaque saison est un personnage réel, avec des particularités physiques et magiques qui lui sont conférées par Gaïa, la déesse de la Terre. Toutes les saisons ainsi créées devront se conformer aux règles du Temps, ce dernier incarné par Chronos.

Ainsi Gaïa et Chronos règnent sous terre, dans un lieu appelé Observatoire, où sont regroupés une kyrielle d'Hivers, un même nombre de Printemps, d'Étés et d'Automnes (Ben oui, il en faut un paquet pour recouvrir toute la surface de la terre !). Dans cet Observatoire, ils sont séparés, vivent entre saison similaire, s'entraînant à tuer la saison précédente ou à éviter de se faire tuer par la suivante, et ce les trois quarts du temps. Le dernier quart, ils le passent sur Terre et ne redescendent qu'une fois "mort".

Les règles établies par Chronos sont strictes, il y a même un classement suite à chaque passage sur Terre, avec des bonifications pour les meilleurs, et pour les derniers, pire qu'une sanction, c'est l'Annihilation pure et simple, pouf, un petit tas de poussière ! Enfin, deux petits tas en l'occurrence car chaque Saison est secondé par un Superviseur qu'ils se sont choisi.

Ces saisons sont tous des ados recrutés par Gaïa aux portes de leur mort réelle, qu'elle soit accidentelle, médicale ou même intentionnelle. Ainsi Jack est victime d'un violent accident de ski et deviendra un Hiver. Quant à Fleur, elle se mourrait d'une leucémie et Gaïa fait d'elle un Printemps.

Cela fait trente fins d'hiver que ces deux là se confrontent, mais plus ça va et moins Jack se défend et plus Fleur rechigne à le tuer. Ils aimeraient juste rester ensemble car des sentiments profonds naissent entre eux. Et si ? Et c'est ce "et si ?" que va développer Elle Cosimano.

L'idée est originale et sympa, l'univers avec cet Observatoire souterrain et ses lignes telluriques un peu too much, mais bon, on pardonne aisément en sachant que ce roman s'adresse surtout à des young adults. Il y a quand même beaucoup de détails, de facilités prises par l'autrice qui escagassent un peu, comme des téléphones qui surgissent en pleine nature pour aider nos ados par exemple... Le récit va alterner entre les points de vue de Jack et Fleur, et cette alternance sera un bon moteur de lecture. Nous suivrons l'étape de la germination du plan dans l'esprit de Jack qui aboutira à l'évasion, puis la fuite, puis...eh nan, je ne vais pas tout vous révéler !

Le must de ce roman pour moi ce sont ses personnages. Car outre Fleur, Jack va entraîner à sa suite les deux autres saisons qui leurs correspondent, Julio pour l'été et Amber pour l'automne, ainsi que leurs superviseurs. Huit "éternels" ados en cavale, avec chacun leur personnalité, leur force et leur faiblesse, que l'on va apprendre à connaître, à aimer plus ou moins au début, puis réaliser plus loin que ce sera plus que moins... Huit portraits saisissants. Et j'ai mis des guillemets à éternels, car certains le seront plus que d'autres... J'ai bien aimé également les particularités physiques et magiques que l'auteur a imaginé pour chaque Saison ! 

Les saisons de la tempête est un roman young adult vraiment original que j'ai bien aimé sans que ce soit un coup de coeur. Cela ne m'étonnerait pas que les avis soient partagés sur cette lecture. Alors le mieux c'est de vous faire votre propre avis n'est-ce-pas ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire